in

Qui vous parle des autres parle aussi de vous aux autres

Partagez cet article
Annonce

Nous devons être conscients des types de personnes qui vivent à nos côtés, sachant que ceux qui aiment bavarder de manière exagérée nous placeront, à un moment ou à un autre, en tant que personnage principal d’une histoire désagréable, c’est ce que les commérages engendrent et finissent pas donner, car c’est comme cela qu’ils vivent et se nourrissent.

L’un des plus grands plaisirs pour certaines personnes est de parler de la vie des autres. 

Annonce

Les potins remontent à des temps immémoriaux, se retrouvent dans les récits bibliques, autobiographiques et fictifs, présents aujourd’hui dans les intrigues des feuilletons et dans les coulisses du monde artistique. Les commérages ont déjà déclenché des conflits entre les peuples, renversé des gouvernements et dévasté la vie de personnages célèbres. Ils sont partout, tout le temps et touchent tout le monde, avec plus ou moins d’intensité.

Malheureusement, les commérages s’appuient sur ce qui peut diminuer l’autre, aggraver la situation aux yeux des gens, puisqu’ils ne cherchent que le scandale. Peut-être qu’il y en a qui ne sont pas conscients de grossir certains aspects négatifs de l’autre, cependant, il y a ceux qui en font un mode de vie, il y a ceux qui ne peuvent pas laisser l’autre tranquille, c’est-à-dire ceux qui n’arrivent pas à s’occuper de leur propre vie.

Ignorer les ragots

Avec l’avènement d’Internet et des applications mobiles, les informations circulent de plus en plus vite, atteignant des milliers de personnes en quelques minutes. Vidéos personnelles, conversations privées, photos, entre autres, finissent parfois par devenir virtuellement virales, rendant chacun d’entre nous plus vulnérable à tomber dans des pièges capables de ternir notre ou l’image des autres de manière intense et cruelle. Se relever peut donc prendre du temps, mais nous ne serons plus jamais les mêmes après ce coup de gueule.

Annonce

Il faut être très prudent lorsqu’on commente la vie des autres, et surtout faire preuve de prudence avec la personne à qui on parle. Personne ne peut traverser la vie sans que des ragots ne parviennent à ses oreilles, ce qui sera inévitable, et c’est pourquoi le plus gros problème réside peut-être dans la façon dont nous agissons lorsque cela se produit. Si nous n’alimentons pas ou n’incitons pas davantage les commentaires, ils mourront dans l’œuf – et cela fait toute la différence.

Être reconnaissant

Nous devons avoir conscience des types de personnes qui vivent à nos côtés, sachant que ceux qui aiment bavarder de manière exagérée nous placeront, à un moment ou à un autre, en tant que personnage d’une histoire désagréable, c’est ce que les commérages engendrent et finissent par donner, car c’est comme cela qu’ils vivent et se nourrissent. C’est à nous de ne pas écouter ou de ne rien faire circuler, sinon, nous finirons aussi dans cette spirale.

Nous aurons déjà tant de difficultés et d’épreuves à affronter dans cette vie, que cela ne vaut pas la peine de nous apporter encore plus de problèmes, à cause d’une personne qui prend plaisir à maudire les autres. Choisir avec sagesse et perspicacité les personnes à qui nous ouvrirons notre cœur sera essentiel pour affronter le monde avec plus de chances de ne pas tomber dans les commérages.

Nous occuper essentiellement de notre propre vie, le long de ce chemin, peut nous libérer de bien des pièges et des personnes qui drainent notre énergie. Et c’est ainsi que nous sourirons plus souvent, comme il se doit.

Annonce

Publié par Jean-Charles R

À propos de l’auteur: j'aime la nature et l'écologie mais je m'intéresse aussi à la psychologie et la spiritualité, je pense que tout est lié. Je suis arrivé dans l’équipe d’ESM en 2016 après avoir étudié en Angleterre et passé plusieurs années en Australie . Depuis toujours, je suis soucieux de la nature et de mon impact sur l’environnement. Ainsi, par le biais d’informations, j’essaie de contribuer à l’amélioration de l’environnement et de jouer un rôle dans l’éveil des consciences afin de rendre le monde un peu meilleur chaque jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

façon de s'excuser

La meilleure façon de s’excuser est de changer de comportement

zodiaque birman

Votre signe du zodiaque birman du Myanmar et ce qu’il révèle sur vous