Le processus d’ascension n’est pas une promenade de santé, il exige également d’être dans l’inconfort

de | 4 juin 2018

processus d'ascension

Image crédit : Pixabay

Le processus d’ascension n’est pas une promenade de santé, il exige également d’être dans l’inconfort

La plupart du temps, quand nous méditons, nous ressentons un sentiment de bien-être immédiatement après, mais ce sentiment est rapidement remplacé par des sentiments dépressifs.

Cela arrive parce que lorsque nous méditons, nous lévitons et nous nous rapprochons des vibrations de notre être spirituel.

Nous accueillons la lumière spirituelle en nous qui élimine les blocages karmiques accumulés dans notre système des chakras tout au long de la vie. Lorsque ces blocages se dissolvent, il en résulte des sensations douloureuses, froides ou chaudes et des mouvements corporels étranges.

Pendant la méditation, les vibrations corporelles normales sont intensifiées et atteignent les vibrations du soi spirituel. Cela dégage des émotions euphoriques. Cependant, une fois que c’est terminé, le corps revient sur le plan physique où il doit ajuster les niveaux d’énergie aux paramètres physiques. Ce processus est une alchimie de l’âme où, grâce à la méditation et d’autres pratiques spirituelles, nous pouvons transformer l’énergie vibratoire basse dense en fréquences plus élevées.

Lire aussi : Moby a sorti quatre heures de musique gratuite destinée au yoga et à la méditation

Depuis les progrès scientifiques, nous avons recours à des remèdes faciles, notre corps ne peut souvent pas coopérer avec la guérison spirituelle. Nous ne comprenons pas que les pilules ne nous guérissent pas, elles ne font que camoufler le problème pendant un certain temps. La vraie guérison implique d’aller à la racine du problème et de l’apporter à la lumière spirituelle et à la conscience afin de pouvoir guérir les problèmes.

Les blocages énergétiques créent des changements dans notre champ énergétique menant à des symptômes d’ascension. Au fur et à mesure que les blocages sont éliminés, une énergie vibratoire plus élevée active l’ADN et les glandes spirituelles, entraînant certains changements.

En voyant l’humanité tomber à un niveau vibratoire inférieur, la Terre Mère a demandé de l’aide dans l’Univers et cela a été accordé. Nous devons élever notre conscience et nous éveiller spirituellement pour explorer le plein potentiel de la guérison et des transformations spirituelles.

Grâce à la méditation, nous pouvons atteindre l’ascension dans la conscience qui ouvrira les canaux bloqués et les canaux qui ont empêché d’atteindre des hauteurs spirituelles. Avec la méditation régulière, les profondeurs de notre coeur, de notre esprit et de notre âme s’ouvriront pour absorber la bonté des énergies spirituelles. Cela nous aidera à nous connecter profondément à notre véritable moi intérieur.

Cependant, pour atteindre cet équilibre et cette paix, il faut subir une désintoxication spirituelle de la souffrance, du karma et du traumatisme. Le processus d’ascension exige du dévouement, de la détermination et de la volonté pour aller mieux. Ce voyage peut vous faire éprouver des sensations inconfortables, mais vous devez persévérer pour les avantages. Beaucoup de gens commencent par de bonnes intentions mais se réfugient dans la peur, continuant à vivre leur vie inauthentique.

Nous n’avons plus à lutter avec la dualité de notre moi inférieur et de notre moi supérieur. En élevant notre énergie vibratoire, nous atteignons lentement notre véritable potentiel. Avec la spiritualisation de notre ego, nous ne faisons plus qu’un avec notre moi supérieur. C’est de cette façon que le monde sera guéri.

Contactez un guérisseur pour vous aider dans l’ensemble du processus.

Article connexe : Nous n’obtenons rien gratuitement de l’Univers, tout s’ajoute à notre dette cosmique

2 réflexions au sujet de « Le processus d’ascension n’est pas une promenade de santé, il exige également d’être dans l’inconfort »

  1. Francois

    Bonjour,

    Belle introduction qui peut laisser rêver de nombreux débutant dans la voie. De plus, pour pouvoir parler de cette phase de la résolution de la « Dvaita » , si je puis l’exprimer ainsi, il nécessite un certain accomplissement intérieur, certes, mais aussi extérieur.
    Négliger ce qui pourrait passer pour « l’illusion » est encore une erreur de débutant.
    Pour illustrer la difficulté des pièges à éviter, l’aboutissement (même si la notion d’aboutissement n’est pas – comme tout est Un) n’est bien souvent accomplie par les Sâdhus qui ont entrepris le très sérieux pélerinage du Ganga Pradha kushina , qui dure environ 7 années dans le dénuement, la pauvreté et le silence le plus total. Qui parle d’authenticité?….
    Sans oublier le passage obligatoire devant un Maître, quelque soit la pratique. Est illusion formelle de se croire capable de réaliser l’illumination parce que l’on s’est laissé séduire par de jolies photos sur de nombreux sites « New Age » qui vendent du mensonge et dont la pratique des Webmaster est très loin d’être aboutie.
    Prudence donc.
    Et pourquoi négligez-vous tant la voie du Karma-Yoga? N’est-ca pas encore un cran au-dessus de l’hypothétique cheminement libératoire, tant le poids des corps subtils qui nous composent est lourd à quitter sans se rajouter encore quelques siècles de retard karmique si l’on ne s’écarte que d’un centimètre de l’aride voie du Vajrayana (dont on n’échappe pas si l’on désire (désirer?… encore?…) échapper au samsara) …
    Et pour terminer, si vous cherchez tant à vous libérer de inauthenticité, sentir la frontière entre Etre et paraître, commencez par maîtriser la fameuse « Quatrième voie » de Gurdjieff… C’est un bon début…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *