« Si je pars, ce sera pour de bon » : il y a eu suffisamment de deuxièmes chances

de | 12 octobre 2017

deuxièmes chances

Image crédit : Pixabay

« Si je pars, ce sera pour de bon » : il y a eu suffisamment de deuxièmes chances

J’ai tout abandonné pour être ici alors que je savais que tout était problématique. Si j’avais su que laisser tomber la vie confortable que je vivais de l’autre côté du pays finirait comme ça, je n’aurais pas déménagé.

J’ai l’impression qu’il y a toujours une personne dans la relation qui aime un peu plus fort, qui parle un peu plus doucement, et qui montre un peu plus d’affection.

C’est toujours moi. Il m’a fallu près de trois ans pour découvrir que j’aimais une personne narcissique. En tant qu’empathe, je n’ai jamais cessé d’essayer de comprendre ta vie et de prendre soin de toi, je t’ai même donné des deuxièmes chances.

Nous nous demandons constamment si nous devons mettre un terme pour de bon ou continuer cette relation toxique, mais nous sommes dépendants l’un de l’autre et la séparation nous met tous les deux hors de contrôle. Cependant, nous ne rajeunissons pas, et cette situation est épuisante.

Pourquoi je t’aime même si tu es méchant?

Je sens un nœud dans mon estomac chaque jour qui passe, parce que je deviens de plus en plus invisible.

Avec tout ça, il ne reste plus qu’une chose à dire: si je pars, je pars pour de bon.

Tu m’as complètement perdue, je t’ai donné suffisamment de deuxièmes chances. Je suis partie une fois avant, mais quelque chose s’est passé, et je suis revenue, après seulement quelques mois d’absence.

Tu as une emprise sur moi maintenant depuis un certain temps, mais je dois le faire pour moi. Je mérite de pleurer, de guérir et d’aller de l’avant. Je ne pouvais plus me faire ça, partir seulement pour continuer à te parler.

Tu as dit que cette fois ce serait différent. Qu’il y aurait des changements. Que tu passerais du temps avec moi, et que je ne serais plus aussi seule.

Je sais que nous avons tous les deux des emplois très exigeants, mais cela n’explique pas pourquoi nous n’avons pas pu faire ce travail.

Je me dois d’aller de l’avant.

Si je pars, ne t’attends pas à ce que je vienne ramper. Je t’aime. Je pense que je t’aimerai toujours. Mais je ne peux pas continuer à me sentir brisée tous les jours juste pour être avec toi.

Quand je partirai, je ne reviendrai jamais pour plusieurs raisons, et tu me manqueras profondément. Et je sais que quand je partirai, tu seras blessé, tu pleureras et tu te sentiras vide.

C’est exactement que je ressens quotidiennement. Quand je serai partie, il n’y aura plus de retour en arrière, et tu n’auras plus jamais de nouvelles de moi.

Je mérite le bonheur, et toi aussi, peut-être que nous ne pouvons pas le trouver ensemble. Je me demanderai toujours pourquoi je t’aime maintenant comme je n’ai jamais aimé auparavant et pourquoi tu ne peux pas me montrer la même chose en retour.

C’est pour cette raison que je partirai, je prendrai soin de moi et je trouverai la paix intérieure.

J’irai de l’avant et je commencerai un nouveau chapitre. Cela me blessera, mais quand je te dirai «adieu», ça sera pour toujours.

Après « Si je pars, ce sera pour de bon » : il y a eu suffisamment de deuxièmes chances, voir aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *