Partagez cet article
Annonce

Si quelqu’un nous rejette, nous offense injustement, ou ignore notre présence, nous sentons cette énergie désagréable pénétrer notre chair comme la lame très fine et très froide d’un poignard. 

Pourquoi?

Quiconque se valorise à travers les yeux des autres est toujours entre les mains des autres, et risque d’être blessé à tout moment !

Nous pensons que nous nous aimons. 

Nous le pensons parce que nous souhaitons de bonnes choses pour nous-mêmes. 

Nous voulons un bon travail, une vie sociale animée, une maison confortable, quelqu’un qui nous aime et nous soutient.

Annonce

Cependant, si quelqu’un nous rejette, nous offense injustement ou ignore notre présence, nous ressentons son énergie désagréable pénétrer nos chairs comme la lame très fine et très froide d’un poignard mortel. 

Pourquoi? 

Parce qu’au fond, dans une partie cachée de notre cœur, nous croyons que pour une raison quelconque ce que nous avons subi a une base de vérité et que si nous sommes rejetés ou ignorés, c’est pour de bonnes raisons.

Je suis d’accord que parfois nous faisons des erreurs et obtenons ce que nous méritons. Je ne parle pas de ce genre de situation. Je veux parler d’une situation où vous êtes poli, gentil, serviable et on se moque de vous sans savoir pourquoi.

Image crédit : Pixabay

Nous ne comprendrons jamais vraiment les vraies motivations de certaines personnes. Chacun de nous est un univers complexe et vaste, rempli d’obscurités, souvent pour nous-mêmes. 

Si parfois nous ne sommes même pas capables de comprendre nos sentiments, comment pouvons-nous comprendre ceux des autres ?

La chose la plus importante est de ne pas nous sentir mal parce que l’autre ne nous a pas fait de compliments, a tourné le regard quand nous avons souri et n’a pas répondu à notre bonjour. 

Annonce

Le plus important est de ne pas culpabiliser si l’autre ne nous apprécie pas, n’est pas d’accord avec notre façon d’être et préfère parler aux autres. 

La chose la plus importante est de ne pas nous blâmer parce que ceux que nous aimons maintenant ne nous aimaient pas avant. 

Vous n’êtes pas indésirable simplement parce que celui ou celle que vous aimiez ne voyait aucun charme en vous. 

Vous n’êtes pas la dernière des femmes ou le dernier des hommes simplement parce que celui que vous avez aimé, a préféré sortir avec quelqu’un que vous considérez comme un idiot ou parce qu’il ou elle a préféré rester seul/seule.

Le jour où vous vous aimerez vraiment, l’opinion des autres personne aura beaucoup moins d’importance car au fond ce qui compte vraiment, c’est comment nous nous voyons, ce que nous ressentons et comment nous nous acceptons.

Virginie V.