Pourquoi les introvertis claquent la porte pour s’éloigner des gens

de | 21 janvier 2018

Image crédit : Shutterstock

Pourquoi les introvertis claquent la porte pour s’éloigner des gens

Les INFJ (acronyme en anglais signifiant Introversion, Intuition, Sentiment, Jugement) représentent environ un pour cent de la population.

Sur tous les traits de l’INFJ, « le claquement de porte » semble être le moins appréciable. Ce n’est pas dû à la porte fictive qui est claquée, mais à ce qui se passe jusqu’à ce qu’elle soit totalement fermée.

Lorsqu’ils se connectent avec quelqu’un, ils donnent absolument tout sans compter, donc si quelqu’un profite du fait qu’ils sont devenus émotionnellement investis, ou s’ils sont constamment maltraités, ils finissent par prendre la décision de rompre tous les liens.

Cela peut comprendre de bloquer le numéro de téléphone, le compte Facebook et autres médias sociaux, et dans les cas extrêmes, le déménagement.

Les INFJ sont des créatures très tolérantes, et ils sont connus pour laisser les gens les maltraiter.

Ce sont des âmes compatissantes, empathiques, qui pardonnent, et ils essaient d’accorder le bénéfice de doute et d’offrir une seconde chance en espérant que la personne change.

Certains INFJ espèrent qu’en claquant la porte, l’autre personne se rendra compte de ce qu’elle a perdu et qu’elle fera un effort important et sincère pour se racheter et essayer de régler les problèmes.

Les INFJ n’aiment pas le drame et n’aiment pas partir sur une note négative, donc le claquement de porte peut être la dernière chance de se rattraper pour l’autre personne.

Même si la relation ne peut pas redevenir totalement comme avant, il n’y aura plus de ressentiments.

Souvent, au moment où la porte a été claquée, c’est trop tard pour faire amende honorable, car trop d’eau est passée sous le pont.

Ces personnes veulent que l’autre personne reçoive bien le message, afin qu’elle n’essaie pas de revenir en pensant que tout va bien.

Après avoir claqué la porte, les INFJ possèdent toutes les informations dont ils ont besoin sur l’état de la dynamique de la relation (amoureuse, amicale ou familiale).

Si personne ne se manifeste, l’INFJ continuera à marcher sans regarder en arrière.

Ces personnes possèdent cette grande force parce qu’elles pleurent avant de perdre réellement le lien avec la personne.

Cela leur facilite beaucoup la tâche d’accepter que la relation qu’ils croyaient avoir n’était basée que sur une illusion.

Les INFJ sont des introvertis, ce qui signifie qu’ils traitent en interne une grande partie de ce qui se passe autour d’eux.

Par conséquent, s’ils ne se sentent pas en sécurité avec quelqu’un, ils sont incapables d’exprimer ouvertement ce qu’ils pensent ou ressentent.

Au lieu de cela, ils verront les choses à leur manière, et prendront des décisions qui peuvent paraître soudaines et choquer ceux qui les entourent.

Cependant, à l’intérieur les décisions sont loin d’être soudaines et généralement c’est résultat de jours, de semaines ou d’années de délibération.

Avant de claquer la porte, ils envoient généralement de nombreux avertissements, et font comprendre à l’autre personne qu’ils trouvent que son comportement est inacceptable.

Cela se produit généralement quand ils prennent leurs distances après avoir été blessés à plusieurs reprises et sans relâche par quelqu’un, et lorsqu’ils sentent que l’autre personne n’est pas prête à faire des efforts pour changer.

Par conséquent, lorsqu’ils prennent cette décision, ils se sentent libérés et plus légers, et passent rapidement à autre chose.

Les INFJ ne sont pas du genre à faire des demandes aux gens et à leur dire comment ils veulent être traités, ou comment ils devraient ou ne devraient pas se comporter, surtout lorsqu’il s’agit d’une relation amoureuse.

Ils espèrent que si quelqu’un les aime profondément, ses actions et ses paroles refléteront ce qu’il ressent.

Le problème ici est que les INFJ sont très intuitifs et peuvent lire dans les pensées, et ils ont tendance à oublier que tout le monde ne possède pas les même capacités.

Ils peuvent s’attendre à ce que les gens qui se trouvent autour d’eux lisent dans les pensées et analysent les situations aussi intensément qu’eux, et lorsqu’ils réalisent qu’ils ne le font pas, ils peuvent rompre le contact au lieu de donner des indices.

Bien que les INFJ soient compatissants , il leur serait bénéfique d’essayer de communiquer aussi ouvertement que possible et d’expliquer pourquoi ils ressentent cela avant de couper tout contact.

Les UNFJ feraient bien de ne pas laisser la situation arriver au stade où ils se sentent épuisés, utilisés et maltraités.

Même si le claquement de porte est utilisé comme un mécanisme d’auto-protection, ils peuvent essayer de déterminer s’ils consacrent trop de temps et d’énergie à ceux qui ne respectent pas leur relation.

S’éloigner des relations qui ne sont pas mutuellement respectueuses évite aux INFJ de se sentir blessés et déçus lorsque les gens ne les traitent pas équitablement, ou qu’ils ne leur montrent aucune compassion.

Parfois, le claquement de porte n’a lieu que dans l’esprit de l’INFJ, et il continue à rester en contact avec la personne à qui il a claqué la porte.

Cependant, il y a eu un changement significatif dans la relation à ce stade, et l’INFJ n’investira plus le même temps, la même attention et la même énergie dans une relation, et il limitera le contact à la communication fonctionnelle.

Quoi qu’il en soit, il est rare qu’un INFJ retrouve entièrement confiance en la personne a qui il a claqué la porte, donc la relation ne sera probablement plus jamais la même qu’autrefois.

Ceux qui sont dans une dynamique avec un INFJ peuvent déterminer à quel point le claquement de porte a été important en observant si cela a été fait dans la hâte et la fureur, ou calmement et manière rationnelle.

S’il s’agit de la deuxième option, il est fort probable que la décision soit ferme et définitive.

Les INFJ sont beaucoup plus susceptibles de claquer une porte rapidement, et pour de bon, quand quelqu’un a blessé une personne qui compte beaucoup pour eux.

Malheureusement, ils peuvent se laisser abuser encore et encore, mais ils ne toléreront aucun abus d’aucune sorte sur une personne qu’ils aiment.

14 réflexions au sujet de « Pourquoi les introvertis claquent la porte pour s’éloigner des gens »

  1. Hanquiez Annie

    Merci pour ce texte intéressant ! Je pense que ces personnes agissent comme ça à force d’être déçues. Mais ce n’est pas bon de s’isoler ou de rompre tout lien social. Il faut se forcer à sortir ou aller vers les gens.

    Répondre
  2. Gemini

    Bonsoir,
    je viens de comprendre beaucoup de chose sur ma vie , en lisant votre article! c’est l’histoire de ma vie! troublante analyse et si juste.

    Répondre
    1. Mahieu

      Exactement le même ressenti pour moi ! moi qui croyait être  » anormale  » ! cette analyse m’apaise un peu …

      Répondre
  3. Lancry Marie

    Bonjour,
    Je me retrouve dans ce texte très juste me concernant, c’est aussi toute ma vie, depuis peu de temps je continue à aller vers les autres parce que j’en ai besoin mais je n’attends rien d’eux, je reste dans le cœur sans m’y accrocher. En continuant ma route ,Je rencontrerai peut-être des personnes dans la bienveillance, la gratitude et l’écoute profonde. Un grand merci pour ce beau texte!!!

    Namasté

    Répondre
  4. GErmina

    Ce qui est bien avec les introvertis c’est que certains peuvent devenir facilement extravertis .
    Pour ma part si je me fais chier avec des gens je suis capable de me la jouer pétasse enfin plus maintenant je tiens à préciser .

    Répondre
  5. Princesse

    Bonjour ,

    Ce texte est un peu une partie de moi . Pour ma part la route est stoppée . J’attend que ma mère me dédommage avec les intérêts qu’elle doit toucher lol . J’espère un bon pactol pour que je sois libérée .Je mènerai une vie de Princesse celle dont j’ai toujours rêvee . J’ai pas demandé à vivre ainsi donc oui j’aurai une vie de Princesse que ça plaise ou pas . Il fut un temps où je gardais les mômes d’une ancienn pute pn , on m’a imposé bcp de choses que je n’ai jamais eu envie de faire ,
    donc je toucherai ce qu’on me doit d’une certaine manière . Ne dit on pas tout ce qui tombe du ciel est béni .
    Je me trouverai une Princesse qui me traite avec respect et non pas comme une chienne . Faudra pas que j’oublie de remercier quelques personnes qui le mérite .

    Si je fais un geste avec le cœur envers une personne ça veut dire bcp , peu importe que ça soit une carte ou autre . Avoir un cadeau de ma part c’est comme une offrande fait à Buddha .

    Répondre
    1. FuturePrincesse

      Se farcir ma mère ça serait comme ci je faisais un pas en arrière . Si je devais changer de pays elle a décrété qu’elle viendrait avec moi . Pour ça que je partira discrétement pas le choix . Je mettrai un petit mot et basta .
      Je lui dirai chère mère prends soin de toi comme tu as pris soin de moi , je mets les voiles .

      Répondre
  6. FuturePrincesse

    Attention une vie de Princesse n’est pas forcément une vie en rapport avec la bourgeoisie . Tu peux très bien mener une vie de princesse en étant fidèle envers tes propres valeurs .

    Répondre
  7. Choco38300

    Wou je me sens enfin comprise c’est mon fonctionnement. D’autres personnes sont comme moi ça me rassure. Est-ce que ça se soigne ? J’en ai un peu marre d’agir comme ça. Est-ce que cela un lien avec la timidié, le manque de confiance et d’estime de soi ?

    Karine

    Répondre
  8. Elexia

    On me disait auparavant passive agressive mais je pense être une introvertie. J’agis exactement comme le mentionne l’article. Du jour au lendemain je claque la porte sur certaines relations et je fais mon deuil. Merci pour cet éclairage.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *