37 secondes pour lire ce texte et changer votre façon de penser

de | 14 février 2015

37 secondes pour lire ce texte et changer votre façon de penser

Deux hommes, tous deux gravement malades, occupaient la même chambre d’hôpital. Un homme fut autorisé à s’asseoir dans son lit, pendant une heure, chaque après-midi pour aider à drainer le liquide de ses poumons. Son lit était à côté de la seule fenêtre de la chambre.

L’autre homme devait passer ses journées couché sur le dos. Les hommes parlaient pendant des heures sur la fin. Ils parlaient de leurs épouses et familles, leurs maisons, leurs emplois, leur participation dans le service militaire, où ils avaient été en vacances ..

Ce texte et changer votre façon de penser :

Chaque après-midi, quand l’homme dans le lit près de la fenêtre pouvait s’asseoir, il passait le temps à décrire à son compagnon de chambre tout ce qu’il voyait dehors de la fenêtre. L’homme dans l’autre lit commença à vivre pour ces périodes d’une heure où son monde était élargi et égayé par toutes les activités et les couleurs du monde extérieur. La fenêtre donnait sur un parc avec un beau lac.

Les canards et les cygnes jouaient sur l’eau tandis que les enfants faisaient naviguer leurs bateaux modèles réduits. Les amoureux marchaient bras-dessus bras-dessous au milieu des fleurs de toutes les couleurs et une belle vue sur la ville peuvent être vus dans la distance. Comme l’homme près de la fenêtre décrivait tous ces détails exquis, l’homme de l’autre côté de la chambre fermait les yeux et imaginait cette scène pittoresque.

Un après-midi chaud, l’homme près de la fenêtre décrivit une parade qui passa. Bien que l’autre homme ne pouvait pas entendre l’orchestre – il pouvait le voir dans son esprit tel que le monsieur par la fenêtre le dépeignait avec des mots descriptifs. Jours, semaines et mois passaient.

Un matin, l’infirmière de jour est arrivée pour apporter de l’eau pour leurs bains et trouva le corps sans vie de l’homme près de la fenêtre, mort paisiblement dans son sommeil. Elle était attristée et appela les préposés pour qu’ils viennent prendre le corps.

Dès qu’il semblait approprié, l’autre homme demanda s’il pouvait être déplacé à côté de la fenêtre. L’infirmière était heureuse de faire le changement, et après s’être assuré qu’il était confortable, elle le laissa seul. Lentement, péniblement, il se redressa sur un coude pour jeter son premier regard sur le monde réel extérieur. Il s’étira pour se tourner lentement vers la fenêtre en dehors du lit. Il fit face à un mur blanc !

L’homme demanda à l’infirmière pourquoi son compagnon de chambre décédé avait décrit ces choses merveilleuses dehors de cette fenêtre. L’infirmière répondit que l’homme était aveugle et ne pouvait même pas voir le mur.

Elle dit : «Peut-être qu’il a juste voulu vous encourager. »

Épilogue changer votre façon de penser :

Il y a un énorme bonheur à rendre les autres heureux, en dépit de nos propres situations. La peine partagée est la moitié de la peine, mais le bonheur lorsqu’il est partagé, est doublé. Si vous voulez vous sentir riche, il suffit de compter toutes les choses que vous avez que l’argent ne peut acheter. « Aujourd’hui est un cadeau, c’est pourquoi on l’appelle le présent». L’origine de cette lettre est inconnue, mais veuillez la transmettre.

Après 37 secondes pour lire ce texte et changer votre façon de penser voir aussi

16 réflexions au sujet de « 37 secondes pour lire ce texte et changer votre façon de penser »

  1. Inlandsis (PenserChanger.com)

    C’est une belle histoire, il est vrai qu’apporter du bonheur aux autres est important, quelque fois cela nous permet même d’être heureux simplement en partageant.
    C’est l’une des seules ressources qui ne se tarie pas lorsqu’on la partage, rendre les gens heureux ne vous rendra que plus heureux encore.
    Persévérez dans ce que vous faites 🙂

    Répondre
    1. Brigitte ZIZARD

      Il suffit juste d’utiliser notre « merveilleuse imagination » pour que le rêve devienne réalité, car porter dans nos élans de bonheur nous emmenons notre entourage avec nous en effet lorsque nous sommes heureux notre énergie se diffuse beaucoup plus loin et nous la partageons…….

      Répondre
  2. Dr. El khazrajiabdelouahab

    Triste histoire de ces courageux malades qui traversent des moments pénibles de leurs maladies et qui essayent de partager leur souffrance par un dialogue qui fait participer presque tous leurs sens en leur décrivant un monde externe plus heureux et plus hospitalier.
    C’est une histoire émouvante et qui nous fait penser à la souffrance des êtres humains sous tous ses aspects.
    Un malade a besoin de beaucoup d’attention, de compréhension et surtout d’affection.

    Répondre
  3. anne-marie

    histoire émouvante que l’on devine la fin lorsqu’on sait aussi que le bonheur, le sourire, le respect des autres personnes sensibles parfois, es de donner de son temps une image positive, gaie et agréable à voire ou à entendre. Toute ma vie j’ai été déprimée car trop naîve, peur des gens, timide, dépendante, pourtant j’essaie toujours de positiver, je suis d une nature pourtant souriante et parfois après le contraire : quand je pense que j’ai ratée beaucoup de chose dans ma vie comme j’étais ailleurs. Maintenant j’ai trois beaux petits enfants et je veux qu’ils soient fières de moi avec une bonne image en couleur comme devrait la vie actuellement. Je travaille encore un peu, parfois je m’ennuie mais j’ai des jambes pour sortir.

    Répondre
  4. FELIP

    que cettte belle histoire ns renforce ds l’envie d’aider qui que ce soit !!!! Belle preuve d’empathie.

    Répondre
  5. Ali Abdelmônem ZRIBI

    Magnifique histoire pleine de dignité et d’espoir divin !

    Répondre
  6. Julien

    Redevenez comme des enfants !!
    Citation de l’évangile
    Ce monde merveilleux de l’enfant et son imagination débordante où l’ego n’est pas encore installé et laisse place à l’imaginaire la fluidité à l’émerveillement à l emphatie. J’y retrouve tout dans cette merveilleuse histoire d’adulte.

    Répondre
  7. Ndjobani

    Cette histoire reflète la sagesse qui doit nous habité!!!j’ai aimé et pense qu’aujourd’hui nous devons revoir nos rapport avec autrui mais surtout de cultiver les notion d’amour et de solidarité envers ce dernier..

    Répondre
  8. Sofiane

    C’est une histoire qu’on comprend bien et même rapidement mais le problème c’est que c’est rare que les gens ce rend compte que c la toit vérité. Dans la vie on doit saveuré chaque instant.
    Et meri de le rappelé.

    Répondre
  9. greta21

    très belle histoire émouvante , pour nous rappeler que rien de plus beau que de donner un peu de réconfort

    Répondre
  10. CUMINE

    je reçois vos infos via FB. Je ne veux plus recevoir vos infos sur cette adresse. Ceci vient de se produire depuis peu, ALORS!!! à vous de faire le nécessaire. Si la situation n’est pas régularisée je ferai un dépôt de plainte en gendarmerie………

    Répondre
    1. Claire C. Auteur de l’article

      Bonjour ,
      Malheureusement nous n’avons pas vos données pour le faire car les notifications push sont gérées par une autre entreprise ( et d’ailleurs nous n’avons pas le droit de les avoir), pour vous désabonner allez sur notre site en cliquant en bas à droite sur la petite cloche blanche entourée de rouge et se désabonner.

      Il existe une autre solution vous pouvez vous désabonner dans vos navigateurs si par exemple vous recevez les notifications par chrome suivez ces indications : https://support.google.com/chrome/answer/3220216?co=GENIE.Platform%3DAndroid&hl=fr

      Bonne journée

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *