Une étude sur l’expérience de mort imminente révèle ce que les gens ressentent réellement

de | 15 août 2017

expérience de mort imminente

Image crédit : pixabay.com

Une étude sur l’expérience de mort imminente révèle ce que les gens ressentent réellement

Le plus grand cliché sur l’expérience de mort imminente est la lumière vive au bout d’un tunnel et tous les souvenirs qui défilent. En réalité, ce cliché n’est pas totalement faux.

La plupart des gens, qui ont eu la chance de vivre une EMI, et qui sont toujours en vie, disent qu’ils ont ressenti le repos et la tranquillité. Ils ont décrit cette expérience de mort clinique avec le sentiment d’avoir été déconnectés de leur propre corps.

Une nouvelle étude a été menée sur l ‘EMI, qui a découvert que toutes les personnes, qui la vivent, connaissent les étapes dans le même ordre. Cela donne des informations aux chercheurs sur la relation complexe entre la culture et la neurologie dans les derniers moments.

Il semblerait que nous soyons peu nombreux à vivre l’expérience de mort imminente, mais en réalité, 4 à 15% de la population a déjà vécu cette expérience . Et dans certains cas, cela est plutôt associé à une réaction à un niveau de stress élevé qu’à la mort elle-même.

L’étude a été menée par des chercheurs belges, qui ont analysé 154 réponses recueillies auprès de l’ International Association for Near-Death Studies et du Groupe scientifique Coma . Les scientifiques ont utilisé l’échelle de Greyson de l’EMI pour déterminer les répondants.

L’échelle de Greyson de l’EMI a été développée par le psychologue américain Bruce Greyson et elle fournit une structure et une cohérence dans l’évaluation des expériences par ceux qui ont vécu un décès clinique.

L’étude a montré que 80% des participants ont déclaré se sentir en paix, 69% ont vu une lumière vive et 64% ont rencontré un autre individu. Seulement 5% des participants ont connu des «pensées qui défilaient à toute allure» et 4% ont décrit ce qu’ils pensaient être des visions précognitives.

22% des participants ont affirmé avoir eu une expérience hors du corps, puis un tunnel et une lumière vive. Ils ont également décrit leur sentiment de paix. Un tiers avait d’abord une sensation hors du corps, suivie d’un sentiment de retour au corps.

Cela donne des résultats aux chercheurs sur le début et la fin de l’expérience de mort imminente. Ils pensent que l’expérience de mort imminente commence régulièrement par un sentiment de détachement du corps physique puis se termine par le retour dans le corps.

Comme pour n’importe quelle autre recherche, certains aspects devraient être remarqués. Par exemple, les enquêtes ont été auto-sélectionnées, donc elles n’incluent pas les personnes qui se sentaient mal à l’aise de partager leur expérience. En outre, une interprétation culturelle devrait également être considérée, tous les participants étaient francophones, donc il est impossible de savoir à quel point leur contexte culturel a influencé leur expérience.

Il faudrait certainement des études supplémentaires avec différents groupes de personnes pour comprendre quels aspects s’appliquent à nous tous de la même manière et qui sont différents. Avec d’autres recherches, il serait également possible d’obtenir plus d’informations sur les mécanismes neurophysiologiques liés à l’expérience de mort imminente.

L’étude sur l’expérience de mort imminente ne montre aucune preuve qu’il existe une vie après la mort. Cela nous donne seulement plus d’informations sur le cerveau et comment il réagit avant de mourir. L’EMI est assez complexe et difficile à analyser. Espérons qu’il y aura encore plus d’études pour nous aider à mieux comprendre ce phénomène.

Source : www.sciencedaily.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *