Lorsque vous parlez des autres, vous en dites long sur vous-même

de | 8 avril 2018

Image crédit : Shutterstock

Lorsque vous parlez des autres, vous en dites long sur vous-même

Un jour, au crépuscule, un vieux fermier s’assit sur le porche de son humble maison pour pouvoir jouir de la brise et de l’ombre fraîche.

Juste à côté de sa maison, il y avait un là chemin qui menait au village voisin.

Pendant qu’il appréciait le coucher du soleil, un homme passa devant sa maison, vit le fermier, et pensa:

« Qu’est-ce qu’il est paresseux…il ne travaille pas et passe ses journées assis à sa porte à profiter de la vie. »

Un peu plus tard, il y avait un autre passant qui se dit:

« Cet homme a tout l’air d’être un Don Juan. Il s’assit là probablement juste pour regarder les filles passer et essayer de les séduire. »

Enfin, il y a eu un garde forestier qui se rendait au village, et quand il vit le vieil homme, il se dit:

« Cet homme doit être un travailleur acharné. Il a travaillé dur toute la journée et maintenant il profite de sa pause bien méritée. »

Cette histoire livre un puissant message, il suffit juste de lire entre les lignes…

… En réalité, il est difficile de cerner la situation du fermier assis sur son porche. En revanche, nous pouvons en dire beaucoup sur les trois autres personnes qui se rendaient au village:

  • le premier est paresseux,
  • le second est un coureur de jupons,
  • le troisième est un travailleur acharné.

La morale de cette histoire est la suivante:

Tout ce que nous disons révèle ce que nous sommes nous-mêmes; surtout lorsqu’on parle des autres.

La projection est un mécanisme de défense par lequel les gens attribuent au monde extérieur quelque chose qui existe dans leur propre monde intérieur.

La prochaine fois, soyez plus prudent lorsque vous parlez de quelqu’un, car ces mots en disent probablement plus sur vous que sur les gens dont vous parlez!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *