Une statue bouddhiste de 1 000 ans passée au scanner

de | 28 février 2015

Une statue bouddhiste de 1 000 ans passée au scanner révèle la présence d’une momie

statue bouddhiste (5)

Une statue de près de 1 000 ans a quitté la Chine pour la première fois et a subi un examen spécial il y a peu de temps au Centre Médical Meander aux Pays-Bas. Ils ont fait passer un scanner à la momie et ont prélevé des échantillons à l’aide d’un endoscope. Plusieurs employés de l’hôpital ont contribué à ce projet unique pendant leur temps libre.

statue bouddhiste (2)

L’auteur principal de cette étude est le résident d’Amsterfoot Erik Bruijn, un expert dans le domaine de l’art bouddhique de la culture et commissaire invité au Musée du Monde de Rotterdam. Le gastro-entérologue Reinoud Vermeijden et le radiologue Ben Heggelman ont reçu la momie chinoise à l’hôpital pour un examen interne le 3 septembre. Elle faisait partie de l’exposition des Momies du Monde et date du 11ème ou 12ème siècle.

La momie est le corps momifié du bouddhiste et maître Liuquan, qui appartenait à l’école de méditation chinoise. La découverte de la momie est d’une grande importance culturelle. Non seulement elle est unique en son genre, mais c’est également la seule momie bouddhiste chinoise disponible pour des recherches scientifiques en Occident.

statue bouddhiste (1)

Avec un endoscope spécialement fabriqué et disponible avec de nouvelles technologies chirurgicales à Didam, Vermeijden a prélevé des échantillons d’une matière encore non identifiée et a examiné les cavités thoracique et abdominale. Il a fait une découverte spectaculaire, tous les organes avaient été remplacés par des bouts de papier sur lesquels étaient imprimés d’anciens caractères chinois. Heggelman a passé un scanner qui montre admirablement à quoi ressemble la momie à l’intérieur et a pris des échantillons de matière osseuse pour faire une analyse de l’ADN.

L’étude sera publiée dans la monographie qui apparaîtra sur le Maître Liuquan. Depuis, la momie a été amenée en Hongrie où elle sera exposée au Musée National d’Histoire Naturelle de Budapest jusqu’en mai 2015.

Source : http://www.nltimes.nl/2014/12/09/1000-year-old-chinese-mummy-gets-ct-scan-amersfoort/

Claire C.


Après Une statue bouddhiste de 1 000 ans passée au scanner voir aussi

5 réflexions au sujet de « Une statue bouddhiste de 1 000 ans passée au scanner »

  1. johnny

    Les occidentaux ont besoin de toujours tout décortiquer, analyser pour comprendre et croire alors qu’il suffit juste de respecter et croire. C’est quand même une sépulture religieuse. Au nom de la science, on accepte tout, même de détruire… parce que la « science ferait avancer notre civilisation ». Foutaise. Au contraire, il faut accepter ne pas toucher certaines choses, les choses sacrées de la vie pour que cela se passe mieux. On peut trouver cela rétrograde mais c’est ainsi!

    Répondre
    1. CL

      « Au nom de la science, on accepte tout, même de détruire… »
      C’est vrai que Daesh chouchoute le patrimoine historique.

      Répondre
    2. perseus

      Putain ils sont cons ces occidentaux…
      Grace a cet esprit d’analyse ils ont créé des ordinateurs qui permettent de les critiquer!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *