Société : 10 faits choquants sur la société que nous acceptons

de | 8 avril 2015

Société : 10 faits choquants sur la société que nous acceptons

faits choquants sur la société

Lorsque vous prenez un instant et que vous regardez le monde dans lequel on vit, les choses peuvent parfois faire désordre. Il suffit de prendre 5 ou 10 minutes et de regarder le journal de 20 heures pour entendre parler de la guerre, des conflits, de la mort, des maladies, etc. Il est certain que la plupart des médias récréatifs font partie d’une stratégie pour faire vendre le drame afin de garder les gens concentrés sur cet objectif là. Entre autre, ces informations révèlent quelque chose de réel sur l’état actuel du monde dans lequel nous vivons.

10 faits choquants sur la société que nous acceptons

Michael Ellner, président d’une des plus grandes organisations nationales sans but lucratif dit dans une déclaration: «Jetons simplement un œil sur notre société. Nous vivons aujourd’hui dans un monde où tout est à l’envers. Les médecins détruisent la santé, les avocats détruisent la justice, les psychiatres détruisent les esprits, les scientifiques détruisent la vérité, les principaux médias détruisent l’information, les religions détruisent la spiritualité et les gouvernements détruisent la liberté. »

Même si la déclaration de Mr Ellner est une manière simplifiée d’apercevoir notre état ​​actuel, il y a quand même une part de vérité dans cela. La plupart des choses que nous faisons au nom de la «bonne» foie finit par détruire quelque chose d’autre dans le processus et se repose principalement sur le dispositif du profit.

Nous avons vu de nombreuses fois de quelle façon nos habitudes négligées nous ont amené à tout détruire sur notre passage. Toutefois, la question doit se poser: n’est-t-il pas temps de changer? Ne sommes-nous pas capables d’être honnêtes et déterminés ? Quand nous regardons notre passé, ce sont nos actes et de nombreux modèles qui ont créé la situation dans laquelle nous nous trouvons actuellement. Donc n’est-il pas nécessaire de rééquilibrer entièrement les modes du système ?

Nous vous encourageons à prendre une part active dans ce changement. Pour cela, on a mis en place une liste des faits sur la société que nous acceptons comme étant des faits normaux : The Free World Charter .        

Dix Faits choquants sur la société que nous acceptons comme étant des faits normaux

1-Nous accordons la priorité à l’argent et à l’économie au lieu des nécessités comme l’air, l’eau, la qualité des aliments, notre environnement et nos communautés.

2-Nous utilisons un système d’échange économique qui engendre la mort de millions de personnes chaque année.

3-Nous divisons indépendamment nos terrains en zones d’activités et puis on se bat pour savoir qui est le propriétaire de ces terrains.

4-Nous nommons certaines personnes «soldats» afin de considérer qu’il est normal de tuer d’autres personnes.

5-Nous torturons et tuons des millions d’animaux chaque jour inutilement pour de la nourriture, fabriquer des vêtements et à des fins expérimentales.

6-Nous envoyons les enfants à l’école pendant toute leur vie pour mémoriser des faits et des compétences qu’ils utiliseront rarement. Ici plus d’informations sur l’éducation.

7-Nous imposons des pressions financières à nos parents les forçant à rater des étapes cruciales du développement de leur enfant.

8-Nous avons des milliers de religions et elles croient toutes qu’elles sont la seule vraie et unique version.

9-L’amour et la compassion favorisent la vie mais sont facilement rayés et ridiculisés par notre peuple pendant que la guerre qui nuit à la vie est considérés comme honorable.

10-N’importe qui avec une invention vraiment utile peut prévenir de manière plus énergétique les autres d’utiliser ou de modifier cela.

La question est de savoir à quoi ressemblera le monde si l’équilibre dont nous parlons existait réellement?

Dites-nous à quoi votre monde pourrait ressembler. Le résultat est que nous traversons un moment de notre époque où nous avons la possibilité de faire des changements dans le monde. Des solutions sont nécessaires pour garantir des temps de réaction rapides. Partagez vos idées avec la communauté et à travers le monde.

H/T The Free World Charter

Après 10 faits choquants sur la société que nous acceptons voir aussi

5 réflexions au sujet de « Société : 10 faits choquants sur la société que nous acceptons »

  1. Nick Lalojik

    Bonjour Sandra

    Dans le fond, je n’ai pas vraiment envie de contredire ton article, en effet le monde ne tourne pas rond depuis bien longtemps et la logique de nos dirigeants ne nous laisse pour horizons probables que quelques impasses catastrophiques. Nous vivons dans un monde où il devient difficile de se projeter de manière réaliste, et il est bien naturel de tenter de dénoncer et de s’opposer aux incohérences que le système seble entretenir avec la vie elle même et sa péreinité…

    Mais il y a quand même des énormités qu’il serait bon de relever… Histoire de ne pas sombrer dans des dénonciations trop naïves. Alors j’y vais.

    8 – C’est une absurdité que de dire ça. En fait c’est parfaitement logique que malgré la multiplicité d’opinions en circulation quant aux questions religieuses chacun tienne la sienne pour vraie. En effet, la logique repose sur trois principes fondateurs : A : le principe d’identité, B : le principe de non-contradition et C : le principe du tiers exclus. Une chose étant ce qu’elle est (A) elle ne peut pas être ce qu’elle n’est pas (B), ni être ni ce qu’elle est ni ce qu’elle n’est pas (C). Le problème de la religion, c’est qu’au sens qu’on lui donne généralement, elle s’attache à affirmer des vérités à propos de ce que l’on ne peut observer ou appréhender via nos sens, (Dieu, l’âme, l’univers…) il est donc impossible de faire vérifier par un tiers (le revoilà exclus celui là tiens !). C’est d’ailleurs le propre de la métaphysique que d’être invérifiable, et l’arène des religieux à déjà été décrite par Kant quand il a tenté de mettre fin à la légitimité de telles spéculations. Bon, il n’a pas convaincu grand monde visiblement, il faut dire qu’il a un style austère, mais c’était sympa d’essayer. Le problème serait sans doute plus que dans le domaine religieux, le conflit exclu de la communauté, tandis qu’en science, la communauté repose sur le conflit…

    6 – Non ! Nous n’envoyons pas les enfants à l’école toute leur vie ! A moins de les tuer à l’obtention du diplôme final… Et heureusement qu’on y apprend des choses qui ne nous servent pas spécialement. L’utilitarisme, c’est penser qu’une chose est bonne si elle est utile. Cette position fonde en grande partie notre mode de consommation, voire de relation aux choses et aux gens. C’est grave docteur? Assez oui, mon pauvre ami… Cela signifie que nous n’avons pas de temps à perdre avec ce qui ne sert pas nos desseins immédiats. Il faut d’ailleurs bien voire que l’école fonctionne un peu comme ça en fait, tenter de nous donner que ce qui nous servira, même si on en a pas l’impression lorsqu’on est sur les bancs. La finalité de l’éducation est de faire de nous des travailleurs. Nous y aquiérons des compétences de plus en plus spécialisées à mesure que nous avançons dans notre parcours scolaire, au fur et à mesure que l’on fait nos choix, ou que la sélection ne les fasse pour nous. Le piège est là. L’école nous spécialise pour nous intégrer dans un dispositif productif en nous assignant à une tâche spécifique (et toi, tu fais/veux faire quoi dans la vie?). Evidemment, plus on va loin dans nos études, moins on s’en rend compte, car de fait, nos choix ne nous apparaissent jamais comme des contraintes tant qu’ils sont les nôtres. Même la culture générale en apparence inutile a vocation à nous donner un savoir collectif qui est utile politiquement, dans le sens où elle justifie nos institutions politiques, nos valeurs et leur noble histoire, l’héroïsme de la France, son civisme et blabla et j’en passe… Alors si d’avanture, nous retirons de notre scolarité des savoirs inutiles, alors tant mieux !

    7 – Correction, nous faisons travailler les gens jusqu’à l’épuisement pour des salaires minables, pour qu’ils achètent de la merde (genre de la nourriture bourrée de produits chimiques sans saveur, cancérigène pour la majeure partie, vendue dans des emballages qui vont terminer dans des décharges irrécupérables…) et paient des logements minables, ou chers, ou contractent des prêts pour accéder à la propriété… Du coup, du temps ils ne leur en reste pas beaucoup pour profiter des richesses non marchandes qu’offrent la vie… Mais on est d’accord… Les ménages sont rendus responsables de leur sort, et comme la société de consommation (et de production !) ne nous propose que des stratégies individuelles (pas collectives) pour subsister dignement (enfin on fait ce qu’on peut hein…), et bien c’est difficile de s’en sortir toujours au mieux…

    Pour le reste je suis d’accord avec toi dans l’ensemble, oui les guerres c’est stupide, mais la violence est inscrite dans les gènes des humains autant que la bienveillance. Ce qui est triste, c’est que les enjeux de ces guerres qui défigurent l’humanité sont bien souvent de vulgaires luttes de domination ou d’extorsion. Le pire, c’est bien la gestion économique du monde et la gestion de la propriété. Alors oui tu as raison, il est grand temps d’activer nos méninges pour sortir de notre modèle de société dont la seule conséquence extérieure à elle est de transformer un monde favorable à la vie (si je peux me permettre, il me semble que c’est plus une question de température, de climat, de biodiversité, d’écosystèmes… que d’amour et de compassion, mais bon, je ne vais pas m’éttendre la dessus ! ) en un monde qui la rend impossible. Car ce n’est pas la planète que nous détruisons, ni la nature, mais bien l’humanité et les conditions de la vie, rien que ça, chapeau, vive le progrès… La croissance économique, le plein emploi, la relance économique, le développement économique (extension de notre modèle de société à tout le globe, extension de la valorisation marchande à tous les échanges et à toutes les interactions entre les humains ; hé oui ça crée de la valeur, donc de la croissance et ça nuit à la solidarité et à la spontanéité) sont les pires saloperies de notre civilisation. C’est toute une idéologie qu’il faut combattre. Et le problème, c’est qu’elle imprègne jusqu’aux plus simples gestes de nos quotidiens, puisqu’elle en est la raison d’être… Alors… Bon courage !

    Répondre
    1. lilyslo

      merci Nick Lalojik, un commentaire sensé … c’est suffisamment rare pour être souligné.
      pour ce qui est de cet article … je ne sais pas encore si je dois en rire ou en pleurer …

      Répondre
    2. Jes

      Nick Lalojik, vous parlez comme le deuxième moine (dans un koan japonais : deux disciples sont en train de méditer chacun de leur côté. Le maître arrive et va vers le premier. Celui-ci raconte ce qu’il a compris de la vie. Alors le maître le remercie. Puis il s’en va vers le deuxième moine. Ce dernier dit la même chose que le premier moine. Alors le maître lui demande de continuer sa méditation. On peut se demander pour quelle raison le maître n’a pas cru un seul mot sorti de la bouche du deuxième moine alors qu’il a félicité le premier. La réponse est que le premier disciple racontait ce qu’il avait vécu tandis que le deuxième ne l’avait même pas encore réalisé!) Alors Nick, il serait temps que vous vous demandiez quelle est votre place sur terre et de le vivre à 100% au lieu de donner un avis qui contredit ce que bon nombre de gens ont VECU jusque là!! Et je remercie Mickael Ellner pour clamer la vérité. Enfin! Ce n’est pas avec des personnes qui ne sont pas REVEILLER que le monde avancera! Alors REVEILLER bon sang au lieu d’être à côté de la plaque. SOYEZ déjà vous-même et vous verrez la vérité telle quelle!!!! Arrêter d’infirmer ce que des gens disent depuis un certain temps. Devenez vous-même en vous ouvrant à vous-même, en sachant qui vous êtes!!!

      Répondre
      1. Lyzfi

        Jes, avez vous lu son commentaire jusqu’au bout?
        Etre éveillé ne signifie pas être d’accord avec vous ou avec qui que ce soit. Et il me semble que les contradictions qu’il expose içi le sont de manière pertinentes, construites et intelligentes.
        LA vérité (la votre), est ce ce qu’il est nécessaire d’avoir pour être éveillé? Je ne comprends pas comment on peut juger de l’avancée spirituelle de quelqu’un , et lui clamer d’évoluer de manière aussi directive, et tout ça en un seul commentaire. D’autant que pour le coup, son commentaire, même en en énonçant quelques contradictions, reste vraiment dans le courant de pensées global de l’article.

        J’aurais pu laisser ce commentaire ailleurs, c’est un phénomène que je retrouve souvent, et ca faisait quelques temps que je voulais laisser quelques mots sur le sujet. Il est important de respecter l’avis, la philosophie, la religion de chacun. On peut ne pas être d’accord, mais ne dénigrons pas l’avis des autres… Notre vérité ne vaut pas mieux que celle de notre voisin, elle est simplement au centre de notre univers à nous. Et réciproquement, la vérité du voisin n’a pas plus de valeurs que la notre.

        Quand à LA vérité, je ne pense pas qu’il soit nécessaire de rappeler qu’une vie ne suffirait pas à l’approcher suffisamment pour prétendre l’avoir.

        Je vous remercie pour le temps accordé à mon commentaire, et vous souhaite une belle journée!
        Namasté

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *