collaboration

Image crédit : pixabay.com

Selon la science, la « collaboration » crée de la médiocrité, et pas l’excellence

Loin d’être une panacée de la productivité, une culture de la coopération éloignera vos employés les plus performants.

Selon les experts en gestion, « collaborer » est très à la mode. Et bien que le terme soit un peu flou, ce que l’on entend généralement par « collaboration », c’est faire face à un nombre de réunions spéciales dans des bureaux en espace ouvert.

Lorsqu’on pense à des bureaux en espace ouvert, des interruptions, des distractions, des problèmes de la pollution acoustique, et des puits de production nous viennent à l’esprit.

La collaboration tend à pénaliser les compétents qui effectuent la plus grande part du boulot. Et une étude récente publiée dans Applied Psychology a confirmé récemment qu’un environnement de travail collaboratif peut pousser les personnes les plus performantes,  innovatrices et travailleuses à se sentir misérables et socialement isolées.

Le problème est que, plutôt que de voir les meilleurs employés en tant que des modèles à suivre, les employés médiocres ont tendance à les considérer comme des menaces, soit pour leur propre position dans l’entreprise, soit pour leur propre sentiment d’estime de soi.

Plutôt que d’améliorer leur propre performance, les employés médiocres isolent socialement les employés les plus performants, répandent des rumeurs malicieuses à leur sujet et freinent ou tentent de saboter le travail des employés les plus performants. Comme l’indique l’étude:

« Les contextes coopératifs se sont révélés être socialement défavorables pour les plus performants ».

Cet isolement social est particulièrement difficile pour les employés introvertis qui travaillent dans des bureaux ouverts. Bien que certains extravertis semblent puiser de l’énergie d’un environnement chaotique, les introvertis trouvent cela très drainant.

Parfois, la seule façon pour les introvertis d’achever leur travail est de travailler à domicile, ce qui signifie qu’ils sont de plus en plus isolés. En fait, les employés les plus performants sont des proies potentielles et faciles pour les dénigrements et les commérages au travail.

Si négligée, cette tendance peut entraîner le départ des meilleurs talents. Comme l’a indiqué le site inc.com:

« La raison principale pour laquelle les personnes les plus performantes quittent les organisations dans lesquelles elles sont heureuses est en raison de la tolérance de la médiocrité ».

Non, ce n’est pas une blague.

Cela ne veut pas dire que le travail d’équipe est une mauvaise chose. D’ailleurs, les projets les plus complexes nécessitent un travail d’équipe pour s’accomplir. Cependant, pour que les équipes soient efficaces, elles ont besoin de leaders, et ceux-ci pourraient être rapidement susceptibles d’isoler ou de dénigrer le meilleur employé.

En d’autres termes, vos équipes auraient besoin d’une direction hiérarchique plus que de possibilités supplémentaires de collaboration. De plus, votre entreprise pourrait avoir besoin de plus d’espaces privés que de zones « ouvertes » encourageant une plus grande interaction sociale.

Voir l’étude : psycnet.apa.org/psycinfo

Source /www.inc.com/