Annonce

Depositphotos

Pourquoi vous ne pouvez vous empêcher de mordre la personne que vous aimez

Vous vous êtes peut-être déjà posé la question quant à savoir pourquoi vous ressentiez la folle envie de mordre celui/celle que vous aimez? Curieux n’est-ce pas? Qu’est-ce qui nous pousse à faire cela? Y a-t-il une signification derrière ce comportement? 

Bien que certains pensent que mordre les lèvres d’une autre personne est un acte étrange, la réalité est toute autre.

Annonce

Il n’y a rien de négatif à ce geste, bien au contraire, c’est une réaction déclenchée par la passion que vous ressentez pour l’autre et dont vous souhaitez lui faire part.

mordre la personne
Depositphotos

Même si vous pourriez penser que c’est une réaction quelque peu irrationnelle, mordre est tout à fait sain et naturel. 

Des scientifiques à l’Université de Yale aux États-Unis ont étudié ce phénomène et le décrivent comme « une agression tendre ». Une série d’analyses a permis de conclure que cela aidait à contrôler ses émotions.

Annonce

Chacun d’entre nous exprime ses émotions de différemment.

Par exemple, lorsque nous nous retrouvons dans une situation de tension et que nous nous forçons de maitriser nos émotions afin de ne pas laisser place à la colère ou à un comportement que nous pourrions regretter par la suite, nous savons que nos actes peuvent avoir des conséquences négatives si nous agissons sans réfléchir et de façon trop impulsives.

Ressemblant à une maison à trois étages avec ses particularités, on peut dire que l’encéphale humain est divisé en trois  » cerveaux » différenciés reflétant: nos sentiments, nos émotions, et nos instincts. Parfois nous exprimons nos émotions rapidement, et parfois il nous faut plus de temps.

Donc, dans les cas où il est difficile de contenir le désir de mordre les lèvres de votre conjoint lorsque vous l’embrassez, sachez qu’il s’agit là juste d’une manière de lui montrer votre passion et votre amour.

« L’amour, c’est des bouches qui se cherchent, qui se prennent, des lèvres qu’on mord. » – Philippe Besson 

Voir l’étude: https://core.ac.uk/download/pdf/35464218.pdf

Annonce