Soignez vos blessures émotionnelles en suivant ces 5 étapes

de | 6 janvier 2017

Image crédit : pixabay.com

Soignez vos blessures émotionnelles en suivant ces 5 étapes

Tout au long de notre vie, nous avons rassemblé un certain nombre de traumatismes émotionnels et psychologiques dans les conflits avec d’autres personnes. Ces traumatismes émotionnels et psychologiques font partie de notre passé, et ils sont souvent inconscients. Leurs effets sont cependant réels: d’ordinaire, ces traumatismes émotionnels et psychologiques sont à l’origine de la fluctuation de nos émotions, de nos humeurs négatives et des crises émotionnelles souvent apparemment inexplicables.

Ces humeurs peuvent facilement prendre le contrôle sur notre comportement, nous agissons d’une certaine manière que nous regrettons plus tard ou dont nous avons honte. Est-il possible de guérir ces traumatismes émotionnels et psychologiques, et si oui, comment?

Nous sommes capables de guérir les traumatismes psychologiques grâce à un processus de cinq étapes.

Soignez vos blessures émotionnelles en suivant ces 5 étapes :

Étape 1: La compréhension

Dans le processus de guérison, la première étape est la plus importante, car la compréhension est essentielle pour changer. Tout au long de notre vie, nous disons souvent aux autres ou à nous-mêmes,  «je sais comment me comporter, mais je n’y arrive pas. Je sais ce qui est bien et je fais toujours l’inverse. Je suis tout simplement incapable de changer. « Le fait est qu’il ne suffit pas de savoir comment se comporter correctement.

Savoir et vraiment comprendre sont deux choses différentes. Pour changer réellement, il faut une compréhension approfondie.

Nous devons comprendre que, dans le contexte de nos modèles de comportement apparemment immuables, il y a nos blessures mentales, acquises dans le passé. Ces blessures mentales sont maintenant encrées dans l’inconscient. Contrairement aux blessures physiques sur notre corps, ces blessures mentales ne guérissent jamais.

Les modèles de comportement alimentés par nos blessures mentales sont autosuffisants. Par exemple, nous craignons notre patron parce qu’il nous a parlé de façon supérieure devant nos collègues. Puis, après un certain temps, l’appréhension disparaît, et nous croyons que notre colère est partie.

Mais notre colère n’a pas vraiment disparu; Pendant un moment, elle avait été consciente, mais ensuite elle s’est enfouie dans l’inconscient, jusqu’au fond de notre âme. C’est là qu’elle attend son tour, pour de nouveau faire surface. Nous ne devons pas forcément attendre longtemps, par exemple lorsque nous rentrons chez nous du travail, le comportement de notre femme ou des enfants pourrait déclencher la réapparition de la colère. Nous fournissons une nouvelle force, une nouvelle intensité à notre colère, la soutenons, et elle refera toujours surface pour le reste de notre vie.

Étape 2: Prendre ses responsabilités

Quand nous nous fâchons pour quelque chose ou sur quelqu’un, nous croyons que la colère nous appartient, c’est une partie de notre Ego. Nous essayons alors de trouver une excuse pour notre comportement. Notre explication la plus courante est que notre colère a été provoquée par l’autre personne, ou que c’était le seul comportement possible dans la situation concernée. De cette façon, nous rejetons la responsabilité, nous rejetons la faute sur notre environnement, nous essayons de trouver un bouc émissaire pour notre comportement qui est inacceptable même pour nous-mêmes.

Dans la première étape, nous avons réalisé que ce sont nos blessures mentales qui provoquent la colère,

nous ne pourrons réaliser un véritable changement que si nous constatons que notre chagrin, notre malheur, notre jalousie ou notre colère, et notre comportement qui sont liés à ces émotions, sont presque toujours les conséquences d’une blessure interne.

Nous devons donc cesser d’essayer de trouver des excuses pour notre comportement tout le temps. Nous devons assumer notre colère ou notre malheur, et réaliser que ce sont les produits de nos blessures mentales.

Image crédit : pixabay.com

Étapes 3: L’expérience, l’empathie

Pour pouvoir guérir nos blessures internes, nous devons être vigilants et nous devons reconnaître les schémas de comportement qui sont encrés dans la blessure interne, et nous devons assumer la responsabilité de ce comportement.

Quand la tristesse, le malheur, la jalousie ou la colère se reproduisent dans nos vies, nous ne devrions pas tourner notre attention vers notre environnement, à la recherche d’une raison pour notre comportement dicté par les émotions négatives.

Concentrons-nous plutôt sur l’émotion proprement dite. Par exemple, si nous ressentons de la colère, laissons-nous en faire pleinement l’expérience. Voyons et ressentons pleinement cette émotion.

Étape 4: Le retour

Après avoir ressenti les émotions de la tristesse, du malheur, de la jalousie ou de la colère, essayons de revenir au passé pour trouver le noyau de ces émotions, la blessure interne originale qui alimente cette émotion particulière. Nous pouvons trouver un certain nombre de petites blessures, mais ne nous arrêtons pas à la première, essayons de creuser profondément pour révéler la première blessure. Regardons comment et dans quelles circonstances cette blessure interne particulière a été créée. Nous pourrons accomplir cela, car notre passé est là avec nous, il existe en lui, seulement inconsciemment.Amenons maintenant intentionnellement ces blessures à la lumière de la Conscience.

La blessure mentale s’ouvrira à nous. Il n’y a rien à faire avec cette blessure intérieure. Il faut simplement être vigilant, regarder avec toute notre attention. Nous ne devons pas laisser l’Esprit faire des jugements sur la situation dans laquelle nous avons reçu la blessure. Si l’Esprit commence à travailler, le processus de rejeter la responsabilité sur les autres ne cessera jamais, et la blessure mentale ne guérira jamais en nous. Qui plus est, elle deviendra encore pire.

Chaque fois que nous en avons l’occasion, au moment de la tristesse, du malheur, de la jalousie ou de la colère, nous devons retourner à notre passé. De cette façon, nous serons de plus en plus expérimentés dans la détection des blessures mentales dans le contexte de nos émotions négatives et de notre comportement inacceptable.

Étape 5: La récupération

Surveillons sans juger comment une blessure mentale particulière a été créée en nous. De cette façon, nous reconnaîtrons les modèles conditionnés de l’esprit, et c’est la seule façon de les perturber. Fermons le passé, et la voie pour de vraies chances s’ouvrira.

Lorsque nous retournons consciemment à notre propre passé, et que nous regardons une blessure mentale avec une vigilance accrue, cette vigilance et notre Conscience se transforment en force de guérison. Une blessure intérieure n’a pas été guérie avant parce qu’elle avait été faite dans l’ignorance et elle est restée là à cause de l’absence de notre vigilance. La lumière de la Conscience est un remède, elle guérit nos blessures mentales sans que nous ayons à faire autre chose pour la guérison.

Lorsque la Conscience alerte atteindra une blessure mentale, la blessure sera guérie, elle disparaîtra et s’effacera. Avec la disparition de la blessure, le comportement généré par cette blessure particulière disparaîtra également. C’est le début des véritables changements dans notre vie, car non seulement notre comportement change, mais nous revenons également à l’une des qualités élémentaires de notre vie: l’alerte, l’attention consciente. Cette attention nous empêchera de souffrir d’autres blessures mentales. Voilà comment nous arrivons lentement à la passerelle menant à une vie de qualité entièrement nouvelle.

Source Soignez vos blessures émotionnelles en suivant ces 5 étapes : powerofconsciousness.blogspot.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *