Les quatre éléments du ‘Véritable amour’ selon l’enseignement du Bouddha

de | 12 mai 2016
Bouddha

Bouddha

Image crédit : 12/the-four-elements

Les quatre éléments du ‘Véritable amour‘ selon l’enseignement du Bouddha

« Il faut aimer de telle sorte que la personne aimée se sente libre, non seulement autour d’elle mais aussi à l’intérieur.» – Thich Nhat Hanh

Qu’est-ce que l’amour?

En quoi consiste le « véritable amour »?

Peut-il même être défini?

Notre idée sur l’amour véritable aujourd’hui provient la plupart du temps des contes de fées, des films, ou des émissions de télé-réalité, et sa définition a probablement changé depuis. Mais souvent, nous sommes attachés à notre idée de ce qu’est l’amour, ou à une sorte de critères de priorité définis par ce à quoi pourrait ressembler notre « partenaire idéal ». Le bon partenaire est tenu de disposer de certaines choses, de se comporter d’une certaine façon, et d’avoir certaines activités – et cela est tout à fait normal.

Mais peut-être que le véritable amour est plus simple que ce que la culture populaire voudrait nous faire croire.

L’amour est une chose véritable s’il est fait d’une substance appelée compréhension. Comme Thich Nhat Hanh (le vénérable moine bouddhiste vietnamien) explique ci-dessous, s’il y a l’amour/ la bonté, la compassion, la joie et l’inclusion, selon l’enseignement bouddhiste, vous rencontrez le véritable amour.

C’est assez simple finalement. Le véritable amour ne doit pas nécessairement avoir un élan magique jaillissant d’un conte de fées.

« Comme une brise en plein été,
Ou comme un beau nuage,
L’amour veut être libre,
Ne l’enferme pas dans un coffre
Où il va périr.
Qui aime ne fait point de prisonniers,
N’essaie pas de posséder.
L’amour est comme une fleur de
Printemps qui pousse en liberté. »

Bouddha

Bouddha

Image crédit : Gautama_Buddha

Les points principaux tirés de la vidéo:

. L’amour et la bonté ont le pouvoir de créer le bonheur. 

Lorsque vous êtes en mesure de développer des sentiments de joie et de bonheur en vous, c’est ça le véritable amour, il vous est offert. Si vous pouvez générer ces sentiments, et aider une autre personne à générer ces sentiments, c’est ça le vrai amour. Donc, si vous êtes une source de joie et de bonheur pour l’autre, c’est ça le véritable amour.

.Le véritable amour est la capacité à vous infliger moins de souffrance et à aider une autre personne à moins souffrir.

Il y a un art autour de la souffrance qui dit: « Si vous savez souffrir, vous souffrirez beaucoup, beaucoup moins. »

. Mettez en pratique le concept de la compassion et il se développera.

. Si l’amour ne génère pas de joie, ce n’est pas l’amour. Si l’amour vous fait pleurer (ou l’autre) tous les jours, ce n’est pas de l’amour.

« Le véritable amour est capable de générer de la joie en vous et chez l’autre personne. »

Selon le Bouddhisme, il y a quatre composantes de l’Amour véritable.
* L’Amour, la Compassion, la Joie, l’Équanimité *

1) Apporter le bonheur.

Le premier élément de l’Amour véritable est Maitrî (en Sanskrit) ou Metta (en Pali) qui peut se traduire par Amour bienveillant, bienveillance ou bonté aimante. C’est la volonté et la capacité d’offrir de la joie, du bonheur à quelqu’un.
C’est un Amour inconditionnel et sans attachement qui s’adresse à tous les êtres.
Maitrî est défini comme le souhait bienveillant que tous les êtres
connaissent le bonheur et les causes du bonheur.

2) Soulager la souffrance.

Le deuxième élément est Karuna qui peut se traduire par compassion.
C’est non seulement l’intention, la volonté d’aider à soulager la souffrance d’autrui mais aussi la capacité de comprendre la nature de cette souffrance
et de mettre en oeuvre les moyens afin d’apaiser et de transformer cette souffrance. Karuna est l’aspiration que tous les êtres sensibles
soient libérés de la souffrance et des causes de la souffrance.

3) Cultiver la joie.

La troisième composante de l’Amour véritable est Muditâ, c’est à dire la joie.
C’est une joie bienveillante et altruiste que l’on ressent quand les autres sont heureux. C’est se réjouir du bonheur et de la réussite des autres.
Muditâ se définit par le souhait que tous les êtres connaissent le bonheur
dénué de toute souffrance, ainsi que par la réjouissance devant ce bonheur.

4) L’égalité d’esprit.

Le quatrième élément est Upeksha c’est un terme sanskrit qui signifie équanimité, non attachement, non discrimination, égalité d’esprit ou lâcher-prise. L’équanimité est une qualité particulière, associée à la sagesse et à la compréhension, notre cœur s’ouvre à ce qui est plaisant, tout comme à ce qui est déplaisant, nous devenons capables de lâcher prise, d’accepter et de voir les choses telles qu’elles sont réellement.

Upeksha c’est la capacité de voir chaque personne de la même manière, sans faire de distinction entre soi et autrui, l’intention de bienveillance étant égale envers un proche comme envers un inconnu ou même quelqu’un de malveillant à notre égard. Dans un conflit, même si l’on est profondément impliqué, on reste impartial, capable d’aimer et de comprendre les deux parties.
Upeksha, c’est le souhait que les êtres demeurent égaux et en paix quels que soient les événements, bons ou mauvais.

Et vous?

Selon vous, qu’est-ce que ‘le véritable amour‘?

7 réflexions au sujet de « Les quatre éléments du ‘Véritable amour’ selon l’enseignement du Bouddha »

  1. Coco

    Bonjour a vous,
    Je suis dans une relation depuis 7 moiset jai commence a le poser des questions sur le sujet, cela me provoque de l anxiete car comme on le dit si bien, on idealise lidee de lamour dans notre societe occidentale. Le boum le boum dans le coeur, la passion, des enfants puis le regret au final.

    Jai 25 ans et je me suis posé lacquestion : suis je amoureux ? Jai pensé que non mais je me rends compte que je le suis finalement mais la definition nest pas la meme.

    Pas amoureux au niveau occidentale mais amour veritable au sens bouddhiste ?

    1/apporter le bonheur, je veux lui apporter le bonheur chaque joru et quand je la vois heureuse cela me plait, me rend plus apte, plus content. Quand je la vois triste, ne pas sourir, je veux lui dire sourit, qu est ce qui ne va pas ? Je veux qu elle soit heureuse et cela me fait du bien.

    2/soulager ses souffrances, cest pareil je ne veux pas qu elle soit triste, qu elle souffre je veux pouvoir lui rendre le maximum de moi meme a ce niveau la. Et je sais qu elle est la pour le faire aussi.

    3/apporter la joie, je pense etre dans la joie et elle aussi. Je suis francais et elle peruvienne et nous sommes alle en France par exemple, le weekend dernier, nous sommes alle au supermarche et je voulais lui faire decouvrir tous les produits francais en etant content de lui faire decouvrir toute ma vie.

    4/ le lacher prise, peut ete le plus difficile car ne saurions nous pas cantonner dans un amour a loccidental ? Au jourdhui je me pose des questions car je nai pas eu le boum boum au debut mais que choisir ? Lamour qui te rend heureux mais qui nest te fait pas vivre la passion, ou vivre un amour passionnel qui sera pour le plus souvent des cas destructeurs ?

    Je me demande si au final ma situation est : Je laime mais je ne suis pas amoureux ?

    Pouvez apporter des conseiLs sur ma situation ?

    Coco

    Répondre
    1. suc

      Quand j’ai rencontré mon mari ce n’était pas du tout et loin de là l’amour passion tel que j’avais pu le rencontrer jusque là et qui se soldait par des échecs car j’étais comme ébouie.Mon mari par contre était quelqu’un avec qui j’étais bien à tel point que je ne savais pas si c’était de l’amour.Au début j’ai eu peur mais après à force de vivre des moments simples où je me sentais bien ,j’ai finalement appris à le connaître et à m’attacher à lui de façon durable.C’était la même chose pour lui, je ne lui avait pas taper dans l’oeil .Il y avait par contre une vraie complicité entre nous.Cela fait 23 ans qu’on est ensemble et c’est toujours le bonheur malgré les hauts et les bas.Je te dirais juste que c’est bien que tu ne sois pas amoureux au sens passion car tu prendras le temps de construire cette relation tout en douceur.Vivez des moments simples et vrais .C’est à mon sens ce qui est important.Le tout c’est d’être bien ensemble.Bonne route à toi.Amicalement

      Répondre
  2. Sunray

    Bonjour,
    Dans la première partie du texte, on dit que « aimer ce n’est pas posséder « , l’être aimé doit se sentir libre.
    Qu’en est-il alors du devoir de fidélité ?
    Par exemple, est-ce que cette liberté laissée à l’être aimé peut être utilisée pour tromper son ou sa partenaire?

    Plus j’aime, plus j’ai besoin d’exclusivité. L’amour se traduit socialement par un contrat, le plus souvent le mariage. Or qui dit contrat dit contrainte. Où est la liberté de l’autre ? Proteger ce qu’on aime peut s’apparenter à une volonté de posséder, mais c’est différent. Donc on peut moduler cette liberté dans un cadre, un contrat.

    POUR MOI, l’amour c’est ce sentiment qui rend acceptable le fait qu’on est conscient qu’une seule vie ne suffit pas pour goûter à toutes les bonnes choses de ce monde, c’est quand une personne ou une chose parvient à éclipser toutes les autres, c’est un sentiment qui refreine la curiosité naturelle de l’Homme.
    Pour être plus basique, on sait qu’il y a plus belle et plus gentille que sa femme, mais on s’en moque complètement, car c’est elle qu’on veut. Ça marche avec le mari aussi.
    Désoléd’avoir restreint le débat sur l’amour charnel.

    Répondre
  3. Rotu

    Merci pour ses mots que votre douceur transcende et résonne en moi! ^^
    Vous avez su compilé bcp de préceptes du bien etre et vivre heureux…
    Je suis ravi d’apercoir que je suis bien aligné jusk a Upeska ou j’ai du mal a lâcher encore avec les proches, pris trop personnellement entre mes émotions et mes ressentis…
    Merci!!

    Répondre
  4. suc

    Quand j’ai rencontré mon mari ce n’était pas du tout et loin de là l’amour passion tel que j’avais pu le rencontrer jusque là et qui se soldait par des échecs car j’étais comme ébouie.Mon mari par contre était quelqu’un avec qui j’étais bien à tel point que je ne savais pas si c’était de l’amour.Au début j’ai eu peur mais après à force de vivre des moments simples où je me sentais bien ,j’ai finalement appris à le connaître et à m’attacher à lui de façon durable.C’était la même chose pour lui, je ne lui avait pas taper dans l’oeil .Il y avait par contre une vraie complicité entre nous.Cela fait 23 ans qu’on est ensemble et c’est toujours le bonheur malgré les hauts et les bas.Je te dirais juste que c’est bien que tu ne sois pas amoureux au sens passion car tu prendras le temps de construire cette relation tout en douceur.Vivez des moments simples et vrais .C’est à mon sens ce qui est important.Le tout c’est d’être bien ensemble.Bonne route à toi.Amicalement

    Répondre
  5. Guillard

    Bonjour, je trouve votre article très intéressant et vous en remercie.
    J’aime beaucoup la peinture du bouddha allongé et me suis permise de la prendre pour le fond d’écran de mon face book, mais ai-je le droit?

    Bien à vous,
    Pauline

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *