in

Il y a des gens que nous aimons instantanément

Partagez cet article
Annonce

aimons instantanément

Parce que c’est la vie, les choses vont et viennent. La vie nous redonne lorsque nous donnons. Et le pouvoir de l’amour demeure. L’amour vient de l’intérieur. L’amour reste.

J’ai aimé mon beau-père la première fois que je l’ai vu. Je suis arrivé dans l’Oise, à l’âge de 9 ans, ma mère a divorcé de mon père qui avait d’importants problèmes d’alcool. 

Et à 14 ans, j’ai fait la connaissance de mon beau-père, et quand je suis arrivé chez lui, il s’est assis et nous avons commencé à parler. Je venais de recevoir une mauvaise note pour un devoir en histoire et mon beau-père adorait l’histoire et a fait des commentaires lucides sur le sujet.

Annonce

Mon beau-père était comme ça : tout ce qu’il disait, je pouvais le comprendre, l’absorber, le digérer et en parler avec un aplomb digne des savants en la matière. Sa capacité à communiquer de manière claire et objective était immense. 

Il était toujours à l’écoute et faisait toujours des comparaisons et des analogies, pour que nous comprenions et que tout soit plus clair. Pas étonnant qu’on se souvienne toujours de lui comme d’un enseignant excellent et inoubliable. Il était aussi comme ça en tant que personne.

Depuis cette première fois, j’ai commencé à beaucoup parler avec mon beau-père, car nos conversations s’enchaînaient à chaque fois.

aimons instantanément

Je l’appelais quand je voulais discuter au milieu de la semaine, et nous parlions de tout, de rien, de l’école, de la politique, de la vie. Mon beau-père a su nous guider avec mes frères dans tout ce dont nous avions besoin et a su nous calmer avec une grande sérénité. Quand je suis parti de chez mes parents , j’ai continué à appeler mon beau-père, car il savait me calmer, me réconforter et me rassurer.

Annonce

Je pense que nous nous sommes rapprochés parce que nous nous ressemblions au niveau du caractère. Quand j’ai obtenu mon diplôme et commencé à travailler, il m’a guidé sur les procédures, sur les parties les plus importantes de mon métier, mes devoirs et mes droits. 

Mon beau-père était mon professeur et j’utilise toujours les conseils qu’il m’a donnés sur le dévouement et l’analyse, qu’il maîtrisait avec excellence. Vous savez, rien de ce qu’il a dit n’était d’une autre époque, parce qu’il marchait avec le temps ; il semblait même toujours en avance sur son temps.

Mon beau-père parlait de tout, il n’y avait aucun sujet sur lequel je ne pouvais avoir une conversation agréable et légère avec lui.

aimons instantanément
Image crédit : Pixabay

Quand mon père est décédé, il a pleuré avec moi, a ressenti ma douleur et m’a beaucoup aidé. Ma beau-père pratiquait l’empathie avant même que ce terme ne devienne à la mode. Il pouvait se mettre à la place de quelqu’un d’autre, peu importe la personne, et il ne jugeait jamais la vie des autres. Son regard était accueillant, compatissant et gentil. Il a toujours souligné les qualités des gens, amélioré l’estime de soi de ceux de son côté, n’a jamais dit du mal de personne.

Annonce

Mon beau-père m’a beaucoup aidé, à tous les égards, et était un merveilleux grand-père pour mon fils. Il a construit une aire de jeu dans un coin du jardin et, chaque jour, il y allait après l’école. Il l’arrosait avec un tuyau dans le jardin. Il regardait des dessins avec lui, racontait des histoires, chantait des chansons, enseignait des leçons de manière ludique, préparait des biberons, nourrissant en même temps le corps et l’âme de mon fils. Et ils ont continué à s’appeler jusqu’à ce jour.

La bonté

Et quand une personne est aussi bonne, autosuffisante, forte et intelligente, vous ne voulez pas la voir souffrir, pas même une seconde. Quand mon beau-père est tombé malade, j’ai prié pour qu’il guérisse, que cet esprit brillant reste clair, parce qu’il ne méritait pas cette douleur. Mon beau-père a aidé beaucoup de gens, sans fanfare, sans publicité, dans le silence de sa bonne conscience. Il ne méritait pas de souffrir. Mon beau-père en savait beaucoup sur la psychologie, sur la psychiatrie, donc il savait ce qui se passait, il était lucide, mais pas son corps, et ce n’était pas agréable.

Annonce

Je m’asseyais près du lit et nous parlions de l’école et du passé, parce qu’il revivait ce qui était bien, il se rappelait des bons souvenirs, puis nous disait au revoir. Il était trop intelligent pour ne pas se rendre compte de ce qui se passait en lui. Ma mère et mon beau-père, ont parlé pendant des heures pendant ce temps, un adieu doux et plein d’amour.

Mon beau-père était pragmatique et didactique même dans la transition vers une autre vie : il attendait que sa femme et ses enfants soient avec lui, ensemble dans le lit de soins intensifs, pour terminer sa mission ici. Il est parti serein, sans douleur, comme un oiseau. Nous étions tellement réconfortés de le voir partir sans souffrance et sans tristesse

Je crois que nous avons tous ressenti cela, et mon beau-père était à nouveau un enseignant, là, dans ses adieux, enseignant que la mort ne doit pas faire peur, nous apportant le réconfort nécessaire pour continuer sans lui. 

Pendant son séjour à l’hôpital, j’ai entendu beaucoup de belles histoires à son sujet. Tant de vies ont été touchées par la vie de mon beau-père d’une manière spéciale. Tant de gens ont vu cette lumière qu’il renvoyait et qui a éclipsé notre tristesse. Parce que c’est la vie, les choses vont et viennent. La vie nous redonne lorsque nous donnons. Et le pouvoir de l’amour demeure.

L’amour vient de l’intérieur. L’amour reste. J’aimais mon beau-père et il m’aimait. Et c’est tout.

Jean-Charles R.

Annonce

Publié par Jean-Charles R

À propos de l’auteur: j'aime la nature et l'écologie mais je m'intéresse aussi à la psychologie et la spiritualité, je pense que tout est lié. Je suis arrivé dans l’équipe d’ESM en 2016 après avoir étudié en Angleterre et passé plusieurs années en Australie . Depuis toujours, je suis soucieux de la nature et de mon impact sur l’environnement. Ainsi, par le biais d’informations, j’essaie de contribuer à l’amélioration de l’environnement et de jouer un rôle dans l’éveil des consciences afin de rendre le monde un peu meilleur chaque jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

mois

Le mois de novembre sera une bouffée d’air frais pour ces 3 signes et ascendants du zodiaque

horoscope

Horoscope du Samedi 30 Octobre 2021