bébé

Bébé

Crédit photo :osegredo.com.br

Selon de nouvelles recherches, votre futur bébé est influencé par votre état d’esprit

Le lien entre les pensées et notre forme physique est distinct. Lorsque vous avez des pensées négatives, vous avez tendance à vous sentir physiquement pire. Lorsque vous êtes satisfait, vous avez tendance à vous sentir mieux. Il se trouve que pour les femmes, vous pourriez ne pas être les seules à le ressentir.

De nouvelles recherches indiquent que, peu de temps après la conception, votre état d’esprit commence à avoir une influence sur votre embryon physiologiquement.

Pendant que le fœtus se développe, il se trouve que son subconscient stocke des informations de son environnement. Les gars, vous n’êtes pas tout à fait épargnés ici.

Au sixième mois, le foetus peut entendre la voix de sa mère et comprendre si elle est heureuse, en colère ou triste. Lorsque les parents se disputent, le bébé ressent cette émotion. Pourriez-vous imaginer des mois de tourmente effrayante pour un fœtus qui n’est pas encore suffisamment développé pour comprendre ?

Cela peut avoir de profondes répercussions sur le développement.

« Il est biologiquement impossible pour un gène de fonctionner indépendamment de son environnement : les gènes sont conçus pour être régulés par des signaux de leur environnement immédiat, » déclare Daniel Goleman, dans Social Intelligence. « Dont certains, à leur tour, sont profondément influencés par nos interactions sociales. »

Le lien entre les pensées négatives et une réponse négative est clair comme le jour. En restant positive pendant la grossesse, vous libérez l’ocytocine (l’hormone du bien-être) et avez un effet positif sur votre bébé.

Source en bleu dans l’article.

Notez cet article