Les relations évolutionnistes ~ Les sept exigences de l’amour

de | 5 janvier 2018

Image crédit : Shutterstock

Les relations évolutionnistes ~ Les sept exigences de l’amour

Un Extrait du livre « Evolutionary Love Relationships: Passion, Authenticity and Activism» de Andrew Harvey

Il est primordial de se rappeler que cette crise que nous vivons est une crise dans laquelle les pouvoirs sacrés de l’amour qui sont empreints dans l’âme humaine sont détournés par la distraction, la cupidité, l’ignorance, et la recherche du pouvoir; ce qui empêche d’irriguer et de transformer le monde.

Ce qu’il faut, c’est la vision d’une relation évolutive, d’une relation qui nous aide à être dans le vrai, à assumer nos responsabilités et à réaliser notre objectif sacré avec notre partenaire et avec le monde: quand deux personnes qui s’aiment s’unissent dans cette conscience dynamique amoureuse, elles créent un champ transformateur d’énergie sacrée à partir duquel les deux personnes peuvent s’alimenter pour inspirer leur travail aux autres dans la réalité.

Il y a sept exigences nécessaires pour que cette vision extrêmement puissante de l’amour évolutionniste puisse émerger dans le monde.

La première exigence est que les deux êtres doivent être individuellement plongés dans un dévouement profond et passionné envers le bien-aimé, parce que si les deux êtres ne mettent pas la force divine au centre de leur vie, la relation ne pourra en aucun cas échapper au cercle privé du karma. Dès le début, les deux êtres doivent être centrés vers la force divine. Ce doit être une relation consentie par la présence consciente du divin dans la grande réalité divine de l’univers. Seule une relation centrée vers la divinité, et qui a le divin comme acteur principal en son sein, sera capable de supporter les vicissitudes de l’amour authentique, de faire face aux défis de la vie, et d’être au service du monde.

La deuxième exigence pour un amour évolutionniste consiste à ce que les deux partenaires aient une maîtrise de la solitude. Dans ses lettres adressées à un jeune admirateur, Rilke écrit:

« L’amour authentique consiste en ceci, que les deux solitudes se protègent, se touchent et se saluent l’un l’autre. »

Elles élaborent une « limite » mutuellement.

Elles sont en mode « protection », parce qu’elles réalisent que la solitude ressentie en chacune d’elles est une source de richesse et de révélation intérieure; elles font preuve de « reconnaissance », parce qu’elles comprennent que le mécanisme de la solitude (et tout ce que cela représente), le fonctionnement du cœur, l’aspiration, la nostalgie, la contemplation profonde des dons et des fautes d’une personne, sont le fondement même d’une relation saine. Dans notre modèle relationnel narcissique actuel, ce qui menace généralement le plus une personne, c’est la solitude de l’autre. Dans une véritable relation évolutionniste, ce qui fait le plus battre le coeur d’une personne, c’est la solitude de l’autre, car la solitude a le potentiel d’éveiller en nous de la générosité, de la perspicacité et de  la créativité.

La troisième exigence est que, dans une véritable relation évolutionniste, il y a une égalité de pouvoir, et que l’égalité naît d’une émouvante expérience du caractère sacré et de la dignité de l’âme de l’autre. Dans une relation authentique, les deux partenaires reconnaissent que la force divine se tourne vers eux pour leur apporter l’essence de la vérité divine, qui est l’amour incarné. De cette reconnaissance de l’autre comme étant « le bien-aimé » découle un mouvement naturel de passion et de rendre service à la vie de l’autre. Cela donne à chaque personne la liberté, l’énergie et la joie dont elle a besoin pour évoluer dans le monde et accomplir sa destinée. C’est un point crucial pour pouvoir éviter une inégalité de pouvoir.

Le mâle a souvent eu tendance à avoir plus de pouvoir que la femelle. Les rôles du dominant et du soumis ont souvent été inévitables entre deux personnes.

