seulement en amour

Nous tombons seulement en amour avec 3 personnes au cours d’une vie – et avec chacune pour une raison précise.

Image crédit : pixabay.com

Nous tombons seulement en amour avec 3 personnes au cours d’une vie – et avec chacune pour une raison précise.

« Amour n’est qu’un mot, jusqu’à ce que quelqu’un vienne lui donner un sens. » ~ Inconnu

On peut dire qu’on ne tombe réellement amoureux que de trois personnes en l’espace d’une vie humaine. Néanmoins, on estime généralement que nous avons besoin de chacun de ces amours pour des raisons différentes.

Nous tombons seulement en amour avec 3 personnes au cours d’une vie – et avec chacune pour une raison précise :

Souvent notre premier amour se manifeste lorsque l’on est jeune, au collège.

C’est l’amour idéaliste – celui qui ressemble aux contes de fées traditionnels.

C’est l’amour qui fait appel à ce que nous devrions faire dans l’intérêt de la société – et probablement dans celui de nos familles. Nous entrons dans cette relation avec la conviction que ce sera notre seul amour, peu importe s’il y a certaines choses qui ne semblent pas tout à fait correctes, ou qu’il existe notamment un motif d’amertume pour la faire fonctionner, car nous avons l’intime conviction que c’est ce que l’amour est censé être.

Parce que dans ce type d’amour, la façon dont les autres nous perçoivent est plus important que la façon dont nous nous sentons réellement.

C’est un amour qui a l’air bien en surface.

Le second amour est censé être notre amour assidu –

C’est celui qui nous donne de précieuses leçons sur qui nous sommes et comment nous voulons, et aspirons à être aimé. C’est le genre d’amour qui perturbe beaucoup, généralement par le biais du mensonge, de la douleur ou de la manipulation.

Nous pensons cette fois que nous faisons des choix différents qu’avec notre premier amour, mais en réalité, nous sommes encore entrain de faire des choix par la nécessité de tirer des enseignements – et nous nous accrochons. La relation avec notre deuxième amour peut prendre la forme d’un cercle vicieux; souvent nous répétons le même scénario parce que nous pensons que d’une manière ou d’une autre la fin sera différente qu’autrefois. Pourtant, à chaque fois que nous parcourons le même schéma, la situation finit toujours par s’empirer.

Parfois, cela peut même prendre une tournure malsaine, déséquilibrée ou narcissique. Il peut y avoir des abus émotionnels, mentaux et même physiques voire de la manipulation – toutefois, il y aura fort probablement une intensité dramatique élevée. C’est exactement ce qui nous fait tomber dans ce chaos émotionnel, tel un accro essayant d’assouvir sa dépendance, s’accrochant à la poisse plutôt qu’à l’espoir.

Avec ce genre d’amour, essayer d’en assurer le succès devient plus important que ce qu’il en est réellement.

C’est l’amour qu’on aurait tant souhaité impeccable.

Et, le troisième est l’amour que nous n’attendions pas vraiment.

C’est celui qui semble généralement comporter des irrégularités et qui détruit toute croyance persistante auquel nous nous faisons au sujet de l’amour. C’est l’amour qui vient si facilement qu’il ne semble pas possible. C’est le genre d’amour où la connexion ne peut être expliquée et qui nous emporte car nous ne l’avions jamais envisagé.

Il s’agit de l’amour où nous rencontrons quelqu’un, et tout s’emboîte – il n’y a pas d’attentes idéales ici sur la façon dont l’autre doit agir, ni de pression à devenir quelqu’un d’autre que nous même.

Nous sommes tout simplement acceptés pour qui nous sommes déjà – et cela ébranle tous les fondements de notre être. Ce n’est tout simplement pas l’idée que nous nous étions fait sur l’amour, et cette relation ne se conforme pas non plus aux règles de sécurité que nous avions espéré établir. Cependant, cet amour chamboule nos idées préconçues et nous montre que l’amour véritable ne se présente pas comme nous l’avions imaginé.

C’est l’amour qui continue à frapper à notre porte peu importe le temps qu’on prend pour répondre.

C’est un amour sain, qui nous convient parfaitement.

Peut-être que nous ne faisons pas tous l’expérience unique de cet amour au cours de notre vie, mais c’est peut-être que nous ne sommes tout simplement pas prêts pour cela. Peut-être qu’en réalité nous devons d’abord apprendre ce que l’amour n’est pas avant de pouvoir le mériter.

Peut-être que nous avons besoin d’une vie entière pour retenir chaque leçon, ou peut-être, si nous avons de la chance, cela ne prendra que quelques années.

Peut-être que ce n’est pas à nous d’être prêt pour l’amour, mais que c’est à l’amour d’être prêt pour nous.

Et puis il y a ceux qui tombent amoureux une fois, et cet amour se révèle être passionné jusqu’à leur dernier souffle. Avec des images défraîchies des temps anciens, nos grands-parents ont su immortaliser à tout jamais un amour vieux de plus 80 ans – le genre d’amour qui nous questionne si nous savons réellement ce que c’est que d’aimer.

On m’a dit une fois que c’était ça la vraie chance, peut être en effet.

Mais je pense quand même que ceux qui arrivent à rencontrer leur troisième amour sont les vrais chanceux.

Ce sont ceux qui sont fatigués d’avoir essayé et dont les cœurs brisés continuent vivement de battre, se demandant s’il y a quelque chose d’intrinsèquement mal dans leur façon d’aimer.

Mais tel n’est pas le cas; il s’agit de savoir si votre partenaire vous aime de la même manière que vous l’aimez.

Ce n’est pas parce que les choses n’ont pas marché dans le passé que cela signifie qu’elles ne marcheront pas aujourd’hui.

Ce dont il s’agit, à mon avis, c’est de savoir si nous sommes limités par la façon dont nous aimons, ou si nous aimons sans limites. Nous pouvons tous choisir de rester avec notre premier amour, celui avec qui tout semble prometteur et qui réjoui tout le monde.

Nous pouvons choisir de rester avec notre deuxième amour sous la conviction que si nous n’avons pas à lutter pour celui-ci, alors il n’y a aucun intérêt – ou nous pouvons faire le choix de croire au troisième amour.

Celui qui nous fait sentir à la maison sans raison justifiée; l’amour qui ne ressemble pas à une tempête, mais plutôt à un phare de paix et de calme se peaufinant jour et nuit.

Peut-être, il y a-t-il quelque chose de spécial dans notre premier amour, et quelque chose de déchirant dans notre deuxième amour… mais il y a sans aucun doute quelque chose de tout à fait étonnant au sujet de notre troisième amour.

Celui que nous n’avons pas vu venir

Celui qui est là pour perdurer

Celui qui nous montre pourquoi ça n’a jamais marcher avec les autres

C’est cette éventualité qui nous permet de tenter sans cesse, et cela en vaut absolument la peine, parce que la vérité, c’est que nous ne savons jamais sur qui nous allons tomber.

« Tu as trouvé une partie de moi dont j’ignorais l’existence et en toi j’ai trouvé un amour que je ne croyais plus être réel. »

Auteure : Kate Rose

Source Nous tombons seulement en amour avec 3 personnes au cours d’une vie:  www.elephantjournal.com

Nous tombons seulement en amour avec 3 personnes au cours d’une vie – et avec chacune pour une raison précise.
1.6 (31.43%) 7 vote[s]