Rares photographies de l’une des tribus les plus menacées dans le monde

de | 17 août 2018

Rares photographies de l’une des tribus les plus menacées dans le monde

Ce groupe indigène le plus menacé au monde se trouve dans les forêts de l’Amazonie orientale du Brésil, cette ancienne tribu est connue sous le nom d’Awa-Guaja.

Elle a été poussée au bord de l’extinction par les colons européens qui l’ont asservie et les éleveurs qui ont volé les terres dont elle avait besoin pour survivre.

Peu de gens ont rencontré ces personnes qui sont en totale harmonie avec leur maison « la jungle ». Le photographe Domenico Pugliese est l’un des rares chanceux à avoir pu rencontrer Awa, ce groupe qui a adopté certains animaux sauvages comme animaux de compagnie ; et incroyable, les femmes les allaitent jusqu’à ce qu’ils soient complètement développés, rapporte le Daily Mail.

Photographies de l’une des tribus les plus menacées dans le monde

tribu-awa-1

Domenico Pugliese via Daily Mail

Pugliese a déclaré au Daily Mail, « Ils nourrissent les écureuils et les singes comme ils nourrissent leurs propres enfants, par l’allaitement. Ils sont si près de la nature. En fait, ils ne sont  même pas près, ils font partie de la nature »

Il y a seulement 350 Awa, dont 100 qui n’ont jamais eu de contact avec le monde extérieur.

Ils gardent des cochons sauvages, des écureuils, des perruches, et de gros rongeurs appelés agoutis mais leurs animaux préférés sont les singes, selon la « Charity Survival International » qui a mené une campagne pour la protection du groupe indigène.

tribu-awa-2

Domenico Pugliese via Daily Mail


tribu-awa-3

Domenico Pugliese via Daily Mail

Protected: Very few people have ever come into contact with the Awa tribe, after they were pushed to the brink of extinction by colonists
Les primates sont une source importante de nourriture pour les Awa, mais quand un bébé primate a été amené à la famille pour l’allaitement, depuis ils n’ont plus jamais mangé de singe. Même s’il retourne dans la forêt, ils vont le reconnaître comme «Hanima » ou un membre de la famille, a expliqué Pugliese.

Photographies de l’une des tribus les plus menacées dans le monde suite:

tribu-awa-4

Domenico Pugliese via Daily Mail


tribu-awa-5

Domenico Pugliese via Daily Mail

Malheureusement, cette harmonie que cette tribu entretient avec la nature est en train d’être érodée, et risque d’être perdue à jamais.

Parmi les dizaines de milliers de personnes qui vivaient dans les colonies tentaculaires dans l’Etat de Maranhao lorsque les colons portugais ont débarqué il ya 500 ans, il  n’en reste que 400 environ aujourd’hui. Environ 60 d’entre eux n’ont jamais eu de contact avec le monde extérieur.

Presque tous les Awa ont été anéantis par les maladies amenées par les colons, comme la grippe, la rougeole et la variole, tandis que ceux qui ont survécu ont été mis à travailler dans les plantations de canne à sucre et de caoutchouc.

tribu-awa-6

Domenico Pugliese via Daily Mail

Selon le Daily Mail, en 1982, la Banque mondiale et  l’UE ont donné au Brésil un prêt d’environ 600 millions de livres pour protéger les terres des populations indigènes.

Il y a trois ans, une fillette de huit ans appartenant à la Tribu Awa a été brûlée vive par des «éleveurs» quand elle s’est égarée en dehors de son territoire protégé. Le chef d’une autre tribu, Luis Carlos Guajajaras, a dit qu’elle avait été tuée comme un avertissement à d’autres peuples autochtones.

tribu-awa-7

Photographies de l’une des tribus les plus menacées dans le monde

Domineco Pugliese va publier un livre de ses photos de la tribu Awa l’année prochaine, ainsi qu’une exposition de son travail à Londres. Pour en savoir plus sur son travail, vous pouvez visiter son website.

La vidéo ci-dessous montre une entrevue avec un membre de la tribu qui explique la relation étroite des Awa avec la nature.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *