Le pouvoir du véritable amour inconditionnel face aux incertitudes de la guerre

de | 9 février 2018

pouvoir du véritable amour

Image crédit : Pixabay

Le pouvoir du véritable amour inconditionnel face aux incertitudes de la guerre

Cette lettre d’amour, rédigée par un pilote américain pendant la guerre de Corée, est un bel exemple du pouvoir de l’amour face à l’horreur et aux incertitudes de la guerre.

Novembre 1956

Pour la meilleure femme qu’un homme ait jamais eue :

Chérie, je t’écris pour dire quelques petites choses que je pourrais ne pas dire si je devais partir de ce monde soudainement.

Dans cette activité de vol, tu ne peux jamais dire quand tu pourras avoir soudainement de la malchance et te réveiller mort. Je suppose que cela me fait passer pour un vieux fou sentimental, mais je pensais que si tu pouvais savoir ce que je ressens à propos de ces choses, cela pourrait être un réconfort.

Tout d’abord, voyons les choses en face : tout le monde finit par mourir. Pense à tous les bébés, les enfants et les personnes qui ont eu la malchance de mourir avant d’avoir pu profiter de la vie et pense à tout ce que j’ai pu vivre.

Même si je devais mourir juste après avoir écrit ceci, je fais partie des personnes les plus chanceuses d’avoir vécu, et tu le sais. J’ai fait à peu près tout ce que je voulais faire et tout ce que je voulais voir. Bien sûr, j’aimerais rester pour voir les garçons grandir, et m’amuser avec une fois qu’ils seront grands et avoir encore du temps avec toi.

Mais toi et moi sommes d’accord sur la manière d’élever une famille, je suis sûr que les garçons iront bien. Et je me suis assez amusé avec toi pour toute une vie.

Ne laisse pas mes souvenirs t’empêcher de te marier à nouveau, si tu croises quelqu’un d’assez bien pour être ton mari, ce qui serait difficile à trouver, je le sais. Mais tu es une femme et une mère bien trop merveilleuse pour finir tes jours veuve. La vie est pour les vivants, (ce n’est pas original, je le sais.)

Alors, remets ce sourire sur ton visage, mets du rouge à lèvres et une nouvelle robe et montre-moi ce que tu peux faire pour construire une nouvelle vie. Souviens-toi de moi seulement de temps en temps, ou cela te mettra des bâtons dans les roues, et sache que je ne serai jamais vraiment mort.

Une partie de moi vivra dans John, Bill et Al, et Dan, que Dieu bénisse leur cœur. Je pense que c’est ce que l’on veut dire quand on parle de l’éternité.

Mon amour pour toujours,
Jack

Jack Sweeney, est mort quelques semaines plus tard lorsque son avion s’est écrasé dans l’océan Atlantique.

4 réflexions au sujet de « Le pouvoir du véritable amour inconditionnel face aux incertitudes de la guerre »

  1. Melany

    Hé bien, avec tout ce que nous pouvons lire/apprendre ici, ailleurs aussi et bien avant d’arriver à la fin de cette lecture, je savais que cet homme était mort…

    Cela dit, l’amour inconditionnel c’est pour moi autre chose et ça commence par mon refus (quelque soit les conséquences) d’aller bombarder/tuer qui que ce soit pour qui que ce soit !

    Répondre
    1. djoudjou

      pas compris le rapport avec la guerre et les bombes ! et il vaut mieux se faire tout de suite a l’idee de mourrir un jour plutôt que de s’etouffer avec sa propre colere. Refuser de mourrir, c’est refuser de vivre. en tout cas, Bravo a cet homme, qui a su écouter son coeur et son instinct bien eguisé, pour pouvoir laisser un bel heritage a ces enfants

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *