Aider les autres peut créer une dépendance qui peut devenir destructrice

de | 13 novembre 2018

Aider les autres

Image crédit : depositphotos.com

Aider les autres peut créer une dépendance qui peut devenir destructrice

« La guérison n’est pas une relation entre le guérisseur et le blessé. C’est une relation d’égal à égal. » Pema Chodron

Quand j’ai terminé mes études, je me suis démené pour obtenir un visa de travail afin de pouvoir rester dans le pays où j’ai étudié.

Mais ensuite, ma mère s’est retrouvée dans un scandale politique et, sans trop réfléchir à la mesure dans laquelle cela modifierait mes projets de vie, j’ai sauté dans le premier avion pour être à ses côtés.

Est-ce qu’elle aurait été effondrée sans moi? C’est une femme forte, donc j’en doute fortement.

Mais il y a encore quelques mois, je croyais ceci :

lorsque ceux que nous aimons sont blessés, leur douleur est la priorité absolue, et quels que soient nos objectifs et nos rêves, ils ne sont rien en comparaison.

Je croyais que l’amour signifiait que l’on devait toujours répondre aux besoins de l’autre personne.

Et cette forme de sacrifice de moi m’était venue naturellement (je me suis toujours comporté de cette manière même en étant enfant), c’est une belle qualité, n’est-ce pas?

Êtes-vous un aidant naturel?

Vous saurez rapidement si vous avez ce trait, car les gens vous racontent souvent leurs secrets quelques minutes après votre rencontre.

Lorsqu’une une personne vient d’avoir un accident de voiture ou de rompre avec son partenaire, vous enroulez vos bras autour de lui et pour la première fois de la journée, son corps se détend totalement.

Les gens vous disent qu’ils sont à l’aise en votre présence.

Aider les autres peut créer une dépendance. Vous pouvez commencer à avoir l’impression que le seul moyen de montrer votre amour est de vous prosterner face aux besoins des autres.

Oh, tu as des problèmes d’argent? Attends, je vais envoyer mes économies sur ton compte bancaire et tout ira bien.

Oh, tu es encore célibataire? Attends, je t’ai préparé avec un rendez-vous avec le fils de mon voisin.

Quelle que soit ta maladie, j’ai une solution pour toi!

Nous pensons que guérir toutes les blessures que nous voyons n’est pas seulement naturel et agréable, mais que c’est notre mission sur cette planète.

Quand vous portez ce gène, guérir d’autres personnes peut facilement devenir une identité destructrice.

Vous allez vous martyriser encore et encore pour respecter le quota invisible de vies sauvées qui flotte au-dessus de votre tête.

Vous allez analyser de façon obsessionnelle de quelle manière chaque choix que vous faites peut avoir un impact sur votre entourage.

Votre compréhension de l’amour est devient faussée. L’amour ressemble maintenant à une chaîne de sacrifices implacable.

Vos pensées peuvent ressembler à ceci:

-Si je ne l’aime pas avec ma présence constante, cette personne se sentira seule et triste.

-Si je ne l’aime pas avec mon œil attentif qui observe tout, il tombera malade à nouveau.

Parfois, l’amour nous demande d’investir notre énergie et notre temps pour nous occuper de la douleur de quelqu’un d’autre.

Mais nous ne devons pas investir 100% de notre temps.

Si vous constatez ce type de comportement dans l’une de vos relations, réfléchissez à ce qui serait nécessaire pour élargir votre définition de ce que signifie nourrir, aimer, prendre soin de soi.

Un soignant en bonne santé nourrit non seulement les besoins des autres, mais également les siens.

Vous n’êtes pas responsable de la douleur du monde.

Partagez vos talents et vos ressources. Donnez généreusement votre temps et votre attention. Mais vous ne pouvez pas soigner les blessures de tous ceux que vous rencontrez. Ce n’est pas votre travail. Et si c’était le cas, ce serait un travail fastidieux, car vous échoueriez tous les jours.

4 réflexions au sujet de « Aider les autres peut créer une dépendance qui peut devenir destructrice »

  1. A Pisces In the Sea

    C’est clairement ma façon d’être et ce depuis toujours malgré le fait que je suis assez jeune. Merci pour se texte qui est très agréable fluide à lire. J’essaye de ne pas consacrer 100% de mon temps à cela mais c’est très difficile. Voyez-vous mes amis et amies sont à des milliers de kilomètres de moi, ceux sont des anglophones. Ils leurs arrivent pas mal de malheurs et je me sens impuissante face à leurs situations. Si quelqu’un peut me donner un avis éclairé je suis preneuse :).

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *