in

Les choses que nous ne voulons pas faire

Partagez cet article

voulons pas faire

« Si un homme ne suit pas le rythme de ses compagnonsc’est peutêtre parce quil entend un battement différentLaissez-le marcher sur la musique quil entendquelle que soit sa mesure ou tempo. » ~ Henry David Thoreau

De temps en temps, je reçois un message de quelqu’un me disant que je devrais assister ou prendre la parole à une conférence qui attire de nombreuses personnes passionnées ou des personnes inspirantes intéressées par le développement personnel.

Une partie de moi se sent toujours un peu en conflit lorsque je reçois une invitation ou une suggestion concernant un événement comme celui-ci parce que je pense que je devrais avoir envie d’y aller, mais ce n’est pas le cas.

Annonce

Je suis plutôt introverti et je n’aime pas les grandes foules, ce qui rend l’environnement des conférences loin d’être attrayant pour moi.

Je n’aime pas non plus rester assis pendant de longues périodes à regarder des présentations. Comme mon travail m’oblige à passer beaucoup de temps seul, dans ma tête, je préfère passer mon temps libre à m’engager avec le monde et à être actif.

Enfin, je ressens le besoin de créer un équilibre entre mes penchants de croissance spirituelle / personnelle et la partie de ma vie qui n’a rien à voir avec les sites ou la découverte de soi.

Cela signifie que je préfère de loin passer trois jours de marche à pied ou à explorer une nouvelle ville plutôt que d’assister à une sorte de conférence, d’atelier ou de séminaire.

Alors pourquoi est-ce que je me retrouve à remettre en question mon instinct et à essayer de changer d’avis?

citations irlandaises

Je le fais parce que je pense que je devrais vouloir être impliqué dans ces événements – parce que d’autres le font, parce que c’est mon domaine (et il y a de l’argent à gagner avec les conférences), et parce que j’ai peur de rater quelque chose .

En fin de compte, je finis par créer de l’anxiété juste pour éviter de rester fidèle à mes propres convictions et d’accepter qu’il n’y a rien de mal avec elles. Ironiquement, je finis par rater ce que je veux vraiment faire quand je m’inquiète de ce que je pourrais manquer en ne faisant rien d’autre.

Je soupçonne que c’est quelque chose que beaucoup d’entre nous font – nous pousser à faire des choses que nous ne trouvons pas attrayantes parce que nous pensons que nous devrions le faire. Je comprends que parfois nous devions faire des choses qui ne nous plaisent pas si elles font partie d’un processus plus vaste auquel nous nous sommes engagés.

Annonce

Mais en ce qui concerne les grandes décisions à propos de notre destination professionnelle ou de la façon dont nous passons notre temps, nous nous devons de reconnaître ce que nous ne voulons vraiment pas.

Chaque fois que nous décidons de ne pas agir comme tout le monde et de suivre nos instincts, nous pensons que quelque chose ne va pas chez nous, mais en réalité tout va bien. Il n’y a pas de bons ou de mauvais choix quant à la façon dont nous voulons passer notre temps.

Il y a juste ce qui est bon pour vous, ce qui est bon pour moi, et la possibilité que chacun de nous expérimente son bonheur en identifiant et en honorant ces choses.

Ma «bonne» voie peut ne ressembler en rien à la vôtre, et les deux sont tout à fait valables.

Dans cet esprit, je suis maintenant enfin prêt à reconnaître et respecter mes propres intérêts et préférences:

Salut! Je m’appelle Jean-Charles et je n’aime pas du tout les conférences, ateliers, séminaires et autres événements de ce genre.

Je pense que je vais arrêter de remettre cela en question maintenant, et me laisser tenter surtout par ce qui me semble vraiment bon pour moi.

Y a-t-il une chose que vous vous êtes forcé à aimer ou à faire simplement pour faire comme tout le monde et que vous ne feriez plus aujourd’hui ?

Publié par Jean-Charles R

À propos de l’auteur: j'aime la nature et l'écologie mais je m'intéresse aussi à la psychologie et la spiritualité, je pense que tout est lié. Je suis arrivé dans l’équipe d’ESM en 2016 après avoir étudié en Angleterre et passé plusieurs années en Australie . Depuis toujours, je suis soucieux de la nature et de mon impact sur l’environnement. Ainsi, par le biais d’informations, j’essaie de contribuer à l’amélioration de l’environnement et de jouer un rôle dans l’éveil des consciences afin de rendre le monde un peu meilleur chaque jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

amour spirituel

5 signes de connexion d’amour spirituel

horoscope

Horoscope du Mercredi 31 Mars 2021