VOICI POURQUOI TRAVAILLER SUR SOI

de | 23 mars 2018

VOICI POURQUOI TRAVAILLER SUR SOI ?

TRAVAILLER-SUR-SOI

Selon les chamans toltèques, il y a deux sortes d’hommes sur terre :

ceux qui prennent le temps de s’interroger sur les gens et sur le sens de l’univers et de se demander qui ils sont et ce qu’ils font là, des hommes que les réponses toutes faites proposées par la société dans laquelle ils vivent ne satisfont pas et qui vont faire de ces deux questions le fondement d’une vie nouvelle, imprégnée d’un irrésistible parfum de liberté. Et puis il y a les autres, ceux qui, riches ou pauvres, cultivés ou non, se seront très tôt laissés hypnotiser par le brouhaha, les nécessités et les mirages de la vie quotidienne au point de ne jamais trouver le temps de se poser ce genre de questions, les trouvant inutiles ou même absurdes, une attitude et un choix que les chamans appellent « succomber à l’hypnose socialitaire ».

Aventuriers de l’esprit, les premiers, s’ils persévèrent, ont une chance de devenir les créateurs de leur vie, portés par l’énergie du mystère de l’existence parce qu’ils l’auront regardé en face et accepté. Les seconds vivront le plus souvent dans le conformisme de leur époque, serviteurs du système en place, tournant le dos à l’inexpliqué et, par là, à eux-mêmes.

Le monde est en effet le miroir que chaque individu perçoit, une projection de soi, un processus circulaire que les chamanes appellent « anneau de pouvoir ».

Comme le miroir, le monde ne nous renvoie que la représentation qu’en fabriquent nos perceptions personnelles, nos croyances et nos humeurs. Le vrai pouvoir de changer les choses se découvre et s’exerce à l’intérieur de soi, sur l’intérieur de soi.

soi-1

VOICI POURQUOI TRAVAILLER SUR SOI

Tous les psychothérapeutes dignes de ce nom et tous les chamans pratiquant la guérison spirituelle depuis de longues années sont amenés un jour ou l’autre à se demander pourquoi il est si difficile pour l’être humain de changer des croyances ou des comportements qui sont pourtant, à l’évidence, la cause de tant de souffrances, de mal-être et même de graves maladies.

Mais il leur suffit de se rappeler combien de mémoires ancestrales, prénatales, familiales, éducatives et socialitaires ont façonné leur personnalité pour avoir la réponse : l’homme est littéralement et jusqu’au plus profond de ses cellules infiltré de programmations d’ordre karmique, culturel et affectif qui sont autant d’obstacles à tout changement.

Travailler sur soi devient ainsi le seul espoir pour l’homme de se libérer et de devenir celui que, tout au fond de lui, son nagual lui murmure qu’il peut être. Il est bien placé pour cela puisqu’en lui résident tous les changements et les potentiels créatifs de l’univers !

« L’homme ne naît pas libre mais il est libre de se libérer. »

C’est donc pour lui à la fois une chance extraordinaire d’en avoir un jour le désir et sa plus grande responsabilité.

Les sages taoïstes désignent le travail sur soi par l’expression « chevaucher le tigre ». Le tigre représente à leurs yeux cette force irrépressible qui fait mourir et renaître en permanence tous les êtres.

En travaillant sur soi, on ose affronter le tigre au lieu de fuir, on bondit sur son dos, on l’enfourche et on se fond dans sa force pour mieux orienter celle-ci pendant que s’éveille peu à peu la conscience de notre identité avec lui.

Auteur: Paul Degryse-

Photo: Caras Ionut

Merci à Daphné, Isabelle et Muriel du Studio Wakan Chamanisme

Source VOICI POURQUOI TRAVAILLER SUR SOI : www.jeanbaptistelc.fr

Sandra Véringa

6 réflexions au sujet de « VOICI POURQUOI TRAVAILLER SUR SOI »

  1. michelcr

    que penser, alors, de la projection mentale eu égard au monde qui les entoure, pour ceux qui se trouvaient au bataclan à paris lors de l’attaque terroriste? Daech n’est il qu’une illusion que tout le monde ne voit pas? Hum, je pense que les choses doivent être expliqués différemment, à mon humble avis.

    Répondre
    1. Don Pedro

      Tiens, j’allais justement évoquer exactement la même chose, avec d’autres exemples, mais la question reste la même…..
      Alors que moi-même au fond de moi ne suis rempli que de paix, j’ai subi la violence des autres toute mon enfance, et ce sans rentrer dans le jeu de la réponse par la violence jusqu’à l’âge de treize ans…..où j’ai soudain décidé de cesser de me laisser violenter en me défendant corps et âme…..
      Alors effectivement, moi je veux bien être ouvert et à l’écoute, mais je crois que là, il faut m’expliquer les choses différemment comme le suggère michelcr…;-)

      Répondre
    2. des

      je pense que que l’on soit libre ou pas, il pourra toujours nous arriver des merdes, c’est juste notre maniere de les vivre qui changera notre colere en paix, nous ne sommes responsable que de nous même. on ne dit pas de vivre dans l’illusion mais juste de vivre en paix autant avec les miseres que les joies de ce monde. etre en paix face aux miseres, ne veut pas sire s’en foutre ou etre loin d’elles, ou les renier, c’est juste savoir que ça existe mais faire de son mieux pour apporter le plus de paix à soi et aux autres pour compenser avec le mal qui existe. cela dit, on est d’accord, c’est plus facile a dire qu’a faire mais si on essaye c’est deja bien.

      Répondre
  2. AMALA

    Bjr,
    justement lors des attentats de Paris, il m’a été demandé quelle était ma part de responsabilité dans ce désastre, puisque nous sommes tous co-créateurs de notre réalité….*
    La réponse m’a été donnée lors d’un Inipi, j’ai eu connaissance d’une vie chez les mayas, j’étais un homme panthère chargé de protéger la tribu… pour cela j’étais formaté pour tuer et être tué… le sacrifice d’enfants était notre lot!!!…pour nepas être attaqués et risquerde succomber un jour ou l’autre, nous devions être craints plus que tout, nous devions terrifier… »
    Voilà la réponse d’un homme jaguar de ce siècle!! j’ai accepté cette vie sans la juger, je l’ai nettoyée et désamorcée…
    je sais à présent qu’à travers ce travail, je ne porte plus la responsabilité de la terreur dans le monde et par le pouvoir de cette grâce je rejoins quelque part le rang des guérisseurs énergétiques de cette terreur multidimensionnelle et karmique…
    Dans le coeur!!!

    Répondre
  3. chris grezeriat

    « L’homme ne naît pas libre mais il est libre de se libérer. »je dirais l ame ne nait pas libre et l individu est libre de la liberer!

    Répondre
  4. MOI

    arretez votre posture de victime la resignation n’est pas chevaucher le tigre qui vous dit qu’au bataclan certaines personnes n’ont pas reflechi vraiment et par la meme se sont sauvé la vie?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *