Les empathes instruits sont le pire cauchemar des narcissiques 

de | 26 mai 2018

Image crédit : Shuterstock

Les empathes instruits sont le pire cauchemar des narcissiques …

Savez-vous qui sont les plus intelligents parmi les narcissiques, les empathes et les sociopathes? Eh bien, les empathes!

C’est surprenant, n’est-ce pas?

La réalité, c’est que les empathes ont beaucoup de difficultés à se retrouver entourés de narcissiques et de sociopathes. Cela est essentiellement dû au fait que les empathes sont si émotifs qu’ils sont facilement influencés et manipulés par les narcissiques et les sociopathes. Ce genre de scénario se produit aussi parce que les empathes sont empreints de gentillesse et que les personnes qui les entourent ont souvent tendance à les utiliser pour leurs propres objectifs.

Beaucoup de gens croient que les narcissiques et les sociopathes sont intelligents. 

Cette croyance découle de l’idée que ces deux catégories de personnes arrivent à bien manipuler les gens et à obtenir ce qu’ils veulent d’eux. Mais cependant, les empathes ont quelque chose de différent des narcissiques et des sociopathes.

Et ce quelque chose de ‘différent’ donne une position privilégiée à l’empathe étant donné que tout le monde n’a pas sa particularité.

Savez-vous quelle est cette particularité?

En fait, les empathes regardent le monde sous un angle tout à fait différent, qui passe souvent inaperçu aux yeux des autres. Le fait d’avoir une telle perspective ne peut être appris ou enseigné. Les empathes tendent naturellement à regarder le monde d’une façon différente – avec créativité, gentillesse et compréhension.

C’est grâce à leur perspective unique que les empathes peuvent déjouer les narcissiques et les sociopathes.

Les personnes empathiques ont aussi un sens moral inné qui leur donne un caractère nettement plus fort que les sociopathes ou les narcissiques. Et par dessus tout, ils ont une émotion particulière, « l’espoir ». L’ espoir est une émotion si puissante qu’elle transmet de la positivité aux empathes; ce qui leur permet d’avoir un caractère plus fort que les sociopathes ou les narcissiques.

Une autre raison qui milite en faveur des empathes est leur résilience et la façon dont ils sont en mesure de traiter avec beaucoup de calme chacune de leurs émotions. Ils reflètent un tempérament composé et complexe. Bien qu’ils n’éprouvent pas toutes les émotions ressenties par un autre, ils ressentent tout de même l’inquiétude que traverse cette personne.

Maintenant, le point où les empathes sont battus par les narcissiques et les sociopathes est par le fait que lorsque les empathes sont utilisés ou manipulés, ils l’encaissent silencieusement. Ils ne se défendent pas et ne réagissent pas à ce que les sociopathes ou les narcissiques leur disent. Ils prennent tout cela sur eux et acceptent que c’est ainsi que va la vie.

Même si nous pensons que le fait d’affronter quelqu’un n’est pas la façon la plus respectable ou digne de régler un problème, il est toutefois grand temps que les empathes apprennent à se défendre eux-mêmes. Ils doivent apprendre à dire aux sociopathes et aux narcissiques qu’ils en ont assez et apprendre à se défendre. Les empathes ont besoin de se battre davantage.

On remarque souvent que les empathes qui se défendent se sentent coupables à ce sujet. Eh bien, si vous êtes un être empathique, ne vous sentez pas coupable de riposter. Vous encaissez tellement les émotions et les problèmes de ce monde…vous méritez d’être aimé et respecté!

Gardez toujours cela à l’esprit!

Article connexe : Pourquoi les empathes se sentent obligés de vivre une double vie

6 réflexions au sujet de « Les empathes instruits sont le pire cauchemar des narcissiques  »

  1. ASTRID

    Une question à 100 sous:
    – un empathe peut-iml avoir des tendances narcissiques ?

    Répondre
    1. Fabien POUYP

      Il faut déjà distinguer un empathe en souffrance (soumis) d’un empathe avec un bon contrôle de son empathie (efficace).
      L’empathe soumis n’a pas toutes les qualités de l’empathe, il en souffre trop et est vite débordé.
      L’empathe en contrôle est lui beaucoup plus fiable pour lui-même et pour les autres.

      Aussi, un empathe qui n’a pas les bonnes armes pour se protéger pourra avoir une petite tendance narcissique, mais plus exactement une tendance égotique (auto centrée, préoccupé par ses propres émotions et son attitude sociale). Il n’en abusera pas, contrairement au pervers narcissique.
      Les tendances narcissiques ne sont pas graves en soi, c’est la perversion narcissique qui l’est.
      Le narcissisme, cela dit, est systématique chez les sociopathes et autres du genre, et très rare chez les empathes, qui souvent en manquent un peu, tout comme ils manquent d’égoïsme pour faire valoir leurs besoins et leurs désirs.

      Répondre
  2. Droite gauche

    Narcissique , empathe un long combat . Il arrive à un moment où les narcissiques épuisent les empathes , ceux ci ne diront rien encaisseront …mais lorsqu’ils partiront ça sera pour du bon . Il n’y aura pas de gagnant ni de perdant .
    Être empathe il faut le dire , ça nous cause bien des soucis .

    Répondre
  3. Anne

    C’est complètement dingue, c’est tellement vrai!
    J’en ai connu et peut vous dire que j’ai coupé ainsi pas mal de branches dans le cercle familial.
    Le bonheur des uns, fait le malheur des autres est une phrase qui peut se lire dans les 2 sens. Rien est dû au hasard.
    Plus on vous met bas, vous y allez en culpabilité (alors que nous ignorons que nous sommes « alors dessus d’eux ». Il y a un temps pour tout.
    Ils sont plus à plaindre qu’à blâmer! S’ils savaient! 😂

    Répondre
  4. Christelle L

    La particularité de l’empathe c’est de prioriser le respect de lui-même, non par narcissisme mais pour protéger ce don qu’il a reçu pour protéger le monde, grâce à sa perspective pleine d’espoir. Donc dans le respect de lui-même et ne jamais se fourvoyer, pour annihiler la culpabilité en répondant à un narcissique, il faut simplement se contenter de renvoyer ce que le narcissique vous envoie, non pas dans un esprit de défense, encore moins de vengeance, quand on est empathe, ça se fait naturellement par ultime espoir d’améliorer (encore) les choses : leur faire prendre conscience du mal qu’ils font, pour qu’ils cessent d’en faire. Reprendre le contrôle de la situation dans le seul but d’arrêter la destruction, là est le leitmotiv de l’empathe, non pour dominer l’autre mais pour l’empêcher de faire du mal et se faire du mal, pas pour le détruire. Aucune condescendance, aucun jugement. On ne juge que des actes, jamais des êtres. On est empathe ou on ne l’est pas.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *