Pourquoi nous sommes attirés par ceux qui ne sont pas bien pour nous

de | 17 février 2015

Pourquoi nous sommes attirés par ceux qui ne sont pas bien pour nous. Je me suis toujours posé la question : « Pourquoi suis-je attirée par les gens qui ne sont pas bien pour moi ? »

pour nous (1)

Et la réponse est assez simple en fait : Parce que votre soi blessé joue un rôle d’attraction.

Maintenant que je sais que le terme « soi blessé » peut sembler un peu intense, laissez-moi donc vous expliquer. Nous avons tous « le petit soi » (ou le soi blessé, l’ego) et le « Soi spirituel » «(le soi supérieur, le soi adulte, ou l’âme).

Pourquoi nous sommes attirés par ceux qui ne sont pas bien pour nous : 

Le soi blessé est la partie de vous qui se sent incomplète. Il s’interroge sur votre valeur et votre importance : il ne se sent pas entier, ou il se sent en quelque sorte imparfait. Mon soi blessé est le « petit soi » qui se demande si je suis vraiment aimable.

D’autre part, nous avons aussi un Soi Spirituel. C’est votre soi supérieur, votre âme. C’est la partie de vous qui est liée à l’amour, la vérité, la sagesse et la paix intérieure. Votre Soi Spirituel, sait, sans aucun doute, à quel point vous êtes aimable et précieux. De bien des manières, c’est le contraire de l’ego.

À un moment donné, nous fonctionnons à partir de l’un de ces deux soi. Malheureusement, nous sommes nombreux à fonctionner à partir de l’ego la plupart du temps. Voilà pourquoi nous croyons que nous sommes insignifiants et impuissants d’une certaine façon, et nous essayons de combler ce manque.

L’ego cherche des choses à l’extérieur pour trouver la validation et la réalisation. Il croit qu’une fois qu’il aura plus (d’argent, un meilleur partenaire, un meilleur emploi, une maison plus belle , plus de vacances, etc…), il sera enfin heureux.

Mais, il n’est jamais heureux. Du moins, pas pour longtemps. Parce que la nature même de l’ego est de se sentir incomplet. Par conséquent, lorsque vous vivez à travers le point de vue de votre ego, vous êtes destiné à avoir l’impression qu’il manque quelque chose. La vie à travers l’ego n’est pas très amusante.

Nous avons tous été déçus ou blessés par une relation dans le passé ; nous portons la mémoire de cette blessure à l’âge adulte (parfois inconsciemment). Si une blessure d’enfance est toujours en vous, vous allez attirer des gens qui vont mettre en évidence le même sentiment. Par exemple, si votre blessure est centrée autour d’un sentiment de rejet ou d’invisibilité, il est probable que vous ressentiez la même chose dans vos relations à l’âge adulte.

pour nous (3)

 Nous sommes attirés par ceux qui ne sont pas bien pour nous

Votre inconscient est programmé pour attirer des gens qui activent vos blessures.

C’est une partie frustrante du processus de croissance ! Mais pensez-y de cette façon : vous réactivez vos blessures pour pouvoir enfin les guérir. Nous ne pouvons pas guérir ce que nous ne ressentons pas ; nous ne pouvons pas guérir des choses dont nous n’avons pas conscience ! Le sentiment désagréable doit faire surface pour que vous puissiez grandir au-delà.

Rappelez-vous, votre Soi supérieur est la partie de vous qui connaît la vérité sur vous. Il sait que vous êtes digne, étonnant, capable, et puissant. À travers le Soi supérieur, vous êtes entier. Oui, vous êtes un humain imparfait avec des défauts ; mais vous êtes avant tout une âme.

Vous êtes beau.
Vous êtes important.
Vous êtes spécial.
Vous êtes amour.

C’est ce que le soi supérieur sait sur vous, et il veut que vous le sachiez aussi.

En vous identifiant avec votre soi supérieur (l’amour en vous), vous êtes beaucoup moins attiré par les personnes qui ne sont pas bien pour vous, voire plus du tout dans certains cas.

Vous réalisez soudainement que les personnes « mauvaises » étaient seulement des enseignants pour vous mettre dans le bon état d’esprit qui ne remet pas en cause votre valeur ou votre importance.

Votre soi supérieur veut que vous vous identifiez à lui ; il veut que soyez celui que vous êtes vraiment. Récupérez l’amour en vous, et vous guérirez vos relations de l’intérieur.

S’il vous plaît laissez un commentaire ci-dessous et dites-nous quelles sont les qualités de votre Soi supérieur et comment vous prévoyez d’être plus connecté à cette partie de vous.

Shelly Bullard

Traduit par Sandra Véringa  Toute reproduction interdite sans notre permission


Après Pourquoi nous sommes attirés par ceux qui ne sont pas bien pour nous voir aussi

289 réflexions au sujet de « Pourquoi nous sommes attirés par ceux qui ne sont pas bien pour nous »

  1. ANDRE

    Merci pour ce texte qui traite d’un sujet primordial. Je pense qu’il est tellement important de bien comprendre ce processus de « petit soi » et de « soi Spirituel », merci pour ces explications.
    J’apprécierais une petite suite expliquant comment, le plus tôt possible, on peut être en capacité de n’écouter que son « soi Spirituel ».
    Mais il est très vrai que l’on est très souvent attiré par les personnes qui ne nous font pas toujours que du bien…et il faut souvent beaucoup de temps avec d’opérer ce changement qui est de trouver l’Amour en nous, de s’identifier à son soi spirituel…
    C’est avec grand plaisir que je lis tous vos textes !!!

    Répondre
    1. dany

      Bonjour André,

      Il est très vrai que ce monde est une illusion, et que ce que nous voyons et expérimentons à l’extérieur est le reflet de ce que nous croyons être. Ce monde n’est qu’un effet, pas une cause, donc, pour le changer à l’extérieur, nous devons changer nous-mêmes de l’intérieur.
      Puisque nous sommes pure énergie, et non pas ce corps illusoire qui n’est que le réceptacle de nos pensées, la méditation est la meilleure solution. Notre Soi supérieur, notre vraie nature, se trouve dans notre coeur; n’est il pas le siège de l’amour? L’égo se trouve dans la tête, dans le mental. Méditer en se concentrant sur notre coeur nous aide à faire taire notre égo-mental. Le vrai Soi peut alors s’exprimer, et nous le ressentons à travers le bien-être, le calme, la joie qui s’installe en nous à travers ce silence.
      Nous pouvons aussi nous concentrer sur des mots forts, comme « amour-joie-paix-harmonie etc » Tout ce qui vous vient à l’esprit en termes positifs, car les mots sont aussi énergies, ainsi que les pensées, ne l’oublions pas…
      Enfin, il nous faut apprendre à changer nos croyances, en nous persuadant que nous sommes effectivement quelqu’un de beau, de merveilleux, de divin, puisque nos croyances se matérialisent devant nous, l’extérieur étant le reflet de notre intérieur…

      Répondre
      1. corbaz

        Bonjour merci pour votre ressenti donner dans ce texte toute fois je mettrai un bémol la méditation est un outil mais pas forcément le meilleur car chacun à le sien qui lui est propre écouter son coeur c est magnifique mais c est pas pour autant que l ego se taira des la méditation terminée il est présent pour moi je danse avec lui c est savoir qu il est présent et fait partie de moi autant que mon coeur c est le rassurer tout en lui donnant un peu juste pour l apaiser pour pouvoir rester dans le coeur pour être dans le coeur et se guérir il est pour moi même important de savoir laisser remonter ses émotions pas de les faire taire en méditant mais plutôt de rentrer en soi pour les faire remonter et les évacué pour faire ensuite place à la lumière en soit et petit à petit s occuper de chaque partie de son être car nous sommes des être emmotionel et avons plusieurs facettes c est reconnaître chacune de nos parties comme existante.

        Répondre
          1. Yvette

            Je partage complètement votre point de vue. Cela nécessite une grande présence à soi pour être en capacité de ressentir et d’identifier une émotion, une pensée ou une croyance pour ensuite accepter sa présence et l’aimer. Il faut d’abord voir qu’on a un bouton sur le nez pour le soigner ! C’est la même chose avec nos blessures ; si on ne les « voit » pas, on ne pourra pas les guérir.

        1. bartholini

          Bonjour justement pour ça il faut faire de la méditation de pleine conscience.
          Ça apprend à voir quel sentiments on ressent à l accepter et à l evaquer.
          C est génial. Moi j’ai commencé en lisant des ouvrages de Christophe André.
          J’adore ses ouvrages

          Répondre
          1. Nanette

            Plutôt que méditation, le terme auto-observation est totalement approprié dans cette dualité (le grand Soi qui observe le petit soi, ses réactions, ses émotions, etc.), le guidant pas à pas en toutes circonstances. La guérison passe par le pardon de ce qui a blessé le petit soi, alors la paix est au bout du chemin, et qui dit paix dit joie, sérénité.

        2. Alex

          Je suis pour cette émanation d’énergie renouvellable et cela à l’infini. Partie par partie nous y consoliderons l’âme. Merci à toi Corbaz.

          Répondre
        3. Martin Alix

          Absolument d’accord avec vous !
          C’est très bien exprimé et vous avez parfaitement résumé ma dernière découverte spirituelle pour cause de son expérimentation récente 🙂

          Au top 👌

          Répondre
      2. caco

        Ces explications sont très bien.
        Pour ma part je n’ai pas encore réussi à apprivoiser mon ego. Je connais mais blessures profondes du passé mais je n’ai pas réussi à les faire taire.
        Je connais aussi mes qualités mais mon ego ne s’en contente pas et les met souvent aux placards.
        J’espère un jour arriver à contrôler mon ego pour arrêter cette spirale.

        Répondre
        1. guy

          Bonjour Caco
          Je te comprends très bien.
          La manière que j’ai trouvé, en lisant Joseph Murphy : l’énergie cosmique, c’est de créer une pensée positive pour canaliser la pensée subie. Car il y a un tel décalage entre la pensée subie et le sentiment de notre âme ou soi spirituel qu’il faut régler la pensée sur la bonne fréquence comme une radio. Cette pensée positive, tu vas la répéter autant de fois que possible et calmement. Tu peux la dire très lentement comme de l’hypnose. De ton conscient, elle va aller dans ton inconscient comme tout apprentissage et elle va devenir tienne.
          Une pensée positive est une pensée où est évacuée toute peur.

          Répondre
          1. josefa

            bonjour
            il y a aucune recette a l’extérieur de soi! de soi , la recette les outils sont a l’intérieur de soi , l’extérieur et toujours la pour nous renvoyer a soi , Osez aller voyager vers et dans votre intérieur en conscience c’est tellement simple ,,,,,

        2. a tardif beliveau

          ECKART Tolle est une véritable pédagogue, son livre intitulé terre nouvelle, nous propose une démarche très simple pour écarter son ego. La démarche quoique fort simple demande un grand travail de la part des individus.
          La simplicité est une chose très difficile pour l humain qui désire briller par son intelligence. La lumière,
          celle que nous désirons vient du coeur, il faut donc avoir l humilité de faire taire notre ego. Notre égo a toujours mille solutions por résoudre nos problèmes dont l orgueil est souvent la pierre angulaire, nous entrons alors dans un labyrinthe.

          Répondre
          1. Marie dontilly

            C’est juste l’ego nous fait rentrer dans un labyrinthe. C’est ce qui m’arrive face à des personnes qui peuvent être méchantes, mon ego se demande s’ il fallait réagir ou pas pour ne pas perdre la face. L’ego nous emmène dans la spirale de l’enfer avec le jugement sur soi-même.

        3. andre

          je vous conseille de lire le pouvoir du moment present de eckart tolle. ce livre vous apprendra a apprivoiser votre ego et a vous connecter a votre moi superieur.

          Répondre
        4. Jocelyn Daigneault

          Bonjour Caco.
          Je sais que j’écris tard mais je le fait tout de même.
          Vous semblez dire que vous êtes toujours entre votre ego et votre spiritualité.
          Comme si 50% de votre confiance était régulièrement minée ou en combat avec le 50% de votre ego de doute.

          Voici ce que j’ai ressenti en vous lisant. Cela concerne ce qui nous remplis comme être vivant et l’équilibre qui s’y installe par la loi naturelle.
          Un peu comme si nous serions des vases
          Nous sommes tous ce que nous entretenons dans nos pensées et toutes ces pensées trouvent toujours naturellement un équilibre entre eux selon leurs poids qu’on leurs accorde..
          Nous sommes donc égales au taux de pensées que nous accordons à notre pensé.

          Si nous pensons 80 % du temps que nous sommes travaillant…, nous serons travaillant et la paresse n’aura pas grand place dans nos vie.

          Même chose pour le doute. Si nous pensons au doute à 80% du temps il n’y aura pas grand place pour la confiance dans nos vies. Toutes nos oppositions sont en équilibre.
          Pour éliminer ce qui nous fait souffrir il faut leurs restreindre la place en pensent davantage à son opposition.

          Dans votre cas, si vous accordez 90% de vos pensées à vos qualités de confiances il ne restera pas grand place pour le doute… Le doute s’éliminera de lui-même sans même y penser car plus de place pour lui de se manifester.

          Bon cheminement….

          Répondre
      3. carinella

        Très juste. Parfois cela demande un long travail sur soi.. mais le résultat est très beau enfin la paix intérieure et l amour de soi reflète votre vie extérieur et en accord avec soi même. ..

        Répondre
      4. Nathalie

        Bonjour,
        Pour ma part, je suis d’accord avec Dany. Je n’ai jamais pratiqué la méditation mais je sens que c’est ce qu’il me faut pour m’aider à apaiser mon ego. Je viens de me mettre à écouter des mantras en musique et déjà , j’en ressens les effets zen et apaisants.
        Dans ma vie personnelle, j’ai en effet beaucoup de difficultés à trouver une bonne personne pour moi. Au contraire, elles finissent par me blesser mais heureusement que je réussis à vite me ressaisir. Mais aujourd’hui, je suis seule et tends plutôt à me recentrer sur moi meme et ainsi à être plus en harmonie avec moi spirituel. En fait, je n’arrive plus à croire à une bonne rencontre pour moi. Je suis en accord avec mon moi mais je ressens au quotidien un manque et une tristesse par rapport à mon etat de célibataire.
        Je ressens que aimer c’est aussi accepter de souffrir et à force de ne choisir que les mauvaises personnes, j’en suis à être désabusée et perdue dans mes ressentis
        Merci beaucoup pour vos documentaires qui me confortent dans ce que je suis maintenant. Au plaisir

        Répondre
        1. Isabelle

          Bonjour Nathalie je suis exactement dans le même cas que vous c est très dur de garder la tête hors de l eau j essaye de travailler sur moi pour surmonter cette épreuve mais ce n est pas gagné la réalité vous revient toujours à la figure bon courage à vous.

          Répondre
      5. Pamela

        👍top
        Les bases.
        Merci pour ce commentaire et merci à l’auteur de l’article.✨

        Répondre
      6. christ trakalo

        Juste j’ai adorer l’enseignement. J’ai retenu juste un truc c’est que tout le monde pour moi est un enseignant meme ma tres cher bien aimee…

        Répondre
    2. Linda

      J’ai aussi apprécié cette explication simple du processus qui nous retourne vers des relations malsaines extérieurement qui servent à faire ressortir nos blessures comme je le comprends ce matin.

      Depuis que je pratique la méditation pleine conscience, je me sens beaucoup mieux avec moi et me donne plus d’importance et d’Amour. Ça été pour moi une route de guérison à force de me faire du mal à moi même finalement. Namasté !

      Répondre
      1. REBITZER

        Bojour le bouddhisme nous aider à lutter contre l’influence , et à la compréhensuion , de notre égo ; livre : pratique de la voie thibétaine par Chögyam Trungpa !

        Répondre
    3. ANCA

      IL EST PRIMORDIAL QUE NOUS ACCEPTIONS TOUT CE QUI NOUS ARRIVE ET QUE NOUS NE SOMMES PAS NOTRE EGO. L’ego est simplement le cerveau, l’ordinateur, le robot qui aime tout contrôler. il faut apprendre à apprivoiser son ego et à négocier avec lui et le mettre à notre service et non pas le contraire.
      il faut aussi comprendre que l’ego crée la réalité et qu’il vit dans le passé ou l’avenir, donc il faut vivre dans le présent et consciemment. ne jamais faire 2 choses en même temps. L’ego aime diviser la réalité en dualité or nous sommes un être entier, notre centre est dans notre nombril et il suffit de le retrouver. La vie n’est pas une lutte c l’ego qui veut nous faire croire cela. il faut lire « LE LIVRE DES SECRETS « – OSHO

      Répondre
      1. MURIEL

        Magnifique ! je partage ton avis à 300 %
        Tu résumes très bien ce qui me semble avoir compris depuis que je travaille sur mon « MOI »
        Bravo !
        Merci merci merci

        Répondre
      2. danse avec les louves

        Quelle violence dans ces injonctions !
        ça sent le oshoïsme – ou comment on peut prendre le pouvoir sur la pensée de l’autre (donc son égo au final) je crois que ce monsieur a été très nourri, voir gavé …de ça
        Le bouddhisme donne un enseignement un peu moins clivé (le grand méchant ego ..le grand spirituel soi etc )
        ACCEPTER blablabla …un peu d’humilité et d’humour please !
        L’ introspection de nos blessures ça prend du temps, réparer « l’égo » c’est parfois toute une vie (mon expérience) exemple : Parler avec des enfants qui sont resté sans manger dans des camps de réfugiés
        Jeter l’égo », le dénigrer ne sert pas beaucoup dans cette vie, Etre avec oui, l’aider à avancer, il fait partie de nous
        Mister Osho a pris son pied à endoctriner des personnes en quête, en quête de réponse toute faite – pour un grand Pervers Narcissique il a bâti un bon terrain -son univers (qui disait que tout est illusion ?) je prends la responsabilité de mon diagnostique
        je rajoute : un peu de discernement svp Osho n’est vraiment pas un modèle Fouillez son histoire hélas entre manipulation des femmes (stérilisation etc) des enfants (!) et autres excès en tout genre, Rolls a gogo, drogue, sexe etc
        Dansons notre égo notre soi notre poussière d’étoile que nous sommes surement 🙂

        Répondre
        1. Cesric

          manipulation des femmes (stérilisation etc) des enfants (!) et autres excès en tout genre

          T’as trouvé ça où ?

          Parce que balancé comme ça, ça pourrait venir de n’importe quel magazine à sensation pas même digne de servir de papier de toilette …

          Merci de mettre des références quand tu salis ainsi quelqu’un.

          Répondre
        2. Marie dontilly

          Je suis d’accord qu’on doive négocier avec son ego car il fait partie de nous. J’ai fait et je continue un long travail sur moi. Cependant, je dois dire que si l’ego on le met un peu en sourdine, ça fait quand même beaucoup moins mal

          Répondre
    4. france

      Hé suis toit à fait d’accord moi sa colle comme un emant alors j’ai décidé de rester tout seul ma essayer d’y arrange sa face à celui la j’arrive à quarante ans alors je veux une vie paisible et heureuse

      Répondre
    5. yoo

      Hello

      c’est pas pour répondre à André (ni à personne d’ailleurs)

      Cet article c’est de la daube complet!!! être avec une personne nocive c’est qu’on le veut bien! hahahahahahaha

      énorme!! j’adore. Oh c’est bon putain…

      Répondre
      1. Nathalie MARTIN

        L’ignorance et l’égo vous fait parler ainsi , dommage , moi je vois un bel éclairage !

        Répondre
    6. Cecilia

      Je pense qu’il faut se retrouver avec la terre, la connection, la nature et etre moins entourer de ‘valeurs’ superficielle. De la le soi Spirituelle est plus dans l’Amour, l’Âme, donc plus présent et nous plus à son écoute.

      Répondre
      1. Elodie

        Tu as tout à fait raison. Être en contact avec la nature l’écouter, la respecter c’est se respecter soi même. Malheureusement le petit soi reste ancré en moi. J’ai peur.
        Et je fais beaucoup trop attention au regard des autres. Et j’ai tellement l’habitude d’échouer que je ne fais plus rien. Comme ça je suis déjà dans l’échec.

        Répondre
    7. Rachel

      Très bel article….m’a fait comprendre un petit secret bien important..je vais m’amuser à vivre avec mon moi supérieur??je suis humaine c’est sans doute ma plus belle qualité merciiiiii

      Répondre
    8. Aurélie

      Moi j ai une question a un million dollars et je suis un peu hors sujet mais si il y a une réponse a cette question je veux bien la lire est-il possible de ressentir des souffrances d’une vie antérieure et que notre âme on ressente encore se poid

      Répondre
      1. marie

        oui il faut travailler sur les constellations familiales « Arnaud Desjardins », bonne soirée

        Répondre
        1. fatima

          comment svp guider moi je revivre la mm chose dans ma vie affective

          Répondre
      2. Stéphanie

        Il parait que oui…et tant que tu n’auras pas compris tes erreurs de ta (ou tes)vie(s) antérieure(s) tu es appelé à les revivre encore et encore jusqu’à tu comprends ton erreur et ne la fasse plus…mais il faut encore y arriver… Et la moi j’y suis pas encore arrivée..???

        Répondre
    9. hamid

      depuis quelques années, j’ai réglé ce dilemme apparemment insoluble, en prenant conscience que nous sommes tiraillés entre l’émotion et la raison, ou, pour rejoindre l’article, entre le « soi blessé » et « le soi spirituel » ça me paraissait plus simple et plus clair.

      Répondre
      1. Gen

        Je ne crois pas que l’émotion et la raison équivaut au soi blessé et au soi spirituel.
        L’émotif n’appartient pas qu’exclusivement à l’égo! Ce qu’on croit appeler la raison prend parfois des allures d’égo dans sa grandeur!
        Je crois que c’est justement un chemin entre les deux. L’égo est réactif, individualiste et teinter de certaines expériences. Le soi spirituel est sage, amour, communautaire et capable d’agir en concordance avec l’univers.
        En fait, lorsque l’émotion est amour: le soi spirituel est sollicité

        Répondre
    10. marie

      depuis quelques temps j’ai démarré la lectures des 5 blessures qui empêchent d’être soi-même et autres livres et thérapies visant au développement personnel..cependant votre texte vient de lever un autre voile , je vous en remercie….et je suis d’accord avec André pour l’identification du soi spirituel. je m’attendais à devoir identifier mon petit soi et surprise, je ne suis pas capable de dire les qualités de mon « soi supérieur », donc comment y parvenir svp..merci

      Répondre
    11. Sylvain Lévesque

      La prise de conscience de qui tu es vraiment par la prise de conscience de ce que tu fais vraiment et que tu as fait vraiment de bien dans ta vie. Tes réalisations particulière son le reflet de ce qui a d’important dans ton sois profond (supérieur, primaire) il y renferme l’essence même de tes vrais valeurs les plus précieuse axées sur la vie et l’humanité. C’est la référence lorsque tu te sent perdu et qui s’appel la réalité de tout choses de ta propre vie.

      Répondre
    12. carine

      C’est avec grand plaisir que je découvre votre site.
      Petite, on me disait : « il faut souffrir pour être belle » : je ne savais pas à qu’elle point ! Il y a la beauté de nos 20 ans qui rayonne et celle de nos 40 où on apprend à s’aimer… Pour être belle, il faut savoir se pardonner et pardonner les autres que l’on a laissé nous faire du mal consciemment et inconsciemment. Et Après ? C’est la crise de la quarantaine et on recommence mais cette fois ci de manière plus consciente ? Je concluerais tout de même que La vie mérite d’être vécue avec tout son lot d’instabilité et de petits bonheur.

      Répondre
    13. fatima salome

      Bonjour,
      votre article m’interpelle parce qu il n’est que vérité . Oui bien sure la majorité des humains fonctionnent sur le petit soi d’où le manque de joie réel on veut toujours plus de ça plus de çi mais comme vous le dites si bien il y a toujours un grand vide . merci car votre article confirme ce que je pense ! continuer de mettre des articles intelligents j’aime!

      Répondre
    14. PROTIN Grégory

      Si l’Humain comprend que son mental qui lui dicte ses actions dans la vie de tous les jours à travers les émotions ,les peurs,les envies,les besoins,les réactions, les jalousies,les humeurs,le caractère,les facultés d’apprentissage…sont issus du conditionnement sociale,des drames historique,des conditionnements liè aux lois du pays,des conditions de vie,des drames familiaux, de la culture de la religion,des traditions, du système scolaire,de la propagande médiatique,scientifique,psychologique…
      Tous ces critères définissent et façonnent l’ARN / ADN de l’homme et de la femme au même titre que celui des animaux et des plantes.L’étude de sa généalogie permet de comprendre et ressentir notre égo positif et/ou négatif(réactions positives ou négatives face à un évènement,une contrainte,une stimulation publicitaire,une agression,une pression professionnel,une humiliation,une valorisation,une capacité à réagir et se positionner face à une injustice…)
      Si l’Humain comprend qu’il n’est pas ce mental,ni cette égo,ni ces histoires que notre mental nous raconte tous les jours pour se défiler face à la difficulté et aux épreuves de la vie alors il prend par conséquent conscience de sa manipulation.
      Chez les animaux on appelle cela de l’instinct , des caractères et des races. Chez les plantes des variétés(sélection génétique).
      L’Humain possède une âme et une conscience lui permettant de prendre de la distance par rapport à son mental,ses pulsions,désirs,émotions,réactions et par rapport à la situations,la problématique,l’agression…
      Cette prise de conscience et cette distance que nous devons développer nous permet de reprendre sa vie en main à chaque instant de sa vie,ne pas se laisser influencer,développer le discernement,douter et vérifier la cohérence de ce que l’on entend,développer le bon sens,penser par soi même ,faire son puzzle de compréhension de la vie et écouter ces intuitions qui sont le fruit de tous ce travail amplifié par les besoins de notre âme à vivre tel ou tel expérience,nos rêves.
      La pensée de l’âme crée notre alignement qui augmente notre taux vibratoire et attire des bonnes expériences et meilleurs personnes.On doit prendre conscience que nous sommes notre propre généticien,c’est à dire que nous sommes créateur de notre vie.Nous devons répondre aux besoins de l’âme(nos propre besoins d’expérimentation ou de mission de vie) en vivant en harmonie avec le monde qui nous entoure(respect de la nature,acceptation de l’épreuve et culture de la solution) et par conséquent nous améliorons notre ADN/ARN(génétique) et participons également à l’amélioration du quotidiens de notre entourage(enfants, amis,famille… qui s’identifie à notre comportement et copie par mimétisme leurs façon d’être).
      Quand nous aurons fini notre expérience physique,nous aurons grandi notre âme,amélioré la génétique de notre « véhicule »,transmis à nos enfants une génétique et donc un égo de meilleur qualité,ainsi qu’une éducation (mode d’emploi à l’amélioration de la vie).
      A savoir si l’on ne fait pas se travail nous nous laissons manipuler,nous nous abandonnons à une catégorie « d’Humain » qui nous modifie génétiquement par conditionnement de génération en génération avec la volonté de faire régner dans notre quotidien des ambiances de stress(maladies,accidents,compétitions,harcèlement,besoin financier,guerres,risques d’attentats,chômage…)dans le but de nous diviser pour mieux nous utiliser à leurs profits.Ces personnes subissent le même mécanisme génétique mais ils n’écouterons jamais leurs consciences pour changer car ils ont tout à perdre matériellement(un peu comme les BOBO).
      La liberté c’est conduire sa voiture et non de se laisser guider par sa voiture dont rien nous dit que la direction que notre mental(GPS intégré et préréglé) conditionné nous mène pas à notre perte pour le profit de quelques uns !
      Chaque conditionnement qui vous compose est l’un des barreaux de votre prison,prison pourtant bien visible par vos manipulateurs ! il n’y a pas de complot car ils ont le pouvoir de vous cacher la vérité par votre sentiment d’impuissance bien ancré dans chaque une de vos cellules: « la peur ».
      Vous avez les clefs de cette prison, il ne tient qu’à vous qu’a vous lâcher dans l’action du présent de conduire sa voiture à l’intuition sans connaître la destination car c’est le chemin du présent qui compte!
      L’action du présent vécu en conscience et distant de toute histoire du mental étant le seul endroit où l’ on est sûr que l’égo ne nous joue pas des tour.Chaque pas fait en conscience étant au début une victoire sur soi même.

      Bonne journée ensoleillé d’un point de vu libre et conscient,
      Grég.

      Répondre
      1. Cindy

        Je suis impressionnée par ce que tu as écris ça me parle ? bonne journée à toi.

        Répondre
    15. Marchand

      Difficile de faire évoluer ce Processus…Il y a de vous ce qu en pensent les autres, ce que vous pensez etre ,et ce que vous etes réellement.Merci pour le distingo…

      Répondre
    16. Pats-Nougues Sébastien

      Je suis en train plein dans ce travail là depuis peu !
      Une nouvelle rupture qui m’a mis devant mes propres blessures à régler afin d’aller vers mon « soi-même ».
      Je conseille le livre de Lise Bourbeau « Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même ».
      Très révélateur et avec des conseils de dernier chapitre pour nous aider à les guérir 🙂

      Répondre
    17. Catherine

      je dirais qu’avec l’âge et les expériences malheureuses avec les personnes pas bien pour nous on grandit et que le soi spirituel finit par prendre le dessus sur le petit soi c’est sans doute pourquoi en avançant en âge on laisse aller beaucoup de relations pour se concentrer sur des personnes qui nous font du bien ou même tout simplement sur soi même. Je pense donc qu’il y a pas de recette magique pour aller plus vite ce sont les expériences qu’on a vécues qui nous renforcent, certaines sans doutes plus que d’autres. Alors à part prendre conscience assez vite de ces relations toxiques et de ce qu’elles ont à nous apprendre permet peut être d’avancer le processus …

      Répondre
    18. Do

      Je suis petit est grand en même tant,c’est juste le petit moi qui veut vivre sans jugé.le grand moi croit qu’il ce tout qu’il a déja fait si fait sa,c juste que j’ai le choix d’être le passé,le present,le futur.je serai jamais mon vrai nom mais demain sait que je serai demain.

      Répondre
    19. ROSE

      Oui, l’expression de l’âme par le coeur est ici clairement différenciée de la voix de l’ego. Mais arriver à les départager n’est pas toujours chose facile… Par ailleurs, comment « gèrer » cette relation successible de nous faire avancer? Y mettre un terme lorsqu’on a compris ce à quoi elle nous renvoie? S’employer à l’orienter différemment pour s’y sentir bien tout en respectant cet « autre »?

      Répondre
  2. Virginie

    Bonjour, je viens de faire cette conscientisation en effet mes relations avec les hommes découlent directement de ce que j’ai vécu avec mon père. C’est un rêve avec mon père qui m’a permis de mettre en lumiere comment mon père avait atteint mon ego par l’humiliation et des toutes mes relations avec les hommes jouent ce même rôle depuis. Je suis heureuse d’être tombée sur votre poste sur FB. Merci !

    Répondre
    1. M

      Pareil pour moi Virginie mais hélas, je n’ai toujours pas compris lorsqu’un homme est bon ou mauvais pour moi et je me fais toujours avoir, utilise, manipule, humilie.

      J’apprécierais également un complement d’information car l’article me semble incomplet et me laisse sur ma fin. Certes le problème est site, je le comprend et j’en suis bien consciente. De la meditation j’en fais, cela m’a beaucoup aide, j’ai pardonne a mon père son comportement et ne lui en veut plus.

      Cela ne m’empêche pourtant pas les nombreuses deception amoureuse.

      Répondre
      1. gb

        Si je me fis à la loi de cause et effet , et que je me sens utilisé, manipulé, humilié, rejeter ect… par mon entourage, en sachent bien que ce que je ressent est une effet que j’ai créé en moi, je suis plus vigilant et attentif à mes paroles et gestes et je porte une plus grande attention a mes comportement avec mon entourage et l’environnement car juste le geste de jeter un papier peux offenser un écologiste ou autre ( il n’y a pas juste la parole qui blesse, nos gestes aussi ) et j’essais de me prendre en défaut quand je parle avec d’autre et j’y arrive !!! , cela me permet de corriger ma faute, mais je me suit rendu compte que ce que je fais me reviens et si cela se produit c’est pour nous faire prendre conscience de nos défauts, il est bien conçue notre âme, il ne peux nous dire de vive voix mais il nous le fait ressentir a l’extérieure pour nous permettre de le voir en nous

        Répondre
      2. Aquilon

        Peut être…CROYEZ vous avoir pardonné à votre père….et comment vous y êtes vous prise….? à force de volonté et de méthode Coué?…..un long cheminement analytique sur plusieurs années me paraîtrait plus judicieux pour approfondir comment votre estime de vous a été ébranlée au point que vous vous retrouviez toujours dans la situation comme vous le dite d’être humiliée, utilisée manipulée……..preuve que la relation au père a fait ses « dégâts » que même le pardon apparent n’efface pas….l’inconscient vous joue des tours….

        Répondre
      3. guy

        C’est l’amour qui voit tout. Maintenant je peux te dire ça. Si tu ne vois pas l’autre tel qu’il est, c’est parce que tu as un manque d’amour de toi-même. L’amour, c’est être sûr d’être aimé par l’intelligence qui fait toute chose et qui se trouve aussi en toi.
        Je te conseille vivement « conversations avec Dieu » de Neale Donald Walsch qui est un livre d’amour. Car l’amour est relation, et tu vas apprendre à converser toi-même avec ton âme et Dieu.
        C’est quand tu émaneras cet amour que tu le verras aussi dans les autres. Tu comprendras exactement où ils en sont au ressenti que tu auras. Bon émerveillement de la vie !

        Répondre
      4. marie

        lis les 5 blessures…une fois que tu as compris, dis toi que c’est d’abord ta blessure qui rentre en action, une fois que tu as cerné cela , il faut travailler à gérer cette émotion , bon courage

        Répondre
      5. fatima

        j a vécu la même chose mais avec ma mère qui était sévère mm très sévère et exigeante en tout ,elle m’a obliger d’etre comme elle veut alors que moi jetait le contraire de ce qu elle veut de moi
        j etais obligeé de prendre des décisions inconsciemment pour convaincre ma faiblesse devant elle et devant tout le monde apres
        résultat une femme de 40ans sans enfants sans mari ,déception après chaque relation
        Si qlq un a me dire svp nécessitez pas

        Répondre
        1. Alex

          Fatima, j’ai vécu la même chose avec mon père étant moi-même un homme.
          N’as-tu pas développé une « force spéciale’ en réaction qui te rend particulière ?
          Que veux-tu dire par « prendre des décisions inconsciemment pour convaincre ma faiblesse… » ?

          Répondre
        2. {Firstname}monique {Name}BAPTISTE

          Et bien moi j’ai 59 ans, jamais mariée, jamais d’enfant, très peu de vie à 2 , plus de famille ! Mes parents m’ont beaucoup gâtée mais mon père a été très sévère avec moi et il a plombé ma vie sentimentale ! Je vois les hommes comme des ennemis dès que je suis avec eux sentimentalement car amicalement avec eux ça va plutôt bien ! Que faire ? Je n’ai pas encore trouvé la solution qui me permettrait de sortir de cette spirale infernale !

          Répondre
    2. marie

      Bonjour à tous,

      Cet article nous permet de comprendre que rien n’arrive par hasard, et que toute personne qui ne serait pas « bien  » pour nous, peux s’avérer être une personne qui nous fait avancer à grands pas si nous en prenons « conscience » ! Du coup, un grand merci à cette personne, même pour le pas « bon » !!
      Pour se libérer de la blessure ancienne, il existe un super moyen, c’est le dégagement émotionnel !! celà permet au corps de se « débarrasser » des émotions douloureuses, faisant ainsi plus de « place physique » pour le soi suprême !
      C’est un pur bonheur de se libérer des émotions car l’on se libère de l’ego en même temps !

      Répondre
      1. Aline

        Bonjour!
        Merci pour votre comnentaire.
        Comment faites-vous pour liberer vos emotions?
        Avec mes remerciements.

        Répondre
        1. guy

          bonjour Aline
          A ma connaissance, ça dépend de ton éducation. Si tes parents ne savent pas s’ouvrir eux même à leurs émotions ou s’ils t’ont empêché de les exprimer. Il y a du travail. Notre esprit se situe dans chaque cellule de notre corps. On peut ouvrir son esprit par le corps, par des massages ou du mouvement très lent : méthode Danis Bois. On peut aussi aller vers l’hypnose. Il faut accepter de ne pas se juger et surveiller notre esprit chaque fois qu’il émet des pensées négatives. Ces pensées négatives sont liées à nos peurs. Et nos peurs rendues conscientes et acceptées libèrent des émotions contenues. Il faut accepter de pleurer, d’être mal, c’est un signe qu’une émotion veut sortir. Tu peux parler avec une personne qui comprend ces aspects de la nature humaine et qui va t’aider à voir ce que tu ne vois pas toute seule et t’ouvrir à tout un univers que tu ne soupçonne pas. s’émerveiller de notre être et de ce qui nous entoure est aussi extrèmement positif car nous sommes des merveilles. Merci d’être Aline.

          Répondre
          1. Pascale

            Un grand merci pour cette réponse, je necomprenais pas pourquoi je me sentais mal malgré tout ce que j avais compris.

      2. corinne

        Bonsoir, Merci pour votre commentaire mais comment fait on pour réussir à ce dégagement émotionnel?
        Merci pour votre réponse
        Corinne

        Répondre
      3. marie

        oui…merci à cette personne, c’est le pardon qui permet de voir ainsi

        Répondre
    3. andre

      vous avez ete victime dune blessure dame. la solution la plus complete serait de chercher a purifier votre karma

      Répondre
  3. wirtz

    cela fait toujours du bien de lire ce que l’on sent et qu l’on ne peut pas exprimer juste subir mais en prendre conscience c’est tres bien mais parfois et c’est mon cas il reste encore des difficultes a sortir si il le faut de certaines situations toxiques ,ou d’y voir clair tout le temps et pour ma part il est encore tres difficile de prendre une decision juste a cause du doute et bien sur le manque de confiance qui revient de tps en tps a nouveau ….

    Répondre
  4. Jenny

    Après plus de douze ans à faire des rencontres dominées par mon petit moi sans arriver à m’en sortir ni à grandir malgré plusieurs thérapies et la compréhension de son origine. J’ai décidé de me retirer du monde au maximum et en dehors de mes sorties pour aller travailler je reste bien à l’abri chez moi depuis 2ans et au moins comme ca plus rien ne peux me faire du mal plus aucune rencontre ne peux perturber ma vie. Si je pouvais je m’exilerais au bout du monde.

    Répondre
    1. Benoit

      Bonjour Jenny!
      Je suis dans le même cas que toi depuis un peu plus d’années, environ 7… je peux te dire qu’aujourd’hui je souffre plus de solitude, que de mes blessures du passé. J’aurais été ravi d’échanger avec toi sur ce thème, dans un contexte un peu plus intime, privé… Je pense que tout à chacun devons garder en tête qu’une personne que l’on rencontre nous apporte toujours quelque chose de bien au fond, à nous de savoir comment l’analyser, pour progresser, et que de ce fait nous avançons toujours plus dans l’Amour de soi, et de l’autre…

      Répondre
    2. wolff

      bonjour jenny, j’ai aussi tendance à faire cela, mais je crois que c’est aussi bien d’avoir le courage d’affronter ses blessures, de les regarder en face pour les dépasser, même si le contact avec d’autres personnes peut s’avérer douloureux, cette douleur n’est pas une fin en soi, mais juste un moyen de grandir et d’être libéré de nos blessures..au contact d’autres personnes qui réveillent des émotions douloureuses, j’apprends à aimer mes émotions, à les accepter, à les remettre à mon soi divin qui les guerrit. tout est une question d’amour que nous pouvons nous offrir, nos blessures enveloppées guérissent et la douleur petit à petit aussi.

      Répondre
    3. A

      Merci pour ce documentaire qui nous éclaire, je kiffe trop ce site on y découvre trop de sujets super intéressant et qui nous apprends continuer j’adore!! … Jenny je suis un peu comme toi à savoir que je me suis coupée du monde pour ne plus souffrir malheureusement ça ne fait pas de moi quelqu’un de plus heureuse ça aide seulement à ne pas en rajouter mais à vivre comme ça tu ne vis pas vraiment car certes tu te protèges de nouvelles blessures possible mais tu passes peut être aussi à côté de moments de bonheur… Je n’ai pas encore trouvée de solutions pour changer les choses mal grès le travail que je fais sur moi… Mais ne t’enfermes pas dans ce processus car c’est très difficile d’en sortir par la suite et j’en parle en connaissance de causes et je pense que ce travail peu prendre toute une vie avant d’avoir un réel changement et ne plus attirer le mauvais dans nos vies.. Alors, prend confiance en toi et bon courage à toi pour l’avenir … Audrika

      Répondre
    4. guy

      bonjour Jenny
      Quel dommage. Ton attitude est une attitude de protection, je dirais paranoïaque. Cette attitude ne t’aide pas à connaitre les autre ni à te connaitre toi-même. Elle dresse un mur entre toi et les autres. En même temps je comprends très bien ta déception. L’homme et j’en suis un a une tendance à aimer les objets et à prendre les femmes comme des objets. C’est notre mode de possessivité. La femme va exprimer sa possessivité autrement. Elle va être consciente la plupart du temps qu’elle s’adresse à une personne car elle sait qu’elle peut porter la vie en elle. elle va plutôt posséder en maternant. Bien sûr la possessivité est mauvaise dans les deux cas car c’est de l’amour conditionnel. tu dois toujours chercher l’amour inconditionnel. Je te le dis et je peux en parler car j’avais une déficience d’amour de moi-même très forte mais je ne le savais pas. Et je cherchais à me faire aimer des autres et ça ce n’est vraiment pas le bon chemin. Il faut que tu travailles sur l’amour de ton être. Tu es une merveille et tu dois être heureuse d’être sur la terre. Si tu ne l’est pas c’est à causes de blessures d’enfance qu’il faut que tu découvres. Ensuite quand ce problème sera réglé, l’amour t’envahira et tu rayonneras et tu verras l’autre tel qu’il est. Bonne et merveilleuse route.

      Répondre
      1. Gehin Sabine.

        Merci pour ce témoignage rare d’un homme en chemin vers son masculin sacré et qui nous aide , nous encourage à mieux vivre et comprendre le chemin du masculin en chemin et réciproquement du féminin en recherche de son féminin sacrée : devenir plus conscient( e) de cette tendance pour se rassurer de posséder l’autre ou de se retirer du circuit pour se protéger … Alors que le seul chemin est le retour vers l’harmonie pour commencer avec sa propre partie divine … Bien sûr par le chemin qui est le plus en accord avec notre vibratio de naissance …. Accepter ce challenge et en cultiver la joie , celle de la rencontre et du mariage en soi des 2 énergies de la vie , masculine et féminine pour devenir pleinement créateur . Je nous Aime . Gratitude à l’Univers .

        Répondre
      2. marie

        comme tu as raison et quel gentil message….voilà, j’ai entamé , moi aussi, une période d’isolement en ayant pris conscience de mes blessures et des émotions qui dirigent ma vie….je l’espère temporaire car j’avais besoin de récupérer..épuisée de lutter … Aujourd’hui j’entame une séquence qui consiste à pardonner….à tout ce qui m’a fait souffrir, à MOI-MEME, et à l’autre parce que j’en sais plus…. en espérant très vite parvenir à la joie d’être là, sur terre et dans l’espoir de partager cette vie avec un autre ou le même parce que j’aime toujours….j’ai besoin de revenir à ma candeur, à savoir jouer, à la gentillesse, la gaieté, l’amabilité, à ne plus être dans la méfiance, la colère ou l’impatience

        Répondre
  5. Nour_Mus

    merci infiniment !! c’est intéressant !!
    espérant de nous faire un autre texte sur la façon de nous libérer de ce  » petit soi  » et la façon de renforcer la sensation par notre  » âme  » pour rencontrer les bonnes personnes et de les bien choisir parmi les autres 🙂
    merci bien

    Répondre
  6. Ma Dam

    Zuis tombé dingue Amoureux d’Une Manipulatrice, ou pervers narcissique, c’est des sales Bêtes Mortelles !!! Attention a ceux qui en 1- Vous culpabilise 2- vous embrouille le cerveau RATIONNEL en vous mettant le cerveau émotionnel en ébulition, puis se mettent a avoir un comportement excessif et souvent violent enfin, Il vous dévalorise ou vous menace .
    ça tue aussi vos âmes !!! C’est les Pires Prédateurs de tout le Kosmos, y a RIEN d’Humain la dedans FUYEZ couper tous les Liens ou FOUTEZ LE DEhors !!!

    Répondre
    1. vandenbosch

      Bonjour , je viens de subir la même relation avec une collègue cdd de passage et c’est moi qui suis dans la boite depuis plus de 12 ans qui me retrouve en préavis . C’est écoeurant

      Répondre
      1. dany

        Moi aussi je viens de vivre un licenciement…J’ai d’abord été en colère, puis en dépression, mais aujourd’hui je me sens beaucoup mieux car j’ai fait un gros travail d’introspection. Ce qui me poursuit depuis toujours, et nous sommes nombreux à le vivre, c’est le sentiment de trahison…A mon avis, je crois que nous le ressentons tous la première fois quand nos parents nous punissent. Dans notre innocence, nous ne pensons pas faire mal, et ceux qui sont sensés nous protéger, nous féliciter pour nos progrès, nous sermonnent et nous punissent. C’est l’horreur!
        Nous sommes tellement traumatisés par ces punition que nous les enfouissons dans notre subconscient; le problème, c’est que cette blessure enfouie revient se montrer à nous par le vécu d’évènements identiques, et il reviendra tant que nous ne pardonnerons pas à nos parents, et aux personnes suivantes, qui nous ont trahies uniquement parce qu’elles DEVAIENT nous montrer notre blessure non guérie…
        Le pardon, c’est la seule guérison possible, alors, remercions « nos bourreaux », ils nous rendent un merveilleux service…

        Répondre
        1. Celly

          Bonjour Danny et autres personnes qui me liront peut-être,

          Je ne suis pas du tout d’accord avec cette histoire de pardon. Il suffit de cette croyance mi-religieuse mi-freudienne. Je pense que le pardon est une illusion, il ne répare rien, ce n’est pas à la victime de pardonner mais aux bourreaux de s’excuser (même si probablement ils n’auront jamais le courage de le faire et de reconnaître leurs méfaits).
          Personnellement je vais beaucoup mieux, après un long parcours d’introspection et de compréhension, depuis que je m’autorise à ne pas aimer mes propres parents qui m’ont tellement fait de mal. Je ne les hais pas, juste je ne les aime pas, pourquoi devrait-on aimer ses parents si ce ne sont pas de bonnes personnes ? N’importe qui d’autre nous traiterait ainsi, nous nous révolterions. Malheureusement parfois on reproduit le même schéma dans nos relations justement parce que nous avons accepté le fait d’être maltraité en tant qu’enfants, même une fois devenu adultes…
          Pour moi ce que mes parents ont fait est impardonnable. Simplement parce que malgré ce que moi j’ai vécu -par exemple- je n’ai jamais eu ce comportement avec mes propres enfants et j’en suis fière. Je suis la preuve vivante qu’il n’y a aucune excuse à maltraiter ou humilier ses enfants, peu importe son vécu. De plus, le temps passe et mes parents n’ont jamais remis en cause leurs actes, et surtout j’ai abandonné l’espoir de reconnaissance que j’avais, j’ai accepté que je n’avais rien à attendre d’eux mis à part de la souffrance et de la culpabilisation.
          C’est ainsi que j’ai pu avancer.
          Je vous recommande la lecture des travaux d’Alice Miller.

          Merci de m’avoir lu, bonne journée (ou bonne nuit ;))

          Répondre
          1. Danielle

            Bonjour Celly, je partage complètement tout ce que je viens de lire. Effectivement le pardon ne guérit aucune souffrance. Le détachement et l’introspection m’ont aidé à avancer dans mes retrouvailles avec le vrai moi-même. J’ai dû cesser de voir mes parents.J’ai réalisé et accepté je le pense qu’ils ne prendront jamais conscience du mal qu’ils m’ont fait , ils en sont incapables. Quand je dis que le pardon ne guérit je ne veux pas dire qu’il faille vivre dans la colère ni la haine plutôt se détacher de l’origine de nos souffrances et se remettre en contact avec ce que moi enfant j’étais en droit de recevoir…amour, affection, respect, attention, sécurité. Je suis actuellement en pleine reconstruction un jour à la fois. Cela en vaut la peine oh! que oui!!

          2. Jen

            Bonjour Celly, je crois que tu a raison sur toute la ligne. J’ai subis dans le passé du rejet et de l’humiliation de mes proches, et même jusqu’a l’âge de 40 ans. Pour eux l’étranger est plus important que notre propre enfant , quel dommage . De passer à côté de si belles choses qu’est la relation avec son enfant. Je ne leurs en veut pas, eux aussi ont surement passés par là avec leurs parents. Mais j’aurais aimé mieux vivre dans une autre famille. Toujours essayez de se surpassé pour pouvoir les étonnés et cela ne suffit pas. On est toujours rabaissé . J’ai toujours ressentis un coup de marteaux sur ma tête , de par ma mère surtout, c’était jamais assez bien ce que je fesais. De mon père , il n’était pas présent et quand il y était il me traitais de niaiseuse, je n’avais jamais de félicitaitons sur mes bons coups ni d’appréciations. Aujourd’hui je me félicite moi même et ma meilleur amie c’est moi. Sur ce bonne journée à tous! merci de m’avoir écouté. Je crois que j’ai atteint le moi sprirituel.

          3. poupette

            tout a fait d accord avec toi, moi aussi j ‘ai lu Alice Miller, je suis devenue psy, et je fais encore ce travail de reconnaissance en moimeme, plutôt que de l attendre des autres, cela me rend heureuse, et libre :))

          4. Gehin Sabine.

            Quel dommage que se priver de la connection à l’Amour inconditionnel . Je précise : l’Amour inconditionnel est une attitude , une posture en soi dans laquelle nous aimons soi et l’autre en tant qu’âme en chemin et donc avec la possibilité d’être maladroit ou blessant par exemple v …en revanche au quotidien , cette posture n’interdit pas le discernement et le bon sens de savoir dire « non  » à ce qui ne respecte pas l’être divin que nous sommes …
            J’aime mes parents et je les reconnaîs en tant qu’âme en chemin et en même temps quand ils choisissent de se montrer invasifs en « jouant  » la victime , je dis « non » et je me reconnecter à ma lumière intérieure et à ma joie de vivre .
            Au besoin , je me retire de leur contact toxique qu’il leur appartient de transformer par leurs propres moyens . Je leur redonne leur pouvoir d’êtres divins et je reprends le mien , ainsi je suis dans l’Amour inconditionnel pour moi et pour l’autre . Merci l’Univers !

        2. lacotte

          je valide !!! moi aussi je dit merci a tout ceux qui mon fait du mal , maintenant je suis forte , et j ai prit conscience que j exister ! et que j etais une personne bien , donc je ne laisse plus les personnes nocives rentrée dans ma vie !!! familles et amies inclus !! je veux etre heureuse et en paix !! et je veux construire ma nouvelle vie dans la douceur et la joie de vivre

          Répondre
        3. andre

          g vous conseille daller sur youtube et de faire la puissante meditation d liberation emotionnelle et la meditation de lenfant interieur.

          Répondre
        4. François

          Bien d’accord, le pardon est la clé. Il faut souvent utiliser l’élément dont nous avons le plus de facilité de connection pour nous recentrer. Pour moi, c’est la nature qui élimine les parasites qui peuvent distortioner avec cet accès. Dernièrement, avec le calme, j’ai pu trouver ce chemin. Souvent l’égo empêche vraiment l’humain d’évoluer. L’introspection est incroyable, cependant, ce n’est pas donné à tous de prendre le temps à s’arrêter pour y parvenir. C’est pourtant très bénéfique pour ne pas vivre dans une boucle qui se répète sans cesse..
          Lentement mais sûrement..

          Répondre
    2. Audrey

      Oui je les attirent aussi tel mon père défunt.. le travail sur moi a fait ,en 10 années, qu’ils semblent moins méchants mais ils guettent (inconsciemment j’en suis sure) la faille pour nous blesser un peu plus. Résultat je sais que je dois continuer à travailler à colmater mes brèches émotionnelles et psychiques mais je fatigue vraiment à la fin… Je rêve encore de séparation et de quiétude. Tout manipulateur attire une manipulatrice et vice-versa 😉 « Un jour viendra …couleur d’oranges, un jour de palmes, un jour de feuillages au front, une jour d’épaules nues où les gens s’aimeront, un jour comme un oiseau sur la plus haute branche ! » ( Ferrat chante Aragon)

      Répondre
    3. Godard

      Moi aussi j’ai connu ce genre de personne… c’est terrible… je suis tombé dans l’alcool et j’ai du mon salut à une amie qui ma ouvert « les yeux » à temps avant que cela ne se termine par peut être un drame… elle sont toxiques… en plus elle a créer une dépendance affective qui aprés 1 ans de séparation me bloque encore pour me tourner vers une autre personne… toujours se besoin de la voir… à en devenir fou même si cela fait maintenant 7 mois que je suis en sevrage d’alcool… plus une goutte du tout… j’ai l’esprit bien sur plus clair…
      Je ne souhaite à aucune personne de connaitre ce genre de relation.
      stéphane

      Répondre
      1. antigone

        bonjour… j’en suis là aujourd’hui.. j’essaie d’avoir une relation avec une autre personne (bien plus belle, bien plus saine) et à chaque fois que je vois cette personne…je n’ai qu’une envie.. revoir le monstre qui m’a manipulé, trompée, tordue…démontée. Je suis « sur-équipée » pour comprendre tout ce que je vis et j’ai les « outils » pour sortir de cette prison psychologique…malgré cela, je ne parviens pas à aimer une autre personne… je sais qu’il ne s’agit pas d’amour envers le pervers, il s’agit d’une sorte d’attraction pour tout ce qu’il a créé en terme d’illusion et de perfection… la plupart du temps je parviens à y voir clair, et je ne pense plus à lui… et quelquefois je rechute… c’est déroutant… destabilisant… je n’ai pas connu la drogue ou l’alcool mais je pourrais tomber accroc aux médocs, ce qui revient au même…. merci pour ton témoignage

        Répondre
    4. fabienne

      Bonjour, moi je dirai qu avec le recul le manipulateut avec lequel j au vécu m à permis de comprendre que à force de sûre à qqn qu il est une merde j au fini par en être convaincue. après notre séparation j ai réalisé que le processus inverse est vrai la force de notre pensée est créatrice…. Tout vient du plus profond de nous même. Maintenant j aide les autres à trouver leurs clés et je sais au plus profond de moi que C est ma voie. Alors je ke remercie car il M a rendue plus forte… Il a pensé pouvoir m enterrer mais finalement la grainé qui pousse est toujours attirée par la lumière. L amour est la seule chose qui grandit alirs qu in le partage. Qd on ne peut changer une situation, il faut changer son regard. Merci la vie ! Namaste.

      Répondre
    5. Carole

      Pour ma part Ma Dam je suis restée mariée 22 ans avec un pervers narcissique manipulateur menteur et tu as raison se sont les pires. J’étais follement dingue d’amour pour cet homme qui est aussi le père de mes 2 filles. Aujourd’hui en instance de divorce demandais par lui(car j’ai eu de gros problème de santé en autre une opération du cœur je n’étais plus bonne à rien), je me sentais très perdue au début et maintenant je lui dit MERCI car il a mis à jour ce que mon moi intérieur me disait souvent (cette relation n’est pas bonne pour toi ma fille) mais que je ne voulais pas entendre je suis enfin épanoui et j’ai retrouvé ma vrai nature et réapprend tous les jours à écouter mes vrais besoins

      Répondre
  7. THOMAS Juliette

    Bonjour,
    je suis en couple, mon copain et moi nous nous aimons sincèrement mais très mal car nous sommes tous les deux des enfants blessés et nous nous détruisons …
    Pouvons nous guérir nos blessures du « petit soit » et rester avec la personne qui nous l’a provoque ou est ce impossible car elle nous ne permet pas d’évoluer spirituellement ?

    Répondre
    1. Flavie

      salut, perso je crois que si vous vous aimez sincèrement vous pouvez rester ensemble. Vous pourriez justement vous aider l’un et l’autre avec une bonne communication. N’ayez pas peur de dire à l’autre comment vous vous sentez au fur et à mesure que les évènements se passent. Soyez à l’écoute l’un et l’autre et respectez les émotions de l’autre.
      Mon copain et moi sommes 2 enfants blessés aussi. Au début de notre relation c’était très difficile, car les confrontations étaient fortes. Nous sommes resté transparent l’un envers l’autre, nous nous disons TOUT au fur et à mesure et nous nous comprenons. Nous continuons de grandir ensemble. Je ne serais pas où j’en suis aujourd’hui si ce n’était pas de son soutien, et je crois que lui non plus sans le miens.

      Je crois que quand nous somme dans notre « petit soi » on se crée nos propres paternes et nous provoquons des situations autodestructrices. Il faut apprendre à faire confiance à l’autre, car peut-être qu’on fond, il est une bonne personne pour soi…

      Répondre
    2. dany

      Bonjour Juliette,

      La guérison est en effet la seule solution, car ce que nous sommes, nous l’emportons avec nous, où que nous allions, et quitter un partenaire pour un autre ne sert à rien si nous recommençons une relation avec les mêmes blessures. Nos croyancees sont toujours face à nous, ce sont nos blessures intérieures, elles se montrent jusqu’à ce qu’on les libère par l’acceptation et le pardon…C’est difficile, certaines blessures sont si profondes, mais c’est l’UNIQUE solution, à mon avis…

      Répondre
    3. guy

      Bonjour Juliette. évidemment sans vous connaitre, il est difficile de voir ce qui ne va pas. Mais une personne avisée peut facilement voir et vous faire corriger votre manière de penser. En tout cas, ce que je peux dire c’est que la pensée se bataille facilement à l’intérieur de nous déjà personnellement ce qui ne fait qu’empirer entre deux personnes. Il faut considérer nos pensées comme très relatives et il faut user de beaucoup d’humour pour s’aider à se moquer de nos pensées qui ont la fâcheuse tendance à batifoler ou comme je le dis : faire la mouche. La partie sûre de notre être se situe dans notre âme ou soi divin qui es le siège des sentiments en particulier de l’amour et de la création. Il faut découvrir ce soi divin. Egalement nous orientons très mal notre objectif relationnel. Nous cherchons à savoir ce que l’autre pense, nous aime-t-il ? Nos relations ne servent pas à cela. Toute relation sert à se connaitre soi-même en premier. Quand on se connait, on connait l’autre et on le voit tel qu’il est. L’amour doit être inconditionnel et chaque fois qu’il ne l’est pas, il faut chercher à guérir de nos peur de ne pas être aimé. Je vous conseille de lire « conversations avec Dieu » de Neale Donald Walsch. C’est vraiment un livre extraordinaire. Bon amour à tous les deux.

      Répondre
    4. marie

      « de line Bolduc qui est conférencière  » : Très bel article d’Yvon Dallaire sur le couple! Quand chacun est conscient de son cheminement en termes de maturité affective et dans sa propre essence, les deux ‘je’ peuvent créer un ‘nous’ puissant et heureux au lieu des jeux de pouvoir qui éclatent au fil du temps, dû à des vides non comblés en soi et non conscientisés. Au plaisir de lire vos commentaires.
      Pour aller plus loin dans la réflexion, il y a les livres de M. Dallaire et j’en ai un aussi en ce sens intitulé Se libérer de la dépendance affective dont vous pouvez voir les détails sur mon site http://www.linebolduc.com

      Répondre
  8. bonan

    Je pratique le moment présent,médite depuis 2 ans.
    Cette lecture,explication me fait avancé,prendre conscience de plus en plus de mon « moi intérieur »,cette énergie,force que tout être portent en lui.

    Répondre
  9. Verhaegen

    Bonjour, j’aimerais savoir alors comment être sûre d’être attirée par quelqu’un qui est bien pour nous?

    Répondre
    1. dany

      Le seul moyen, c’est d’être persuadé d’être soi-même quelqu’un de bien, car les semblables s’attirent, et si vous avez des blessures non guéries, et surtout, INCONSCIENTES, vous attirerez toujours à vous une personne qui vous les montrera…

      Répondre
  10. Genneteau Ghislaine

    Pour être dans son soi supérieur, il n’y à que la méditation. Prendre la vie comme elle vient.
    Il n’y à pas de mauvaises personnes. Chaque enseignements, qu’ils soit bon ou mauvais nous donnent le choix de notre élévation. Je pense que la compassion, la tolérance, l’amour, sont les seul remèdes, pour apaiser les âmes. Certaines personnes, n’ont pas eu la chance d’avoir reçut dans leur enfance, l’amour filiale, l’attention nécessaire à leur épanouissement, qui en résulte des comportements en tant qu’adultes destructeurs, pour les autres et eux même. Notre vie c’est nous qui la choisissons. Certains êtres, sont là pour nous apprendre à évoluer.

    Répondre
  11. Christelle L

    Animée par la réelle volonté de bien-faire et le partager avec quelqu’un, j’ai tendance, oui, à me rapprocher des personnes plutôt à tendance négatives. Non mue par un excès de confiance en moi mais par une confiance suffisante dans la croyance que « si chacun y met du sien, tout a plus de chances de s’arranger », je me retrouve souvent dans ces situations de vouloir aider une personne négative a changer pour + de positif tout en essayant de préserver au maximun son libre-arbitre. Je me dis qu’une personne ne peut pas changer si on ne le lui propose pas, si on ne l’aide pas un peu au départ et bien souvent, ces personnes négatives sont figées par le défaitisme et persuadées qu’elles n’y arriveront pas par simple mésestime d’elle-même. C’est fatigant, risqué parfois mais tellement beau d’avoir aidé quelqu’un.

    Répondre
    1. Angie

      Bonjour Agathe,
      il existe des méthodes efficaces comme le Ho’Oponopo, c’est une pratique qui vient des Iles pacifiques et qui permets d’annuler les liens « mauvais » avec des personnes. Cela passe par le pardon, et la parole (on prononce « je t’aime et je te pardonne) on doit reconnaitre ce que l’autre est indépendamment de nous, voir son être, l’accepter et le laisser partir…. cela ce passe dans notre coeur et corps, il y a ensuite comme une libération qui permets de lâcher les liens toxiques. Biensur faut il toujours prendre conscience des shémas qui se trament et accepter de vivre cela. Le voir, le lacher et se recentrer sur soi. Lui ne saura même pas pourquoi il va vous laisser tranquil, mais il cherchera une autre « victime » !! Personne ne le fait par pur méchanceté… c’est aussi nos blessures qui appelents les « bourreaux » donc il faut leur pardonner !
      bon courage

      Répondre
  12. Nathalie

    Magnifique texte mais, …..on y arrive comment? On travaille ça comment?

    Merci

    Répondre
    1. Audrey

      On capte l’émotion négative qui remonte et on file voir un kinésiologue. le Reiki peut aider. Le sophrologie, l’hypnose…Courage et patience !

      Répondre
  13. isabelle cotten

    on se le demande on se dis plus jamais mais on y retourne a chaque fois

    Répondre
  14. GLOW

    Pour moi, j’ai réalisé avec la méditation que le moi Supérieur prend plus de place et l’égo (petit soi) s’efface
    tranquillement. On se sent beaucoup mieux avec soi-même. Je réalise qu’avec la méditation que se soit 10 minutes par jour est essentiel . Les personnes qui se présentent dans nos vies sonts là pour nous faire progresser. merci
    pour cette publication!

    Répondre
  15. Bâcle

    Bonjour et merci pour ce message!

    Oui, cela nous éclaire bien sur nos souffrances internes et nos blocages externes à s’ouvrir à l’Amour juste et Authentique. Pour ma part tout cela passe par un travail d’introspection grâce à la Sophrologie et je dirai même plus par le travail de Carl Gustav Jung qui nous permet de révéler notre part d’ombre à la lumière, de l’accepter pour pouvoir la transcender et se libérer.

    Merci et je vous encourage à poster des articles complémentaires sur ce sujet!

    Bien à vous,
    et avec enthousiasme,
    Hélène Bâcle

    Répondre
  16. LOUISE

    C est toute une compréhension TRÈS VRAI on doit se quérir avant d avoir un amour sain. MOI , Je suis
    rendu dans l étape d être très, très, très, bien avec moi-même . Car j ai pu quérir beaucoup de mes
    blessures au travers de mes relations et encore aujourd hui au travers de tout les personnes qui passe
    dans ma vie ( L EFFET DU MIROIR ) belle approche pour SOI . ** JE GOÛTE A TOUT LES INSTANTS PRÉSENTS
    AVEC MOI-MÊME ** S AIMER AVANT D AIMÉE . UN BEAU CHEMINEMENT *** MERCI D AFFIMER CE QUE JE VIE PRÉSENTEMENT ***

    Répondre
  17. rania

    Merci pour cette article.
    personnellement je cultive mon Moi supérieur par la philosophie hindouiste qu’est le Vedanta, c’est un mélange de spiritualité, de philosophie, et de psychologie qui m ‘inspire et m élève en m aidant à me défaire de mes limitations qu elle qu ils puissent être…. sans jugement face à moi même ou envers l’autre
    si je vous dit que l être humain est libre d imperfections c’est rassurant… non!!
    et chacun apprend de l autre.

    Répondre
  18. francine gagnon

    vous avez les mots juste pour expliquer, ce que je ressens depuis plusieurs années de mon intérieur. Et je me demandais pourquoi j’avais toujours au tour de moi des gens semblables . j’ai 67 ans et depuis mon adolescence je rencontres des gens qui veulent diriger ma vie… en n’importe quoi surtout en Amour … j’avais fais des sessions mais jamais aussi bien compris qu’en ce moment …. là je comprends le travail que j’ai à faire sur ce que j’appelais ( l’enfant en moi ) merci d’être là xxxx

    Répondre
  19. melissa

    Le livre de Lise Bourdeau, les 5 blessures qui empêchent d’être soi même est à lire absolument

    Répondre
  20. Julia

    Il m’aura fallu tellement de temps pour comprendre tout ça, mais à présent je sais que l’essentiel est de vivre dans l’amour et l’acceptation de moi : ) Calmer l’ego, écouter son moi profond en se rennectant avec soi, c’est ca le secret . Bien des évenements auront mis cet amour à dure épreuve, mais ça n’a fait que le révêler et l’amplifier
    Se libérer de tout jugements et de toute culpabilité et vivre au moment présent, c’est un long apprentissage mais c’est la clé pour être libre. J’ai appris tout ça au fil de mes relations et je remercie toutes les personnes qui sont passées dans ma vie et m’ont fait avancer. Je suis la co-créatrice de ma vie, mon plus grand cadeau !

    Répondre
    1. dany

      C’est très simple Jal: le monde extérieur est votre miroir…Il vous montre vos croyances; si vous êtes constamment trahi, c’est parce que vous avez une blessure de trahison, c’est à vous de remonter jusqu’à la première, de la pardonner, et de remonter ainsi jusqu’à la dernière, et ainsi de suite avec toutes vos blessures, rejet, abandon etc…Quand vous aurez guéri certaines blessures, vous n’attirerez plus à vous des personnes qui vous trahiront par exemple, car vous n’aurez plus cette blessure en vous…

      Répondre
  21. lemon

    reste à savoir si votre moi superieur va etre assez fort pour prendre le dessus sur ce petit moi fragilisé et influencable. Il est difficile de lutter je suis preneuse d’une reference d’ouvrage sur prenez force en vous ?
    merci.

    Répondre
  22. Michel

    En tant que pratiquant de ju jutsu je trouve que vous expliquez très bien ce qu’il se passe quant l’égo prend le pas sur le ressenti .

    Répondre
    1. Inalvis

      Il y a des années, que je cherchais cette réponse… J’ai toujours pensé, que c’était moi le problème, que je n’étais pas assez bien pour les autres, que je n’était pas ni une bonne fille pour mes parents, ni une bonne amie, ni une bonne épouse, ni une bonne mère…
      Je me suis toujours méprisée, et je suis toujours allée à la rencontre de celles, et ceux qui ne m’apprécient pas vraiment, et pour qui je ‘était que quelque chose, plutôt que quelqu’un qui leur voulaient du bien… Malgré tout ça, je suis toujours restée digne, et j’ai toujours fais ce qui je pensais qui était bien, même si je me demandais toujours, si j’avais fais  » assez bien « …
      Je mène une vie solitaire, quoi que, je n’ai aucune famille autour de moi ( parents, frères, soeurs, cousins, cousines, etc… ) Mais, j’ai deux enfants formidables, malgré que mon plus jeune enfant soit autiste, et que notre quotidien, n’est pas toujours brillant…
      Je vous remercie à VOUS, de me faire comprendre, que je ne suis pas une moins que rien, mais une personne avec des valeurs, avec des principes, et sur tout, avec une âme pure, et sincère, qui cherche continuellement de se détacher de son  » égo « , pour pour vivre  » enfin  » en pleine harmonie avec son  » soi supérieur  » ! Merci beaucoup pour m’en donner la CLEF 🙂 !

      Répondre
  23. bartlett

    Je remercie l’homme avec lequel je vis depuis plus de 25 ans car le plus laboratoire de mise en lumière de mon Soi Bléssé est celui que je vis à travers une relation de couple dans le quotidien. Et là croyez moi c’est comme Las Vegas vous gagnez à tous les coups . L’autre est une merveilleuse ressource qui éveille à l’intérieur de soi des parties que nous ne connaissons pas consciemment. Et je remercie aussi mon égo, car c’est aussi lui qui m’a construit pour m’adapter sur cette terre et aujourd’hui je le mets au service de mon Soi Supérieur.
    Et à travers les rencontres amicales, professionnelles que je réalise , je peux prendre conscience de l’état vibratoire que j’émets. Merci à cet article , il a éveillé l’envie d ‘écrire ces mots.

    Répondre
  24. lisa

    bonjour,donc comme j ai pu comprendre,je dois apprendre a m aimer pour etre bien dans ma tete et pouvoir faire les bon choix merci de me repondre bonne journée

    Répondre
  25. Char_Aznable

    c’est de la psychanalyse de comptoir reposant sur aucune démarche scientifique, votre approche surfe sur un effet de mode de la culture occidentale, cherchant à déresponsabiliser l’individu de tout. Un peu d’effet Barnum derrière et paf ça pleut des articles comme cela.
    Après si cela apporte du bien être aux gens tant mieux. Mais reconnaissez que c’est facile de prendre une boite de l’appeler « inconscient » et d’y fourrer dedans tout ce que vous ne pouvez pas expliquer.
    Faites des expériences, élaborer un protocole d’étude.
    Cela me parait plus constructif que d’exploiter la naïveté des gens les plus vulnérables avec de l’obscurantisme people façon « Marie Claire ».
    Après les techniques de communication s’appuyant sur des patterns émotionnels vont sensibiliser davantage les gens fragiles.
    Victimiser les gens ne les aidera pas à avancer, les guider pour qu’ils trouvent un sens à leur vie sera nettement plus profitable et enrichissant pour eux.

    Répondre
    1. dany

      « c’est de la psychanalyse de comptoir reposant sur aucune démarche scientifique, votre approche surfe sur un effet de mode de la culture occidentale, cherchant à déresponsabiliser l’individu de tout. Un peu d’effet Barnum derrière et paf ça pleut des articles comme cela. »

      Apparemment vous n’avez rien compris…Il est au contraire question de se responsabiliser en prenant en compte nos blessures enfouies dans le subconscient.
      Si vous désirez des preuves scientifiques, lisez donc les revues sur la physique quantique, il commence à être de notoriété publique que ce monde n’est pas matériel mais énergétique, et que ce sont nos pensées et croyances qui font notre réalité…
      tenez vous au courant…

      Répondre
      1. Fabienne

        J’abonde tout à fait dans le sens de Dany . « Victimiser les gens ne les aidera pas à avancer  » , dîtes-vous : il s’agit justement de les « dévictimiser » , en leur faisant prendre conscience que ce sont les blessures de la Vie , précisément , qui ont tant entamé leur intégrité psychologique et leur estime de soi , qui les « obligent » inconsciemment à mettre leurs blessures en commun avec d’autres personnes blessées de la Vie , « diminuées » tout comme elles , et jugées comme seulement « dignes de valeur » par leur Ego meurtri : l’effet pervers d’un tel processus se teinte d’auto-punition , et il n’est pas surprenant que les manipulateurs de tous bords , tels des prédateurs , rôdent alentours ………… Prendre conscience de ce fonctionnement LIBERE , au contraire , de tout l’enfermement de la culpabilité pour restaurer l’ESTIME DE SOI : découvrir son vrai Soi , de l’intérieur , et non par de faux reflets de l’extérieur , permet , au contraire , de redonner de la valeur à Soi et sa vie pour mieux la contrôler efficacement , et ainsi d’en devenir l’ACTEUR . Puis , ainsi , chercher et « trouver un sens à sa vie » (2 verbes d’action consciente) ………… Personnellement , j’ai vécu ce type de situation , et me reconnais bien dans ce schémas , qui n’est pas pure fantaisie (aujourd’hui , je suis parfaitement bien dans ma peau ) ! Pour info , il existe déjà des psychothérapies avérées pour d’autres syndrômes d’auto-victimisation/culpabilisation ( pédophilie , agressions sexuelles , violences domestiques etc …………) : on est donc loin de « psychanalyse de comptoir » et « d’obscurantisme people (?) façon « Marie Claire »  » !!! …………

        Répondre
  26. isabelle

    jais adorée lire.
    et oui,attirée par les mauvaise personne,j’ais pris connaissance de toutes mes qualités.
    en prennent connaissance,j’ais rencontrée la bonne personne qui m’aide a maintenir en formes mes bon sentiment

    Répondre
  27. Isa

    Comment faire? Dans mon cas (et si ça peut en inspirer d’autres, tant mieux) il y a eu un genre de déclic, difficile et graduel. Au début, je trouvais mon histoire passionnante, même si j’étais très malheureuse. Mon histoire était (à mes yeux) tellement intéressante que je voulais (je devais!) me confier à mes amies, à des psys, je voulais la comprendre, etc. La vérité, c’est qu’il n’y avait rien à comprendre, juste quelque chose à vivre (et le moins longtemps possible). Aucun livre de psychologie ne m’a été vraiment utile, et pourtant j’avais une bibliothèque pleine, et dépensé des milliers de dollars en psys… Je me complaisais dans mon histoire. Hey! Grâce à elle, on s’intéressait à moi! Alors je passais beaucoup de temps à réfléchir sur mon moi supérieur, inférieur, blablabla…. Mais en réalité, je pense que j’étais juste très orgueilleuse. Je pensais que moi, j’étais quelqu’un d’extraordinaire parce que je vivais un amour impossible, une vie intense, je comprenais des choses, moi… Ben non, j’étais juste très naïve, et je m’étais faite avoir par un salaud qui avait abusé de moi. C’est tout. Pas de quoi écrire un livre sur mon expérience. Donc c’est quand j’ai cessé de trouver mon histoire « super intéressante », que j’ai commencé à changer. Et à enfin gagner ma vie! Tout d’un coup j’ai trouvé du temps (et de l’énergie) pour faire quelque chose de ma vie. J’ai changé ma façon de choisir mes relations, à transformer celles dont je ne pouvais pas me débarrasser. J’ai commencé à croire que le drame, c’est pas vrai que c’est intéressant dans sa vie. Dans les films, oui, mais pas dans sa vie. J’ai commencé à croire qu’une saine relation amoureuse, ça peut être ordinaire et pas intense et que c’est ben correct. Juste la vie douce, avec un bon gars pas compliqué. Juste un emploi ordinaire, une santé normale. J’ai été conne, je me suis faite avoir, je l’assume, c’est pas plus grave que ça, et je ne recommencerai pas. Je n’ai plus rien à raconter à mes amies de vraiment croustillant ou de dramatique, mais c’est pas grave, je suis libre.

    Répondre
  28. Chantal

    Je cultive mon moi supérieur avec la méditation. A travers une relation, j’ai compris que je devais régler le rejet. Ce que j’ai fait. Chaque rencontre quelle qu’elle soit en amour ou en amitié nous apporte quelque chose et peut mettre le doigt sur nos faiblesses. A nous d’en prendre donc conscience pour avancer sur notre chemin.
    Merci pour votre article

    Répondre
  29. Francine

    Oui ce que tu dis est plein de bon sens. Je suis en séparation et dans les deux relations importante que j’ai eu dans la vie ce que je retire c’est que je donne et je ne reçois rien. Je prends soin des autres mais personne ne prend soin de moi. Je sais que ma plus grande blessure est le rejet.
    Merci pour ces beaux texte à méditer.

    Répondre
  30. ginette

    Bonjour, magnifique texte et très vrai , lorsque je lis les commentaires ,je m’apercois que nous sommes bcp à vivre cela , d’une manière ou d’une autre, nous avons compris et nous réagissons ,pour moi c’est » l’abandon »ET bien d’autres, lorsque j’étais petite, cela a été de courte durée,et cela ne me visait pas ,c’était une dispute entre mes parents, et mon père est resté un moment sans me voir et de » plus » je ne me trouvais pas belle  » image qui me reste ds la tête , je sais que l’on croise les personnes qui nous font grandir, et j’en suis consciente mais j’ai 60 ans et seule! , j’aurai bien peur de nouveau de rencontrer qlq un qui va m’apprendre qlq chose :), comment vraiment savoir ?? depuis des années j’ai fais un travail sur moi et maintenant il me semblait être guérie et bien  » non » je fini une relation dont le partenaire n’était pas attiré vers moi  » de nouveau le terme  » belle » …comment s’en sortir puff!!!

    Répondre
  31. Yves

    Avez-vous pensé à ce qu’il se passe lorsqu’on tombe amoureux ? On se sent léger, tranquille, confiant, plein de force et d’énergie, de sérénité… C’est l’expression de notre « soi supérieur », qui se manifeste.. Or, l’erreur est de croire que « l’autre me donne ce que je n’ai pas qui me permet de ressentir ce état amoureux ».. En fait, notre véritable état fondamental est cet « état amoureux », c’est là la véritable nature de notre âme… et il se révèle grâce à ce choc amoureux. En comprenant que l’amour nous révèle à nous même, qu’il est une vibration que l’on a déjà en soi, tout ce qui nous empêchait de ressentir cet état (doutes, peurs, craintes, sentiment d’imperfection lié à notre histoire..) doit être dégagé… un peu comme une magnifique cloche , recouverte de rouille, qui se remet à sonner et fait se détacher cette vieille croûte…. Notre état « naturel » est cet état « amoureux », d’unité intérieure… mais on nous a fait croire selon le principe qu’il est un peu « bizarre », presque anormal est du domaine de l’exceptionnel, qu’il est une illusion, et que l’on doit « faire quelque chose pour le devenir »… C’est le chien qui se mord la queue… La méditation peut être une voie pour retrouver cet état intérieur d’unité, l’état « à partir duquel » on doit vivre et agir, non pas un état à retrouver après avoir lutté « contre l’extérieur »…

    Répondre
  32. Yves

    Avez-vous pensé à ce qu’il se passe lorsqu’on tombe amoureux ? On se sent léger, tranquille, confiant, plein de force et d’énergie, de sérénité… C’est l’expression de notre « soi supérieur », qui se manifeste.. Or, l’erreur est de croire que « l’autre me donne ce que je n’ai pas qui me permet de ressentir ce état amoureux ».. En fait, notre véritable état fondamental est cet « état amoureux », c’est là la véritable nature de notre âme… et il se révèle grâce à ce choc amoureux. En comprenant que l’amour nous révèle à nous même, qu’il est une vibration que l’on a déjà en soi, tout ce qui nous empêchait de ressentir cet état (doutes, peurs, craintes, sentiment d’imperfection lié à notre histoire..) doit être dégagé… un peu comme une magnifique cloche , recouverte de rouille, qui se remet à sonner et fait se détacher cette vieille croûte…. Notre état « naturel » est cet état « amoureux », d’unité intérieure… mais on nous a fait croire selon le principe qu’il est un peu « bizarre », presque anormal est du domaine de l’exceptionnel, qu’il est une illusion, et que l’on doit « faire quelque chose pour le devenir »… C’est le chien qui se mord la queue… La méditation peut être une voie pour retrouver cet état intérieur d’unité, l’état « à partir duquel » on doit vivre et agir, non pas un état à retrouver après avoir lutté « contre l’extérieur »… L’autre ne nous « donne » rien, il nous permet de nous mettre en résonance avec notre état fondamental, notre « sonorité » unique..

    Répondre
    1. Joceline

      Jai trouver votre article intéressante,,,,,c’est vrai que des vieilles blessures peuvent nous marqué pour des années ,,,,au début de ma vie d’adultes, j’ai eue une peine d’amour et ça ma pris 30 ans à oublier cette personne là et je me suis mariée à u homme que je n’aimais pas, pour ne pas avoir d’autre peine d’amour. Jai été mariée 25 ans, mais après un bout, ,jen avais assez et j’ai été obligée de donner mon premier enfant et jai perdue un enfant agee de 4ans,
      Qq années après ma séparation, j’ai ete en amour encore, ,et encore la déception et jen ai vécue 1 autre dernièrement.
      Je me dit que j’aime mieux me faire aimer que d’aimer
      J’espère qu’un jour la chance va me sourire, car jai 65 ans et ma 1ere peine d’amour etait a 25 ans.
      Je demande à mes anges et a mes guides de m’aider

      Répondre
  33. Mica

    J’ai trouvé votre article très intéressant! Je me demande aussi pourquoi nous attirons ce genre de personnes?

    Répondre
  34. wass

    très, très intéressant…Je pense que pour rester connecté avec le soit spirituelle ,il faut rester connecté a DIEU, et comprendre le but de notre existence; de là sorte ,nous éviterions de faire appel a notre égo et celà devient plus claire ,lorsque l on sait que le but de l etre humain et de se purifier de son égocentrisme afin d’ accquerir la sagesse et la sérénité……

    Répondre
  35. peres

    je pense que je ferai le point régulièrement sur ce qui me satisfait dans ce que je suis. Je me réjouirai pour cela. J’aurai à coeur de réserver dans mon quotidien des espaces où le calme profond, la contemplation, la créativité peuvent s’exprimer….
    Merci pour ce texte

    Répondre
  36. Aude

    On est aussi attirés par des personnes qui accentuent notre ego, donc sur lesquelles on a un pouvoir.
    Ce type de personnes ne réactive pas nos blessures car elles les voient et au lieu de s’en servir contre nous comme il serait bien plus facile pour « soumettre » l’autre eh bien elles nous réconfortent et nous élèvent.
    Bien souvent..notre ego est tellement insatiable et insatisfait qu’il aura tendance à tester les limites de ces personnes jugées par notre petit soi comme étant trop faibles et pas à la hauteur de ce qui pourrait nous faire exister vraiment. Or voilà où se situe notre erreur. Cette volonté à désirer toujours ce que l’on n’a pas et à rejeter ce que l’on a . Et la boucle infernale n’est jamais bouclée… triste réalité..

    Répondre
  37. Mawe

    Voici un paragraphe boiteux qui mérite rectification….***Vous réalisez soudainement que les personnes « mauvaises » étaient seulement des enseignants pour vous mettre dans le bon état d’esprit qui ne remet pas en cause votre valeur ou votre importance.*** Les personnes qui sont en difficultés, incapable d’apprécier et aimer leur état ne peuvent aucunement établir de relations saines. D’où il est très maladroit de nommer ou traiter de… ***mauvaises*** les relations qui se soldent à des échecs ou des conflits ouverts comme il arrive dans des couples dysfonctionnels. Ils ne peuvent êtres MAUVAIS s’ils sont des miroirs et dans la vie, la sagesse nous défend de mépriser ce qui nous fait grandir. On fait des choix et notre niveau de responsabilité, de connaissance intime de notre ÊTRE dicte la nature de nos rapports avec autrui. Pourquoi faut-il accuser un tiers si ce n’est encore une façon de NIER notre mal-ÊTRE…? Ces mauvaises après avoir été des abris, des béquilles souvent, deviennent des MAUVAIS CHOIX. La psychologie à deux balles qui occupe le terrain des relations interpersonnelles en occident a un long chemin à parcourir. Il n’y a pas de mauvaises personnes, il y a des combinaisons de personnalités incompatibles… c’est de la physique et la chimie. Et si vous ne comprenez rien à la chimie… essayer de mélanger l’eau et l’huile… c’est l’illustration de base. Et le souffre est toxique comme il y a des gens qui sont des équivalences sur pieds de ces éléments cités. Il y a surtout des belles personnes qui n’aspirent qu’à partager et qui finissent abîmées… plus qu’il n’étaient. Nous sommes des électrons qui s’attirent ou se repoussent et ce que nous faisons ensemble est le résultat de notre NATURE-COMBINÉE. Le reste… c’est de la petite spéculation sans connaissance de l’HUMAIN. I’m out…

    Répondre
  38. Thierry

    Je trouve que ça soulève une question quand même : Est-ce qu’il faut considérer que c’est la « mauvaise » personne, ou au contraire que c’est la « meilleure personne » que l’on pouvait espérer rencontrer ?
    Lorsque les blessures de l’un et de l’autre entrent en résonance, c’est confrontant, certes, mais c’est aussi le plus bel espace au monde pour guérir les blessures ! Ca demande beaucoup d’ouverture, de conscience, de bienveillance réciproque et de courage. Ca demande par dessus tout beaucoup d’Amour.
    Il me semble qu’en considérant que c’est la « mauvaise personne », nous pourrions utiliser cet argument pour fuire notre propre blessure. On ne la soignera jamais dans ce cas, et reproduirons sans cesse les mêmes schémas dans nos relations.
    Tout en restant dans le respect de toi pour ne pas rester dans une relation trop souffrante, bien entendu, soyons vigilants à cela ! Peut-être que le curseur pour identifier s’il est bon de rester dans la relation ou non se positionne dans l’observation des intentions des deux partenaires. Il est fondamental de vouloir grandir ENSEMBLE.

    Répondre
    1. Dominique

      Ta réponse m’a fait grand bien compte tenu des circonstances. Je n’ai plus de doutes; je suis sur la bonne voie et je tiens a te remercier du fond du coeur pour ce beau partage. La BIENVEILLANCE RÉCIPROQUE a eu l’effet d’un baume sur ma culpabilité. C’est enregistré pour la vie! Et MERCI la Vie pour avoir mis sur ma route un Ange de Lumière comme toi. Merci Thierry!

      Répondre
    2. Bill

      Merci Thierry pour cette confirmation de devoir guérir ensemble!
      Ca me conforte dans mon idée!
      Bonnes Vibrations!
      JC

      Répondre
    3. Bill

      Bonjour!
      Merci pour cet article passionnant qui me conforte de continuer à changer comme je le fais,pour guérir mes blessures,pour m’ouvrir un avenir heureux,pour cotoyer des gens qui me guideront dans la bonne direction!Pour m’éloigner des profiteurs en tous genres grâce à qui j’ai tout perdu!Jusqu’au droit de travailler pour gagner ma vie!A cause de ces personnes peu recommandables qui ont su m’utiliser pour prospérer et m’ont enfoncé quand ils n’avaient plus besoin de mes services!Pourtant je n’ai jamais rien fait d’illégal,mais je me suis affronté à des personnes influentes!Fuyez les églises,elles détruisent plus qu’elles ne construisent!
      Merci à tous ceux que j’ai rencontré dans ma vie!Pour le bon comme pour le pire!
      Vous m’avez révélé à moi-même,à présent je sais ce qui n’est pas bon pour moi!
      Courage à tous!
      On va gagner!
      Bisous!
      JC

      Répondre
    4. Isabel

      Oui Thierry,
      Dans le fond ce ne sont pas des mauvaises personnes.
      Juste des personnes qui réveillent et entretiennent notre blessure ou nos blessures, nos plus grandes peurs aussi….
      Et pour en prendre conscience, il faut ne fut-ce qu’une fois, l’expérimenter.

      Je pense que certaine personnes ont conscience de cela et ne doivent pas passer par la souffrance du petit soi. Très rares en fait.

      Finalement. Ce ne sont pas de mauvaises personnes, mais juste des mauvaises combinaisons….

      passer par la souffrance

      Répondre
  39. larget

    Quand je lis cet article j’ai l’impression que tout s’explique!!!
    Super , logique, bien écrit et simple à comprendre.
    Merci beaucoup.

    Répondre
  40. Denis Beausoleil

    Merci de partager votre savoir et connaissance ami et j’aime beaucoup voir tomber les voiles de l’illusion de ma fausse perception de la réalité et prendre conscience de mon manque de discernement et de mon jugement erroné. Se qui me permet de voir l’ego et sa volonté déchaîné vouloir prendre le contrôle sur un émotion non réel. Être attiré par de mauvais choix oui mais il y a aussi être attiré par celui ou celles qui na aucun sentiment de retour donc aucune réciprocité mes choix ont été souvent à sens unique donc l’âme jumelle où soeur n’était jamais la cible très décevant. J’aime grandir et aujourd’hui s’est moins difficile à cause du détachement affectif et des blessures du passés. La confiance grandi en moi et deviens de plus en plus un levier et une clé, pour me réalise cela accompagnée d’une recherche de croissance et voilà ou j’en suis. Gratitude.

    Répondre
  41. Jcor

    Bonjour ! Je pense aussi que c’est par la méditation que l’on puise apprendre a ce que nos pensées ne nous nuisent plus, je pense également que c’est par cette même méditation que l’on puise réduire son ego. Mais le chemin est souvent semé d’embûche, car l’esprit n’est pas facile a d’opter. J’ai beaucoup apprécié l’article avec toute ça pertinence, je me retrouve vraiment. C’est vrai que mes relations avec les femmes, ce sont toute construite de cette manière. Et il faudra encore du temps pour que puise changer les choses. Mais j’accepte que cela ce soi passer comme ça. Je pense, que l’acceptation des choses, rend la vie beaucoup plus facile. Cela ne m’empêche pas d’être heureux !! Bien au contraire.

    Répondre
  42. Hichem

    Le titre n’est pas adéquat, car en conclusion, nous ne sommes pas attiré FORCEMENT par celles et ceux qui sont mauvais pour nous, c’est celui qui se sent mal qui est le moteur de sa douleur et des échecs relationnels, qu’importe la personne qu’elle rencontre, elle y mettra la charge destructrice, douloureuse, complexée et complexe. Provocant les manques, les défiances, méfiances, jalousies … et le cycle des douleurs se transmettra à l’autre !

    Répondre
  43. Jean-Claude

    Bonjour!
    Je comprends mieux après lecture de cet article puissant pourquoi j’attire toujours l’adversité!
    Au fonds de moi j’aime que les autres soient heureux et pendant des années je me suis oublié!
    Pour cette raison,on m’oublie!
    D’ailleurs lorsque je parle avec quelqu’un et qu’une personne arrive on ne s’intéresse plus à moi!
    C’est blessant et ça m’énerve!
    J’ai tellement de blessures de rejet depuis ma naissance que c’est encore plus lourd à encaisser!
    Merci Beaucoup!
    Courage à tous!
    JC

    Répondre
  44. Noguera

    c ‘est tellement vrai ! notre moi supérieur c’est le vrai chemin de l’amour ! il faut faire un travail sur soi
    se connecter avec soi même , se centrer plusieurs techniques ou méthodes, la méditation oui, le lâcher prise !
    ou bien d’autres , s’aimer et s’accepter.
    Trouver la paix intérieure !
    Merci pour ce texte !

    Répondre
  45. michele

    Comment j’ai su…,.
    Pareil, moi aussi, jusqu’a l’age de 26 ans les hommes dans ma vie me faisaient souffrir….macho, fort, egoiste….tout ce qui me plaisaient et probablement encore…mais moins.
    Une periode de vide, de souffrance, de deprime et de therapie jusqu a l age de 35 ans et, la rencontre d un homme qui avait tous les criteres positifs pour construire une vie a deux…( a quatre dans notre cas puisque nous avons chacun un enfant),criteres que j ai su reconnaitre malgre les autres  » qualites » que j avais pour habitude de chercher en l homme qui etaient inexistentes: machoisme, egoisme,, pouvoir etc
    Cela a pris du temps…mais j ai su me forcer car une petite voix me disait, au fond de ma tete ou mon coeur( je ne sais pas), la vie est possible avec lui….
    Nous sommes maries aujourd hui depuis 4 ans. Nous sommes heureux dans le sens ou il fait bon de rentrer a la maison, de faire des projets a long terme, de discuter ou meme d etre ensemble sans avoir a se parler….la passion n existe pas entre nous certes.,,mais autre chose exste, quelque chose de saint qu il faut apprendre a apprecier puisqu il est l oppose de nos souvenirs inconscients.

    Répondre
  46. yahi fatiha

    c’est vrai dans la vie mes partenaire étaient bancales toujours un problème et moi je faisait tampon et quand leur vie devenaient meilleur ils me laissaient tombés aujourd’hui je suis seule et je me suis faite une raison les hommes se n’est pas pour moi , pourtant mon entourage me qualifie de femme superbe, sympha, gentille, mais voilà je n’arrive pas avec les hommes petite j’ai manqué d’amour paternelle et ma mère ne savait pas elle aussi en donner j’étais l’intrus de ma famille celle qui était mal considéré , pas assez jolie, idiote et j’en passe aujourd’hui je souffre dedans parfois je n’ai qu’une envie mourir

    Répondre
    1. Audrey

      Je connais ça aussi…Fais toi aider avec des mèdecines parallèles, tu peux t’en sortir !

      Répondre
    2. Isabel

      Il faut te donner l’amour dont tu as manqué. La reconnaissance dont tu as manqué. Je connais ce sentiment aussi!
      Le rejet des hommes alors que j’ai beaucoup investit !

      Mais cet article dit bien d’où vient le souci!

      Tu es belle. Tu es importante, tu es aimable et tu es amour.

      Répondre
  47. Diane Deschênes-Letellier

    Je connais mon soi supérieur. Je suis généreuse, je donne sans compter. Je suis attachante par ma bonté. Comment le faire ressortir? Difficile, je le sais et je le vis je crois durant chaque journée mais possible que mon autre soi le désolé? soit plus présent. Je me définis comme courageuse, complète, mais j’ai laissé la vie me bousculer, je dois reprendre avec celle que j’étais. Par contre je suis plus fonceuse, je sais plus quelles valeurs j’ai et je n’ai pas peur de les assumer. Cependant parfois, avec l’homme que j’aime, j’ai tendance à me descendre de niveau. Je ne suis pas assez belle, pas les yeux bleus, trop grosse, je suis dégueulasse alors c’est pour ça qu’il me repousse. Mais en fait il n’a rien dit de tout ça, c’est moi qui lui montre ce que je pense. Parce qu’il pourrait y penser. C’est un homme plus jeune, qui demeure loin, alors ma confiance est plus ébranlée n’ayant pas son regard à chaque instant pour confirmer ce que je dis. Il me dit que c’est moi qui dit ça parce que c’est moi qui se voit ainsi alors que lui n’a rien dit. Et dans son regard, je vois que mon corps l’attire. Dans ce sens mon manque de confiance me nuit. Alors je dois faire plus d’efforts pour remonter mon soi supérieur. Merci. J’ai compris un peu mieux mais pas totalement l’explication.

    Répondre
  48. imene

    bonsoir , j n ai jamais lu un article aussi important aussi beau aussi vrai que cette article il englobe mes recherches de 3 ans c est bon j ai trouver la conclusion grace à vous là ou vous etes je vous souhaite le bonheur le plus grand du monde entier

    Répondre
  49. bartlett

    Merci, merci à vous d’écrire trés clairement tout ce qui se passe à travers une relation amoureuse qui en effet est comme je le dis tout le temps c’est le jackpott on gagne à tous les coups. Et plus particulièrement au sein d’une relation amoureuse qui réactive les blessures affectives.
    Le couple est un merveilleux laboratoire d’éclairage. Je remercie tous les hommes qui ont contribué à éclairer mes zones d’ombres depuis des années.

    Répondre
  50. mel

    Bonjour,
    moi soi blessé, ou enfant ou égo me met la blessure d’injustice au bord des lèvres, ce qui attire dans mon entourage immédiat des tas des gens qui tentent de me faire sentir cette blessure-injustice. Dans une méditation la semaine dernière mon soi supérieur m’a fait voir à quel point mon être était déjà tellement complet, ;a quel point j’étais entière et que cette relation de complémentarité avec un homme que je croyais nécessaire quelques instants avant a repris sa place, celle d’accompagnateur, de marcheur sur le chemin avec moi et non d’un quelconque besoin de complémentarité pour me sentir entière, car je le suis déjà!
    Cette réalisation confirmé par la synchronicité de ce texte est fabuleuse comme tout le reste des enseignements qui nous sont livré par la simple loi de l’attraction, si vous vous sentez incomplet alors vous vivez des relations qui vous font sentir encore plus incomplète. Simple mais efficace, toujours dans la responsabilité conscience du libre arbitre que chacun possède sur sa propre vie.
    Merci pour ce partage et mon soi supérieur, puisque le sujet demandé en commentaire, sait que je suis une enseignante venu paratger aux gens leur capacité d’auto-guérison, par l’acception de sa responsabilité entière et donc de sa complétude en tant qu’inidividu faisant parti du tout de la vie, vous avez aussi plein pouvoir sur vos énergies, vos pensées, votre corps, votre esprits, vos « mal-a-dit », etc. Je suis une ame incarné dans la matière rempli d’enthousiasme, d’amour et de compassion. Chaque jour est une célébration que dieu me permet de savourez! Soyons en paix!
    Mel

    Répondre
  51. bellapoupa

    généreux, rempli d’amour angélique qui ne demande qu’à être partagé autour de moi=> sa mission sur terre , très empathique , altruiste, hyper sensible , touché par l’authenticité la sincérité ,

    Répondre
  52. bellevue41

    J’ai compris et, depuis un an je ne cherche plus et n’attire plus les mauvaises personnes !!!
    Je suis dans le soi supérieur et j’aime découvrir chaque jour la belle personne que je suis.

    Répondre
  53. Stéphanie

    Très intéressant tous ces articles et commentaires, je suis en pleine recherche de moi, je me sens vide, et pas à ma place professionnellement, un peu malheureuse et triste régulièrement et pourtant, je suis persuadée d’être qql q un de joyeux, remplie d’amour pour tout ce qui m’entoure, la nature me fait beaucoup de bien et d’être Qqlun de bien et pleine d’énergie à partager mais je me sens m’éteindre dans ce monde qui m’oppresse
    je suis en début d’étude de moi, les idées et tous les écrits précédents sont très instructifs
    Merci la vie, aimons nous et Protégeons notre terre mère

    Répondre
  54. France

    Merci pour la clarté de votre texte. Vos explications sont d’une limpidité enthousiasmante. Les termes de « petit soi » et de « soi superieur » apporte un éclairage très puissant sur ce qui nous anime la plupart du temps à notre insu. Vous décrivez très bien cette sensation de manque et d’imperfection qui nous prive de cet amour en nous, pour nous et pour l’autre. Je parlais dernièrement avec une amie de ma difficulté à aimer la personne que je suis et pourtant, dans le même temps je sentais que je m’aimais et qu’une part de moi ne comprenait que je ne puisse pas vivre cet amour pleinement. Je lui disais que je m’aimais à l’intérieur (dans l’intimité de mon être) mais pas à l’extérieur (c’est-à-dire confronté au regard de l’autre). Finalement, je pense être une belle personne et en même temps si quelqu’un me le dit, je ne le crois pas. Je ne comprenais pas cette dissociation mais grâce â votre texte, cela m’apparait plus clair. Mon moi blessé trouve toujours un écho à l’extérieur et certaines personnes se font le miroir de ce sentiment de dévalorisation. Elles réveillent cette blessure soit par une indifférence affichée, soit par une phrase cassante, soit par un regard dérangeant qui me confortent dans l’idée de ne pas être aimable. Mais parrallèlement, d’autres personnes me rappellent que je suis unevpersonne importante pour eux et me font chaud au coeur. Elles se font l’écho de ma nature véritable qui est naturellement toute amour. Ce qui est éprouvant, c’est la facilité avec laquelle on adhère avec ceux qui ravivent nos blessures et la difficulté avec laquelle on reçoit les paroles qui tentent de nous guérir. Peut-être parce que notre conscience de qui nous sommes doit encore grandir pour prendre plus de place dans notre vie. Et que la seule façon de faire grandir cet amour en nous est d’accueillir avec bienveillance ce qui ravive nos blessures. Encore merci de nous guider sur le chemin de nos retrouvailles.

    Répondre
  55. brogard karine

    Je suis justement dans cette phase la, alors merci pour ce texte. C’est énorme! ça fait du bien pour aider à mieux comprendre. Souvent, j’ai beau savoir ou avoir des notions, j’arrive pas à me sortir d’un système de pensée. C’est un bon ostéopathe énergétique qui m’aide à débloquer mes énergies. Je ne peux encore pas répondre à votre question 🙂 , j’aimerais bien exploiter ce qui parrait négatif pour en faire du positif. Et j’avoue que le spirituel, quand j’ai la force ,m’a toujours bien guidée. Ah si ! voilà : j’apprends à m’aimer

    Répondre
  56. Rousse Josué

    voilà enfin une définition des deux sois qui permettra peut être à chacun le détachement de la matière et l accès au spirituel

    ce texte que vous avez transmis reflète nettement les comportement de 80% des êtres humains sans que cette note soit péjorative de ma part bien évidemment et sans aucun jugement émis aussi , mais malheureusement ces l’accès à la dénaturalisation de la vie actuelle

    bien a vous

    Répondre
  57. Horia

    Effectivement, les personnes que nous rencontrons et que nous jugeons mauvais sont là pour nous faire du bien. Tâche ingrate dans le monde de l’égo, elle est noble et aimante dans le monde spirituel. Libre arbitre, libre choix. Soit nous nourrissons l’égo et nous voyons le mal, soit nous nourrissons le spirituel et nous voyons le bien.

    Répondre
  58. Moret

    Bonsoir,

    Cette histoire de « soi  » , est tissée de fil blanc ! Il y a trois instances :  » le moi » ( Il se construit à partir des sensations éprouvées, des expériences vécues et de séries d’identifications. Il est à la fois le lieu de l’identité personnelle, du contrôle du comportement, du rapport aux autres et de la confrontation entre la réalité extérieure, les normes morales et sociales et les désirs inconscients ) In Psychologies.com
    Le  » surmoi  » (Le surmoi définit les limites indispensables à l’équilibre affectif et psychique. Il fait office de rempart salutaire contre les poussées pulsionnelles qui nous agitent dès la naissance) même référence . Le  » ça  » , c’est l’instance libidinale, de notre inconscient .
    Le  » soi  » ne veut absolument rien dire, ici, mais apparemment, il veut uniquement parler ..
    Ce n’est pas la volonté de combler une faille narcissique. Vouloir combler une faille narcissique, c’est vouloir aller vers ce qui nous semble inférieur, vers quelqu’un que l’on peut dominer.
    On choisit le plus souvent des personnes dont on sait indéniablement qu’elles ne sont pas bien pour notre image ou pour notre intellect ou autres raisons , parce que nous voulons les aider. Nous nous sentons supérieurs et nous voulons les sortir de leur situation. Dans d’autres cas, c’est parce certaines femmes veulent déléguer les responsabilités ou veulent qu’on leur mette des limites. Cette absence de limite veut être réparée parce qu’elle est une source de grande anxiété. Quand on est libre totalement, on a peur et parfois, on s’énerve gravement..

    Bastien Moret

    Répondre
  59. Suzanne

    Merci pour ce texte éclairant. Comment faire pour attirer plus ceux qui nous font du bien ? Mais juste ouvrir les yeux sur nos proches et notre façon de les regarder. Dans ce monde toute vie procède de la fusion de 2 principes opposés mâle et femelle. Tant que nous restons en vie, nous expérimentons la dualité, le jour/la nuit, les hauts/les bas, l’éveil/le sommeil, les qualités/les défauts, etc. On ne peut avoir l’un sans l’autre. Peut-on avoir le jour sans la nuit ? La succession du jour et de la nuit est naturelle. Nous voulons que cesse toute souffrance ? Nous avons les yeux fixés bien souvent fixés sur les inconvénients, les défauts, le mal, pourrions-nous AUSSI y voir des avantages, des qualités, du bien …Suffirait-il de voir ce que cette souffrance peut faire apparaître comme bénéfice(s) pour qu’aussitôt toute souffrance s’allège considérablement. Je l’expérimente tous les jours grâce au Travail de Byron Katie (www.thework.fr) + http://www.the work.com). je vous le recommande. Le work de Byron Katie est un formidable Art Martial qui permet d’en finir avec toute guerre dans notre façon de penser, de regarder, d’écouter, de parler et d’agir. Et tellement simple.

    Répondre
  60. BASSIERE JULIE ROSE

    Je vous remercie du fond du cœur pour ce message! Je dois dire qu’il fut un temps ou je vivais avec ce moi inférieur! En ce temps là vraiment je sentais un grand manque en moi et je croyais pouvoir combler ça avec des amies et tout mais rien n’y fit! Par la grâce de Dieu depuis quelque temps, j’ai trouvé une plénitude incroyable,une joie de vivre, un grand Amour pour tous au fonds du cœur et surtout une grande paix du intérieure. C’est si agréable au point que toutes choses physiques et matérielles n’ont plus vraiment de l’importance, car on a l’impression de tout avoir et qu’on a plus besoin d’autre chose. C’est vraiment quelque chose d’immense. Mon souhaite est que chacun puisse accéder à cette véritable paix intérieure et a cette plénitude. Et je crois une chose,c’est que seul Dieu peut tout te donner dans cette vie et sur cette terre. Quand il est avec toi c’est que tu as tout, jusqu’à la vie éternelle. QUE SON PUISSANT NOM SOIT BÉNI. AMEN

    Répondre
  61. Sapin Audrey

    Bonjour,

    J ai beaucoup de manques en moi et j attire tout l inverse que je recherche.
    j en suis à ma 3 ème relation longue durée et ça fonctionne pas…

    Que puis je faire pour remédier à cela ?

    Répondre
  62. lucie

    Salut a ts.

    Posez vous les vrai questions, la plus part des femmes recherches l’homme beau, mignon, avec beaucoup d’autre qualités visuels, mais malheureusement superficielles. Elle ne cherche pas vraiment des valeurs beaucoup plus profond et sûr. Je ne dis pas qu’il faut absolument choisir un homme ne correspondant pas á ces critères, mais quand vous rencontrez quelqu’un vous posez les bonne questions sur sa personnalité, son caractère, ces envis. Et pourtant quand vous decouvrez qu’il ne vous correspond pas, vous privilégiez tout de même le physique. Alors posez vous les bonnes questions et arrêtez de trouver de fausses justification a vos échecs

    Répondre
  63. Séraphine

    Merci pour ce merveilleux article.
    Bien écrit, clair et à la fois d’une grande complexité.
    Me permetteriez-vous d’en citer une partie dans un billet (avec la source en début d’article, bien entendu) ?
    Je pense qu’il pourra aider encore plus de personnes que vous ne le pensiez 😉
    (https://callmeseraphine.wordpress.com/2015/06/15/pourquoi-sommes-nous-attires-par-ceux-qui-ne-sont-pas-bien-pour-nous/)
    Dans le cas contraire, je le retirerai de suite.
    Bien à vous,
    Séraphine

    Répondre
    1. Claire C.

      Bonjour , oui vous pouvez en citant les sources au début et à la fin de l’article en liens hypertextes.

      Cordialement. ESM

      Répondre
  64. Khadija

    Bonsoir,
    Merci beaucoup pour cet article très explicite et qui répond à des questions qu’on se pose beaucoup dans notre vie et devant nos expériences.
    Je voudrais demander si j’ai la permission de le traduire en arabe en citant la source et les noms bien sûr.
    Bien à vous
    Khadija

    Répondre
  65. Johanne

    J’ai trouver ce texte très intéressant. Très significatif aussi car je le vie là maintenant et je l’ai aussi vécue ! Je suis depuis cinq ans en thérapie, en plein processus si je peu le dire ainsi. Le moi profond ! Moi supérieur ! La vrai moi ! Qui suis je ? Que je fait de ma vie ? Que m’a ton fait ? Pour être honnête avec vous ! J’y suis arriver a mon moi supperieur ! Ça ne fait pas longtemps! Mais j’en suis ravie ! mon moi extraordinaire ! J’ai retrouver la gamine que j’était, ma joie de vivre, Cette lueur dans les yeux qui avait disparue depuis tant d’années de souffrances ! Ce demander pourquoi ? je n’ai eu que des hommes qui mon fait du mals ? mal traiter ? Explorer ! Ça ne m’arrivera plus jamais dans ma vie de femme par ce que j’ai changer ! Évoluer, me suis trouver, cheminer, 5 ans de rencontres avec une psychologue et un psychiatre. J’ai compris que je n’ai plus à remplir ce manque, de faire plaisir, plaire, ce besoin de sauver les meubles, comprendre, consoler, écouter, courir aux secours ! C’est terminer ! J’ai vraiment travailler sur moi pour devenir une personne meilleure, en paix et heureuse ! Merci à vous ! Jojo

    Répondre
  66. Chantal

    J’ai fait une demande pour que la vie m’envoie des signes, car depuis quelque temps les gens qui se colle à moi sont méchants, et je les repousse et plus je les repousse plus ils collent. Je crois que ce texte me fait comprendre bien des choses et merci.

    Un beau et bon signe je suis sur le chemin

    Répondre
  67. Karine

    Bonjour
    Votre explication et définition de la positivité est réellement un bien être pour avancer et s’entourer des personnes qui nous correspondent.je suis dans ce changement et vit avec plaisir cette autre vision et cette positive life .MERCI de nous rappeler à quel point nous sommes des personnes biens.

    Répondre
  68. AUBRUN Cédric

    Article intéressant , j’ajouterai quand même que personne n’est bon ou mauvais pour nous, se sont uniquement nos réactions fasse à ces personnes qui nous emmènent sur un chemin de bien-être ou de mal-être, donc a mon sens, la seule chose à ce demander c’est : est-ce que mes réactions (actes) sont cohérents avec se que je souhaites être ?

    Répondre
  69. ERIC

    J’apprécie cette explication qui est claire pour moi et que je partage tout à fait, que ce soit en tant qu’accompagnant ou dans ma propre vie. C’est aussi simple à comprendre que difficile à dépasser et à résoudre. Merci beaucoup.

    Répondre
  70. Samy

    L’ AMOUR

    C’ EST LA CONNAISSANCE DE LA SAGESSE DU CŒUR

    L’amour est la nourriture de l’univers. C’est l’élément le plus vital. Les enfants recherchent l’amour; ils se nourrissent d’amour, ils se développent grâce à l’amour; privés de cet amour, ils peuvent mourir. L’amour est l’énergie qui circule autour du monde; il existe partout et en toute chose. Il n’existe pas un seul aspect de votre vie qui ne soit baigné d’amour. Même vos instants les plus sombres portent en eux une étincelle d’amour, soit par son besoin, son manque ou par le désir d’en créer plus. Une grande partie de l’énergie de cette planète est orientée vers l’amour et pourtant, dans cette culture et dans d’autres, il subsiste tant de formes-pensées affirmant que l’amour est difficile à obtenir.

    En parlant d’amour, je me réfère aux pensées les plus courantes. Les pensées de tout un chacun, et sur quelque sujet que ce soit, sont toujours disponibles télégraphiquement; ainsi, lorsque vous êtes en quête d’amour, vous alimentez le réseau universel de l’émission de l’amour, avec l’ensemble des croyances qui lui sont associées.

    L’amour est présent dans le corps, dans les émotions et aussi dans les dimensions spirituelles. L’amour pourrait être défini comme une force omniprésente maintenant les particules d’un atome. C’est une force tout comme la gravité ou le magnétisme, mais de nos jours, elle n’est pas encore considérée comme telle. Au niveau le plus subtil, l’amour est comparable à une particule voyageant à une vitesse telle, qu’elle se trouve présente partout au même moment, devenant ainsi l’essence de tout ce qui est. Vous êtes tous en quête des formes les plus élevées de l’amour, mais pour la plupart, vous êtes prisonniers des formes-pensées les plus communes qui existent à son sujet. Imaginez que la quantité d’amour que vous pouvez recevoir ait une limite de même que la vitesse de la lumière est optimale. On dit qu’il n’existe pas de vitesse supérieure à celle de la lumière, et pourtant il en existe une, bien qui votre univers l’ignore encore. Il en est de même avec l’amour: sur le plan terrestre, l’amour est la plus haute expression que l’humanité ait pu atteindre. Pourtant, il y a encore de la place pour plus d’amour. Tous vos grands maîtres ou enseignants travaillent à travers un médium ou une dimension de l’amour, afin de l’amplifier sur ce plan terrestre. De quoi est fait cet amour? Comment pouvez-vous savoir si vous le possédez?

    Vous avez tous certainement expérimenté cet amour. Vous utilisez certains mots et certains termes pour définir l’amour et pourtant, vous savez que l’amour est au delà des mots et des pensées. C’est une expérience, une connaissance, une communion avec l’autre, avec la Terre, et ultimement avec votre être supérieur. Dans tout ce que vous contactez, réside l’effort d’entretenir une meilleure relation avec votre être supérieur.

    LES AUTRES VOUS OFFRENT DE MULTIPLES OCCASIONS

    DE CONNAÎTRE VOTRE ÊTRE SUPÉRIEUR

    PAR LE BIAIS DE LEUR AMOUR

    Pourtant, alors que vous oeuvrez au mieux pour atteindre les espaces les plus élevés de l’amour, votre personnalité s’insinue de doutes, de peurs et d’attentes. Pour vivre plus d’amour, vous devez dépasser vos limites. Vous pouvez grandir votre amour en allant de l’avant, en abandonnant les schémas du passé, en ayant foi en votre capacité à aimer plus que vous n’avez jamais pu le faire dans le passé. Une autre manière de faire grandir cet amour consiste à rappeler à votre mémoire des moments où vous étiez fort, débordant d’amour et de lumière. Si vous utilisez le passé pour vous rappeler vos échecs, vous projetterez vos limitations passées dans vos relations présentes.

    Quelles qualités sont valorisées par l’amour pour de nombreux êtres ? D’une façon générale, l’amour met en relief plusieurs clichés qui lui sont associés. Dans les relations, c’est l’engagement, le mariage, les cérémonies, les rites. Dans la famille, c’est l’attention portée à l’autre et l’attention reçue, la dépendance et l’indépendance. L’amour apporte l’attachement et le détachement. Au niveau personnel, l’amour est souvent accompagné de son opposé: la peur. Nombre d’entre vous sont tombés amoureux, ont vécu de profondes expériences amoureuses, et en sortent plus prisonniers et plus renfermés, rejetés de la personne aimée ou lui retirant l’amour qu’ils portaient. La personnalité fait sont apparition, nantie de ses doutes et ses inquiétudes, et s’adresse à vous. Vous pouvez vous en accommoder, bien sûr, en aimant votre personnalité et en la rassurant. Chaque fois que vous vous ouvrez plus à l’amour ou à une nouvelle dimension de l’amour. Vous touchez cette partie de vous-même qui n’a pas reçu d’amour. Vous pouvez la projetez sur l’autre personne, blâmant celle-ci de vous rejeter, ou créant des situations dans lesquelles vous ne pouvez pas exprimer tout votre amour. Mais tout se passe en vous; c’est vous qui vous retirez. Plutôt que de blâmer l’autre, lorsque le doute, la peur ou la déception apparaissent, regardez en vous-même et posez-vous la question: <>. Si vous portez votre regard vers l’intérieur, si vous vous adressez à cette partie et que vous la rassurez en lui communiquant qu’il n’y a pas de mal à avoir peur, si vous lui montrez ce qui se passe et vers quel futur vous vous dirigez, alors vous pouvez agrandir cet espace d’amour. Imaginez que de nombreux messages télépathiques circulent sur votre planète, et que, sans considération de vos pensées, vous vous mettez en harmonie avec les autres personnes émettant ce même genre de pensées. Par exemple, si vous pensez en termes d’amour, celui que vous avez et celui qui existe dans l’univers, à la lumière et à la joie que vous ressentez. Vous vous connectez à chaque être vibrant à ces mêmes fréquences mentales. Lorsque le doute survient, cela vous place au niveau des pensées et des vibrations des êtres qui vivent dans la peur. N’imaginez pas que ces pensées soient mauvaises, ne vous fixez pas sur elles non plus. Ne perdez pas votre temps à ressasser les raisons pour lesquelles <>, mais au contraire, centrez-vous sur les améliorations possibles et sur la façon d’offrir votre amour aux autres, par exemple vos enfants, vos parents, vos amis et tous ceux que vous aimez profondément ou intimement.

    L’ AMOUR TRANSCENDE LE SOI

    Vous avez certainement fait l’expérience d’un amour profond dans lequel vous avez laissé tomber votre personnalité, vos propres demandes et vos désirs dans le seul but d’aider l’autre. L’amour est une énergie à laquelle vous pouvez vous connecter lorsque vous ressentez une pensée d’amour, quelqu’un soit le destinataire. Vous amplifiez ainsi considérablement vos vibrations. Beaucoup d’êtres évolués, comme moi et ceux qui travaillent à ce niveau, concentrent l’amour sur cette planète afin d’amplifier vos propres sentiments d’amour. Chaque fois que vous exprimez un amour inconditionnel venant du plus profond de votre être, et chaque fois que vous recevez de l’amour, vous aidez beaucoup d’êtres à atteindre ce niveau.

    Sur le plan le plus élevé, l’amour est la compassion absolu et le détachement complet. Cela demande une très grande ouverture vers les autres personnes et de se centrer, non pas sur ce que vous désirez d’elles, mais sur l’aide que vous pouvez leur apporter afin qu’elles s’épanouissent et évoluent dans la meilleure direction possible.

    Aimer, c’est se centrer sur l’aide que l’on peut apporter. Ainsi, vous participez activement à votre propre évolution. L’amour ouvre la porte de votre épanouissement et de votre vitalité. Vous avez déjà remarqué combien l’amour augmente votre vitalité. Pour moi qui vient ici vous aider, ma grande joie c’est de voir la fleur s’épanouir, de voir ceux a qui je m’adresse s’ouvrir et s’aimer davantage. Cette énergie me revient multipliée; ainsi, je suis activé dans l’amour que je diffuse.

    Pendant un court instant, pensez à demain. Comment sera demain pour vous? Que pouvez-vous faire, afin d’envoyer de l’amour à un être, et ressentir ainsi plus d’amour?

    Une autre façon de vivre l’amour, c’est de remercier les autres et de vous remercier vous-même. Prendre le temps d’apprécier tous ceux que vous rencontrez en partageant avec eux votre amour transformera votre vie et augmentera rapidement l’intensité de vos vibrations. Le fait de vous engager dans cette voie d’amour magnétisera cet amour. Il n’est plus nécessaire de vous adresser à la personnalité et de vous questionner: <> Posez de préférence la question: <> L’amour agit dans le présent; en concentrant cet amour dans le présent, vous le projetez dans le futur et le libérez du passé.

    SI VOUS VIVEZ DANS L’ AMOUR ET SI VOUS POUVEZ LE RETROUVEZ

    DANS TOUT CE QUE VOUS FAITES, EN LE TRANSMETTANT

    PAR VOTRE TOUCHER, PAR VOS PAROLES, PAR VOTRE REGARD ET PAR VOS SENTIMENTS

    VOUS POUVEZ EFFACER, EN UN SEUL ACTE D’ AMOUR, DES MILLIERS D’ ACTES INFÉRIEURS

    Vous pouvez participer à la transformation de la planète. Il n’est pas nécessaire qu’un grand nombre de personnes se centre sur l’amour pour changer la destinée de l’humanité, parce que l’amour est une des énergies les plus puissantes de l’univers. L’amour est infiniment plus fort que la colère, le ressentiment ou la peur.

    Pensez quelques instants à trois personnes qui pourraient bénéficier de votre amour inconditionnel et envoyez leur cet amour. Imaginez aussi trois personnes dont vous désirez recevoir l’amour inconditionnel et ouvrez votre cœur pour le recevoir.

    Pouvez-vous imaginer comment serait votre réalité si votre cœur était ouvert, et si, où que vous alliez, vous vous sentiez en confiance, détendu, sachant que l’univers est bienveillant. De quelle manière s’écoulerait votre vie, si vous croyiez que votre guidance intérieure est douce et aimante, que les personnes vous envoient de l’amour partout où vous êtes, et si vous rayonniez l’amour autour de vous? Votre vie serait tellement différente, si chaque fois que l’on s’adresse à vous, vous pouviez reconnaître l’amour ou le besoin d’amour présent derrière cela? Vous regarderiez toujours avec profondeur, afin de ressentir la présence de cet amour en chaque être, comme je le fais. En reconnaissant cet amour, vous le feriez éclore et l’attireriez vers vous.

    Lorsque aujourd’hui vous rencontrerez d’autres personnes, prêtez attention à la manière dont vous pouvez exprimer l’amour par vos yeux, votre sourire, votre cœur et même par un tendre toucher, si cela est approprié. Vous ne formez qu’une seule communauté sur Terre et chacun de vous peut émettre ce sentiment élevé d’amour, cette forme-pensée d’amour et vous pouvez ainsi vous l’offrir mutuellement. Durant cette journée, centrez-vous sur votre cœur. Vivez cet amour qui est vous-même et ainsi, soyez ouvert pour recevoir au fond de vous la reconnaissance de cette belle lumière et de cet amour émanant des autres.

    L’ AMOUR C’ EST LA CONNAISSANCE DE LA SAGESSE DU COEUR

    Décrivez trois moments du passé, au cours desquels vous avez senti une manifestation d’amour, alors que vous pensiez, parliez ou donniez de l’amour à quelqu’un :

    Pensez à trois personnes que vous pourriez aider par votre amour. Rappelez à vous ces sentiments d’amour évoqués durant l’expérience 1. Envoyez alors cet amour vers ces trois personnes.

    Décrivez trois moments durant lesquels vous avez reçu de l’amour de façon inattendue :

    Pensez à différentes manières dont vous pourriez, dès demain, surprendre agréablement quelqu’un en lui exprimant votre amour :

    Répondre
  71. cslevinus

    Après des années de travail intérieur, des années de questionnement, dans les domaines des spiritualités, des expériences de bouddhisme aussi, etc. et avec le recul, je vois tout cela aujourd’hui comme des théories fumeuses, et plus frustrantes encore que n’apportant des réponses sereines. En somme il faudrait se contenter d’être seul avec soi même, de ne vivre que pour soi même, et laisser le monde tel qu’il est, à son sort, qui serait un sort absolument parfait…
    Rien, aucune expérience mystique ni spirituelle, n’a pu me sauver des frustrations que je vis au quotidien? L’art, la musique, déjà un peu plus, comme une sorte de béquille provisoire, au moins cela joue le rôle d’échapattoire, mais à certains moments je n’en peux plus d’être seul et n’arrive même plus à créer… ni à lire quelques lignes sur des sujets qui pourant m’intéressent. Me sentant non pas « vidé », mais peut être, plutôt : éttouffant d’un « trop plein » intérieur ?
    Je témoigne simplement du fait que je garde un souvenir assez amère et sombre, froid, des spiritualités, et de ces études psychologiques. Peut être que ces analyses fonctionnent pour un grand nombre de oersonnes, et pas d’autres, qui n’osent pas témoigner, de peur de passer pour de mauvaises âmes.
    Mais je ne crois pas être une mauvaise âme, pour autant.

    Répondre
  72. houda

    Merci pour ces explications, elles sont très importantes à travers ce texte j’ai pu expliquer pourquoi je suis encore attaché à une personne qui me rejette de qui j’ai tant rêvé. c’est mon petit soi qui domine là malgré que mon entourage me voit autant qu’une personne indépendante, forte et capable de tous battre mais je me sens très faible à cause d’une seule personne et qui n’est pas bien pour moi en tous les cas. c’est honteux 🙁 🙁

    Répondre
  73. bel

    Ohh comme c’est difficile oui,même l’être le plus sage et spirituel a dû en « baver »!
    Oui on doit mettre en avant nos qualités pour attirer ceux qui nous ressemblent.
    Oui on doit penser positivement de nous même,pour faire taire l’égo.
    Merci pour ce rappel si important.

    Répondre
  74. logicman

    je n’ai jamais entendu une voix qui souffle dans mes oreilles que je ss imparfait ou impuissant, je crois que je suis plus fort qu’un pauvre ego pourrait me faire croire une chose pareille.

    Répondre
  75. Isabelle Eugénelle Léger

    Je suis une personne Honnête aimable généreuse fière drôle aimante respectable sensible souriante qui a de bonnes valeurs

    Répondre
  76. sylvie

    je suis guerie de ce petit soi.il m a fallut un choc emotionnel pour me liberer d un manque que j avais.depuis 2011 je vis pour moi et + confiance en moi.je pense que le grand secret pour etre en concordance avec son soi spirituel est surtout evincer les mauvaises ondes qui vous tirent vers le bas ou vous engraine dans une vie qui n est pas vous et s entourer de personne qui vous aime pour ce que vous etes et pas vous forger a leurs images qui sont en prime des images plutot mal saine.guerie est un grand mot mais l importance c est penser a son bien etre en s entourant de personne qui vous apprecie et vous pousse vers le haut.les relations pour ma part relation familiale m ont ete plus que destructrice.apres chacun se soigne a sa facon moi g choisit de rester dans mes convictions et de zaper et de travailler sur mon moi spirituel plutot me faire ecraser en faisant le bonheur des autres.j ai quarante ans je suis enfin heureuse que depuis l age de 36ans.courage faut juste le vouloir .

    Répondre
  77. Yvon

    N’ayant pas de SOI comme vous dites, je n’ai donc pas tous vos problèmes. Chus donc chanceux.

    Répondre
  78. kabes

    bonjour,
    je trouve votre article très intéressant, puisqu’il ne fait que confirmer le saint coran.
    en effet dans la tradition islamique, il existe deux énergies chez l’être humain, en conflit perpétuel. l’ego donc le mal ou le caractère animal en nous, puis el fitra ce qui veut dire la nature propre donc le bien ! seulement dans votre article nous avons l’impression que ces deux énergies sont dans deux réceptacle différents, alors qu’en islam les deux se trouve dans l’âme. ce qui n’est pas très grave puisque l’essentiel c’est de combattre ce coté maléfique en nous et retrouver notre nature propre .
    enfin je dirais que la nature propre de l’être humain est lié avec son créateur, alors comment sans lui peut on s’élever ?
    pour moi il est évident que plus la relation avec notre divin est forte, plus nous pourront avoir accès a notre coté angélique si je puis dire.

    merci pour cet article, qui m’aura pour le coup inspiré.

    Répondre
  79. Sil

    Bonjour,

    Ce petit moi et grand moi….vous les retrouverez dans le livre « guérir son enfant intérieur  » de moussa nabati…..qui parle de cette dualité avec d’autre termes : en nous cohabitent l’enfant (et ses manques) et l’adulte. …
    Ouvrage intéressant qui nous aide à comprendre que souvent, ce n’est pas l’adulte en nous nous qui décide. …mais l’enfant…d’ou des réactions illogiques, incohérentes, disproportionnées.

    Répondre
  80. videau

    j ai l impression de m entourer de personne de mauvaise frequentation ce qui me rabaisse au rangs social alors que je sens pouvoir aller de l avant et deplacer des montagne, mais ce sont des parasite e je souhaite tourner la page et rencontrer des personnes qui m encourage et me tire vers l haut

    Répondre
  81. Mélina

    Je suis vraiment abasourdir de voir tant de gens souffrir parmit tous les commentaires ci-haut.
    Je vous invite donc a me faire une demande d’amitié Fb., afin d’en arriver au lien de ma page; S’entraider Pour un Avenir Sain – S.P.A.S
    Je suis convaincue qu’ensemble on y parviendra !

    Bon cheminement a tous.
    Mélina

    Répondre
  82. Princess'D

    En fait si j’ai bien compris l’article, et en parallèle avec mon vécu : on ne peut vraiment écouter son moi spirituel qu’une fois résolus les blessures du passé que l’on fait ressurgit avec nos « mauvais choix » du petit moi. Donc nos mauvais choix peuvent au final être bons pour nous ^^

    Répondre
  83. lavergne

    Bonsoir, ayez toute ma gratitude pour l’ amour que vous mettez à travers ce lien. Oui, en effet, nous aimons les gens tels que nous nous aimons, et oui, ils ravivent nos blessures et le choix d ‘être ou pas. Cependant, puis-je me permettre? Sans ombre, il n’y a pas de lumière, aussi j’inviterai qui que ce soit d’aimer ce qu’ils n’aiment pas, c’est par l’équilibre que puisse naître sa vérité, sa valeur et le courage de s’aimer entièrement. Nul besoin d’être parfait, ni imparfait, toujours positif et jamais heureux, non , le mouvement permet l’immobilisation des émotions et l’immobilité ( le silence, la pensée) le mouvement intérieur des plus grandes forces intérieures. En s’aimant tel que l’on est, on aime tels que sont les gens, la vie, les sentiments, les souffrances et l’amour. Ne cherchez pas à être ce que nous ne serez jamais mais à devenir ce qui vous appartient d’être avec vos parts d’ombres et de lumières, bien à tous, bien à vous.

    Répondre
    1. Carolle

      CONNAIS-TOI , TOI MÊME (SOCRATE)….. pas toujours évident, il faut d’abord découvrir par nous-mêmes qui nous sommes vraiment et cela peut s’avérer un long processus, car même si les autres nous répètent que nous sommes beaux, intelligents, compétents…. on peut se le répéter CONSTAMMENT soi-même mais il y aura toujours ces démons intérieurs pour venir nous hanter – cela diffère pour chaque personne, à des degrés différents, la profondeur des blessures, car beaucoup de facteurs (enfance, relations avec le père, la mère, la famille) tout se joue là, dans l’enfance, le point de départ…

      Répondre
  84. Isabel

    Se rendre compte que l’on ne peut plus continuer à rencontrer des personnes liées à cette part d’inconscient ne se fait pas sans souffrance. On peut être attaché à son petit soi, par peur aussi de l’immensité de l’amour du soi spirituel.
    Il faut une certaine dose de courage pour arrêter d’attirer â soi la faille du petit soi.
    A un moment, si un éveil débute en soi ou s’accèlère, c’est à dire que le potentiel du soi spirituel, du véritable soi s éveille; va se succéder une série d’evenements de pertes, de deuils, dans une période de temps assez courte mais intense!
    C’est là qu’il faut encore plus croire à l’immensitè de l’amour, l’unité en lâchant toutes peurs. C’est un passage difficile.
    Normalement après, nous n’attirons plus les mêmes personnes….

    Nous serons étonnés de trouver sur nos routes des personnes qui acceptent qui nous sommes vraiment. Apprécient notre chemin, notre difference Car eux aussi en seront là, avec eux-même, certainement…..

    Répondre
  85. Guillaume MONTENARD

    Bonjour,
    Ce que je sens au plus profond de moi est l’amour, la sensibilité, le vision, la compréhension et l’acceptation. Je me demande pourquoi je suis capable de pardonner à tout mon entourage des actions – à échelles bien différentes – sans réelles difficultés. Je pense que mon moi intérieur met plus ou moins de temps car je suis encore trop à l’écoute de mon EGO (qui selon mes proches est surdimensionnés). Cependant j’écoute aussi trop mon entourage et pas assez mon moi intérieur. Tout cela parce qu’ils me font croire que c’est pour mon bien de faire telle ou telle chose. C’est leur manière de m’aimer, d’avoir le contrôle sur moi ou de me détruire.
    J’arrive à ce stade (où des fois je me sens indigo) à me dire que j’ai ma place dans ce monde spirituel mais pas ma place dans cette société. Je pense que le jour où je serai en phase avec mon moi intérieur spirituel je pourrais renverser la vapeur et apporter le vrai Amour à mes proches pour qu’ils soient à leur tour, à l’écoute de leur coeur..

    Répondre
  86. Demba Sall

    Bonjour je suis tres content de lire votre article, parce que mon moi interieur m’aide souvent dans les moments difficiles, il me permet de reflechir avant d’agir, de pardonner quand je suis blesser, d’aider mon semblable et tout ce qui fait le bonheur interieur…

    Répondre
  87. DE JESUS

    bouleversent, instructif ,fort en émotion,sensibilité capable sentir cette amour inconditionnel du moi supérieur de pardonnée et d aimer les aux autres, comme soit même. Aussi je vous envoie des flux d amour pour atténué ces peines, qui bientôt ne seront plus .namaste

    Répondre
  88. Kintin

    Dans ma vie, j’ai connu beaucoup de bouleversements, des apparences non réelles, des problèmes à n’en point finir. Mais ici, c’est d’une partie de mon enfance qu’il s’agit: à partir des environs de mes 11ans, beau et très brillant à l’école, je ne sais pas trop mais c’était comme une information gravée dans mon cerveau faisant état d’être harcelé tout le temps par toutes les filles où que j’aille seul. Et c’était vraiment le cas. J’étais passé maître en course pour m’échapper aux filles car elles allaient jusqu’à essayer de me violenter. Aujourd’hui, je peux dire que mes pensées avaient aussi un rôle dans ces faits. Quelques années après, je ne sais pas trop mais c’était une autre information légèrement différente à la 1ère qui s’était gravée dans mon cerveau: celle de ce que comme un grand hypocrite, je devrais refuser toutes les avances des filles quand bien même intéressé. Ce que je faisais. Hypocrite que j’étais devenu, je refusais tout le temps et étais en colère à chaque fois qu’elle arrêtait de me supplier. Et à chaque fois le même scénario. Encore un peu plus tard, c’était plus compliqué comme information; je ne me laissais uniquement coucher avec les filles qui réussissaient à se prendre en pitié par leurs supplications. Autrement dire je couchais avec les filles quand seulement je m’aperçois qu’elles souffriraient de mon refus ou rejet. Quelques années après, je vais connaître d’autres changements toujours avec des informations gravée, comme m’éloigner du sexe puis me plonger dans l’ignorance avec les 2pieds parce que peut-être mes amis et tout le monde me lançaient des insultes comme impuissant sexuel. Heureusement je vais m’en sortis un peu plus tard quand j’ai rencontré l’Enseignement sur la sexualité. J’ai tout de suite commencé la dissolution sur l’égo de l’usure et d’autres aussi. Je dois reconnaître avoir l’impression de connaître toutes ces choses mais très malheureusement manipulé par l’égo. Aujourd’hui, cela fait près de 10ans je n’ai plus eu de relations sexuelles avec une fille non pas parce que je suis impuissant sexuel mais pour non seulement m’affirmer mon contrôle sur l’égo de l’usure, et parce que je ne veux le faire avec mon âme-sœur à vie. Pourquoi? Je le partage avec vous: un homme n’a qu’en réalité le droit de connaître une seule femme dans sa vie (âme-sœur) et vis versa pour la femme. Dommage que la Vérité, l’Idéal et l’Education parfait est introuvable dans ce bas monde. Mais cela n’empêche pas quand même d’apprendre à se connaître, connaître le pourquoi nous sommes sur terre, apprendre à identifier nos multitudes égos (le soi blessé en question) apprendre et réussir à les dissoudre ou les contrôler et j’en passe. Tous mes sincères remerciements à l’endroit de nos anges-gardiens humains, c’est-à-dire tous ceux qui de façon lumineuse nous conseillent, nous instruisent, nous enseignent, nous soutiennent en acte ou en pensée, nous font des prières de près ou de loin pour nous doigter de différentes le chemin qui mène au Divin. Encore merci!

    Répondre
  89. Mary

    j’ai été quittée par qq’un qui m’avait fait miroiter qu’il voulait faire sa vie avec moi … et ça après un veuvage.
    je n’arrive plus à relever la barre.
    et cela fait 4 ans,
    j’ai perdu l’estime de moi et de mon physique.

    Répondre
  90. Carolle

    Je dirais que c’est le cheminement de toute une vie – Souvent je me suis interrogée à savoir pourquoi j’attirais toujours des personnes mauvaises pour moi, au travail, dans ma vie personnelle, des relations toxiques, etc… et ce texte est une révélation même si je le savais déjà, et je peux percevoir à travers cette lecture que j’ai guéri bien des blessures car je n’attire plus le même genre d’évènements dans ma vie – je me sens bien à vivre avec moi-même, davantage de solitude mais je me sens libérée – Merci !

    Répondre
  91. Samia

    Bonjour et merci pour votre blogue riche d’information…
    A commencer je suis consciente pourquoi j’attire que des personnes ou regne que le chao, merci de prendre connaissance de ce qui suit…
    De cauchemars nocturne et cauchemars au quotidien
    Nocturne :
    L’anxiété peut faire irruption dans le sommeil sous deux formes principales : le cauchemar.
    Ces expériences des rêves anxiogènes et effrayants, peuvent être répétitives et s’avérer traumatisantes
    Les cauchemars récurrents apparaissent systématiquement dans les situations de stress post-traumatique.
    On a longtemps pensé que ces rêves permettaient « d’évacuer » le stress. On sait aujourd’hui qu’ils retardent d’autant la guérison.
    Outre une bonne hygiène du sommeil,
    Les cauchemars et les terreurs nocturnes résultent tous deux de l’émergence d’anxiété au sein du sommeil.
    Les cauchemars : Le cauchemar est souvent défini comme un long rêve épeurant qui réveille le dormeur. Il se caractérise par une imagerie visuelle vive, représentant typiquement une situation dans laquelle le rêveur est en danger, ainsi que par une émotion négative intense (ex : peur, anxiété, culpabilité) qui augmente jusqu’à provoquer le réveil du dormeur
    Réveils répétés au cours de la période principale de sommeil ou de la sieste avec souvenir précis de rêves effrayants et prolongés. Ces rêves comportent habituellement un danger pour la survie, la sécurité ou l’estime de soi. Les réveils surviennent généralement au cours de la seconde moitié de la période de sommeil.
    Lorsque le sujet se réveille immédiatement après un cauchemar, il est rapidement orienté et pleinement conscient.
    Exemple de cauchemars :
    Rêve fait au milieu de la nuit du 4 avril au 5
    Suite à la réception avec des pièces jointe par mail le contenue était des photos représentant un champs avec des personnages triste comme dans un deuil à cause de moi et ensuite une autre photo avec les mêmes personnages accompagner de policier puis d’un seul coup une camionnette était devant eux comme si elle était là pour faire barrière ou pour les protéger, ensuite un taureau surgissant féroce, fonce dans la camionnette enrager et fout furieux ! Exactement le même taureau énorme méchant et musclé de mon enfance qui me faisait peur dans le champ des voisins…
    J’étais seule me cachant sur la gauche de la camionnette en espérant qu’il ne m’est pas vue, alors j’essaie de m’envoler mais avec acharnement sauter afin de m’atteindre pour me tuer, donc je faisais tout pour sortir de ce cauchemars mais ni parvient pas ! Donc je me mets à supplier et demander pardon, jusqu’à a ce qui je dise le nom de CHRIST et enfin me réveilla…
    Probablement cette vie antérieur, un certain ernest m’a dit que j’ai étais tué peut être par se taureau mais j’ai étais soulager et en paix quand je me suis réveillé ….
    Des personnes se faisant tuer devant moi, beaucoup de rêves de terrorisme de sang de violence, d’enfant ou bébé mort…et j’en passe
    Me concernant : Crise de claustrophobie au réveil du cauchemar, insomnies de 3 heures sans trouver le sommeil « angoisse et insécurité permanente » étouffement psychologique nocturne, épuisement morale et physique
    Les rêves ou les perturbations du sommeil résultant des réveils sont à l’origine d’une souffrance marquée ou d’une altération du fonctionnement social, professionnel, pénurie moral, matériel et financier, relation de couple, familiale ou dans d’autres domaines importants détruisant la confiance et l’estime de soi… (Depuis la petite enfance à l’âge de 3 trois ans)…
    Cause : Manques et carences affectives
    Peu importe le nom qu’on lui donne un manque reflète toujours une profonde carence affective. Quelque chose d’essentiel à notre bonheur nous fait défaut. Ou ainsi nous le croyons, convaincus que de posséder la chose en question nous rendrait parfaitement heureux. Ce qui est tout à fait vrai et tout à fait faux en même temps.
    Ce qui nous rendrait heureux en réalité c’est de combler la carence affective qui est à l’origine des souffrances ressenties. Ce n’est pas le manque qui nous fait souffrir, mais une blessure créant le tissage de plusieurs blessures intérieures résultantes des nœuds, semblables à plusieurs labyrinthes infernaux ou le manque ravive tous les autres manques.
    Nous avons tous autant besoin d’affection que d’air à respirer. Sans amour nous mourrons, moins vite qu’en manquant d’air, mais tout aussi sûrement. Amour, affection, tendresse, compréhension sont les denrées indispensables à notre bienêtre. Tout le reste est secondaire.
    En situation de manque nous sommes assoiffés d’amour. Non pas de cet amour benêt qui nous fait palpiter le cœur à l’occasion, mais assoiffés d’un amour qui ressemble à s’y méprendre à la vie qui s’écoule en nous et tout autour de nous, au point de les confondre.
    Vie et amour sont synonymes. C’est la même chose, repoussant l’un ou l’autre sans même le savoir quand nous vivons dans le manque et les pénuries.
    Causes :
    Suite aux problèmes liés à l’inceste et attouchements sexuel à l’âge de 3 ans par l’ainé de cette famille soit disant pour prendre soin des personnes de la dass, pour ensuite subir à pratiquer de fellations forcer régulières sous menace de coup et d’humiliation collectives au sein du collège, par un élève de 3ieme de 15 ans et j’avais 13 ans, Maltraitances morales avec un fort manque de soin physiologique, humiliation, dévalorisation, insultes qui ont commencer à l’âge de 7 ans de l’assistante maternel, propos de haine contre ma mère biologique, Suggestions de celle-ci comme tu n’es qu’un fainéante une putain et tu finiras sur le trottoir comme ta mère
    Effet de la cause qui en résulte, la peur de l’abandon, l’insécurité, la manque d’affection et de câlin du père pour un enfant surtout pour une fille accentuent encore plus la déconfiture, effets de traumas n’ont jamais étaient traités ! résultant à placer l’ego en tant que maitre et non en place de serviteur comme il doit être, puis vient la Frustration, ensuite la colère, avec les nombreuses conséquences d’attirer tous les pires fléaux par ses vibrations basses et négatives, la résonnance dans la vie adulte, comme des personnes violentes, pervers narcissiques, infidèles, pauvres ou avars, et bien sur des profiteurs et faux ami(es) malveillants avec très peu d’intérêt pour vous, (Abus de confiance, trahisons … ect… ) Ce qui va créer suite à tous ses échecs à répétition, le rejet et haine envers soi, toujours à vous dévaloriser pour qu’ensuite par finissiez par vous dévaloriser vous-même, partisans pour vous faire perdre pieds et confiance en vous, le sentiment de se sentir moins bien que les autres, par leurs reproches sans jamais reconnaître vos valeurs, faire un petit compliment pour eux est un défis et tout ce que vous faite n’a aucune valeur, dans notre conditionnement le moindre faut pas exige tout juste s’il faut pas se mettre à genoux, pour se laisser se faire battre avec l’interdiction de se défendre, sous peine de se retrouver sous pieds sous terre d’une mort latente mais surtout bien lente par des suggestions, propos, accusations et des jugements insultants, voici comment naitre une bonne vraie phobie sociale gastronomique, supportant plus cette société pourrie et ce monde extérieur de merde, le regard des autres en devient à long terme insoutenable,
    La ville avec des filles habillées comme des putes, les transports en commun sont des lieux là l’isolement sont inévitables, vous pompant littéralement l’énergie, alors s’installent, l’insécurité permanente puis vient en évidence les cauchemars nocturnes, ou j’en déclare la meilleur recette de procrastination et la meilleur de bonne déconfitures abjectes …
    Cauchemars au quotidien :
    Mais faut pas être comme si ! Mais faut pas être comme ça ! Mais qui êtes-vous pour me juger et pour me sermonner ? …
    Etes-vous passé par ou je suis passé ? Aviez-vous l’idée de mes ressentis en connaissez-vous la douleur ? Merde !!! Faite l’expérience de ma vie ne serait-ce ! Que seulement pour une journée et une nuit et ensuite on en parlera !!!
    Voilà ce monde! Voilà cette société de merde ou il faut accepter la débandade sexuel, les filles habiller comme des putes, la violence, le cu permanent à cette putain de télé, l’appel cela un génocide de couple, les pédophiles, la violence, là où on me dit ! Mais c’est la mode faut accepter ! Tout comme ça va être la mode d’apprendre à notre futur génération la masturbation à l’âge de 4 ans !!!
    Et puis encore ! Mais c’est normal aussi que ma fille regarde des clips pornos depuis que me l’a retiré et placer dans un foyer ? Ben oui ! Faut accepter c’est la mode ! pffff
    Le terrorisme aussi c’est la mode !!!
    Et on va me dire que c’est moi qui ne suis pas normal, qui faut que j’aille me faire soigner ?
    Dans ce monde de malade! …
    Pour couronner le tout de me faire accepter de subir cette horrible contrainte en couple de laisser mon homme regarder des pétasses le cu en bombe en train de faire sauter dans chaque films ! J’ai bien dis dans chaque films ! Et puis quoi encore ? Alors je me génocide moi même ! Franchement il est préférable et mieux de vivre seule en paix, je n’ai pas choisi de vivre en couple pour subir ça !…
    Maintenant cette société de merde banalise le mal et les gens comme moi nous en sommes les rebus ? Mais on va ou la ? …
    Conséquences et ressentis actuel :
    Fruit d’un viol en réunion, abandonnée, humiliée et maltraitée toute mon enfance m’a amené à la grave conséquence de cette satanée jalousie maladive, qui a pourrie toute ma vie et me détruit lentement à petit feu… ça fait depuis l’âge de 17 ans que je vis qu’avec ce calvaire…
    La télé, sortir en ville, les affiches publicitaire aux arrêts de bus, les filles à poil de magazines porno dans les kiosques à journaux à la vue de nos enfants… Elles sont partout …
    Dès qu’il y a une femme dans la rue ou dans une circonstance diverse ou une scène de Q à madame télé, que j’avais bannie! mais voilà que maintenant je suis dans l’obligation encore de la subir,,, comme j’ai tout perdu et me trouve héberger dans la famille de mon compagnon regardant en plus des films ou tournent des scènes insoutenable!
    Toute la famille de mon compagnon se relègue contre moi, à cause de cette putain de télé de merde parce que mon compagnon faisant l’effort de ne pas regarder! Mais je vous apprends pas que les bruitages me rende folle connaissant que le stimulus auditifs déclenchent l’excitation dans le cerveau de l’homme … je ne peux pas supporter que mon homme fantasme sur les autres femmes…
    Je me sens mal, ma confiance en moi baisse, je me sens diminuée et je me persuade que mon compagnon la préfère en tout point à moi! Je ne me sens pas à la hauteur! La cause? C’est la confiance en soi! J’ai peur qu’il trouve d’autres filles mieux que moi!… c’est vraiment une question de confiance en soi. Complexe d’infériorité et un manque de confiance en soi. La jalousie des autres femmes que j’estime mieux que moi physiquement. Quand mon homme regarde ces bouffonnes susceptible de lui plaire, j’ai l’impression d’avoir moins de valeur, moins désirable et fade … Parce que nous nous disons qu’elles sont mieux que nous. Non, ce n’est pas facile d’être jalouse de la télé. J’ai mal tous les jours qui passent. Je ne supporte plus cette télé. J’ai vécu toute ma vie qu’avec des déceptions amoureuse Séparation puis dépression. J’ai si mal que jour après jour.
    Mes sourires s’effacent et mes joies se raréfient…J’aimerais me détacher et ne plus l’aimer pour ne plus subir ce calvaire j’ai mal à un point où mes larmes ne me font plus mal. Combattre ? J’en ai plus la force depuis ma première relation de couple avec un coureur de jupon, manquant pas de faire croire, qu’il m’était fidèle et m’avoir trahie pendant que j’étais à la maternité, mettant son enfant au monde, donc mon premier enfant à l’âge de 19 ans …. Peut-être que j’en suis arrivée à un point où le perdre me serait moins difficile. Je doute beaucoup de ce que je viens de dire. Si cela arrivait, il est fort probable que la souffrance serait telle que je m’enfoncerais encore plus bas. Pour tout dire, à ce jour, j’aimerai vraiment ne plus exister pour arrêter de souffrir… Je ne le peux pas à l’idée que ma fille souffre de mon absence à tout jamais, alors qu’elle vient de perdre son papa ça va faire 1 an le 24 février 2015, je dois continuer de vivre du mieux possible sans bouffer ceux qui m’entourent. Simple à dire, difficile à vivre. Je manque de confiance, c’est inévitable ! Après toutes ses épreuves qui se sont acharnées sur moi ! Depuis bien trop longtemps et sans répits en résistant pour ne pas reprendre le tabac parce que tout le monde fume, pour perdre ses maudit 20 kilos de trop qui accentuent et rajoutent le chaos de plus belle mes complexes d’infériorités … Cela dure, dure, dure depuis trop longtemps … Ma vie est insécurité, d’une torture permanente ! …
    Prenons l’exemple de la pub : A commencer par la pub pour le Sida. Ils l’ont enlevé et franchement c’est tant mieux. On y voyait 3-4 couples en train de baiser comme des chiens, franchement ! On va ou la ? Et on me demande d’accepter cela ! Putain mais merde à la fin!!! Oh, encore une, une pub qui parlait des méfaits de la cigarette où on voit un couple en train de baiser dans les chiottes, Rien à voir avec le fait de fumer…
    Ce qui m’énerve le plus, c’est dans cette télé: soit on voit une femme à poil (gel douche entre autres), soit il y a des bruitages débiles (soupe qui parle avec une voie sensuelle, femme qui jouit au volant, monsieur maggi qui entre dans une chambre occupée…) On pourrait en faire un listing, non, mais vous rigolez ou quoi?? Et on va me dire que c’est NOR-MAL!!! Et qu’il faut accepter cela !!!
    Pour bien vendre une voiture, il faut une auto-stoppeuse à En fait, pour rire il faudrait faire un jeu: ce serait, juste avec les images, sans le son, ni le slogan écrit, de découvrir ce que l’on vend grâce à cette pub. Moi une femme qui jouit au travail, dans un aéroport et à son volant, me fait penser à une folle! Une pub pour l’héroïne peut être?
    Après on va dire que c’est moi qui me trouve être tarée ???
    Les hommes cherchent les femmes aguichantes pour la satisfaction de leurs fantasmes mais parallèlement ils veulent une vierge pour fonder un foyer, une famille ! C’est le paradoxe de l’homme qui m’insupporte ! Les femmes à talon je l’ai supporte pas rien que de les entendre! Je supporte plus toutes ses femmes qui s’habillent comme des putes …
    Tous ses maudits clips de merde que nos enfants regardent … Toutes des rivales!…. Connaissant le fonctionnement de l’homme! J’ai plus confiance … j’en peux plus de cette société de merde !!!… Je n’attends aucune réponse, ni compassion, ni rien du genre.
    Je ressens juste le besoin de confier ma douleur quelque part ma façon de penser, si noire soit-elle …
    Parce que la plus grande de mes frustrations est que je connais exactement mes besoins pour guérir de cette saloperie de jalousie, qui se trouve être un cancer de l’âme, ce n’est ni d’un psy !
    Ni de médoc mais de détox !… Et surtout de trouver la joie de vivre que je n’ai jamais eu malheureusement, pour aller vers les solutions ci-dessous
    Solution :
    Couper les liens avec les personnes toxiques qui vous tirent vers le bas…
    http://www.energie-sante.net/fr/c8/
    D’éviter les éléments déclencheurs tout comme pour un alcoolique qui doit fuir les bars… Pendant son sevrage …
    Chercher son chemin de vie en numérologie … « pour vivre selon à quoi nous somme conçu »
    (Je suis en chemin de vie 7 en 4 en WalKin 33 N’ayant aucun 6 dans mes cycles)
    Chercher et trouver les associations personnes ayant les bons outils pour transcender l’ego Avec les mêmes expériences et qui s’en sont sorti avec succès…
    Et non les jugements parce que le « juge ment! »
    La première chose que l’on devrait apprendre à l’école est le fonctionnement de l’ego qui se créer à travers nos traumatismes de l’enfance mais cela est bien caché par nos élites et s’est voulu…
    Par le …,,,
    Le gouvernement « gouverne-ment »
    Parce que les aveugles ne peuvent guider les aveugles ! Pour cela il est nécessaire de s’entourer de personnes saines, équilibrées, à l’écoute avec connaissance et compassion, des personnes éveillées en conscience d’ailleurs qui se trouvent être les meilleurs psys
    Le meilleur outil de guérison qu’elle soit émotionnel ou physique et de s’entourer de personnes avec les même fréquences et vibrations que vous, des leaders compétant dans la matière ayant traversés les mêmes épreuves que vous, parce qu’ils sont amenés de vous comprendre, à l’écoute avec la faculté de guider et de vous aider à retrouver et être en cohérence avec votre âme
    Pour retrouver confiance et estime de soi, nous avons tous besoin de sortir de l’isolement rencontrant des personnes dans des associations partageant les mêmes aspirations, cultures, passions et mêmes valeurs, afin d’être encouragé, chaque être humain a besoin de se sentir soutenue dans les épreuves, nous avons tous besoin des uns et des autres avec humilité, seule est impossible pour devenir un pilier à son tours, parce que nos épreuves et nos souffrances sont pour nous élever en conscience à commencer par connaître l’ombre pour atteindre la lumière afin d’apporter cette lumière à notre humanité, pour faire comprendre aux gens qu’il y a autre chose que ce monde de merde
    Les clés de la réussite sont la …
    Vient ensuite le rééquilibrage de tous dysfonctionnement cellulaire de notre cerveau et ensuite notre corps, chaque atomes et parcelles de notre êtres se rééquilibrent, et quantiquement nous devenons radieux et lumineux et naturellement et sans effort, nous nous libérons de toutes addictions et maladies, tout comme nos failles défauts de pars les maladies émotionnel (dépendance affectives, jalousie ect… ses saloperies qui nous plombent dans la procrastination, l’alcool, les drogues, les phobies sociale ect) qui créer par la suite des processus de cancers et tous autres maladies physique nourrissant les égrégores par l’ego qui en est le conducteur …
    L’ignorance est le pire des cancers comme la pauvreté de l’esprit attirant que la misère et la maladie « Mal à die » L’ignorance est la pire des pauvretés …
    Blocage : le pire fléau est la précarité et le manque, ou on se sent humilié moins que rien, alors que j’ai des compétences et plusieurs talent dans divers domaine, ne pouvant pas se mettre en valeur causant l’isolement, ne pas avoir la possibilité de rencontrer les bonnes personnes, l’incompréhension de l’entourage, les humiliations au sein de ma belle-famille, détresse et grande solitude, dépression et surmenage depuis l’âge de 7 ans…
    Ne jamais me faire :
    M’exposé au évènement déclencheur est semblable à mettre du vinaigre sur une plaie
    De m’obliger à subir l’insoutenable, de m’humilier ou de me mettre plus bas que terre, surtout par et devant plusieurs personne, réveillant les traumas anciens subit à l’enfance, tout le monde contre toi et jamais personne pour me défendre…
    D’être traité comme une moins que rien ne m’aideras pas à devenir la vrais personne que je suis et ne va surtout pas m’aider à retrouver confiance et estime de soi…
    PLUS JAMAIS CELA !!!!!
    Ce qui me rage le plus s’est cette fameuse saisie du RSA par ces crevures de RSI, la cerise sur le gâteau pour me plomber dans la dépression, alors que j’avais le projet de consulter une spécialiste
    (Pratique tirant du Kybalion alchimie du mental) pour débloquer ses traumatismes, programme et nœuds énergétiques négatives…
    Pourrissant royalement ma vie depuis trop longtemps, puis adhérer une association avec des personnes saines, partageant les mêmes valeurs et passions sont de bon tremplin pour des activités saines et créatives…
    Ce que je ne supporte pas :
    Que l’on se mêle de mon couple, en me sermonnant, c’est insultant, destructeur et dégradant, surtout de la part d’une jeune femme (nièce de mon compagon) de 23 ans à conscience non éveillée, gonflant son égo à vouloir m’apprendre la vie… Après l’enfer que j’ai vécu ses dernières années, je pense que maintenant il est temps que cette déconfiture change parce que j’en ai marre marre de cette vie de merde !!! Je mérite mieux que ça !!!
    Je comprends mieux maintenant les gens qui en finissent par un suicide ou qu’ils deviennent méchants à force de détresse et de cris du cœur, à en vouloir en finir…
    Personne ne peux ressentir la torture que j’endure … Surtout que je passe une période de deuil très difficile à surmonter … Mes ressentis ? Tout le monde s’en fout !!! …
    Tous comme quand on dit, je ne veux pas que mon frère soit malheureux ! Et moi ? Qui pense à moi ? PERSONNE !!! Qui pense à mon bien être ? Qui me défend ? Qui me comprend et me soutien ? Qui prend soin de moi ENCORE PERSONNE ? Je me trouve dans l’insécurité permanente, je me sens seule et abandonnée comme toujours !!!

    Ecrit du 26 juin 2015
    Le 26 juin et toujours se mal être profond maintenant voici un copier-coller pour l’envoyais par mail…
    Je croule dans la douleur et la tristesse avec ce mal être poignant allant que de mal en pis, surtout depuis que l’on m’a retiré ma fille Rachel, à cause de l’alcoolisme violent et ivresse permanente de son père ensuite j’ai expliqué le pourquoi de son addiction et la raison de son mal être, ensuite il nous a quittés a l’âge de 54 ans le 24 février, mais nous l’aimions beaucoup il était comme un frère malgré notre divorce le papa de ma pupuce était mon unique famille. Ensuite j’ai expliqué à Rachel la raison de son addiction et de son mal être profond ou je suis très bien placé pour trouver les mots ! Afin qu’elle puisse comprendre la souffrance de son papa…
    En plus nous nous voyons seulement une fois par mois à Nice en raison géographique et financier …
    La cause de mon départ était pour ne pas perdre de temps inutile dans des attentes interminable de logement et surtout il était hors de question pour moi par la suite de recevoir ma fille dans un HLM et une école dans un quartier pourri de Nice, entouré de personnes de mauvaise influence,…
    Je ne voulais pas prendre le risque d’en faire une ados dépravé, fumant du cannabis à l’âge de 12 ou 13 ans alors ça ! Tolérance 0 ! Il est tout à fait compréhensibles pour une mère d’avoir la sagesse de bien choisir un bon environnement saint pour le développement de son enfant en particulier plus pour les filles, je ne pourrais jamais vivre en paix ! Dans ces bas quartiers semblables au bas astral… avec toutes mes expériences douloureuses je suis consciente de tout le danger que cela en cours pour le devenir de Rachel…
    Également pour une région à loyer abordable dans une petite ville ou les gens sont un peu moins robotisé, mais surtout pour fuir l’orgueil de cette ville…
    Mon cœur cris tous les jours au secours et personnes ne m’entend…
    Moi qui ne pleurer pratiquement jamais, je pleure presque que toute la journée…
    je ne sors seulement pour faire des courses en bus, rien que l’idée de sortir à l’extérieur me terrifie pour affronter le du regard des autres et de les voir vivre et heureux me fais voir à quel point je suis différentes d’eux sachant qu’inconsciemment les gens ressentent nos émotions par nos vibrations donc moi de mon côté je ressens la non acceptation jusqu’à a m’en donner parfois là la nausée, toujours avec l’espoir d’avoir ma place préférer devant derrière le chauffeur ou se trouve une vitre teinté et la fenêtre à gauche afin de me cacher du regard des autres et de ne pas avoir le besoin difficile de retenir mes larmes,
    Je plaisais beaucoup aux hommes, maintenant je me sens marqué vielle et grosse, mon corps se trouve fatigué et lourd comme le fardeau que porte mon âme…
    Depuis que j’ai arrêté le tabac j’ai pris plus de 15 kilos et ne parviens plus à perdre, il est logique, qu’avec l’absence d’entrain et de motivation causer par ce maudit mal être permanent ou j’en trouverai pas les mots de ce que je peux ressentir, toute ces émotions destructives me donnent parfois de violente migraines tellement c’est insupportable à m’en cogner la tête contre les murs, des cauchemars pratiquement toute les nuits qui ne sont pas la aussi pour favorisé un bon sommeil saint pour bonne énergie dans le corps et dans la tête, donc je suis dans un cercle infernal avec une grosse fatigue permanente…Tous ça pour faire le maximum d’effort pour m’en sortir, à écrire ou téléphoner de partout pour trouver le bon thérapeute inaccessible ni financièrement ni géographiquement tout efforts ou quoi que je fasse se trouve toujours pour finaliser en échec tous ce que j’entreprends me fille entre les doigts … tous reste vain mon existence n’est qu’un lourd collier de frustration porter chaque seconde… on dit que l’on ait jamais seule et ben pour moi j’ai toujours eu ce sentiment d’être seule et abandonnée…
    Alors toute ma vie j’ai toujours étais mince j’avais au moins la chance d’avoir la beauté, avec un charisme particulier que je dégagé, je l’ai perdu !
    Qui trouvait être ma force qui m’aider beaucoup à supporter la fournaise ardente de l’épreuve et je pense que ça était pour moi que s’est à partir de là que mon mal être à tripler et que j’ai totalement perdu toute confiance en moi avec cette l’impression que tout est fichu pour moi, alors que je n’avais pas peur de la mort je me trouve aujourd’hui avec la peur de me retrouver du jour au lendemain dans le bas astral…
    Laissant mon adorable fille seule dans cette société pourrie après avoir perdu son père … c’est pour cela je vous en prie ! Au nom de votre santé ! Ne commencer jamais à fumer s’il vous plait !!! Parce que si je me trouve encore plus mal aujourd’hui c’est bien aussi à cause de cette putain de clop que je n’aurai jamais dû commencer ! Pardon pour ma vulgarité parce que quand on a la beauté et la santé on est plus vaillant et plus fort pour affronter chaque épreuves et qui se trouve plus être le cas pour moi ! Alors je dis à la cigarette soit maudit !et surtout laisse ma fille en paix et va au diable ! …
    Je vous vois ici et maintenant me poser la question ! Mais pourquoi ne vas-tu pas consulter un médecin ? Va voir un psy… et bien pour moi il faudrait que je sois à l’agonie pour prendre un médoc par le doc ! Ou un prozac par le psy, et d’avoir la stupidité d’aller parler une personne qui en ont complément rien à foutre de votre gueule parce qu’ils sont manipuler, utiliser pour finir de vous tuer…
    Aviez-vous la connaissance des composés chimique des médicaments et des vaccins ? Et vous voulez que je prenne du prozac ? Je suis peut être désespérer mais je n’ai pas besoin de me faire analyser parce que je l’ai fait depuis bien longtemps maintenant et je sais exactement ce qu’il me faut pour retrouver confiance et estime de moi
    Et pour rajouter c’est usant de toujours entendre la même chose ! Va voir un médecin, va voir un psy, ça va s’arranger ! la roue elle tourne mais purée il m’arrive parfois à me demander si c’est moi qu’a besoin d’un psy parce qu’a la preuve du contraire au moins moi je m’informe sur le fonctionnement du cerveau, je peux même vous expliquer d’où vient la maladie (mal-a-dit) et même d’où vient la dépression à commencer par les émotions venant déjà de la manière ou vous avez était conçu et dans quel condition, l’état d’esprit du père moment que le spermatozoïde rendre dans l’ovule de la mère et le ressenti des émotions de la mère pendant l’acte transmise par la suite dans les mémoires des tissus cellulaire vient aussi L’ADN des géniteurs en un (le fœtus) Je vous dis en vérité ! Que chaque maladies qu’elles soient bénigne ou incurable ses sont les traumatismes et les émotions matérialisent et attirent que des énergies négatives et tant que ses charges émotionnels ne sont extirper à la racine par la connaissance de soi ne sont pas traiter vous n’obtiendrez jamais la paix et la joie de vivre, ni dans cette vie et ni dans une autre et ce schéma se reproduira de générations en générations et pourrira la vie de vos enfants, s’est pour cela qu’il nous faut nous éveiller en conscience et apprendre à se connaître pour ne plus dépendre des forces obscures comme le gouvernement, gouvene- MENT
    Et bien à mon tour de vous en poser une ! Êtes-vous toujours semblable à un agneau allant tous droit à la boucherie ? Après cette lecture édifiante ? Ça change des conneries que l’on peut dire dans madame télé et madame merdia n’est-ce pas ?… ce ne sera certainement pas l’autre sainte mis touche de claire chazal qui vous enseignera ça ! Et probablement vous vous demandez pourquoi j’ai écrit son nom célèbre en minuscule ?
    À signer des pétitions pour épargner la prison à un pédophile de cinéaste de merde
    Et maintenant passons à la question qui fâche !… et ce n’est pas tout ! La deuxième crème des crèmes ! Les fautes d’orthographes la critique la plus passionnante des français qui se croyant supérieur avec leurs diplômes ! Mais commençons par le meilleur que vous attendez tous avec impatience en vous rajoutant que j’ai eu le bac à vaisselle dès l’âge de 7 ans je suis rentrée à l’école de la vie déjà à la maternel, humilié et maltraiter par une maitresse que j’ai analyser d’une très grande frustrer sexuel, tellement qu’elle était laide de l’intérieur comme de l’extérieur, elle me terrorisée, alors qu’en plus je subissais en parallèle des attouchements sexuel à l’âge de trois ans par l’ainé de mon assistante maternel, ensuite vient l’âge de 13 ans de subir au collège par un élève de 3e m’affligeant avec force des pratiques de fellation sous contrainte de menace et humiliation physique en public….
    Le travail ! hahahaaaaaa !!! Le travail ! Nous y voilà !!! Je pense que tout le monde attend de moi une réponse …
    Je suis sûr et convaincu que 80 % d’entre vous ont déjà critiqué et juger les personnes touchant le RSA n’est-ce pas ? …
    Etes-vous poser une fois la question d’où vient le mot travail ? Non !!! Je ne pense pas ! Comment se présenter en forme à son travail le matin lorsque le stress de la vie quotidienne, le mauvais sommeil, etc. dégradent la santé physique et morale ?
    Nous ne sommes pas conçus pour boulo, dodo, métro, cavo…
    Pour nourrir tous ses crevures…
    Nous sommes sur terre pour nous élever en conscience et reprendre nos droits.
    Je suis allé à la recherche d’informations et ce que j’ai découvert est effarant !
    Le mot travail proviendrait de l’association de deux mots latins : Tripalium et Trabicula
    Vous me direz : c’est joli tripalium, et trabiculia a du charme… Attention méfions-nous des apparences…
    Tripalium veut dire 3 pieux : c’est une fourche de contention, un instrument de torture utilisé il y a fort longtemps, à une époque où la survie était la lutte de tous les jours…
    Cette fourche servait à contraindre les gens, par la douleur, à dire tout ce qu’on voulait entendre… qu’ils réalisent ce que l’on ne voulait pas faire nous-même.
    Utilisé par les romains, les grecs et d’autres peuples, il est intéressant de noter que déjà un des deux mots qui a donné TRAVAIL, signifie douleur, contrainte et torture.
    Mais mes investigations ne s’arrêtèrent pas là, je devais savoir à tout prix ce que Trabicula voulait dire…
    Quelle ne fut pas ma surprise lorsque j’appris qu’il s’agissait d’un chevalet de torture !
    Définitivement, le mot travail vient de l’association de deux termes à connotation péjoratives et violentes. Je sentais bien que j’avais une mauvaise intuition avec ce mot !
    Ainsi, le travail était réservé aux esclaves il y a 2500 ans. Les citoyens, eux, n’en avaient que faire. Le travail n’était pas la santé, mais un asservissement. Parfois celui d’un homme pour une société entière.
    Au fur et à mesure de mes recherches, j’ai pu m’apercevoir que notre conception actuelle du travail ne date que de la révolution industrielle.
    Il aura fallu une révolution, de multiples guerres, de nombreux morts pour que l’on s’aperçoive que les hommes allaient passer leur vie à la besogne.
    Mais alors, pourquoi ce changement avec la révolution industrielle (fin du XIXème siècle) ?
    D’abord, il fallait produire beaucoup. Egalement, il fallait aussi que les « travailleurs » puissent consommer, sinon on n’écoulerait jamais nos stocks.
    Quelle idée révolutionnaire ! Produire soi-même son bien et l’acheter à la fin du mois… En effet, on passa aussi à un système de paye totalement différent :
    • Avant, on était payé à la pièce, ainsi, on pouvait nous utiliser comme on voulait.
    • Dès lors, il fallait que chacun touche la même somme et produise à la même cadence pour que nous puissions acheter les biens produits par nos mains.
    Puis, deux guerres mondiales sont passées par là. Ceci facilita la production de masse et l’exploitation de la masse ouvrière pour le « bien national ». Entre-deux, les Français ont bénéficié de plusieurs avantages. « 1936 et l’arrivée du Front Populaire de Blum,Jaures,Ferry, qui participèrent à la création des droits des travailleurs et de certains avantages (durée du travail limitée, semaine de congés payés…).

    De l’Abandon à l’Abondance
    Après des carences affectives et traumatismes importants, l’environnement, les relations sont des éléments centraux dans le processus de guérison. On a besoin d’être soutenu compris et bien entouré pour guérir, comme de créer des stratégies et plan de vie…
    1 Le meilleur spécialiste avec des outils fondamentaux (Alchimie du mentale, dépolarisation)
    2 Adhérer deux Associations, partageant les mêmes passions et les mêmes valeurs…
    3 Partager les idées, expériences et connaissances, exprimer mes compétences et talents au sein d’associations par du bénévolat, afin de me faire connaître et automatiquement par synchronicité d’attirer et de créer un cercle de personnes saine, des gens compatibles avec mes aspirations et projet …
    4 Développer ma créativité …
    Vient par la suite des situations et des personnes qui seront là pour soutenir ma mission de vie et projet…
    Et ensuite toute maladie psychique et physique disparaitra et processus de décrépitude cessera après baye baye la laideur, la médiocrité, la pauvreté et cette putain de jalousie de merde …
    Qui se trouve être la meilleur des solutions de guérison, pour être libéré de cette putain de jalousie, trouver confiance et estime de soi, avoir gout et joie de vivre que je recherche depuis si longtemps après toutes ses épreuves qui veulent me mettre à terre …
    Et enfin je pourrais perdre ces poids physique et morale…et stopper le processus de maladie et de vieillesse… de retrouver la beauté que j’ai perdu …

    Sortir de la matrice et vivre enfin libre
    Apprendre à se connaître prendre connaissance de nos capacités et talents pour s’exprimer en pratiquant des activités propre à notre chemin de vie, afin d’accomplir notre mission à ce à quoi nous sommes appelés, pour être en cohérence de l’aspiration de notre âme.

    Etre en alignement avec nous-mêmes est le vrais sens de notre existence se trouve être la meilleur solution de trouver la véritable paix intérieur, l’harmonie avec soi et les autres, confiance et estime de soi, libérer de toute addictions, et dépendance et carence affectives et automatiquement nous devenons saint d’esprit, et vient ensuite la santé dans tous les domaines, nous devenons radieux et lumineux avec une joie de vivre profonde, et nous attirons à nous des circonstances des évènements, des situations et personne soutenant votre évolution et ascension…
    Mon but, réaliser ma vocation, vivre en paix dans un l’équilibre parfait …

    Nous sommes le 4 décembre 2015
    J’en ai gros sur le cœur comme vous tous…
    J’en ai marre…..voilà le contexte :

    J’ai fait l’erreur que commette comme les jeunes mariées, à savoir considérer ma belle-famille comme ma famille…

    ERREUR….. Ma belle-sœur l’ainée a réussi à grossir ma boule au ventre et mal être, la grande sœur attentionnée envers son frère (mon conjoint) …
    J’ai supporté l’isolement sans soutien pendant toutes ses années et voilà que maintenant il me faut supporter l’isolement et l’incompréhension d’un grand manque de compassion de mes ressenties très douloureux, alors que ma vie est brisée
    Suite au rejet et au surmenage de ma propre fille qui va avoir 18 ans alors que je m’étais sacrifier pour elle et son partenaire, voilà que je me trouve hébergé chez ma belle-famille qui se liguent maintenant contre moi, sinisants dans mon couple, difficile de ressentir dans le champ électromagnétique une atmosphère de rejet, chuchotant …etc….

    je me trouve tout le temps dans une position de défense avec cette insécurité permanente encore plus forte alors que j’ai besoin de repos et de paix depuis tellement longtemps, de vous faire traiter comme une merde avec des propos insultant et humiliante, sans personne à vos cotés pour vous soutenir ou vous défendre…

    Nous n’avons pas les mêmes parcours de vie… Donc nous n’avons pas les mêmes perceptions, ni les mêmes aspirations, ni même passions, ni les mêmes valeurs rien en commun…

    Tout cela pour vous dire que le fait de voir le comportement de mon conjoint m’exaspère, il retourne sa veste, face à sa famille, baissant la tête… le manque de compassion est accentué … Me rétorquant que s’est moi qui juge les autres !
    Prétendant que s’est moi la méchante ! Et que je devrais la fermer ! Alors que je crie au secours et que j’ai si mal ! J’ai tellement mal … mais personne ne le voit ….
    J’attends de lui et de mon entourage et du soutien,
    Je traverse un deuil difficile, ma fille me manque, je suis en profonde carence affectives depuis des années, vivant comme une Hermite dans une insécurité profonde et cuisante, je n’ai jamais était choyé, je n’ai jamais reçu de réconfort, Je n’ai jamais étais l’objet de compassion et d’empathie… ce qui se trouve étre source de guérison …
    Mais en revanche de ‘exposé à des événements déclencheur et destructeur alors ça !! à volonté ! comme si les forces obscure vous torturant dans l’esprit ! jusqu’à vous pousser au suicide
    Mon quotidien est insupportable ! Mes nuits sont insupportable, même au sommeil Je n’y ai pas droit, le bien être ? Oui pour les autres, Comment ne pas devenir folle ???
    Je suis reléguée au rang de pièce rapportée….
    Peut-être que finalement la seule chose que je puisse décider seule dans mon couple c’est de continuer ou d’arrêter…
    Donc je demande à l’univers de nous libérer de toutes ses merdes, déceptions perpétuels et chaos continuels, j’attends qu’il est tout ce qu’il lui faut, gardera l’appartement, je lui rendrais sa liberté et chacun son chemin …
    Et on arrêtera de mettre toute les culpabilités sur les dos ! Comme si j’étais le pire monstre que cette planète puisse porter…

    merci de m’avoir lu jusqu’au bout …

    Répondre
  92. Padma Karma

    Qualités de mon âme
    Amour Générosité Tolérance Aide Partage Compassion Joie Humour Mère Nature Des câlins.. Et encore des câlins…. Une âme de Chat ?
    Merci infiniment de partager la pleine conscience….. Aux coeurs bléssés…. Je vous aime

    Répondre
  93. erica

    Dingue!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Merci pour tous ces écrits; je me croyais extraterrestre!!!!!!!!!!! J’ai toujours étouffé mes maux, caché mes émotions et je croyais que je n’étais pas normale; je ne comprenais pas pourquoi ces relations , ces comportements…Merci beaucoup
    J’avais mal dans mon coin, à péter un câble de temps en temps voire très souvent; grâce à vous, je comprends mon mal!!!
    c’est fou quand on a la compréhension…tout devient clair et léger; merci beaucoup, je vous souhaite à tous de réussir
    MERCI MERCI MERCI
    olàlà, Merci, c’est énorme de prendre conscience de ce qui se passe, je ne sais pas comment les choses vont évoluer , mais c’est plus clair, c’est fou de ne pas se rendre compte que c’est nous-même qui causons ce qui nous déplaît!!!! je suis très contente de lire tous ces écrits et de raconter ma vie; jusqu’ici, je pleurais tout le temps…ça suffit, y’en a marre d’avoir mal, ça fait trop d’années que ça dure alors je veux changer tout ça. comment? heu…certainement en commençant à faire des choses que je ne fais jamais car je n’ose pas et pour éviter de heurter les autres et ben crotte!!!!!!!!!!! Merci à vous tous
    plein de biZoux

    Répondre
  94. fabrice

    Même si ce qui est marqué est intéressant, qu’on l’appelle comme on veut à savoir : Moi, Surmoi, Dieu, Allah, Inconscient, Subconscient, génétique, etc etc etc par sa très très très grande lenteur ( il faut compter en mois dans le meilleur des cas voire en décennies au lieu pour être rassuré seulement en quelques secondes ou pire en quelques heures ).

    C’est à dire que une fois de plus, la réalité est encore pire que mes propres cauchemards mais cela au quotidien.

    Répondre
  95. peaceandlove

    merci pour ces mots simples et efficaces 🙂 e suis moi même en reconquête de mon « moi supérieur » qu’une rencontre amicale ambigue avec un homme a ébranlé, e n’ai pas écouté mon intuition au début et cela m’a amené à des doutes et une émergence de mon « ego » moi blessé qui a heureusement été plus ou moins géré par mon « moi supérieur » qui a eu un sursaut d’instinct de survie, mais quelle combat quand dans la journée, la fatigue fait ressortir la vulnérabilité 🙂

    Répondre
  96. lisa

    je déteste l’incarnation et la condition humaine et la souffrance associée des fois je pense que c’est quand meme un jeu sadique de nous balancer dans l’existence pour retrouver le soi au travers d’énormes souffrances.. et d’abord, c’est bien joli de nous parler du soi supérieur : vous avez la baguette magique vous, pour nous indiquer comment faire comment atteindre ce soi supérieur relié au divin?? vous savez vous comment vous connecter au divin d’un claquement de doigt les doigts dans le nez???? je préfère vivre dans l’égo en souffrant peu que en ayant une vie qui me satisfasse et d’être un bon vivant, quoi c’est déjà honorer la vie d’une certaine façon
    et sinon je me serais bien passée de rencontrer tous ces connards qui font souffrir, yen a marre de souffrir et yen a marre des connards irresponsables et insensibles..
    des’ enseignants fpouff ..! oui ok en un sens, mais ce sont aussi et surtout des gros CONS!
    vivement la mort qu’on sorte de ce merdier..
    et l’univers pareil ce servir de la souffrance pour nous faire progresser zon pas trouvé autre chose?? avancer dans la joie par exemple, avancer dans la souffrance, c’est exactement ce que font la plupart des humains en se violantant les uns les autres, l’univers pouvait pas trouver autre chose que ce processus délirant et souffrant??

    Répondre
  97. mel

    Moi j’ai peur du rejet, je me sens seule, pourtant mon moi spirituel est entouré et rempli d’amour, j’ai un très grand cercle d’amis, tout l’univers sauf l’homme qui m’attire me donne de l’attention ! C’est fou comme cette loi d’attraction est puissante! On attire nos peur afin qu’elles deviennent réelles. Maintenant, il faut combattre la peur et laisser le moi supérieur gagner! La peur n’est pas réelle, mais je me demande si lorsque j’aurai réussi à vaincre cette peur, vais-je toujours être attirée par cette personne? Ça ressemble à l’âme soeur, très intense, puis la relation prends fin lorsque l’apprentissage est complété. C’est douloureux comme processus.

    Répondre
  98. Martine

    Bravo vous avez fait reagire tant de gens..ses un sujet qui touche tout le monde … vous m’avez fait versé une larme…il est primordial de se connecté a son moi supérieur.. ses la première étape pour retournée a la maison. Toute pensé négative provient de lego..je considère que de choisir chacune de ses pensé de façons positive et plein de compassion et d’amour nous reproche indéniablement de notre moi supérieur (pure. Humain..compréhensif.. aidant ) . Tout commence par la penser .. et bien sur nous devons tous guerrire de blessures gravé sur notre âme… laisser aller ce qui était et sourions a un avenir plus blanc dans la pieuse harmonie pour chacun .

    Répondre
  99. LE GUEN

    je suis sortie, depuis 2 ans, d’une relation avec un pervers narcissique. et je me suis longtemps demandé pourquoi j’avais subi ça, pourquoi ça m’était arrivée. Maintenant, je l’ai compris et en lisant votre message, je le comprends encore plus.

    Répondre
  100. Kawiak

    Bonjour,

    Pour moi et pour vous, je crois pouvoir dire que l’amour véritable est comme le soleil… Bisous à vous tous! N’ayez pas peur, car c’est un chemin qui est beau…

    Répondre
  101. Kiwi

    Très beau texte, que je comprend, car il y a plusieurs fois où j’ai pu comprendre cette différence en oscillant entre le soi spirituel et le petit soi.
    Après ça attire, le mec qui est attiré par vous et inversement, mais avec qui vous avez déjà essayé de vivre une vrai relation alors qu’il s’est avéré que cette personne ne vous correspondait pas, (problèmes de communication dès le début). Ensuite vous rencontrez quelqu’un de génial, où la confiance règne à 100% et avec qui vous ne vous êtes jamais sentie autant vous même.

    Mais si la cette « mauvaise » première personne (qui est celle qui correspond à votre petit soi du coup), avec qui vous êtes presque persuadé que vous ne pourrez pas vivre une vie saine et durable, vous attire terriblement ?? Alors que vous avez déjà la personne de votre soi spirituel, la personne « raisonnable » et bien pour vous dans votre vie. Ce n’est pas s’empêcher de vivre sa vie quand on ne choisi pas le petit soi ?? Parce que faire des erreurs fait partie de la vie, et ça peut même être cela qui la rend plus excitante ! C’est tester pour ne pas avoir de regrets. Vivre en fonction de ses envies quoi ! Sinon on est trop frustré ! Non ??

    Ce sont surtout des questions que je me pose, alors si vous pouvez y répondre et partager vos opinion serait très enrichissant pour moi et nous de façon générale, mais ce, de façon très respectueuse si vous êtes en désaccord s’il vous plaît !

    Merci 🙂

    Répondre
    1. Angélina

      hooo combien je vous comprend!!!!!!qlq1 de 100%genial on a tendance a s’ennuier non????c pour cela qu’on a tjrs besoin de ce « bad boy »

      Répondre
  102. Francine Huneault

    Moi quand j’aie eue mes 11 ans j’aie débuter mes menstruations et ma mère n’as plus voulue que je m’assoie sur les genoux de mon père car ils ne voulais pas que les gens pensent que mon père me tripote ( abuse de moi ) ils me l’ont très bien expliquer mais à 11 ans cela étais pour moi , mon père ne m’aime plus , et j’aie traîner cela pendant des années jusqu’au jour ou j’étais seule avec mon père on n’a discuter et ayant 32 ans j’aie mieux compris et nous avons pleurer . Mais je n’aie eu que des hommes qui n’allais pas avec moi , je croie que j’aie conserver au fond de moi ce rejet de mes 11 ans et je vit seule depuis un an en juin et avec mon ex cela n’as pas plus fonctionner et pourtant c’est un homme extraordinaire . Je sais que je doit surmonter cela et lâcher prise mais c’est tellement pas facile j’aie 63 ans dans peu de temps et je suis malheureuse depuis au moins 10 ans .

    Répondre
  103. rouffiange josiane

    vôtre article me fait comprendre avec logique ce que je n’arrivais pas à définir à mon moi intérieur —-merci——

    Répondre
  104. sasoupette

    Quand on comprend que le monde est une représentation de notre intérieur, chaque relation aussi douloureuse soit elle devient lumineuse; Vous etes jaloux, en quoi l’autre vous appartient, en quoi les actions des autres doivent vous affecter? Ne pouvez vous pas développer votre interet pour vous meme, que celui pour l’autre? L’égo en équilibre avec le soi supérieur, c’est savoir alterner la pensée de soi et de l’autre à la fois dans ce que l’on souhaite! Les hommes ou femmes que nous attirons sont le miroir de nous meme, alors pourquoi vouloir sombrer dans le pessimisme le plus total? Devons nous hair quelqu’un qui nous a violé, trahis ? Ou n’est il pas plus simple de faire preuve d’humilité en reconnaissant que c’est une ame qui souffre plus que nous! pourquoi perdre confiance face aux milles et uns hommes plus beaux et plus créatifs plus inventif que nous ? N’est il pas plus simple de penser que nous sommes à nous seule une partie unique de dieu et ce faite incomparable car nous nous fondons dans le tout et que nous devrions seulement cherché à faire grandir notre etre pour etre chaque jour plus lumineux malgré les colères, les peurs, les angoisses ( la sagesse divine est omniprésente, il suffit d’écouter son ame et on retrouve son chemin et la souffrance cesse) La solitude, les échecs répetitifs, les abandons, les viols ecT…. oui ça m’a fait souffrir mais aujourd’hui je suis capable de voir la lumière dans l’obscurité, je suis capable de vaincre mes phobies en me forcant à les affronter, je suis de nouveau capable de faire le vide, de jouir de la vie en ayant la force d’une guerriere dans le coeur d’un enfant, d’enchainé les expériences sans avoir d’amis terriens à qui me confier car je sais que ma famille spirituelle est grande, qu’elle m’aime immensément et que je suis à leur image! Dieu est omniprésent, parlez lui chaque jour, rigoler avec lui, danser pour lui, vivez avec lui c’est tout ensuite le chemin vous apparaitra!

    Répondre
  105. Angélina

    oui je me suis toujours sentie vulnérable..et pas confiance en moi….et c encore le cas aujourd’hui….peut être que feu ma maman m’a bcp trop surprotégée et cela ne m ‘a pas aidée ….g toujours attirés les contraire de moi.Suis simple…mais ai bcp besoin de tendresse…de mots gentils et apaisants….et qui m’aident a avancer et non pas a reculer….je me suis toujours détestée….surtout mes réactions que j’aimerais plus osées….enfin..être moi mme….mais on vit dans une société qui n’autorise pas d’être soi mme…sans passé pour une rebelle ou une anarchiste….pourtant qd on me connait bien…on sait qu’avec moi..le doute n’existe pas!

    Répondre
  106. amel

    Oui ‘ j en suis totalement consciente ‘ dn fin je crois  »que de puis un ans, jai compris
    Le hic que de puis, j n’arrive ni a méditer ni a écrire ce qui se passe dans ma tête ni a lâcher prise, comme si ‘ en le fesant je rencontré le diable en personne’ mais des moment il suffit d oser et de regarder dans le noir que nos peur s évaporent
    Jai tjrs remis ce que jai q faire ees fois je me dis que je suis pas prête’ dautre fois je me dis que je suis sur une fausse route
    Et puis j avoyes que jai tjrs rever discrètement que klk1 maiderais ou qui le ferais pour moi, jai beau tenter de me défaire de cet idées, cest risqué? et c’est con en prenons considération le type de persoone que j m’attire loool
    Voila, je suis comme un serpent qui se mord l……….voila voila

    Répondre
  107. joelle

    bonjour
    moi je trouve votre article très parlant j’ai souffert de viol et d’abus quand j’étais enfants et je pensais avoir oublier tout cela mon père est toujours quelqu’un de très sévère est je savais pourquoi je suis allée cherchée un mari qui était tout aussi sévère est dur et cassant j’ai vécu 26 ans avec lui avant de pété vraiment un gros câble je l’ai tromper et je croyait qu’il avait de même j’ai quitter la maison j’ai vécu avec un autre homme que je croyait aimer mais non il est vrai qu’il étais pour très a l’écoute qu’il pouvait peut être m’aider a me sentir plus importante avec tous ces cadeaux mais jamais une vrai discutions toujours des cadeaux vêtement parfum resto tout ce que une femme je pense que l’ont dirait est quand je suis rendue compte que j’allais perdre vraiment mon mari est mes enfants je me suis rendue compte que je me fuyait moi est mes idées je suis revenue prés de lui il ma repris sans conditions est moi je ne comprenais pas pourquoi est j’ai sombre presque dans la folie je me suis retrouvée sur les rail du train a vouloir mourir est dans mon délire c’etais mon mari qui m’avait dit de partir est de mourir mais aussi d’attraper la main que l’ont me tendais il étais dans ma tete je n’entendais que lui je me retrouvée au urgence psychiatrique j’ai failli être colloquée est il ma de nouveau sauver est empêcher cela .je sais pas si mon mari a ete un effet miroir ou Luc l’homme que j’ai connu mais surement Luc ou encore le fait d’avoir était abusée tant de fois part les hommes en commençant part mon père mais au bout de tout ca j’ai enfin vu qui étais mon mari un homme aimant oui certe avec ses principe mais il ma permis de briser le miroir est de renaître a la vie est j’espère garder en moi cette nouvelle image qu’il me renvoie car la je suis enfin apaise est guerrie

    Répondre
    1. Alexandra

      Bonjour Joëlle,
      j’ai envie de vous dire « bravo » pour avoir réussi à traverser tout cela, et aussi à quel point vous avez de la chance d’avoir un mari qui vous a porté cet amour inconditionnel. C’est si rare !
      Mais cela signifie que vous étiez à la hauteur de cet amour aussi…
      C’est une chance rare, il vous a sauvée, vous le dites vous-même… merci pour ce témoignage qui donne de l’espoir.

      Répondre
  108. raymonde

    Merci pour ce commentaire, je m’y retrouve complètement, aujourd’hui je travaille pour retrouver mon moi mais je rencontre encore des situations similaires pas grave je dois les mettre de cote et savourer juste le moment présent sans me préoccuper de situations similaires.

    Répondre
  109. Olivier

    Bonjour,

    Depuis que j’ai mis de côté mon égo au profit de mon âme je suis plus joyeux.
    J’attire plus les filles car je pense elles sont plus réceptives à l’énergie qui se dégage de mon aura,
    c’est par pour rien qu’on parle d’intuition féminine. Mon âme me rends meilleur, j’ai décidé de faire le
    bien autour de moi, en faisant des trucs simples comme des sourires, car quand quelqu’un reçoit un
    sourire en général, il le donne à une autre personne. Evidemment l’amour est plus présent en moi.

    Répondre
  110. meiller

    Etre soi est effectivement bien le plus important ! Ceci nous permet de ne pplus faire l’autruche ou prétexter que nous étions sous influence d’autrui, mais qu’on ne pouvait rien faire . Alors, cultivons notre âme et nous serons en harmonie avec tous les êtres de cette planète !
    Didier

    Répondre
  111. Juste

    La Vérité c’est que la psychologie est une création de satan pour séduire les âmes loin du Dieu Tout Puissant… revenons a notre créateur qui lui seul est parfait et qui nous aidera a marcher sur le chemin de la sainteté et a ne pas succomber aux nombreuses tentations de la chair et des pieges de satan (qu’on a changé en mot ego). Sachez que le rationalisme est une maladie dont notre epoque souffre sans en avoir conscience. Satan le Prince du monde, le séducteur a inspiré Freud qui est un athé…
    gouter au fruit de cet arbre ne vous menera qu’a votre mort spirituelle. Laisser les enseignements de Jésus Christ le Sauveur vous ressusciter de cette mort spirituelle, vous sentirez en vous l’Amour de Dieu, l’Amour, cet Amour inconditionnel dont notre âme a tant besoin pour se nourrir… en Effet Dieu notre créateur est notre source inepuisable, notre eau qui ne donne plus jamais soif, Celui qui est TOUT . La psychologie nous fait croire que nous sommes Dieu, tout comme le serpent tenté Eve de manger du fruit pour être semblable a Dieu c’est la mort que l’Homme a gagner…. et a chaque temps cette scene se rejoue… Il y a toujours des personnes se faisant séduire par Satan. Le serpent a toujours poussé l’Homme a la desobeissance et la rebellion contre Dieu. Mais Dieu par sa Sagesse Infinie et par sa Patience et Misericorde a envoyé ses prophetes, ses messagers pour avertir l’Homme de ce qu’il gagnera a le desobeir…. redevenons des enfants innocent et ecoutons notre Père Celeste qui sait ce qui est bon pour nous, les enfants ne sont pas rationnel, ils sont ignorant et se laissent conduire par le Père, il fait confiance a son Père veut tout le bien pour son enfant qu’il a mis au monde, Lui seul Aime son enfant, la chair de sa chair.

    Que Dieu le Tout Puissant vous bénisse.

    Répondre
  112. Mélanippe

    Bonjour, je suis d’accord avec l’ensemble des commentaires, mais pour vraiment atteindre le « soi » supérieur, il faut d’abord faire le détour par notre histoire et dénouer tous les noeud un à un pour les retisser afin de faire refleurir l’arbre intérieur. Bien conduite, une psychanalyse peut accompagner ce travail. Quand le chemin est accompli et qu’en alchimie, nous atteignons ce stade ultime qu’est l’Albedo », il est même possible d’entre en communication totale avec l’univers et vivre en synchronicité avec les événements du monde.

    https://www.google.be/search?q=albedo&oq=albedo&aqs=chrome..69i57j0l5.10539j0j7&sourceid=chrome&ie=UTF-8.

    L’Ego nous force à l’action, le soi nous porte vers le lieu qui nous convient.

    Répondre
  113. Marita

    Ils nous faut une grande dose d’humilité et de courage pour regarder nos partes ombres et les accepter comme notre propre création à partir de là nous pouvons expérimenter, si nous le désirons, une nouvelle réalité.
    Comme des êtres souverains c’est à nous de nous occuper des blessures de l’enfance et créer le baume de la guérison à travers l’amour et le pardon, premièrement envers nous mêmes et ensuite vers les autres.
    Nous sommes UN, si tu guérie, moi et nous guérisons

    Répondre
  114. J M H

    C’est très bien formulé. Maintenant comment identifier mes blessures anciennes ?
    Je pense que mon Soi supérieur sait que je suis très digne, très sensible, créative, connectée à la nature et à l’univers.
    Que je suis assez forte pour affronter ce qui vient à moi, que je mérite un grand et bel amour.

    Répondre
  115. nanie

    Je ne rencontre que des hommes qui me trompent, ils disent m’aimer, vouloir construire avec moi… mais me trompent et finissent par partir avec une de leurs maitresses et reussisent leur vie sentimentale avec ces dernieres! Quand je m’appercois que je suis trompee je reste et j’essaye de comprendre mais je me fais du mal car je n’ai plus confiance et essaye quand meme encore de rester et comprendre… en bref, je ne lache rien, je m’abruti dans ces relations nocives…
    Un fois la relation terminee, j’ai mal, me sens seule et recherche encore le contact malgres tout.
    J’ai beau rechercher au fond de moi, je ne trouve pas la solution qui m’aiderais a partir quand je commence a comprendre que c perdu d’avance!
    Pourquoi est ce que je reste attachee a ce genre d’homme qui me trompent?

    Répondre
  116. mathieu AG

    Bonjour
    C’est une excellente analyse.
    Merci pour cet réflexion, je m’y retrouve totalement.
    Bonne suite.

    Répondre
  117. Ben

    Trop classe, jolie synthèse !
    Un tips : Avec un peu D’hoponopono chaque jour, les murmures du soi supérieure se font grandir .

    Répondre
  118. musulman

    bonjour.c est claire votre texte la.même pour un musulman pratiquant ma religion n explique pas cette souffrance aussi aisément.merci.nous souffrons donc nous évoluons..ne pas souffrir c est stagner spirituellement d ou les mauvais choix et une vie d incertitude..moi au lieu de la méditation j utilise DHIKR. c est prononcer certaines mots ou phrases 100 ou jusqu a 100 0fois.dans la paix et la conscience.quand j utilise le DHIKR pendant 1 heure ou plus.je me sens sortir de la prison de mon corps et même de la terre pour me connecter avec la grande source créateur d univers..les phrases comme..(louange et gratitude a Allah maitre d univers…100 fois ou plus..o toi Allah possédant toute chose et moi ne possédant aucune chose 100 fois..o Allah ton pardon est plus grand que mes erreurs ..ta miséricorde plus utile que mes efforts.100 fois ou plus..o grand dieu que la paix et salut sois sur l âme de tous tes prophètes 100fois..le pratiquant tous les jours une heure au matin et une au soir ça donne une paix et légèreté bienfaisante.et même dans les rêves tu vois de belles choses

    Répondre
  119. FAGU David

    Pour moi, pour trouver un vrai compagnon, celui ou celle qu’on a toujours rêvé avoir, c’est de se retrouver d’abord avec soi-même, le vrai compagnon de route celui qui est, qui était et qui sera toujours, c’est premièrement sois-même. « SOYEZ LE REFLET DE VOTRE PROPRE IMAGE INTERIEURE , LE VRAI REFLET » et on attirera celui ou celle qu’on aime. La Beauté intérieure est le plus beau reflet de l’Univers qui t’a été donné, vie là pleinement et sois heureuse ou heureux d’être ce que tu es………..Qui est la Personne la plus importante au Monde? = C’est toi. Une fois qu’on a reconnu cette Bonté, Beauté et Vérité en sois, on devient apte à trouver le vrai Bonheur, le Bonheur est là, il a toujours été là, à nous de le chercher à l’intérieur d’abord et de le trouver à l’extérieur. N’est-ce pas beau de trouver le vrai compagnon, celui ou celle que notre moi intérieur à tant désiré et que l’Univers à préparé pour notre vrai Bonheur…………Te aroha ia rahi Tavita NUI

    Répondre
  120. Michel

    Bonjour.

    J’ai l’impression que j’attire des ‘femmes manipulatrices’. Je n’aime pas mettre les gens dans une case car ça peut paraître de la facilité pour expliquer les choses, mais là…
    J’ai l’impression en fait que deux choses se répètent.

    1) Tout d’abord, en huit ans, j’ai attiré trois fois des femmes (dont deux que je qualifie de ‘manipulatrices’) qui avaient été ou étaient intéressées par mon frère, qui a beaucoup plus de facilité que moi à séduire (je manque de confiance en moi, alors qu’il est très à l’aise avec les gens) mais qui n’est pas commode une fois la relation établie (il est je dirais un peu jaloux, ‘parano’). J’ai eu trois fois l’impression, sans en être sûr à 100 %, tout est là, qu’elles m’utilisaient pour le rendre jaloux, ou qu’elle voulait sortir avec moi par défaut pour celle qui m’a semblé plus honnête. Je ne suis pas dragueur du tout, sûrement séduisant, chaque fois ce sont elles qui sont venues à moi (ce qui est donc très tentant au départ mais vite gênant).

    2) J’attire des femmes vraiment manipulatrices, c’est-à-dire qui utilisent mes points faibles (dont la serviabilité, la timidité) et semblent juste vouloir faire du mal, aussi dingue que cela puisse paraître. Cela fait donc deux fois que je rencontre des femmes manipulatrices avec le schéma que j’ai décrit en 1) dans ma vie, plus une troisième au travail (ma supérieure hiérarchique).

    Dîtes-moi ce que vous en pensez s’il-vous-plaît.

    Répondre
  121. Fabienne

    Bonjour,
    merci pour cette explication que je supposais depuis bien longtemps et qui est enfin limpide. Je pense que j’ai un grand ménage d’automne à faire ( saison et âge…) J’ai déjà perdu beaucoup de temps et d’énergie à vouloir, à prétendre aider des gens qui ont eux-mêmes de sérieux problèmes avec leur ego blessé… Nous nous reconnaissons dans les mêmes blessures et les mêmes souffrances, n’est-ce-pas? Je pense aussi qu’avant de se reconnaître, il conviendrait déjà de se connaître soi… Ce que j’ai identifié en moi, c’est une énorme carence affective en lien avec la dépendance alcoolique de mon père. Cette addiction, au sein de notre famille, a fait de moi, l’aînée, l’aidant naturel de tous et de tous les instants… Par suite, je me suis orientée vers ce que je maîtrisais le mieux: le soin au autres et suis devenue infirmière. Alors que très naturellement, j’avais plutôt des prédispositions artistiques et une forte attirance pour les grands espaces… Bref… Surtout avoir un métier utile aux autres … Plus tard, je n’ai fait que rencontrer des partenaires qui avaient de près ou de loin un problème avec l’alcool. Non, ce ne peut être un hasard! Je sors à peine d’une relation de ce genre qui vient de me bouffer deux années de ma vie… Je pense avoir compris! Et avoir surtout compris qu’il serait temps d’avoir compris! Aujourd’hui, je veux me consacrer à ce qui me fait du bien. Pour moi mais aussi pour être dans une relation authentique et déculpabilisée envers autrui…
    Alors, merci à vous qui nous avez offert cette explication et merci aux lecteurs pour tous leurs témoignages .

    Répondre
  122. Babou

    je pensais avoir tellement d’amour en moi , de confiance en moi ,l’envie de réussir dans la vie que je pensais que cela était suffisant pour deux . j ‘ai mal choisit mes partenaires , j’ ai été humilié , frappé , insulté, menacé , des menaces de morts , ma maison cassé, j’ai eu des arrêts de travail avec certificat médical , aujourd’hui je suis divorcé , je trouves que j’ai été forte pour passer ces épreuves . J’ai la gorge serrer , le souffle coupé ,et des larmes qui coulent lorsque j’écris car cela fait remonté de mauvais souvenir impossible a effacer.A ce jour , ma vie est stable , car je vis seule depuis 10 ans , c’est comme cela que je trouves un équilibre , j’ai tellement eu besoin de retrouver une paix intérieur , le calme autour de moi ,être tranquille , de vivre paisiblement et a mon rythme , m’a permis de me sentir plus sereine , de comprendre mes erreurs. Au départ de notre relation , j’ai vu ces gros défauts,(en fait il était mon opposé ) , et j’ai pensé que j’avais suffisamment d’amour en moi , pour balayer ces épreuves.Et je suis arrivé au bout de 7 ans de vie commune à l’épuisement de mes ressources . il m’a tout pris , vider , même mon argent . Bref, a 40 ans je suis reparti à zèro dans la vie , je n’ai toujours pas trouvé de partenaire de vie , car je suis ultra méfiante dans mes propres décisions , de le futur choix du partenaire . Car je sais que le prochain devra m’apporter amour joie , me combler de tendresse et de douceur , de respect . En bref , il devra être parfait pour que je décide de revivre une prochaine histoire . Car je me méfie de mes propres émotions , car je devrais l’aimer mais il devra lui m’aimer encore plus fort et l’amour nous fait perdre la tête , la raison , et faire attention de ne pas retourner dans ce schéma d’homme qui ne me correspond pas . 10 ans de célibat pour retrouver une stabilisation , une guérison . A moi , maintenant de me prouver que je suis capable de faire les bons choix de vie , de partenaire . je sais ce que je ne veux plus . et je ne laisserai pas mes émotions  » cette fusion amoureuse des débuts » prendre le dessus . je serais plus objective , pour voir son mode de vie , étudier sa personnalité , et je prie pour ne pas retomber sur un pervers manipulateur agressif.Je préfère encore rester seule que de refaire cette erreur .

    Répondre
  123. colnard

    Merci pour cette difference entre le petit soi et le soi spirituel ! cela éclaircie bien la dualité que l’on ressent parfois au fond de soi .
    J e suis persuadée que lorsqu’on laisse de coté son petit soi , son égo et que l’on se connecte à son soi spirituel déjà on peut ressentir une véritable bien être et l’on voit que l’on peut s’aimer vraiment et c ‘est en s’aimant vraiment , en ouvrant son coeur à la pleine conscience de ce que l’on est vraiment ,en ajustant son coeur à son âme , son soi spirituel que l’on connaît enfin la plénitude , le bonheur et qui sait l’Amour !!! mais il faut souvent pour le réaliser une épreuve difficile ,pour moi la rupture d’avec mon mari après 40 ans de vie commune pour s’intérioriser et voir l’importance de l’égo dans nos vies .
    Courage à tous ceux qui sont dans l’épreuve et merci de tout coeur pour cet article

    Répondre
  124. BIET

    bonjours je ne sais pas si ce que je vais ecrire a quelques chose a voir avec le sujet mais voici ce que je pense . IL Y A QUELQUES MOIS A LA SUITE D UN BURN OUT et les desagrements qui vont avec je suis deceder pendant quelques minutes . DEPUIS JE j ai une autre vision de la vie , de ma personne et surtout la vision que j ai des gens . J AI DU MAL a etre avec certaines personnes qui je croyais etre des amis et par contre me trouver des points commun avec des gens que je n appreciais pas avant . LE SIMPLE FAIT DE LEURS PRESENCE ME RASSURE POUR CERTAIN ET POUR D AUTRE M ECOEURE . je ressent enormement le « contact » j ai ete tres longtemps sous l emprise d une manipulatrice narcissique perverse et croyer moi j en ai baver . IL Y A QUELQUES CHOSES EN MOI QUI ME DIT DE COMBATTRE CE GENRE DE PERSONNE DE LES AFFRONTER ET SURTOUT DE NE PAS FUIR

    Répondre
  125. Omar Merini

    un tout grand merci pour ce texte ,dans lequel je retrouve vraiment,après mon divorce j’ai eu quatre relation qui se ressemble quasi identique,dans lesquelles j’ai souffert énormément ,et le souci c’est que je n’arrive pas à mettre un terme à une relation malgré ma que je suis conscient de cette souffrance.pour l’instant je suis dans une relation la plus pire de ma vie ,mais je n’arrive pas à trancher et de dire stop,je sens effacer mon vrai moi a disparu.

    Omar

    Répondre
  126. Nadi

    Bonsoir,
    c’est Nadi,
    Bravo pour cette synthèse constructive.
    Il me semble que la présence du « petit soi’ et du « soi spirituel’ permet de garder notre côté humain;
    aussi, la présence du « soi spirituel’ permet de nous récupérer lorsque nous nous retrouvons en chute libre avec notre »petit soi ».

    Je continuerai à vous lire
    Merci bcq

    Répondre
  127. une femme blesse qui aime...

    bonjour a vous,
    je regardais vos poste qui sont tres complet et je voulais votre avis et conseille , je sort d une relation de 2 ans avec un homme que jai aimé et que jaime toujours , bien que sa sois maintenant impossible.. il est un manipulateur narcissique et jai decouvert ya peu de temps que pendant 2 ans il me mentais aussi bien droit dans les yeux que c je taime , au fil du temps il y a eu de nombreux petit manque de respect envers moi bien que imparfaite moi aussi je me suis vraiment donner et l effort ou le gout de travailler sur ma personne ne me derange pas , le victimiste , le mensonge , le manque de respect , hypocresie en revenge moi qui a depuis l enfance une certaine carance face a l abandon je suis aujourd hui tres mal en point car je ne copmprend pas la situation m. fuit dans un mutisme prolonger sans jamais de retour sur la situation ou lui -meme .. vous l aimer tout de meme me dirai vous effectivement ce n est pas lui que je repousse mes les attitudes qu il emprunte son toxic en soi ,je l aime car malgres tout , malgres que appret decouverte de plusieurs fake je suis quelques peu perdu entre ce qui etait vrai ou pas ..bref ! il est partie a plusieurs reprices pours appret revenir langoureux quelques semaine et c etais a nouveau du pareille mais chaque aucune explication comme je l aime et que je crois que sous c multiples couches d ego et de blessures mon prince yt est enterrer me dirai vous ! effectivement mais il est la au loin.. je ne peux pas supporter de 1 le mensonge et injustice carence de la balance que je suis et et en tant que empathe je ne peux le voir souffrir sans rtien faire pendant plus de 3 jours car sa douleur m e fait mal meme si je sais que ce n est pas mes combats la journée ou je lui est dit jetaime c la journée ou je lui jurais solidarité , en oct il a demander ma main et le 22 dec il repartais sans savoir ce qui ce paSSE ENCORE DANS UNE CRISE AGRESSIVE DRAMA il a flamber ma robe de chambre la il me qui via fb ya 1 sem et ya quitter le 22 dec et a refuser de me parler et sachant tres bien que je ne peux fermer de plaies sans avoir et comprendre la problematique de base.. la il controle ma connection 90 % du temps et ecris un jour avant st-valetin en couple 2 jour avant essaye de revenir … oui je crois que la blonde est un plasebo bien que dans ma detresse le jour meme jai tout cru et je me suis fais du mal et pronne m aimer moi je sais pas si je peux y croire car je crois pas qu on agis comme ceci par amour .. je n en dirai pas plus car mon but est pas d en faire une imaGE NOIR .. JAIMERAIS TELLEMENT QU IL ACCEPTE de ce faire face afin de lacher l ego de …. qui n a aucune place entre un couple sauf sa destrution et des donner erronés … il me manquew beaucouyp et je sais qu il lira ce poste et vos conseil si sa peux l aider a prend son envole vers un bonheur .. malheureusement vous etre juste un humain car je vous dirais vous pouvez me le reparer et rendre svp ou demander a madame cignogne de le larguer juste ici ou ya mon coeur .. je ne suis pas dependante affective jaime ma solitude mais celui la est le miens et ma drogue mais je ne vais pas le retenir meme si je le voudrais 5temps car le travail confiance qui doit etre reparer entre nous est de trop grande l abeur view son devoument et determination , l ego gagnera , ce n est pas homme a se battre il est type a fuir donc tout est un eternelle recommencement dans sa vie que les decors et acteurs change mais le reste c pareil car la lessons de vie a pas ete saver donc pas moyen d aller plus haut .. un gros merci de votre attention ….

    Répondre
  128. falbala

    oui, ce que vous appelez le soi spirituel c’est en fait l’amour de soi, la confiance en soi, si l’on a cela on attirera les « bonnes » personnes. ce qui est difficile c’est de soigner son ego. quand on a manqué d’amour enfant, c’est difficile d’en guérir vraiment. il en reste toujours des séquelles, une fragilité…

    Répondre
  129. Emmanuel D

    Bonjour à toutes et à tous !
    Je m’appelle Emmanuel et je suis thérapeute.

    J’aimerais faire un commentaire à propos de la partie suivante du texte :
    « C’est une partie frustrante du processus de croissance ! Mais pensez-y de cette façon : vous réactivez vos blessures pour pouvoir enfin les guérir. Nous ne pouvons pas guérir ce que nous ne ressentons pas ; nous ne pouvons pas guérir des choses dont nous n’avons pas conscience ! Le sentiment désagréable doit faire surface pour que vous puissiez grandir au-delà. »

    Je ne suis pas tout à fait d’accord lorsque vous dites qu’il n’est pas possible de guérir les blessures inconscientes.
    Avec l’hypnose, le travail transgénérationnel, les soins énergétiques et la lecture des anales akashiques et des vies antérieures, il est tout à fait possible de travailler, de guérir, de dépasser et de transformer des blessures et des mémoires inconscientes, sans avoir la nécessité d’en prendre conscience.
    Le fait que cela reste inconscient sera même, quelques fois, une nécessité et une sécurité que l’esprit mettra en place à cause de l’intensité des émotions. Dans ce cas-là, le fait de conscientiser les blessures ne fera que provoquer une instabilité de notre être et ça, notre inconscient ne le permettra pas et les blessures resteront inconscientes. Pour autant, le travail sur ces dernières sera bien sûr tout à fait possible.
    Inconscient veut seulement dire « en dehors du champs de conscience », ce qui est donc bien différent « d’inaccessible ». Et c’est pour cela qu’avec certains outils (comme ceux cités ci-dessus), il est possible d’y accéder de manière indirecte et de travailler dessus sans aucun problème et en toute sécurité.

    Merci pour cet article très bien écrit et très bien fait.

    A bientôt !

    Répondre
  130. Lynda Khalechnicov

    D’abord merci pour ce que tout ce que vous dites ça m’aide vraiment beaucoup …

    Répondre
  131. Sophie

    Je vous remercie pour cet article,
    Je subis une pression De folie à la maison, la même chose avec mon ex.. Ça décrit ma situation actuelle j’ai tellement envie De sortir De cette bulle et passer à autre chose

    Répondre
  132. Hégui

    Je vous remercie de cet éclairage qui me permettra désormais de mieux appréhender les choses afin de mieux me projeter dans le positif

    Répondre
  133. Moreau

    Tout ce qui ne remonte pas à la conscience se traduit en destin
    Carl jung
    Vulgairement on peut le traduire en  » tant que tu n’as pas compris la vie te servira le même plat »
    et oui si votre thèse peut aider à aller dans ce sens alors je prends
    Merci

    Répondre
  134. Denise

    je viens de faire cette expérience et comme j’essaie de pratiquer ma spiritualité consciemment…………….apres quelques jours j’ai pris conscience que j’ai été attirer a cause de mon orgueuil…………….comme j’ai énormément travailler sur mon égo pour apprendre l’humilité qui ne veut pas dire non plus l’effacement……………..j’ai relacher ma vigilance et me suis fait attraper ………………..heureusement j’ai pu mettre fin a cette mauvaise relation assez tôt pour me reprendre en main MERCI MA STE. DIVINITÉ

    Répondre
  135. Thys

    Très intéressant cette explication sur cette dualité, elle permet de prendre conscience et d’éloigner les personnes qui ne sont pas bonnes pour nous …

    Répondre
  136. mara

    Après 9 ans dans le mariage avec mon mari avec 3 enfants, mon mari a commencé à sortir avec d’autres femmes et m’a montré l’amour froid, à plusieurs reprises, il a menacé de divorcer, quand je voulais lui poser des questions sur sa liaison avec d’autres femmes, J’étais complètement dévasté et confus jusqu’à ce qu’un vieil ami à moi parle d’un médecin d’amour nommé DR Goko qui aide les gens avec leur relation et leur problème de mariage, elle me présente à ce médecin qui m’aide vraiment quand je l’ai contacté. de retour dans 48 heures, alors il a commencé à s’excuser, maintenant il a cessé de sortir avec des femmes et il est avec moi pour de bon et pour de vrai. Contactez ce docteur d’amour dans le rapport ou le problème de mariage et trouvez toutes sortes de problème que vous trouvez difficile à résoudre et il mettra une solution durable pour eux. Voici son adresse e-mail, (dr.gokosspiritualcaster@gmail.com

    Répondre
  137. sophie

    merci pour ce texte qui aide à grandir, à s’accepter et à comprendre pourquoi nous allons vers de mauvaises personnes….
    reste encore beaucoup de choses à résoudre !

    Répondre
  138. Randrianasolo

    Je parvient, à avancer aujourd’hui, à cause du passé .( l’arbre est devenu une immensité ) de pervers ,
    80% des femmes sont perdu à cause de leurs beauté.
    80% des hommes sont (malin) à cause de cela, manque intéllligence, ( faculté de comprendre tout Simplement ).
    Car aujourd’hui pour réussir, il faut être !
    Malicieux / Malicieuse de l’identité Spiru *
    Plein de ruses pour sont propre Amour ( sournois qui rend difficile de comprendre le soi.
    Malheureusement beaucoup sont partis sans faire la facultatif de leur usages librement (Respect est le ressource de vie )
    Voilà : les bonnes pratiques qui font vivre la fleur multicolore sous mes yeux.
    Tout phrases sont phares, source des écritures.
    Il faut être tordue pour comprendre maintenant ( la droiture , loyauté ; va la chercher, juste pour épargné ton Âme.

    Répondre
  139. Randrianasolo

    Je parvient , à avancer aujourd’hui , à cause du passé. ( l’arbre est devenu une immensité) de pervers,
    80% des femmes perdu à cause de leur beauté .
    80% des hommes sont (malin) à cause de cela, manque intelligence , faculté de comprendre tout Simplement).
    Car aujourd’hui pour réussir, il faut être !
    Malicieux/Malicieuse de l’identité Spiru*
    Plein de ruses pour sont propre Amour ( sournois qui rend difficile de le Soi.
    Malheureusement beaucoup sont partis sans faire la facultatif de leur usages librement ( Respect est la ressource de vie)
    Voilà : les bonnes pratiques qui font vivre la fleur multicolore sous mes yeux.
    Tout phrases sont phare, source des écritures.
    Il faut être tordue pour comprendre tout choses de maintenant ( la droiture , loyauté ; va la chercher, juste pour épargné ton Äme

    Répondre
  140. Vln

    Mes sincères amitiés,

    L’amour en moi s’est relevé par amour de Dieu, par accomplissement de ses commandements.

    En obéissant à ce qu’il nous a également interdit…
    Ainsi nous sommes fier de nous.Et je vous le dit, dieu donne et reprend a qui il veut.
    Et a qui il place son amour, il ordonne à ses anges de nous aimer également et nous comble (Dieu) d’un sentiment de paix et d’amour.

    Je souhaites sincèrement à tous de s’evertuer en son nom et ainsi nous vivrons tous harmonieusement.

    Bien à vous qui oeuvrez pour la paix.

    Prenez garde car j’ai décelé parfois des erreurs que vous commetez et vous pouvez égarer des personnes par ces erreurs.

    Si vous voulez je peux vous aider si dieu le veut 😊 paix sur vous.

    Répondre
  141. Genot Vincent

    J’essaie au maximum de ne pas être influencé, blessé, dépendant etc, etc… de ce que les autre disent et pensent de moi, y compris dans les relations d’amour. Rester fidèle à moi-même pourrait être ma devise. Oui, j’essaie de rester qui je suis en toutes
    circonstances. Le sage se fout de ce que les fous pensent de lui. Je recherche la Vérité, car seule la recherche de la Vérité mne à la Vérité.

    Répondre
  142. david

    Peut-être que nous attirons des gens qui ont des besoins qu’ils cherchent, comme nous tous, consciemment ou inconsciemment, à combler, à pallier, en se tournant vers l’extérieur…Quand ces gens nous croisent, nos blessures, nos faiblesses? leur montrent que nous pouvons combler un de leurs besoins, parce que cela répond à un de nos propres besoins, ou notre faiblesse est comme une fuite d’énergie dont ils peuvent s’abreuver, ou…ou…
    C’est comme du vampirisme.

    Tant qu’il n’y a pas de vraie prise de conscience de la part du « vampire », pas de travail sur soi d’enclenché, il reste tourné vers l’extérieur, il pompe, il pompe…Et quand il y a rupture, il lui faut vite trouver une autre source…

    C’est un cercle un peu vicieux, car s’il se tourne vers l’intérieur pour panser sa blessure et ne plus avoir ce besoin, pdt un temps, il sera dans le besoin, sans pouvoir le combler. En manque…S’il refuse la souffrance qui accompagne forcément le travail intérieur (la souffrance à mon avis est un signal, si on refuse le signal, comment savoir ce qui nous fait souffrir…), il craque, et recommence son vampirisme.

    Vampirisme est un mot très dur, bien souvent c’est un comportement inconscient, sans volonté consciente de faire du mal. Et bien que les « vampires » sentent la souffrance créée chez l’autre, ils sont dans un besoin tel qu’ils peinent à lutter contre ce fonctionnement.

    On peut généraliser à tout ceux d’entre nous qui préfèrent pallier un besoin en cherchant à l’extérieur plutôt que d’affronter une solitude, pourtant nécessaire pour apaiser sa blessure…Puisque l’extérieur fait du bien, pour s’exposer à une souffrance dans la solitude? Tant que çà fonctionne….Une fuite en avant…Il n’y a pas tjrs vampirisme, c’est aussi souvent un échange, avec les amis, les copains, c’est plus des coéquipiers. Quand la demande est trop supérieure à l’offre, il y a risque de vampirisme.

    J’ai été amené à la solitude, une solitude choisie et subie. Depuis très longtemps….j’ai énormément compris de moi, bcp évolué, en ai tiré bcp de bénéfice, des améliorations dans ma vie, j’ai accès à ma sérénité.
    Et j’arrive je pense au noyau dur de mes tourments. Là, j’en bave, la solitude me pèse me pèse. Plus je creuse, plus j’évolue vers du positif, mais plus les questionnements sont violents. Je me dis parfois que je suis con, je devrais arrêter de me poser des questions, et tant pis si je re-deviens inconscient…Mais j’ai enclenché le travail, la douceur cotonneuse de l’insouciance ne m’est plus accessible, je dois continuer…Heureusement qu’il y a régulièrement, et de plus en plus souvent, des moments de vraie paix intérieure, limite une douce extase de la vie, çà repose, et çà motive pour continuer, çà donne confiance.
    Mais c’est dur de replonger dans le doute, de se remettre au travail…

    Bon, je crois que j’avais envie de parler 🙂 Ai un peu digressé…

    En tout cas, merci, j’aime bien vous lire, çà me fait me sentir moins seul, c’est apparemment normal de galérer :-))

    Répondre
  143. SANDRA

    Merci pour ces informations, qui m’ont éclairées, et dorénavant, je vais moins penser à ce que l’autre pense de moi et m’investir dans une relation basée sur l’échange de façon plus naturelle, avec moins de questions sur moi même, sur mon égo …

    Répondre
  144. Coco

    Petit soi et grand soi et si j’ai bien compris raison et coeur et il est important de prendre le recul nécessaire afin de nous respect soi même afin que les autres puissent nous respecter. Et si j’ai encore bien compris la sagesse étant de trouver en nous l’equiLibre indispensable en soignant nos failles afin de n’en plus attirer des personnes qui ne nous correspondent pas .

    Répondre
  145. Corinne

    Petit soi et grand soi et si j’ai bien compris raison et coeur et il est important de prendre le recul nécessaire afin de nous respect soi même afin que les autres puissent nous respecter. Et si j’ai encore bien compris la sagesse étant de trouver en nous l’equiLibre indispensable en soignant nos failles afin de n’en plus attirer des personnes qui ne nous correspondent pas .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *