Je sais que le fait de trop réfléchir me rend difficile à aimer, mais je t’en prie, sois patient avec moi

de | 30 novembre 2018
difficile à aimer
Image crédit : depositphotos.com

Je sais que le fait de trop réfléchir me rend difficile à aimer, mais je t’en prie, sois patient avec moi

Il me suffit de lire un simple message pour chercher son sens et tout remettre en question. Lorsque tu me dis que tu m’aimes, je ne peux m’empêcher de réfléchir à ce que ces mots signifient, et s’ils sont vrais.

Je souhaite parfois avoir des super pouvoirs juste pour savoir ce que les autres pensent… Cette constante tentative de lire dans les pensées des autres me fait perdre la tête.

Mais je tiens à te dire que, si cette tendance te blesse, je m’en excuse.

Il n’a jamais été dans mes intentions de créer un drame ou de causer du désespoir. Je tente juste de preserver au mieux mon cœur car j’ai trop souvent été blessée, et je ne veux plus être blessée à nouveau.

Je ne veux plus être aveugle face à une tromperie. Il est frustrant de savoir qu’un grand nombre de signaux d’alarme ont été donnés auparavant, et s’obstiner à ne rien voir. Je veux tout voir et être au courant de tout. Je veux pouvoir surmonter toutes les crises qui s’annoncent  à moi.

C’est pour cela que j’arrive à être attentive à tous les petits détails. J’arrive à être attentive à tous tes petits changements de comportements, et souvent, au lieu de supposer que tu as eu une journée difficile au travail, je penserai systématiquement que tu es en colère contre moi ou que tu me caches quelque chose.

«Penser, c’est un art d’inventer des problèmes qui n’existaient pas. »

Ma tendance à trop réfléchir pourrait sembler excessive, et tu pourrais penser que je suis trop sensible et que j’emporte trop vite. Et tu as surement raison.

Mais je ne peux tout simplement pas m’en empêcher. Parce que je suis toujours dans la réflexion.

J’imagine toujours les pires scénarios qui pourraient se produire, et je veux être préparée au meilleur comme au pire.

Même si tout se passe au mieux dans mon couple, je penserai toujours à ce qui pourrait mal tourner. Â des choses comme «et s’il me trompait », « et s’l me cachait des choses », « et s’il trouvait quelqu’un de mieux que moi…»

La réalité c’est que, lorsque tout va bien pour moi, je suis effrayée par le surplus de bonheur. J’ai peur de te perdre. Et c’est à ce moment là que je commence à trop penser, à trop réfléchir…

Donc, je m’excuse si je vous rends parfois les choses difficiles.

Mais sache toutefois que cela est par amour. Je ne le fais pas parce que je veux me disputer. Je le fais parce que je tiens à toi, tellement… je tiens à notre relation.

Parce que j’ai peur que tu me quittes, et que mon coeur soit à nouveau brisé.

Une réflexion au sujet de « Je sais que le fait de trop réfléchir me rend difficile à aimer, mais je t’en prie, sois patient avec moi »

  1. V

    Reste comme tu est sa me convient parfaitement,penser et réfléchir est quelques choses d’essentiel , je ne te ment pas ,je ne te trompe pas ,je part pas je t’appartient déjà.
    Les disciplines du cœur nous impose un profond engagement celui de l’éternité.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *