in

Boucler des cycles, fermer des portes et des chapitres, l’important est de les boucler et d’avancer : 5 choses à connaître

Partagez cet article

Annonce

Il faut accepter quand une étape de la vie se termine. Si vous insistez pour y rester, vous pouvez perdre la joie et le sens de la vie. Appelez ça comme vous voulez : fermer les boucles, fermer les portes, fermer les chapitres ; l’important est de les fermer et de passer à autre chose.

Clore des cycles, fermer des portes, finir des chapitres – peu importe comment nous appelons cela, l’important est de laisser dans le passé les moments de la vie qui sont achevés.

Paulo Coelho
Annonce

Nous ne pouvons pas vivre dans le présent en pensant au passé et nous ne pouvons pas continuer à nous demander tout le temps :

« Pourquoi ça m’est arrivé » ? Nous ne pouvons pas être des enfants ou des adolescents pour toujours, ou des employés d’entreprises inexistantes ou avoir des liens avec des gens qui ne nous aiment pas.

1. Les problèmes arrivent et il faut les laisser partir !

Image crédit / Pixabay

Un jour, soudain, un sentiment de nostalgie vous envahit et vous vous souvenez de tout le temps perdu, des minutes perdues qui ne reviennent jamais. Comprenez que le temps est notre atout le plus précieux; le temps c’est la vie.

Annonce

Il est normal de se souvenir du passé ; ce qui est nocif, c’est de vivre avec des blessures émotionnelles ouvertes. Ce sont elles qui nous empêchent de marcher, de vivre le présent et de profiter de tout ce que nous avons.

2. Le vertige émotionnel

Croire que le passé était mieux est un gage de souffrance émotionnelle dans le présent. Cette croyance nous empêche de « lâcher prise et de passer à autre chose » et nous pouvons plonger dans un abîme profond.

C’est ainsi que surgissent les vertiges émotionnels qui nous empêchent d’oublier le passé, de panser nos blessures et de vivre le présent.

3. Libérer notre passé

Certaines personnes pensent que regarder dans le passé est une perte de temps ; l’important est de vivre dans le présent. De cette façon, les chagrins émotionnels du passé s’accumulent, créant une «montagne de douleur» croissante.

Imaginez qu’une personne allergique qui a l’habitude de balayer toute la poussière de la maison sous le tapis, pensant que cela ne l’affectera pas.

Annonce

C’est ce qui arrive avec les blessures émotionnelles. Nous devons nous libérer des chaînes qui nous blessent, afin que les blessures ne s’aggravent pas. Ce que vous êtes aujourd’hui est le résultat de votre passé, qu’il ait été bon ou mauvais.

En passant en revue votre intérieur, vous ne pourrez pas changer le passé, mais vous comprendrez les parties négatives et ne leur permettrez pas de perturber votre présent. C’est très douloureux, mais cela fait place à la nouveauté.

4. Guérir les blessures émotionnelles

Surmonter la peur du passé est le seul moyen de mettre fin à cette souffrance.

Cela vaut la peine d’essayer de panser les blessures du passé. Débarrassez-vous de votre fardeau et prenez conscience de ce qui vous opprime.

Imaginez que vous lâchez un ballon; les cordes qui le retiennent se desserrent, jusqu’à ce qu’il se lâche complètement. Laissez-le aller, tout en regardant le ciel jusqu’à ce que vous le perdiez de vue, en souriant et en vous sentant très paisible.

5. Libérez-vous

Si ça n’apporte pas de joie dans votre vie… Lâchez prise

Si cela ne vous rend pas heureux … Lâchez prise

S’il reste à vos côtés, mais n’apporte rien de bon… Lâchez prise

Si vous recherchez la sécurité et évitez ainsi l’effort de vous développer… Lâchez prise

Si on ne reconnait pas vos qualités… Lâchez prise

Si on ne vous donne pas d’affection… Lâchez prise

Si on ne fait pas la promotion de votre succès… Lâchez prise

S’il vous dit quelque chose, mais ne le fait pas… Lâchez prise

S’il n’y a pas de place pour vous dans sa vie … Lâchez prise

Si vous essayez de le changer… Lâchez prise

Si ça vous fait peur… Lâchez prise

S’il y a plus d’inadéquations que de succès… Lâchez prise

Si cela vous fait simplement souffrir …Lâchez prise

Lâchez prise… la perte sera beaucoup moins douloureuse que la douleur de s’accrocher à « ce qui était autrefois et n’est plus ».

Publié par Sandra Véringa

J’ai rejoint l’équipe ESM en 2014. Il y a beaucoup de choses qui se passent sur la planète qui vont à l’encontre de mes valeurs, j’ai voulu faire de mon mieux pour jouer un rôle dans la création de changements. Depuis que je travaille pour ESM, il y a eu de grands changements dans ma vie et j’espère pouvoir sensibiliser et faire changer la mentalité de notre société.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces 6 plantes éloigneront tout sentiment d’envie et de négativité de votre vie !

horoscope

Horoscope du Mercredi 19 octobre 2022 pour chaque signe du zodiaque