in

5 raisons pour lesquelles pleurer signifie que vous êtes mentalement fort

Partagez cet article
Annonce
pleurer-signifie

Ce que pleurer signifie

5 choses qui peuvent indiquer que pleurer signifie que vous êtes mentalement fort

Dans notre culture, pleurer est un signe de faiblesse. Mais en réalité, il se trouve que pleurer est plutôt bon pour vous. Selon le Dr William Frey II, titulaire d’un doctorat :

Annonce

« Non seulement pleurer est une réaction humaine à la tristesse et à la frustration, mais c’est également un signe de bonne santé. Pleurer est un moyen naturel de réduire le stress émotionnel qui, lorsqu’il n’est pas évacué, a des effets négatifs sur le corps, il augmente notamment le risque de maladie cardiovasculaire et d’autres troubles liés au stress. »

Alors, en quoi pleurer montre notre force ?

1. Vous ne cachez pas vos émotions.

pleurer-signifie (2)
Ce que pleurer signifie

Et c’est une force incroyable en soi. C’est facile de refouler ses émotions. C’est la chose la plus facile à faire. En revanche il est beaucoup plus difficile de faire face à vos émotions.

2. Vous ne vous souciez pas de ce que les autres pensent.

Si vous êtes prêt à pleurer, cela montre à quel point vous ne vous souciez pas de ce que les autres pensent. Ce n’est pas de la faiblesse. C’est la force ultime. Surmonter le jugement de la communauté est une étape incroyable.

Annonce

3. Vous savez que ça aide.

Vous savez ce que l’on ressent. Pleurer permet de libérer les sentiments refoulés qui peuvent nous paralyser. Cela aide à garder le contrôle sur le système nerveux et dissipe toutes les pensées qui ne sont pas utiles pour vous.

4. Pleurer vous rend en meilleure santé.

Pleurer ne se résume pas à laisser aller ses émotions. En effet, cela peut réduire l’anxiété et la dépression en libérant des hormones de bien-être et en baissant vos niveaux de manganèse.

5. Vous aidez les autres à se sentir plus à l’aise.

Lorsque vous vous autorisez à pleurer, vous montrez qu’il est parfaitement normal et naturel de le faire. Vous créez une tendance. Vous êtes un leader.

Vous trouvez que vous pleurez beaucoup ? Laissez un commentaire ci-dessous !

Source 5 raisons pour lesquelles pleurer signifie que vous êtes mentalement fort  :www.lifehack.org

Claire C.
Annonce

Publié par Claire C.

À propos de l’auteure: J’ai toujours été passionnée par tout ce qui avait trait à la spiritualité et son influence sur nous tant sur le plan psychologique que spirituel. Depuis que j’ai intégré l’équipe d’ESM en 2013, je mets au service toutes mes connaissances pour aider au mieux les gens qui en ont besoin et qui cherchent des réponses à leurs nombreuses questions. J’espère pouvoir y contribuer un peu chaque jour.

27 Commentaires

Laisser un commentaire
  1. Pleurer en public n’amène rien si ce n’est la pitié ou la moquerie des celles et ceux que l’on croise ou qui sont présents. Beaucoup en jouent pour que vous vous intéressiez à elles ou eux. Arriver à pleurer en privé peut, en effet, vous soulager, encore faut-il y arriver… J’ai deux expériences douloureuses, la première remonte à 15 ans et la seconde bientôt 2… Je suis peinée, triste, un noeud dans la poitrine, envie de pleurer mais rien n’y fait…

  2. Merci, dès aujourd’hui je ne me sentirai plus coupable quand je pleurerai et qu’on me dira que ça ne sert à rien. Et qu’on rajoutera je suis faible et nulle parce que je n’arrive pas à retenir mes larmes.

      • je suis en dépression depuis maintenant 3 ans dû à un vécu très difficile et des traumatismes qui m’ont causé un stress post traumatique chronique, pourtant je pleurais et pleure tout le temps. Plonger en dépression ne signifie aucunement qu’on est faible, ça me désole de voir un tel commentaire…

    • Merci, car une personne qui compte bcp pour moi me dit que je pleure depuis toujours et que ce ne le touche plus. C’est un homme a qui on a dit quand il était petit, tu es un homme, tu ne dois pas pas pleurer. Je me sens triste et ne comprends pas sa réaction. Que puis je faire, car a chaque contrariété de sa part, je souffre et pleure.

  3. Je pleure souvent mais étrangement ce n’est pas toujours quand il m’arrive des coups durs, dans ces temps-là je peux pleurer un peu mais je mène le combat. Par contre je suis très près de mes émotions et quand ça vient toucher à la femme, la mère; là je ne peux pas m’empêcher. Chez certains peuples, pleurer est presque indigne alors c’est difficile de leur expliquer que ce sont des émotions liées au moment présent. En amour; peu importe le genre d’amour, dès que ça touche au coeur je pleure. Je ne me retiens pas car les larmes coulent toutes seules. Difficile devant les gens mais comme je leur explique, je suis comme ça. Ce sont mes émotions et ce que je ressens qui me fait pleurer c’est une émotion très forte. Je pleure par tristesse bien sûr mais dans une grande joie, il m’arrive aussi de pleurer. Bien sûr ces larmes ne me font pas mal, mais ça exprime bien mon ressenti. Ce qui n’est pas compris par bien des gens. Je peux pleurer par compassion mais habituellement, dans ces cas là, je suis forte pour réconforter, aider, conseiller mais ensuite je sais que j’ai ressenti leur douleur mais de femme de combat, je l’ai combattu. Souvent j’ai pas besoin non plus de pleurer par compassion, tout dépend bien sûr de l’événement. Merci de me dire que je suis humaine et forte. Je ne me sentais pas faible de pleurer mais je me fais souvent critiqurer.

  4. A Paris, dans la foule, je pleure dans la rue en marchant, si je dois pleurer. Je danse aussi, parfois. Dans la petite ville, non.

    A Tiznit, je me suis accroupi, sous la voûte de la place centrale, entre deux commerces, j’ai pleuré, longtemps, trop de bêtise hargneuse. Un vieux me regardait, éberlué.

    Je n’ai pas pleuré depuis peut être deux ou trois ans. J’ai mis au point ma recette de relaxation/méditation et ça marche. Sauf à la mort de Nath, la nuit de la cérémonie, tout seul, tout seul par terre au fond du jardin trempé. Tu me manques.

    Pleurer ça nettoie, il faut pleurer quand on le doit.

  5. Merci de me faire comprendre comment je peux être forte. J’ai eu un mois d’octobre très intense et j’ai pleuré énormément. Aujourd’hui, je me félicite et me remercie d’être ce que je suis. Je remercie la vie pour cette force qui est à l’intérieure. Bonne journée à toutes les personnes qui pleurent! Que la vie soit belle et douce pour vous!

  6. Je vous remercie pour votre article. Je vais le lire à mon compagnon qui s’inquiète de ce que je pleure à chaque fois que j’ai un trop plein d’émotions, positives comme négatives. Je pense qu’il est inquiet car nous traversons une lourde épreuve et qu’il prend mes larmes pour un signe de fragilité. Moi je sais que c’est ma façon de gérer mes émotions et que pleurer me permet d’y voir à nouveau clair pour prendre de meilleures décisions.

  7. A mon tour je vous remercie pour l’article, on se sent moins « isolé » au milieu de gens qui tendent à regarder les émotifs de travers. Il y a 2 jours j’ai comme on dit craqué à la fin d’un concert de l’une de mes idoles, Johnny Hallyday, l’idée que le spectacle s’arrête m’a attristé, après une chanson poignante en plus pour clôturer le show. Je suis resté à trente-sept balais l’enfant que j’étais, le gamin qui détestait les séparations et le mot « fin ». Je suis comme je suis, un point c’est tout. Merci encore à vous, Cordialement.

  8. On m’as tjr dis que trop pleurer etait signe de depression, je pleures tres souvent, de tristesse, de colere, ou alors de rire… encore hier j’ai pleurer de colere, parce que je dois me controler et que tt parsses par les larmes..

  9. Merci pour cette article. Avant je ne pleurai Jamais en public et pour moi pleurer eSt une faiblesse. Depuis quelque année j’ai fait un très grand travail sur soi même et aujourd’hui je pleure pour un rien je suis trop dans la compassion donc que sa soit heureux ou malheureux je pleure et autant dans la réalité que sur des films ou de vidéo et je trouve que ceSt un problème. Étant éducatrice c’est chiant d’avoir les larmes au yeux devant mes jeunes

  10. Pierre
    30 octobre 2016.En ce qui me concerne, pleurer, ça n’ a jamais été une faiblesse bien au contraire . Seul ou même devant des amis… au delà, ça complique un peu de toutes les façons on en ressent le besoin alors laissons la nature ou le corps faire les choses .. Ca soulage sur le moment c’est évident mais parfois j’ai bien peur que cela augmente mon stress quelque temps plus tard C’est la question que je me pose?Ne serait pas un moyen de faire remonter un peu trop brutalement un paquet de mauvaises choses??????? qu’on ne va pas trop bien contrôler surtout quand on est seul Nous ne sommes pas tous des médecins .
    Alors peut on pleurer aussi facilement que ça, j’aimerai une réponse merci …Bonne journée il fait beau

  11. Je pleure souvent mais je regrette car dans notre Culture quelqu’un qui pleure renvoie à la faiblesse!
    Du coup, à chaque fois que je pleure devant les gens je me sens faible surtout quant on me dit : « il ne faut pas te mettre dans un état pareil! » Sauf que ça me permets de me libérer des émotions toxiques et envahissantes et ça me rend plus sereine!
    Je ne pleure pas pour attendrir mes interlocuteurs mais pour faire sortir ma frustration et être libérer d’un stress supplémentaire!
    Je suis en recherche d’emploi et je cumule les CDD à défaut de décrocher LE job durable! De ce fait, à chaque fin de contrat quand je quitte l’entreprise même si c’est mon choix de pas accepter un renouvellement qui me conduirait à pas grand chose, je pleure devant mes collègues de boulot et des responsables car je me sens frustrée et révoltée d’être dans une situation professionnelle si précaire! Voilà ce que je peux dire, seulement j’aimerai tellement comprendre ce que pense les gens en face de moi lorsque je me mets à chialer comme une madeleine! J’ai aussi l’impression qu’on me prend pas au sérieux du fait d’être si sensible!

  12. Premier vol de ma vie, premier vrai voyage, New-York. Dépaysement total, nouveau copain, je crois que j’aime toujours mon ex… mais il minsultait. Il savait me donner de la tendresse au moins.
    Dans les toilettes de la chambre d’hôtel, j’écris ce commentaire. Après plusieurs heures de reflux gastro oesophahiens… respiration profonde… « mon corps va guérir seul »… Je sais pertinemment depuis quelques jours que j’avais un fort besoin de pleurer. Je me retenais vis-à-vis de mon copain… j’ai tout lâché là et ca fait vraiment du bien. Pu de reflux… enfin ! Dodo now

  13. Je suis d’un naturel pessimiste
    De ce fait je vois toujours tout en noir et je pleure souvent
    La moindre contrariété me blesse et mon mécanisme de défense c’est de pleurer
    Vous dites que lorsqu’on pleure c’est que l’on est fort, pourtant je me sens tellement mal dans ces moments la

  14. Je suis un homme, et je pleure quelques fois, depuis que je suis enfant :
    – Aujourd’hui en pensant à ceux que j’ai perdu dernièrement. un frère qui me manque beaucoup
    – et un autre ensuite…
    – Mes beaux parents partis en l’espace d’un an
    – ma mère partie quand j’avais 10 ans
    – mon père parti quand je suis né
    – et ma vie d’aujourd’hui après avoir été autodidacte en partant de rien, directeur, et avoir tout plaqué.
    Peut être avez vous raison ! Il faut pleurer de temps en temps pour se vider.
    Mais positiver est le meilleur des remèdes !

  15. Je suis un homme, et je pleure quelques fois, depuis que je suis enfant :
    – Aujourd’hui en pensant à ceux que j’ai perdu dernièrement. un frère qui me manque beaucoup
    – et un autre ensuite…
    – Mes beaux parents partis en l’espace d’un an
    – ma mère partie quand j’avais 10 ans
    – mon père parti quand je suis né
    – et ma vie d’aujourd’hui après avoir été autodidacte en partant de rien, directeur, et avoir tout plaqué.
    Peut être avez vous raison ! Il faut pleurer de temps en temps pour se vider.

    Mais positiver est le meilleur des remèdes !

  16. Bjr. J’ai presque 70balais et moi aussi je pleure, d’émotion, de frustration , autrefois en serrant les dents de colère aussi , mais bizarrement je pleure quand on s’occupe de moi : quand un médecin me demande si ça va ! là je m’effondre, je me sens pitoyable, j’ai honte, je serre les dents parce que je voudrais ne pas pleurer mais c’est plus fort que moi. J’en ai ras le bol parce que je ne peux pas m’expliquer et mon interlocuteur pense que je suis en dépression. Comment refouler cette émotion ? stopper ce phénomène ? Et quand je sors de chez le docteur je n’ai pas pu lui demander ce que j’étais venue chercher ! Et le pire c’est que je n’arrive pas non plus à rassurer la personne qui m’attendait , et qui pense que j’ai un souci que je veux cacher.
    le yoga , la relaxation , la meditation seraient bonnes pour moi parait-il ?

  17. Je pleurais souvent, ca soulage. Puis un jour un toubib me dit que mes pleurs sont pour me plaindre de mon sort ..
    Depuis je n’arrive plus à pleurer , ca ne sort plus, il y a ce jugement qui fait blocage

  18. Je pleure souvent c’est un moyen pour moi évacuer ma colère, mon stress, mes déception,
    Le problème c’est que je ne sais pas me retenir, je pleure devant n’importe qui …
    Des fois une petite réflexion prend des conséquences énorme et au lieu de m’exprimer je pleure, je suis incapable de dire un mot.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un refuge fait poser des chiens dans un photomaton pour les faire adopter !

Mère et fille : un lien qui guérit, un lien qui blesse