Maintenant, ce qui émerge de plus en plus, c’est la reconnaissance mutuelle de la sanctification et du caractère sacré exprimée dans l’exaltation tantrique, dans l’adoration et le culte de l’autre.

La quatrième exigence est dans la continuité du troisième: si vous voulez avoir une relation saine, vous devez centrer votre existence, votre travail et votre évolution vers la force divine de l’univers. Vous devez être maître de votre propre solitude pour pouvoir travailler sur ce qui est nécessaire afin d’approfondir cette relation divine. Vous devez également amener la pratique sacrée de la prière et de la méditation au cœur même de votre vie, afin que votre relation dans son ensemble puisse être enveloppée dans une initiative réciproque.

La cinquième exigence est que les deux partenaires abandonnent complètement tout idéal sentimental hollywoodien par rapport aux relations. Au fur et à mesure que l’amour devient évolutif et conscient, la compréhension mutuelle s’améliore. Un des rôles essentiels de ce type d’amour est de faire de l’autre un gardien de l’ombre et non un juge de l’ombre de l’autre… quelqu’un qui sait reconnaître les blessures de l’autre, quelqu’un qui assure la protection et la sauvegarde de l’autre avec une compassion inconditionnelle.

Cela demande un effort immense, car il faut énormément d’efforts pour comprendre sa propre ombre, et un effort encore plus grand pour affronter et comprendre, sans aucune illusion, déni ou répulsion, l’ombre de l’autre.

La sixième exigence est que si vous choisissez d’entrer dans le processus évolutionniste, vous devez accepter que tout cela ne s’arrête jamais, ne cesse jamais de se dérouler.

La transformation n’a pas de point de départ ou d’arrivée, parce que l’amour divin est infini.

L’évolution est fondamentalement un cycle de mort / renaissance qui se répète dans de nombreuses dimensions supérieures, et toute relation évolutionniste authentique doit avoir le courage de passer dans le cycle amour-mort-renaissance. Marion Woodman, la grande analyste jungienne et pionnière du sacré féminin dit: « Le féminin véritable est le réceptacle de l’amour. Le masculin véritable, c’est l’esprit qui pénètre dans l’immensité de l’inconnu en quête de sens. Le Soi, paradoxalement mâle et femelle à la fois, les contient tous deux. Si ces derniers sont projetés sur le monde extérieur, alors la transcendance n’existe plus. Le Soi — la complétude intérieure — se pétrifie. Sans l’esprit masculin authentique, sans l’amour véritable sous sa forme féminine au-dedans de nous, il n’y a pas de vie intérieure… Être libre demande de briser les statues de pierre et de permettre à la vie et à l’amour de s’écouler. »

La septième exigence est que vous devez vous engager à cette aventure de l’amour évolutionniste et veiller à ce qu’elle ne soit pas seulement une orgie personnelle, ou une oasis de plaisir privé. Vous devez vous engager consciemment dans cette relation pour vous rendre plus fort, pour servir la planète, pour reconnaître que c’est une relation non seulement fondée autour de la force divine ou de la pratique sacrée, mais qu’elle oeuvre, depuis le départ, à vous rendre plus puissant, plus réfléchi, plus passionnément engagé avec la vérité divine.

Le monde est en train de mourir, et nous avons besoin d’une révolution majeure du cœur pour permettre à chacun de progresser et de commencer un travail majeur de reconstruction et de recréation dès maintenant.

3 réflexions au sujet de « Les relations évolutionnistes ~ Les sept exigences de l’amour »

  1. Sybé

    Voilà qui touche aux fondements de qui nous sommes
    Cela résonne et vibre complétement avec là ou je suis dans ma compréhension profonde de tout ce qui se joue dans la relation
    Touchée!

    Répondre
    1. Aurelie

      Tu as tellement raison Sybe. Moi meme lorsque je me touche je ressens cette immense chaleur. Cet article est tres bien. J ai hate de rencontrer mon male alpha qui suivra ces preceptes et me respectera.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *