« Violence et cruauté, souffrances indicibles & déni collectif », le coût réel des vestes Canada Goose

vestes Canada Goose

Avec des ventes qui devraient atteindre 30 millions de dollars à la fin de l’année, la marque Canada Goose s’est forgée une excellente réputation dans l’industrie des vêtements d’hiver.

On a vu des célébrités du monde entier porter ce manteau hors de prix, y compris Meg Ryan, Kate Upton, Andrew Garfield, et Emma Stone.Même le politicien canadien Justin Trudeau et sa famille ont été photographiés portant la veste sur une carte de Noël en famille l’année dernière.

Mais le prix de ce manteau populaire est à glacer le sang, ce que de nombreux groupes de défense des animaux dénoncent d’arrache-pied .

 

vestes Canada Goose (4)

L’année dernière, une vidéo décourageante a gagné en popularité sur le web qui a exposé l’abominable vérité qui se cache derrière la production des vestes Canada Goose. Pour ceux qui ne connaissent pas, il y a une épaisse fourrure de coyote au bord de la capuche.

Selon  des militants des droits des animaux, derrière chaque capuche en fourrure et doudoune se cache une dure réalité des coyotes piégés qu’on laisse souffrir dans la nature.

Lindsay Rajt la directrice des campagnes de People for the Ethical Treatment of Animals (PETA) ( en français : pour un traitement éthique des animaux ) a déclaré au DailyMail : Canada Goose utilise exclusivement de la fourrure de coyote sur les capuches de ses manteaux et ces animaux sont piégés d’une façon très cruelle. »

La société a déclaré publiquement que le piégeage du coyote est selon un porte-parole de l’entreprise « un mode de vie depuis des centaines d’années. » : « Le piégeage des animaux à fourrure est strictement réglementé par les départements provinciaux et territoriaux du Canada. Nous achetons les fourrures à des trappeurs canadiens certifiés, nos fourrures ne proviennent jamais de fermes d’élevage ou d’animaux en voie de disparition. »

Le coût réel des vestes Canada Goose :

Pourtant PETA estime que l’entreprise évite une vérité apparente. Lindsay Rajt a dit : « La référence de la société aux normes de l’AIHTS (Accord sur les normes de piégeage sans cruauté) n’a pas de sens et c’est une façon d’apaiser et de faire taire les gens qui ont des préoccupations légitimes. »

« Les pièges à mâchoire sont encore légaux au Canada. Les mères rongeront leurs membres pour rejoindre leurs petits. Les animaux peuvent rester piégés pendant des jours avant que le trappeur vienne et les trouve, ils sont effrayés et affamés et souffrent pendant ce temps. Et ensuite ils sont matraqués ou étranglés à mort ou abattus. »

PETA a lancé un appel pour que l’entreprise arrête d’utiliser de la vraie fourrure de coyote en faveur de la fausse fourrure, ainsi que le duvet.

« En outre, nous demandons que Canada Goose opte pour la technologie de synthèse révolutionnaire comme celle récemment mise au point par The North Face, Thermoball, qui imite et offre une meilleure souplesse », a déclaré Rajt.

PETA a indiqué qu’ils avaient essayé plusieurs fois d’entrer en contact avec la société canadienne, mais en vain. En réponse à cette déclaration, un porte-parole de Canada Goose a dit au DailyMail « Nous avons correspondu à plusieurs reprises avec PETA et il est rapidement devenu évident qu’ils n’étaient pas intéressés par une conversation constructive. »

Le président de Canada Goose Danni Reiss est un fervent partisan de ses produits, il explique dans une vidéo, « Nous utilisons de la fourrure de coyote pour différentes raisons. La principale raison est que la fourrure de coyote tient beaucoup plus chaud que n’importe quel tissu synthétique. »

En réponse aux accusation de PETA, Reiss a déclaré, « Nous comprenons les préoccupations de PETA et nous respectons que les gens choisissent de ne pas porter de vraie fourrure, cependant, nous savons que PETA ne respecte pas notre éthique, une autre conversation avec cette association ne serait pas productive. »

Mais Rajt n’accepte pas l’attitude de Reiss, « Je ne crois pas du tout que la moitié des gens qui portent ces manteaux comprennent ce qu’implique réellement leur fabrication. Et je ne pense pas qu’ils feraient le même choix si on les informait. »

To match Analysis CANADA-NICHE/

Conclusions

Peut-être qu’une partie du problème est que beaucoup de gens ne voient tout simplement pas le lien réel entre la fourrure sur leurs vestes et l’animal qui a beaucoup souffert pour en arriver là. Si davantage de gens comprenaient pleinement le processus, est-ce qu’ils achèteraient quand même ces vestes ?

Comment l’a mentionné Rajt, il existe des alternatives qu’ont pourrait utiliser à la place de la fourrure de coyote et du duvet. Nous avons simplement besoin que plus de gens soient conscients de cela et qu’ils expriment leurs inquiétudes à la société.

Avec l’entreprise qui s’internationalise, la croissance attendue dans les prochaines années est exponentielle. Mais cette augmentation du chiffre d’affaires provient de la mort de plus en plus d’animaux sans défense. Voter avec votre argent ne pourrait pas être plus puissant dans ce genre de situation.

S’il vous plaît aidez-nous à diffuser cette prise de conscience pour protéger ces magnifiques animaux. Beaucoup d’amour.

Source « Violence et cruauté, souffrances indicibles & déni collectif », le coût réel des vestes Canada Goose :Daily Mail

Sandra Véringa