4 signes évidents que votre partenaire vous épuise sur le plan émotionnel

de | 28 mai 2016

épuise

4 signes évidents que votre partenaire vous épuise sur le plan émotionnel

« Faites confiance à votre instinct. Il vaut mieux que les erreurs soient les vôtres, plutôt que celles de quelqu’un d’autre. » – Billy Wilder

Lorsqu’on tombe amoureux de quelqu’un pour la première fois, cela nous empêche souvent de voir les intentions que l’autre personne a réellement en tête. Malheureusement, la plupart du temps les gens sont coincés dans ces relations et se sentent comme pris au piège par la négativité et la toxicité de l’autre personne.

Alors que certaines relations difficiles peuvent nous ouvrir les yeux sur de nouvelles perspectives et élargir notre conscience, certaines nous enferment et nous empêchent d’évoluer. Il est important de savoir lorsque vous êtes dans une relation qui vous épuise sur le plan émotionnel pour que vous puissiez choisir quelque chose de mieux pour vous-même.

Certains signaux d’alarme sont là, nous devons juste nous assurer que nous ciblons le bon type de négativité de la même personne que nous pensions aimer le plus.

Voici 4 signes évidents que votre partenaire vous épuise sur le plan émotionnel :

Les « Dramaqueens »

Ces personnes aiment plus que tout attirer toute l’attention qu’il y a dans une salle remplie de gens, y compris vous. Ils fabriqueront des mensonges, transformeront les légères divergences d’opinions en gros conflits…
Vous devriez déjà commencer par éviter de vous mettre avec ce genre de personne. Cependant, ceux qui sont coincés dans les relations avec ces gens devraient vraiment envisager de réagir et abandonner ces demandeurs d’attention.

Les narcissiques

Ces personnes ont très peu d’empathie pour ceux qui les entourent et surtout leurs « proches ».Ils ne se soucient que d’eux-mêmes, ne s’excusent presque jamais pour leurs erreurs, attendez-vous à les féliciter peu importe la chose horrible qu’ils viennent de faire, et ils sont même capables de retourner une situation à leur avantage quand quelqu’un leur reproche leur mauvais comportement .Ces personnes sont extrêmement toxiques et les gens qui sont coincés dans ces types de relations devraient envisager de partir définitivement.

Les dictateurs

Si votre partenaire se comporte comme un dictateur, c’est-à-dire qu’il contrôle littéralement tous les aspects de votre vie, alors il s’agit de l’un des plus importants signaux d’alarme que vous puissiez trouvez dans une relation.

Ces personnes vous font souffrir pour ne pas avoir fait les choses à leur manière ou parce que vous faites quelque chose de la mauvaise façon ou tout simplement car tout ce que vous faites en général a tendance à être mauvais. Vous devez vraiment envisager de quitter cette personne pour retrouver le bonheur ou envisager de vous défendre pour vous-même et lutter pour ce à quoi vous croyez.

Ceux qui ne font jamais confiance

Celui qui ne fait jamais confiance, qui ne comprend pas les autres, et qui n’est pas ouvert sur le plan émotionnel, est incapable de vous montrer du respect, de la compréhension et de l’empathie, il vous épuise émotionnellement. Les relations qui sont basées sur la méfiance connaissent toujours des dérives de jalousie, qui entraînent des malentendus et des disputes perpétuelles. Ces tensions mettent généralement notre estime personnelle au plus bas. Il est donc préférable d’éviter ce type de relation.

Si vous êtes mal à l’aise ou incertain de votre relation, il est important de ne pas attendre de sombrer dans la dépression et d’agir vite. Prendre les mesures nécessaires est le meilleur remède.

L’amour est désir, explique Socrate, et le désir est manque :

Ce qu’on n’a pas, ce qu’on n’est pas, ce dont on manque, voilà les objets du désir et de l’amour. J’ajouterais volontiers : et voilà pourquoi il n’y a pas d’amour heureux. Si l’amour est manque, et dans la mesure où il est manque, nous n’avons guère le choix qu’entre deux positions amoureuses, ou deux positions quant à l’amour. Soit nous aimons celui ou celle que nous n’avons pas, et nous souffrons de ce manque : c’est ce qu’on appelle un chagrin d’amour. Soit nous avons celui ou celle qui ne nous manque plus, puisque nous l’avons, que nous n’aimons donc plus, puisque l’amour est manque, et c’est ce qu’on appelle un couple. Si bien que la seule réfutation vraie du platonisme, ce sont les couples heureux. C’est pour ça que Platon est un si grand philosophe, la plupart des couples lui donnent raison. Mais il suffit, en bonne logique, d’un seul contre-exemple pour lui donner tort dans sa prétention à l’universel. Or les couples heureux, malgré tout, cela existe aussi….

L’amour selon Platon et Spinoza
[ André Comte-Sponville ]

Claire C.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *