Je ne suis pas un être religieux, je suis un être spirituel

de | 5 octobre 2018

Image crédit: Shutterstock

Je ne suis pas un être religieux, je suis un être spirituel

Lorsque j’étais petit, j’allais régulièrement à l’église et aux cours de catéchisme. J’allais toujours à l’église en famille , mais je ne crois pas que cela m’ait appris quoi que ce soit.

Puis, à l’âge de 9 ans, j’ai réalisé que mon père avait arrêté d’aller à l’église. À ce moment-là, ma mère a commencé à me laisser décider si je voulais aller prier à l’église. Évidemment j’ai tout de suite choisi les matchs de football et la piscine avant l’église.

J’ai commencé à remettre ma foi en question après le décès de ma tante, je venais tout juste d’avoir 13 ans. Dans ma tête, j’étais furieux qu’on m’ait pris la meilleure personne que je connaisse. Il m’arrive encore d’être en colère aujourd’hui.

J’ai repoussé la religion dans les coins les plus reculés de mon esprit.

C’est quand j’ai commencé à écrire et à analyser la musique que j’écoutais que j’ai eu la chance de dire «je suis spirituel et non religieux».

J’ai commencé à étudier le sens de cette ligne autant que possible.

Pendant mes études, j’ai appris que par le passé, les deux termes avaient la même signification et que ce n’est que récemment qu’ils ont pris deux significations différentes. La spiritualité est maintenant considérée comme quelque chose qui fait partie de la vie personnelle d’une personne.

Elle se concentre sur les soins de l’esprit, du corps et de l’âme.

En apprenant d’autres informations sur la spiritualité, cela a faitt écho à ce que j’avais toujours ressenti. Je me sentais bien quand j’étais entouré de personnes dont l’âme rayonnait de lumière et de chaleur.

Puis j’ai réalisé que je devais trouver une aura. Il s’agit juste de se focaliser sur quelqu’un que vous connaissez et de pouvoir voir la lumière qui émane de lui.

C’est la lumière du soleil.

Pendant mes vingt dernières années sur cette planète, je me suis rendu compte que nous vivions dans une société composée de nuances de gris.

Désormais, quand je pense à ma tante, je réalise qu’elle a été appelée dans un endroit qui avait besoin de plus de lumière que moi. Je me sens complet.

Je la vois comme un soleil par temps nuageux, je la vois lorsque je suis heureux et lorsque je suis triste.

Le ciel est peut-être couvert de nuages ​​mais ce n’est pas une raison pour ne plus regarder le soleil.

2 réflexions au sujet de « Je ne suis pas un être religieux, je suis un être spirituel »

  1. Merisier

    J’adore cet article,c’est bien ce que vous avez écrit.moi aussi je suis plutôt spirituelle,d’ailleurs je déteste la religion

    Répondre
  2. genevieve petiteau

    les religions c’est comme les partis politiques , elles deviennent ce que les hommes en font avec toujours le risque que le mal domine le bien. la spiritualité est en chacun de nous , avec les mêmes risques .A chacun de bien l’utiliser, soyons responsables de ce que nous devenons sur cette terre . choisir , LE BIEN ou LE MAL.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *