in

Le pouvoir de l’attente quand vous ne savez pas quoi faire

Partagez cet article
Annonce
pouvoir de l'attente
Depositphotos / Artiste : Grandfailure

L’attente a mauvaise presse dans la société contemporaine occidentale.

« L’attente n’est pas un espoir vide. Elle a la certitude intérieure d’atteindre son but. »~ Je Ching

J’ai dû me tourner vers un ancien texte chinois (le Yi Jing ) pour trouver une citation appropriée pour cet article. Nous n’aimons pas attendre! Il est beaucoup plus facile de trouver sur Internet des citations sur «saisir les opportunités » ou «faire bouger les choses ».

J’ai été une personne impatiente pendant une grande partie de ma vie. Je voulais que des choses m’arrivent! J’avais un programme bien défini dans la vingtaine: terminer mes études, avoir un diplôme, commencer ma carrière, me marier et fonder une famille. J’ai donc décidé de me mettre au travail et j’ai commencé à réaliser mes objectifs. Quand il était «temps» de me marier, j’ai choisi la personne la plus appropriée et je l’ai fait.

Annonce

Je ne savais vraiment pas grand-chose de l’attente. Je pensais que c’était quelque chose que vous faisiez qui si vous n’aviez aucun courage ni aucune conviction. Que c’était juste une excuse pour ne pas agir. Mais maintenant, je comprends mieux.

Ce que j’ai appris depuis, c’est que l’attente est l’un des outils les plus puissants pour créer la vie que nous voulons. 

pouvoir de l'attente
Depositphotos

L’ego, ou l’esprit, est très mal à l’aise avec l’attente. C’est la partie de vous qui crie: «Fais quelque chose! Même un peu vaut mieux que rien! Et, parce que nous sommes une société très motivée par l’ego, vous trouverez de nombreuses pensées qui soutiennent ce message.

L’esprit déteste l’incertitude et préfère faire une erreur que de simplement vivre dans un état de «ne pas savoir» pendant que les choses se déroulent.

Il y a un terme que j’aime bien qui décrit ce lieu d’incertitude: liminal. Ce qui est au niveau du seuil de perception, qui est tout juste perceptible. Un espace liminal est à la frontière ou le seuil entre les possibilités. C’est un lieu de pur potentiel: nous pourrions aller dans n’importe quelle direction à partir de cet endroit. Il n’y a pas de lumières vives ni de panneaux évidents indiquant «Avancez par ici».

Annonce

Les espaces liminaux peuvent être profondément inconfortables et nous avons tendance à les traverser le plus rapidement possible.

Si nous pouvions plutôt ralentir, le paysage deviendrait progressivement plus clair, comme il le fait lorsque nos yeux s’adaptent à une pièce sombre. Nous commençons à utiliser tous nos sens. L’ego veut une super-autoroute éclairée vers le futur, mais la vraie vie ressemble plus à un labyrinthe. Nous faisons un ou deux pas dans une certaine direction, puis faisons face à un autre tournant. Pour progresser, il faut un ensemble de compétences totalement différentes, et l’attente est l’une des plus importantes!

Il y a un bon timing pour tout.

Et ce n’est souvent pas le timing que nous voulons (maintenant ou peut-être même avant-hier). Il y a des choses qui se produisent à un niveau subconscient, en nous-mêmes et chez les autres, qui nous préparent à la prochaine étape. Curieusement, quand vient le temps d’agir, il y a souvent un sentiment d’inévitabilité à ce sujet, comme si c’était toujours censé être ainsi.

Regardez votre passé et vous verrez ce schéma. Tout d’abord, regardez les décisions que vous avez forcées: comment se sont-elles déroulées? Recherchez ensuite les moments où vous «saviez» simplement quoi faire, sans même y penser. Et que s’est-il passé ensuite ?

La clé du deuxième type de décision est d’attendre ce profond sentiment de connaissance intérieure.

Cela ne veut pas dire que vous êtes certain que tout se passera exactement comme vous le souhaitez. Ou que vous ne ressentirez pas une certaine peur ou incertitude. Mais il y a un sentiment de «oui, c’est le bon moment» dans votre corps que je peux comparer à l’envie que ressentent les oiseaux migrateurs au moment de quitter un lieu. Ils ne se tiennent pas à débattre de l’opportunité d’y aller, à consulter des cartes et des calendriers. Ils partent juste quand le moment est venu.

Annonce

Nous sommes aussi des animaux, nous avons et pouvons cultiver cette sensibilité intérieure qui nous permet simplement de savoir quoi faire lorsque le moment est venu. Mais pour ce faire, nous devons nous décrocher de notre esprit. La réflexion est utile jusqu’à un certain point, mais nous la poussons généralement bien au-delà du point de l’utilité!

Nous passons en revue plusieurs options, essayant de prédire l’avenir en nous basant uniquement sur nos espoirs et nos peurs.

Nous parlons sans cesse avec les autres de ce que nous devrions faire, en espérant qu’ils ont les réponses pour nous (et, idéalement, en essayant de faire en sorte que tout le monde soit d’accord).

Nous réfléchissons à ce que nous «devrions» faire, en nous basant sur un certain nombre de mesures externes: bon sens, moralité, religion, valeurs familiales, finances, etc.

Et puis, généralement, nous additionnons tout cela et prenons simplement la meilleure option.

Une meilleure façon est de faire le bilan de ce que vous savez (et, plus important encore, de ce que vous ne savez pas ) et ensuite… d’attendre.

pouvoir de l'attente
Depositphotos

S’il y a une action qui vous interpelle, même si elle n’a pas de rapport avec la question en cours, faites-la! Puis attendez à nouveau une autre envie de bouger. Attendez activement plutôt que passivement. Cela signifie: gardez vos sens intérieurs à l’écoute des pulsions ou des intuitions. Attendez-vous à ce qu’une réponse vienne. Comme le dit le Yi Jing (  Livre des transformations ») , attendez avec «la certitude intérieure d’atteindre le but».

Annonce

Si votre intuition vous pousse dans une certaine direction et que votre esprit vous crie «Arrête!» ignorez-le par tous les moyens qui s’offrent à votre esprit.

Il y a une différence subtile mais très réelle entre le sentiment de peur (qui vous empêche de faire quelque chose que vous avez envie de faire) et les appréhensions (qui vous avertissent qu’une décision qui semble bonne en surface ne vous convient pas).

Dans les deux cas, recherchez et faites confiance à ce sentiment profond de connaissance intérieure, même si vos pensées vous disent des choses différentes. Un amie m’a dit un jour que le meilleur conseil que son père lui avait donné était: « Décider de se marier devrait être la décision la plus facile de ta vie. » Comme j’aurais aimé savoir ça quand j’ai pris ma propre décision !

Ma tête me disait que c’était la chose sensée à faire, et que c’était un homme bon. Mon instinct, cependant, était loin d’être du même avis. Je me souviens encore très bien de mes nombreux débats intérieurs sur l’opportunité de l’épouser, et même de mes rêves qui ont révélé ma réticence intérieure. Malheureusement, j’ai suivi mes pensées plus que mon instinct.

Maintenant, j’ai compris ceci: si vous devez vous parler de quelque chose, essayez plutôt d’attendre. Plus de choses vous seront révélées si vous vous donnez un peu de temps.

Ignorez cette voix dans votre tête qui dit que vous devez prendre une décision rapidementNe vous précipitez pas dans la vie. Attardez-vous dans les espaces liminaux et voyez ce qui devient clair lorsque vous vous asseyez avec l’incertitude. Apprenez à faire confiance à votre instinct plutôt qu’à votre tête. Ayez confiance que la bonne voie viendra au moment parfait. Et puis, le moment venu, faites les choses, aussi simplement et naturellement que les oiseaux prennent leur envol.

Annonce

Publié par Sandra Véringa

J’ai rejoint l’équipe ESM en 2014. Il y a beaucoup de choses qui se passent sur la planète qui vont à l’encontre de mes valeurs, j’ai voulu faire de mon mieux pour jouer un rôle dans la création de changements. Depuis que je travaille pour ESM, il y a eu de grands changements dans ma vie et j’espère pouvoir sensibiliser et faire changer la mentalité de notre société.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prévisions mensuelles de septembre 2020

Prévisions mensuelles de septembre 2020: qu’y a-t-il dans le cosmos pour vous?

Être son propre guérisseur

Être son propre guérisseur: 3 façons de pratiquer la guérison énergétique chez vous