capitalisme

Pape François: Le capitalisme est «un terrorisme de base, contre toute l’humanité»

Selon le pape François  le capitalisme «dieu argent», est «un terrorisme de base, contre toute l’humanité»

De retour des Journées mondiales de la jeunesse, le pape François a, comme souvent, tenu un petit point presse dans son avion où il a tranquillement balancé tout ce qu’il avait sur le cœur. Encore une fois, le pape François a choqué les journalistes après avoir blâmé le «dieu argent» pour la violence extrémiste qui se déroule en Europe et au Moyen-Orient. Une économie mondiale impitoyable, affirme-t-il, qui conduit les personnes privées de liberté à la violence.

Répondant à une question d’un journaliste sur la question de savoir s’il y a ou non un lien entre l’islam et le terrorisme, et plus spécifiquement en ce qui concerne l’attaque fatale d’un prêtre par un extrémiste musulman en France, le pape Francis a déclaré :

« Le terrorisme grandit lorsqu’il n’y a pas d’autre Option, et tant que l’économie mondiale a pour centre, le dieu argent et non la personne.  »  

 » C’est un terrorisme fondamental, contre toute l’humanité « , at-il poursuivi.

« Je me demande combien de jeunes qui n’ont pas de travail, les Européens ont laissé sans idéaux. Ensuite, ils se tournent vers la drogue et l’alcool ou s’enrôlent dans dans [l’État islamique, ou ISIS] », at-il dit.

Ses propos ont été retranscrits ici par Le Figaro. Sur le terrorisme d’abord :

«Je n’aime pas parler de violence islamique, parce qu’en feuilletant les journaux je ne vois tous les jours que des violences, même en Italie : celui-là qui tue sa fiancée, tel autre qui tue sa belle-mère, et un autre… et ce sont des catholiques baptisés, hein !

Ce sont des catholiques violents. Si je parle de la violence islamique, je dois parler de la violence catholique. Non, les musulmans ne sont pas tous violents, les catholiques ne sont pas tous violents. C’est comme dans la macédoine [la salade ??? ndlr], il y a de tout… […] Une chose est vraie : je crois qu’il y a presque toujours dans toutes les religions un petit groupe de fondamentalistes. Nous en avons.»

Sur le capitalisme ensuite :

«On ne peut pas dire, ce n’est pas vrai et ce n’est pas juste, que l’islam soit terroriste. Le terrorisme est partout. […] Le terrorisme est aussi… je ne sais pas si je peux le dire car c’est un peu dangereux, mais le terrorisme grandit lorsqu’il n’y a pas d’autre option. Et au centre de l’économie mondiale, il y a le dieu argent, et non la personne, l’homme et la femme, voilà le premier terrorisme. […] Ceci est un terrorisme de base, contre toute l’humanité. Nous devons y réfléchir.»

Une déclaration audacieuse

Cela peut sembler évident pour certains d’entre vous, mais pour beaucoup de gens, ce sont des revendications radicales. Il montre un niveau remarquable d’honnêteté et de pensées progressives tout en reconnaissant la vraie raison de ce conflit vieux de plusieurs décennies, et fait un excellent point en déclarant que toutes les personnes impliquées dans cette guerre veulent également la paix.

« Toutes les religions veulent la paix; ce sont les autres qui veulent la guerre. « 

Tout en ne disant pas directement «quelles sont les autres personnes», le pape élimine effectivement le culpabilité des peuples et même des religions elles-mêmes, marquant un pas important pour la conscience collective. Il est facile pour ceux d’entre nous qui vivent une vie confortable dans les pays occidentalisés de juger, de rejeter tout un groupe de personnes comme « extrêmes » et « folles », et même « méchantes ».

Le pape François parle même de sa propre religion, soulignant que le catholicisme a ses propres défauts et ses propres extrémistes. Nous sommes tous égaux, et aucune religion n’est la meilleure. Et comme le pape le suggère lui-même, toutes les religions pointent vers le même but, qui est la paix. Et c’est un élément sur lequel, nous pouvons tous nous retrouver.

Beaucoup d’amour

Notez cet article