in

7 vérités brutales que j’ai apprises sur la vie après avoir abandonné la « pensée positive »

Partagez cet article

Annonce

Pixabay

Je suis surpris par le nombre de fois où j’ai entendu des gens recommander la « pensée positive » afin de créer un changement positif dans la vie de quelqu’un, par exemple sur YouTube on peut voir de plus en plus de ces vidéos qui prétendent que c’est un remède miracle.

À première vue, cela a du sens. « Vos pensées créent votre réalité » semble une évidence. Par conséquent, « pensez positivement » pour créer des résultats positifs.

En fait, « penser positivement » a même fonctionné pour moi, pendant un certain temps. Quand j’ai quitté mes études. Pour démarrer mon entreprise, je me suis lancé dans une toute nouvelle voie et j’ai veillé à tourner mes pensées sur le résultat que je voulais créer.

Annonce

Mais ensuite, j’ai découvert le côté obscur de la pensée positive , et cela m’a aidé à me ressaisir.

C’est ainsi que la « pensée positive » a détruit ma vie

« Penser positivement » a été utile pour me lancer dans une nouvelle entreprise. Cependant, il y avait un côté sombre à la pensée positive que j’ai mis longtemps à réaliser.

J’ai fini par ignorer la réalité, qui avait pour habitude de revenir me harceler. J’ai été manipulé par mes rêves et j’ai appris à ignorer mes vrais sentiments. J’ai fait l’expérience d’une vision tunnel et je me suis enfermé dans une bulle où je n’existais que pour mon «moi supérieur» plutôt que pour le «moi» ici et maintenant.

Après avoir appris à abandonner la pensée positive, j’ai appris ces 7 vérités brutales sur la vie qui sont contre-intuitives mais qui ont changé ma vie pour toujours. Avec cet article, souhaite partager mon parcours et vous alerter sur les dangers de la « pensée positive ».

Avertissement : Beaucoup de ces vérités brutales vont à l’encontre de la sagesse conventionnelle et sont surtout orientées dans un contexte professionnel. Certaines seront une pilule amère à avaler pour les fans inconditionnels du mouvement de la « pensée positive ». Si vous faites partie de ces personnes, je vous demande de mettre de côté votre jugement en lisant l’article et d’essayer de comprendre qu’il peut y avoir une perspective alternative. Même si je crois sincèrement qu’il peut y avoir plusieurs formes de pensées positives et qu’essayer de penser positivement plutôt que négativement est meilleur pour le bien-être, l’esprit et les relations. Mais il faut trouver un équilibre entre positivité et illusion.

1) La façon dont vous vivez en ce moment compte plus que la réalisation de vos rêves

dans vos rêves

Ce fut la première pilule amère que j’ai dû avaler. J’ai commencé mon entreprise avec de grands rêves de succès. Je ne pensais qu’à réaliser mes rêves.

Mes rêves m’empêchaient de vivre la vie qui se déroulait juste devant moi. J’ai raté l’expérience de tout le spectre de moi-même, y compris la tristesse, la colère et la frustration.

Ma tristesse, ma colère et ma frustration étaient là pour m’apprendre quelque chose. Elles méritaient d’être acceptées. J’aurais vu beaucoup plus tôt que certaines parties de mon projet ne fonctionnaient pas pour que je me concentre sur les parties qui fonctionnaient bien.

Annonce

Comme le chaman Rudá Iandé a dit :

« Nous, les humains, sommes des êtres de rêve. Nous pouvons accomplir plusieurs de nos rêves dans une vie, mais nous ne pourrons pas tous les réaliser. Plus important que les objectifs de vie que nous accomplissons avant d’atteindre la tombe, c’est la façon dont nous vivons en ce moment. Avec une certaine conscience et un sens de l’humour, nous pouvons accepter l’intégralité de notre être et vivre une vie avec une âme. Au-delà de nos concepts de « positif » et de « négatif », il y a la beauté, le mystère et la magie de notre être véritable, qui mérite d’être honoré et célébré. Il est disponible pour chacun de nous en ce moment même.

2) L’échec est la voie du succès

hautement spirituelle
Pixabay

La pensée positive signifiait pour moi que je cherchais toujours des signes de ma réussite plutôt que d’identifier mes échecs.

La réalité, cependant, est qu’il est inévitable d’avoir une sorte d’échec dans votre vie à moins que vous ne saisissiez pas la chance de réussir. Pourtant, très souvent, nous essayons d’éviter l’échec parce qu’il nous fait nous sentir plus mal dans notre peau .

Si nous sommes plus honnêtes avec nous-mêmes, nous verrons que l’échec nous donne les meilleures leçons de la vie.

3) Penser n’est pas faire

Pixabay

Certains de nos moments les plus créatifs viennent de la rêverie. Mais s’il n’y a pas d’actions impliquées, elles resteront juste des rêves existant comme des produits de votre imagination.

Vous avez la responsabilité de transformer vos pensées en actions. Grâce à l’action, vous en apprendrez plus sur ce que vous essayez d’accomplir et sur qui vous êtes vraiment que n’importe quelle réflexion.

Annonce

La pensée positive m’a permis de rester concentré sur la première partie de l’équation – la partie pensée. J’avais un penchant pour la réflexion et j’ai fini par éviter les actions difficiles que je devais entreprendre pour être épanoui. 

Arrêtez de penser autant et allez-y. Engagez-vous à atteindre vos objectifs. Commencez maintenant.

4) La volonté ne vous aidera pas à accomplir quoi que ce soit

Si vous avez besoin d’exercer votre volonté pour réaliser ce que vous voulez, il y a un conflit interne qui se passe en vous.

J’avais l’habitude de compter sur ma volonté parce que l’écart entre mes rêves et l’endroit où je vivais en ce moment était énorme.

Ma volonté m’a fait gagner des places. Mais j’ai fini par créer un changement beaucoup plus positif dans ma vie en abandonnant la volonté et en me concentrant sur la création des conditions pour rendre le succès inévitable. J’ai réalisé que j’avais besoin de transformer mon environnement.

Notre environnement est toujours plus puissant que notre détermination interne ou notre capacité à « penser positivement » .

J’ai réorienté mon style de vie autour des objectifs que je voulais atteindre et je me suis assuré que je me concentrais sur les étapes que je franchissais chaque jour plutôt que sur les rêves eux-mêmes.

5) Vous ne contrôlez pas

C’était difficile à comprendre pour moi.

« Penser positivement » est venu de la conviction que mon esprit était le moteur du changement dans ma vie. Mais en réalité, c’est mon esprit qui a créé un sens une fois que les choses se sont produites.

Laissez-moi vous expliquer.

Pensez à votre corps dès maintenant. Vos cheveux poussent tout seuls. Votre cœur bat tout seul. En lisant ces mots, vous avez pris quelques inspirations.

Pour l’être humain, il est fondamental d’accepter que vous n’avez pas le contrôle. Vous opérez instinctivement.

Il est important d’abandonner l’illusion de contrôle qui vient de croire que vos pensées créent votre réalité. Elles ne le font pas. Vos actions le font, et elles sont plus puissantes lorsqu’elles se produisent sans y penser. Quand vous agissez instinctivement.

Si vous pouvez arrêter de compter sur votre volonté et commencer à créer des conditions dans votre vie pour vivre la vie que vous voulez , vos rêves deviendront évidents à partir de ce qui se passe dans votre vie. Vous n’aurez pas besoin d’essayer si fort.

Vous pourrez renoncer à contrôler vos rêves.

6) Vous n’êtes pas vos pensées

Cette révélation m’est venue en apprenant à méditer.

Les conseils sur la façon de méditer recommandent généralement de « répéter un mantra » ou de « se concentrer sur sa respiration ». Bien que cela ne soit pas mauvais et communément enseigné dans le monde occidental, ce n’est pas la « vraie méditation ».

Au lieu de cela, la vraie méditation vient du fait de devenir un « observateur » de l’esprit. Cela vient de l’observation de vos pensées. Comme le dit ce maître spirituel :

« Faites attention à votre esprit. Ne faites rien – pas de répétition de mantra, pas de répétition du nom de dieu – observez simplement ce que fait l’esprit. Ne le dérangez pas, ne l’empêchez pas, ne le réprimez pas ; ne faites rien du tout. Vous n’êtes qu’un observateur, et le miracle de l’observation est la méditation. Pendant que vous regardez, l’esprit se vide lentement des pensées ; mais vous ne vous endormez pas, vous devenez plus alerte, plus conscient.

Annonce

Lorsque vous essayez de « penser positivement » tout le temps, vous donnez trop de pouvoir à vos pensées. Vous abandonnez votre pouvoir instinctif.

Maintenant, je donne moins de pouvoir à mes pensées. Parfois j’ai des pensées obsessionnelles. D’autres fois, j’ai des pensées anxieuses. Mais je ne m’inquiète plus pour ça.

Voir également : Le Dalaï Lama explique comment pratiquer la méditation (avis d’expert)

7) La racine de la souffrance est la poursuite de sentiments temporaires

esprits apparentés

Beaucoup d’entre nous ont soif de sentiments de ce que nous pensons être le bonheur. Nous pensons que le bonheur vient de l’excitation, de la joie ou de l’euphorie. Mais ce ne sont que des sentiments temporaires.

Lorsque nous essayons toujours de « penser positivement », nous finissons par poursuivre constamment ces sentiments.

Mais la poursuite constante de ces sentiments se transforme assez vite en souffrance car ils ne durent pas.

Au lieu de cela, le vrai bonheur vient de la paix intérieure – être satisfait de qui vous êtes et de ce que vous avez déjà dans la vie.

Pour finir, je ne crois pas que la pensée positive soit à abandonner, mais qu’il faut plutôt y apporter quelques modifications.

Je recommanderais :

Si vous obtenez de bons/excellents résultats en utilisant un certain outil, continuez à le faire !
Si ce n’est pas le cas, il y a deux raisons principales pour les mauvais résultats :

1. Vous n’êtes pas assez habile avec l’outil.
2. Vous utilisez l’outil donné dans un mauvais contexte.

Quoi qu’il en soit, restez toujours prudent avec les promesses d’une vie meilleure simplement en appliquant telle ou telle méthode. Les remèdes miracles n’existent pas pour aller mieux, c’est plutôt un ensemble de choses qu’il vous faut améliorer et dont vous devez prendre conscience.

Voir aussi : Un chaman brésilien révèle le côté obscur de la « pensée positive » 

Publié par Jean-Charles R

À propos de l’auteur: j'aime la nature et l'écologie mais je m'intéresse aussi à la psychologie et la spiritualité, je pense que tout est lié. Je suis arrivé dans l’équipe d’ESM en 2016 après avoir étudié en Angleterre et passé plusieurs années en Australie . Depuis toujours, je suis soucieux de la nature et de mon impact sur l’environnement. Ainsi, par le biais d’informations, j’essaie de contribuer à l’amélioration de l’environnement et de jouer un rôle dans l’éveil des consciences afin de rendre le monde un peu meilleur chaque jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Chemin du pardon

20 phrases du film Le Chemin du pardon qui vous impressionneront de par leur profonde sagesse

horoscope

Horoscope du Mercredi 26 Janvier 2022