13 choses dont vous devez vous foutre lorsque vous devenez une femme

de | 20 octobre 2016

 

devenez-une-femme

13 choses dont vous devez vous foutre lorsque vous devenez une femme

13 choses dont vous devez vous foutre lorsque vous devenez une femme

À un moment donné, vous arrivez à un âge où vous ne pouvez plus, même si vous essayez, vous faire du souci pour tout et n’importe quoi. Vous en avez fini avec ce que les autres peuvent penser, d’adhérer à des règles stupides définies par des personnes manquant d’intelligence, et vous réalisez qui vous voulez voir dans votre cercle de personnes comprenant et partageant vos objectifs, et qui vous voulez bannir à tout jamais.

Vous n’avez certainement pas adopté un personnage colérique au cours de ces dernières années, mais c’est juste que vous avez vécu assez longtemps pour être bien au-delà de certaines choses (de quasiment tout). En d’autres termes, vous n’en n’avez tout simplement plus rien à faire.

Êtes-vous à cette étape de votre vie?

Avez-vous eu la chance d’être arrivé à l’ultime étape de ne plus vous faire du souci pour tout et n’importe quoi?

Si oui, alors vous saurez que ces 13 choses dont vous devez vous en foutre sont vraies.

1. S’en foutre de l’opinion des autres.

Ah oui! Les opinions des autres, surtout quand elles sont sur vous, devraient vous laisser indifférent une fois adulte. C’est quand vous laissez l’opinion des autres dicter votre vie, que la suivante vie devient une fosse d’aisance négative et un gaspillage total.

2. S’en foutre des règles de mode ridicules.

Pas mettre de blanc après la fête du Travail? On s’en fout. Pas mettre de vêtements avec des rayures horizontales, sauf si vous faites un 36? On s’en contre fiche.

Pas mettre de bikini ou de mini-jupe après 30 ans? Non mais sérieux quoi, on s’en fout totalement! Non mais, c’est vrai quoi.

3. S’en foutre de votre ex.

Vous avez rompu pour une raison, et cette raison se situe probablement quelque part entre le fait qu’il soit épouvantable ou le pire de tous, et il est donc de votre devoir de ne plus lui accorder d’attention ou de vous focaliser sur ce qu’il pourrait penser de vous.

4. S’en foutre d’être poli au lit.

En tant que femme majeure et autonome, vous ne représentez pas seulement une occupation de chambre, mais méritez la lune, et les étoiles aussi. Si vous n’obtenez pas ce que vous voulez et comme vous le voulez, vous devez jeter la politesse par la fenêtre et prendre conscience que cette situation est en train de vous foutre en l’air.

5. S’en foutre de ne pas mordre sa langue.

Même si les années précédentes ont exigé que vous reteniez votre langue, il est temps de se foutre de cela. Si quelqu’un dit ou fait quelque chose qui vous énerve, ou qu’il vous manque de respect d’une quelconque façon, alors exprimez-vous. Même si cette personne est votre patron.

6. S’en foutre de mettre fin aux relations toxiques.

Certaines personnes sont de toute évidence nuisibles pour nous! Ces personnes, bien qu’elles n’en soient pas conscientes, sont effroyables, et représentent une influence toxique dans nos vies. Vous n’avez plus d’énergie à leur accorder, et votre vie sans elles ne sera certainement pas une perte, c’est sûr.

devenez-une-femme-2

13 choses dont vous devez vous foutre lorsque vous devenez une femme

7. S’en foutre de vos erreurs.

Vos erreurs ne définissent pas qui vous êtes, elles font tout simplement partie des moments de votre vie. C’est tout. Les erreurs ne vous laissent pas être envahir de doutes, ne laissent pas la porte ouverte au jugement, ou ne ruinent pas votre vie. Les erreurs sont des obstacles nécessaires, et non seulement vous n’y accordez pas d’attention, mais vous êtes reconnaissant d’en faire l’expérience.

8. S’en foutre de rentrer dans le cadre.

Certaines personnes passent toute leur vie à tenter de rentrer dans le cadre, pour ensuite réaliser que les individus à qui elles cherchent à plaire sont profondément ennuyeux! Pourquoi quelqu’un voudrait-il être un autre mouton parmi des millions d’autres moutons? Non merci. Mettez les voiles et naviguez en solo.

9. S’en foutre des médias sociaux.

Dans certains nouveaux médias, la vie sociale n’est pas la vie réelle. Les gens qui « like » vos tweets ou avec qui vous vous liez d’amitié sur les réseaux sociaux n’est pas une chose sur laquelle vous devez vous extasier. En d’autres termes? Vous n’avez pas à vous en préoccuper.

10. S’en foutre d’avoir le corps «  parfait ».

Vous avez le corps parfait qui vous convient et c’est tout ce qui compte. Maintenant allez-y et faites vous plaisir, et commandez cette pizza si vous en ressentez le besoin, vous êtes une femme après tout!

11. S’en foutre des symboles de réussite sociale.

Posséder un sac Louis Vuitton ou seulement mettre du maquillage Chanel ne fera pas de vous une meilleure personne. En outre, qui sait si ce mascara est un Dior ou un Maybelline?

12. S’en foutre des choses que vous ne pouvez pas contrôler.

Il y aura toujours des choses qui échapperont à votre contrôle, et lorsque vous cesserez de vous en faire, vous vous sentirez enfin libérée.

13. S’en foutre du fait de s’en foutre.

Dans la vie, vous devez choisir vos batailles. Vous devez décider ce qui mérite votre temps et ce qui ne le mérite pas. Quand vous vous sentez concernée, donnez vous à 150 pour cent. Vous ne devriez jamais faire les choses à moitié, surtout quand cela vous concerne personnellement.

devenez-une-femme

13 choses dont vous devez vous foutre lorsque vous devenez une femme Article inspiré de www.thebolde.com

9 réflexions au sujet de « 13 choses dont vous devez vous foutre lorsque vous devenez une femme »

  1. Likedby

    On ne peut pas plaire à tout le monde,
    Qui m’aime me suive, dans tous les cas, je trace ma route !
    Bonne philosophie !

    Répondre
  2. jeanpatrick

    je ne suis pas une femme mais en tant qu’homme, je me reconnais dans ces 13 « s’en foutre ».

    Répondre
  3. pascal

    Parfaitement d’accord !! Tout simplement une perte de temps s’en faire avec toute … On s’en contre fiche de ce que le gens peuvent penser !

    Répondre
  4. rochdi

    a mon avis.la plus part de ses règles c est la rébellion et l individualisme loin de la sagesse de vivre.sauf quelques unes qui aident a rendre la dignité de la femme..si on applique tous ces règles( a sa famille et ses amis) on se trouve a la fin de sa vie comme un loup sauvage errant seul dans une foret.

    Répondre
  5. Tam

    Je suis tombée sur cet article par hasard et qu’est-ce que ça fait du bien. J’ai été blessée par ma patronne il y a deux jours de cela et je me suis dit que plus jamais elle ne me fera pleurer. Je vais noter sur un papier le 5 et le 7 et chaque jour, je les lirais avant de me rendre au travail…

    Merci pour l’article

    Répondre
  6. Aïcha

    Pas de mots…. L’article est rédigé comme il faut c’est tout. Tellement les gens se fixent des normes qu’ils deviennent anormaux. Olala qu’est ce que la vie est belle ? Je me souviens juste du jour où j’ai enlevé les chaussures en pleine journée pour marcher pieds nus sur la chaussée … Ca fait du bien de s’en foutre royalement de tout

    Répondre
  7. Suzanne Duchesneau

    …..en étant et demeurat toujours dans son moment présent, ce texte perd beaucoup de son importance, de son sens …. pas de temps à perdre à ruminer, à resasser quoique ce soit. Vivre « SA VIE » ….. ÊTRE non paraître ….. ne pas jouer à la petite fille recherchant l’approbation lorsque « ça fait l’affaire… » manipuler quoi et fuir les personnes qui embarquent dans ce petit jeu tout aussi manipulateur ….. cheminer vers la sagesse …..

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *