La vie est une simple contemplation de la beauté de l’âme

de | 13 mai 2018

Image crédit : Shuttesrtock

La vie est une simple contemplation de la beauté de l’âme

 » Les maux du corps sont les mots de l’âme, ainsi on ne doit pas chercher à guérir le corps sans chercher à guérir l’âme. » – Platon.

Nous avons recours à la pensée, aux mots et à l’action sur le plan physique. C’est là que nous finalisons toute action créée en harmonie avec l’AUM sacré.

C’est le son du verbe éternel créateur. C’est la vibration première de la Création, qui résonne à travers toute l’existence, et qui permet une stabilité afin que tout ce qui existe puisse découler. 

Voir : 16 pouvoirs inconnus et étonnants du son sacré Om

La vie est un principe existentiel, un appel cosmique à l’expérience, s’exprimant de la mère en pleine exaltation. Elle invite la reconnaissance afin d’avoir un retour du reflet de sa divinité.

Demander pour recevoir, et après avoir demandé et obtenu, cela caractérise la transformation de la matière dans l’esprit – le stimulus et la réponse; une danse simultanée exprimant son désir d’être reproduit en un format.

Voir aussi : 5 signes que vous avez rencontré quelqu’un de votre famille d’âmes

Provenant du seul et unique Créateur, livré par le néant, et correspondant à l’univers reconnaissant la vie dans son Unicité. On ne peut qu’exprimer ce qu’on est, un reflet de ‘Tout Ce Qui Est’ libre, abondant et sanctifié.

La vie pourrait être un rêve cosmique en manifestation ou une intégration de l’esprit. Simplifiée par la religion et la culture, elle peut se perdre et être résorbée.

La vie de la création ou de la destruction choisit son maître; l’âme ou l’ego est un processus qui se répète. Nul ne peut se séparer de la vie, seulement sa connexion à toutes choses naissant de sa peur à se perdre le peut, et ainsi la vie quotidienne devient une simple représentation de ses attachements et de son identité.

Quand on est connecté à l’âme, on devient partie intégrante d’une plus grande substance de la matière où le sens est sans conséquence, et par conséquent, va bien au-delà du Soi, jusqu’au ‘Grand Rêve’ et au Grand Schéma Naturel de la particularité se répandant dans l’absolu, englobant toutes les voies menant au Soi pour comprendre le rapport qui existe entre toutes choses afin de pouvoir exister séparé de soi-même – ce qui reviendrait à défier les Lois Naturelles de l’Univers, là où toute la matière est interreliée.

Article connexe : Depuis combien de temps êtes-vous dans le monde matériel? Découvrez-le grâce à ce guide sur les âmes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *