Élever un enfant vif d’esprit est une bénédiction et un défi

de | 18 mai 2016
vif-d-esprit

Enfant vif d’esprit

Image crédit: bp-art-images.fr

Élever un enfant vif d’esprit est une bénédiction et un défi

Ils ont cette belle capacité de résistance et nous savons au plus profond de nous que ce sera vital à l’âge adulte, mais nous sommes pris dans ce juste équilibre que nous appelons la parentalité.
Quand tout va bien, j’admire sa nature sauvage. Il est imaginatif, compatissant et carrément déterminé. Il dit des choses profondes qui remplissent mon cœur de joie et d’émerveillement.

Les jours où je n’ai pas de patience, je me demande si je serai assez fort pour lui. Je respire, je compte et je marche même dans une autre pièce, mais dans les pires moments, je craque et hurle, ce qui m’amène à me battre.

Tenir tête à un enfant vif d’esprit ne fait qu’empirer les choses. Ces derniers temps, je veux m’arracher les cheveux.

Ce n’est pas comme ça que j’imaginais la vie de parent.

Exigez d’un sauvageon et il exigera de nous. Apprenez à un sauvageon, et il vous apprendra aussi.

Un jour, j’ai compris que tout ce que je veux pour mon fils lui vient déjà très naturellement. Son indépendance, sa détermination, son esprit et sa profonde compassion l’aideront à accéder à l’âge adulte dans notre société.

Je me suis rendu compte qu’au lieu d’essayer de le façonner, mon travail était de le guider. Guidez-le pour prendre de meilleures décisions et avoir une morale, et éloignez-le du danger. C’est, après tout, le sens de la discipline.

C’est plus facile à dire qu’à faire avec les sauvageons.

Rediriger et guider est un processus d’essais et d’erreurs. La validation et le renforcement positif peuvent fonctionner un jour et pas un autre, et parfois nous devons avoir trois longueurs d’avance de sorte qu’ils ne comprennent pas nos méthodes.

Nous devons penser à l’avenir, être rapides pour nous adapter et apprendre à vivre avec les changements.
Nous devons oublier toute idée personnelle de la perfection. Je me souviens avoir ri quand une mère dans un groupe d’allaitement maternel a demandé, « Comment les faire rentrer dans un programme ? »

Ce que je ne savais pas alors, c’est que j’élevais un sauvageon.

Son esprit me porte à croire qu’il fera de grandes choses. Il aime apprendre et explorer. Cependant, parfois j’ai peur pour lui.

A-t-il un trop plein d’énergie ?

Sa volonté restera t-elle sur le chemin du travail et de la bonté ?

Aura t-il la transition vers l’âge adulte que j’espère ?

Un sauvageon, comme mon fils, se réveille tôt et est instantanément rempli d’énergie. Il saute du lit et court dans toute la maison avant que vous ayez l’occasion de dire « bonjour ».

Il est déterminé, tout au long de la journée, pour aider les gens à voir ce qu’il voit et comprendre ses désirs et besoins. Il fait des câlins plus serrés, rit plus fort et se tient fermement sur sa position pour beaucoup plus longtemps.
Toute la journée, il saute, grimpe, raconte des blagues et vous dit clairement quand il désapprouve. Il est franc et honnête, et doit bouger ou parler pendant les heures de veille.

enfant-vif-d-esprit

Enfant vif d’esprit

Photo:  troy_williams/Flickr

Tout le monde n’est pas sauvage de cette façon. Même s’ils partagent certains traits, ils sont uniques.
Une sauvageonne, comme ma sœur, va parler de ses passions pendant des heures et n’a pas peur de dire ce qu’elle pense.

La jeune fille qui une fois s’est assise sur les marches de la maison de son amie, refusant de quitter ma mère pendant plus d’une heure, est la même fille qui a été acceptée pour entrer dans une université difficile, et fait désormais des études supérieures.

Ayant grandi avec elle, j’ai connu la même fierté et la frustration que j’éprouve avec mon fils maintenant. Elle a des moments plus calmes comme une introvertie mais mon fils est très extraverti, toutefois je vois la même indépendance, détermination, esprit et résilience.
Voir sa réussite me donne beaucoup d’espoir pour l’avenir de mon fils. Cela me fait savoir qu’en l’aidant, il sera capable d’accomplir de grandes choses.

Pour les parents de ces enfants merveilleusement sauvages :

Tout d’abord, un gros câlin.

Prendre soin de soi est important lorsqu’on élève ces âmes magnifiquement animées.

Nous ne devons pas oublier de recharger nos batteries, car nous aurons besoin d’énergie. Le café ne peut pas tout faire.

Nous sommes épuisés, fiers, frustrés et étonnés, parfois tout dans la même journée.

Sortir est un défi, ne sachant pas s’ils vont se morfondre ou agir avec bonté. Se préparer peut prendre quelques minutes ou une heure.

Leur esprit nous éblouït. Nous chérissons ces petits moments de paix et pleurons quand nos enfants décident que l’heure de la sieste est une chose du passé.

Soyons reconnaissants pour ces leçons. Cherchons et gardons les petits moments pour lesquels nous sommes reconnaissants, et n’oubliez pas que les sauvageons peuvent nous aider à façonner et à changer notre monde.

Nous avons reçu ce merveilleux défi.

Et nous l’acceptons, avec joie.

Élever un enfant vif d’esprit est une bénédiction et un défi source :www.elephantjournal.com

Claire C.

Une réflexion au sujet de « Élever un enfant vif d’esprit est une bénédiction et un défi »

  1. Peps

    Eduquer un enfant,
    c’est l’aider à tenir le pinceau pour peindre la toile de sa vie,
    et regarder le tableau avec admiration. -Peps

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *