in

Affirmation de soi : ne vous sentez pas obligé et n’obligez personne !

Partagez cet article
Annonce

Aujourd’hui, je veux réfléchir avec vous sur l’affirmation de soi. 

Je suis toujours inspiré par des thèmes actuels, accessibles au plus grand nombre dans notre société, c’est pourquoi le titre du texte d’aujourd’hui s’inspire d’une phrase qui a beaucoup été utilisée. Je trouve ça intéressant quand les gens reproduisent les clichés, parce que cela finit par donner matière à réflexion.

Annonce

Beaucoup me lisent peut-être maintenant parce que le titre leur est familier, il me rapproche de chacun d’entre vous. Nous n’avons vraiment pas besoin de faire certaines choses, et la capacité de l’exprimer sans blesser s’appelle l’affirmation de soi. S’affirmer, c’est être capable d’exprimer sa position sur quelque chose, sachant que l’on n’a ni raison ni tort, juste convaincu de son choix.

Nous avons le droit de « ne pas vouloir ». 

décisions que nous prenons

Ne pas vouloir parler, ne pas vouloir aller quelque part, ne pas vouloir voir ou faire. Le fait que quelqu’un veuille quelque chose de nous ne nous oblige pas à l’accepter. C’est arrogant d’insister pour que nous fassions quelque chose ou que nous changions d’avis parce que nous nous sentons sous pression ou obligés.

Une fois, je me souviens avoir reçu un visiteur inattendu dans mon ancienne maison. Je crois qu’il est plus courant dans les petites villes que les gens se présentent chez nous sans nous avertir et j’ai appris que c’est parfois une habitude dans certaines régions du monde. J’ai une amie qui vit aux Pays-Bas depuis des années et elle m’a dit que personne ne se présente à l’improviste chez quelqu’un, cela n’existe pas. 

Annonce

Eh bien, revenons à mon histoire, au moment où l’interphone a sonné, j’étais sur le point d’aller à un rendez-vous. Comme je vis dans un appartement, je lui ai dit à l’interphone que je ne pouvais pas la recevoir parce que j’étais sur le point de partir. Le lendemain, j’ai discuté et échangé des idées avec une copine, et je lui ai raconté ce qui s’était passé et je lui ai expliqué pourquoi je n’avais pas reçu cette personne.

Elle m’a alors demandé:

-Mais tu n’avais pas peur de ce qu’elle penserait ou dirait de toi ? Ne pas recevoir la personne est un manque d’éducation!

J’essaie de ne pas donner trop de pouvoir à ce que les autres disent et pensent de moi – tout en sachant que nous sommes tous influencés par notre environnement social. 

Je n’arrêtais pas de penser au terme « manque d’éducation » alors voyons : la personne ne m’avait pas prévenu qu’elle allait arriver, ce que je trouve un peu impoli. J’aurais pu décaler mon rendez-vous et la recevoir, mais pourquoi l’aurais-je fait? Par peur de ce qu’elle dirait ? Jusqu’où devons-nous nous forcer à faire des choses que nous ne voulons pas ? Arrêterait-elle de m’aimer pour ça ? 

Annonce

J’ai appris très tôt, en observant et en travaillant avec le comportement humain que l’opinion que l’autre a de nous peut changer car elle est influencée par notre façon d’agir : aux yeux de l’autre, on passe du paradis à l’enfer, en fonction de combien on peut les frustrer.

Quand quelqu’un n’agit pas ou ne dit pas ce que nous voulons entendre, nous sommes nombreux à nous mettre sur nos gardes. 

L’agressivité est toujours le contraire de l’ affirmation de soi. 

Nous ne sommes pas obligés et l’autre non plus. 

vrais amis

Je pense qu’il est cruel d’obliger et d’être obligé de quoi que ce soit dans cette vie, et je pense que c’est encore plus cruel dans les relations dans lesquelles nous ne pouvons ni dire ni agir de manière sincère et transparente. Quelqu’un qui veut voir sa volonté satisfaite, a une attitude égoïste, car au fond il ou elle se fiche souvent de l’autre, et ne le respecte pas assez comme son égal/e.

Les temps actuels exigent de la tolérance et de l’espace pour que chacun puisse avoir et exprimer son opinion. 

Le respect de l’autre et de sa façon de voir le monde est nécessaire. Cependant, il faut respecter les autres quand ils ne demandent pas et ne s’intéressent pas à notre vision des faits. L’exercice de l’affirmation de soi peut nous aider dans l’action et l’acceptation, entraînant une interaction sociale plus saine.

Jean-Charles R.

Annonce

Publié par Jean-Charles R

À propos de l’auteur: j'aime la nature et l'écologie mais je m'intéresse aussi à la psychologie et la spiritualité, je pense que tout est lié. Je suis arrivé dans l’équipe d’ESM en 2016 après avoir étudié en Angleterre et passé plusieurs années en Australie . Depuis toujours, je suis soucieux de la nature et de mon impact sur l’environnement. Ainsi, par le biais d’informations, j’essaie de contribuer à l’amélioration de l’environnement et de jouer un rôle dans l’éveil des consciences afin de rendre le monde un peu meilleur chaque jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mars en scorpion

Vous n’oublierez jamais un Scorpion

pardon soulage

Le pardon soulage le cœur, mais il n’efface pas les erreurs…