Partagez cet article
Annonce

Dire du mal des autres

Dire du mal des autres est une habitude malheureuse, devenue monnaie courante. 

Ça arrive toute la journée, pour rien. 

Aujourd’hui, avec l’ère des réseaux sociaux, chaque personne peut devenir la cible du mal des autres, exposée à quelqu’un qui poste ce qu’elle veut d’elle sans pouvoir se défendre. Il peut s’agir d’une photo, d’un commentaire ou d’une vidéo. Et pire : cela pourrait être un mensonge.

Annonce

De plus en plus de gens critiquent ce que les autres ont ou n’ont pas, ce qu’ils ont fait ou n’ont pas fait, leurs succès ou leurs échecs. Pour justifier la critique, ils commencent par dire « je l’aime beaucoup, mais… » , et un peu plus tard, il devient clair que celui qu’ils disent tant aimer, se transforme en quelqu’un qu’ils ne supportent pas.

Ceux qui cultivent la médisance ont certaines caractéristiques qu’il faut craindre (mais pas respecter) :

pardon soulage

— ils sont dangereux parce qu’ils n’ont aucun scrupule : ils se fichent de savoir si ce qu’ils disent est vrai ou non ;

— ils ne sont pas loyaux : ils disent du mal de tout le monde, y compris de ceux qu’ils considèrent comme des amis ;

— ils pensent avoir toujours raison : ils déforment la réalité et ne voient que le côté qui les intéresse ;

Annonce

— Ils sont sadiques : plus ce qu’ils ont à dire sur l’autre est douloureux ou humiliant, plus ils éprouvent du plaisir à le répéter et à le partager ;

— Ils n’ont souvent pas d’amis : ils cherchent à connaitre des gens pour leurs bénéfices et leurs gains.

Dire du mal des autres n’est pas une habitude liée au milieu social. 

Dire du mal des autres

Elle révèle souvent un manque d’éducation et un défaut de caractère. C’est un comportement typique des envieux.

Il y a quelques décennies, la morale avait un plus grand poids dans l’éducation et déterminait plus clairement les comportements corrects et socialement acceptés. Une personne instruite ne devait pas critiquer ou commenter des aspects de la vie des autres. Ce comportement, en plus d’être très élégant, était – et reste – un comportement de quelqu’un de bien.

Annonce

On dit que le monde va mal et que le comportement des humains se dégrade, mais il suffirait que chacun de nous cultive un petit geste pour que tout commence à changer. Les grands changements commencent toujours par de petits pas. Arrêter de dire du mal des autres, éviter de reproduire et de partager ce qui est mauvais est une attitude très simple, mais avec un réel impact autour de nous.

Personne n’est obligé d’aimer tout le monde — en fait, ce ne serait même pas possible. 

Dire du mal des autres

Mais faire des choix de vie ne signifie pas être impoli – et méchant – envers les autres, en disant du mal d’eux. La vie est pleine de rebondissements et ce que nous faisons aux autres nous revient inévitablement un jour.

La grande vérité est que nous voyons et jugeons le monde à travers nos yeux, pour ce que nous sommes et ce qui se cache en nous. Par conséquent, dire du mal des autres révèle toujours beaucoup plus de celui qui parle que de qui on parle.

Annonce