in

Votre futur bébé serait influencé par votre état d’esprit

Partagez cet article
Annonce

bébé

Le lien entre les pensées et notre forme physique est distinct. Lorsque vous avez des pensées négatives, vous avez tendance à vous sentir mal physiquement Lorsque vous êtes satisfait, vous avez tendance à vous sentir mieux. Il se trouve que pour les femmes, vous pourriez ne pas être les seules à le ressentir.

De  recherches suggèrent que, peu de temps après la conception, votre état d’esprit commence à avoir une influence sur votre embryon physiologiquement.

Pendant que le fœtus se développe, il se trouve que son subconscient stocke des informations de son environnement. Les gars, vous n’êtes pas tout à fait épargnés ici.

Au sixième mois, le foetus peut entendre la voix de sa mère et comprendre si elle est heureuse, en colère ou triste. Lorsque les parents se disputent, le bébé ressent cette émotion. Pourriez-vous imaginer des mois de tourmente effrayante pour un fœtus qui n’est pas encore suffisamment développé pour comprendre ?

Cela pourrait avoir de profondes répercussions sur le développement.

« Il est biologiquement impossible pour un gène de fonctionner indépendamment de son environnement : les gènes sont conçus pour être régulés par des signaux de leur environnement immédiat, » déclare Daniel Goleman, dans Social Intelligence. « Dont certains, à leur tour, sont profondément influencés par nos interactions sociales. »

Le lien entre les pensées négatives et une réponse négative est clair comme le jour. En restant positive pendant la grossesse, vous libérez l’ocytocine (l’hormone du bien-être) et avez un effet positif sur votre bébé.

Source en bleu dans l’article.

Annonce

Publié par Karine M

À propos de l'auteure : Je suis originaire du centre de la France et depuis mon plus jeune âge, je suis passionnée par la psychologie, le ressenti et les relations Homme-femme, homme-homme ou femme femme. L’être humain est fascinant tant par sa beauté que par sa noirceur , tant par sa créativité que son oisiveté. Chaque sentiment, ressentiment, relation ou échange peut nous en apprendre beaucoup sur nous-mêmes et sur les autres. Mais le diable est dans les détails et c’est en étudiant et en essayant de comprendre les toutes petites choses que nous pouvons parfois arriver à de grandes choses. Les relations sont ainsi faites, c’est comme construire un mur et chaque jour on y ajoute une nouvelle pierre. Et j’aimerais aider les gens a mettre une meilleure pierre chaque jour c’est pour cela que j’écris pour ce merveilleux site qu’est ESM, je vous remercie tous du fond du coeur de me lire et à bientôt sur le net.

2 Commentaires

Laisser un commentaire
  1. Oui C est vrai, mais après avoir vécu plusieurs fausses couches à la 4 ème fois, on vie très mal le début de sa grossesse. Pour ma part ce bébé est attendu comme pour moi et le papa mais je commence seulement aujourd’hui à partir de 12 semaine à profiter de ma grossesse tout en étant toujours craintif. Quand je me dispute avec le papa car cela est arriver les 1 er mois à cause de mon stress permanent j’expliquais à notre bébé que c’étais rien de grave et qu’il fallait pas écouter les bêtises de papa et maman. J’espere que les prochains mois seront plus paisible car il est vrai que je suis triste de ne pas être joyeuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vous inquiéter

11 choses pour lesquelles vous ne devriez plus vous inquiéter

Mon témoignage sur L’appel de l’âme