Partagez cet article
Annonce

plus grandes douleurs

Que les choses soient claires dès le début : autant il y a des centaines de douleurs physiques insupportables qui guérissent, autant peu de personnes surmontent les douleurs de l’âme.

Les plus grandes douleurs de votre vie ne seront probablement pas palpables et seront souvent liées aux personnes que vous aimez le plus. 

Elles viendront avec la mort d’un être cher, des adieux d’un ami qui s’en va et qui ne reviendra jamais, de la perte d’un grand amour, de la trahison d’un être cher… Ça fait mal, très mal . Pendant longtemps. 

Annonce

Mais personne ne le verra, vous seul le ressentirez. Chaque pincement douloureux, chaque sensation de brûlure. Tout sera ressenti de la manière la plus intense qui soit et, parfois, vous vous demanderez s’il est possible de mourir d’amour, de nostalgie ou d’autres choses que nous ne pouvons que ressentir.

Laissez-moi vous répondre : oui c’est possible. 

Les gens disent que non, que la seule chose qui tue est la maladie ou la vieillesse. Mais il y a des gens qui, comme moi, croient que la douleur de l’âme tue. 

À vrai dire, ça arrive si lentement que parfois on ne s’en aperçoit même pas, mais c’est là que réside le plus grand danger. Cette douleur qui donne d’abord un pincement au cœur puis devient récurrente. Peu à peu elle prend le dessus sur nous, nous éloigne des moments de bonheur, nous empêche de nous sentir heureux et libres.

Annonce

Et au moment où vous vous en rendrez compte, votre douleur sera devenue votre être tout entier. 

Alors oui, vous serez officiellement « mort ». Et personne ne le remarquera, personne ne le verra. En fait, vous resterez la même personne aux yeux des autres. Il est très facile de masquer ce genre de douleur, il suffit de mettre un sourire sur votre visage, de faire quelques sourires et personne ne s’en doutera.

Aucune douleur n’est agréable, qu’elle soit physique ou non. 

enfant ne devrait partir

La différence est que pour une douleur physique, il existe un traitement capable de soigner ou de minimiser la souffrance, mais pour la douleur de l’âme, il n’existe aucun remède. Peut-être la météo, une épaule amicale, ou peut-être un voyage.

Oui, les plus grandes douleurs de la vie ne sont parfois pas visibles, mais elles sont ressenties avec tout ce qu’il y a de plus humain en chaque être. 

Et nous finirons tous par nous en sortir, alors mon seul conseil est : ressentez toutes vos douleurs aussi intensément que possible, puis laissez-les partir. 

Jetez-les dans le ruisseau le plus proche et voyez comment le courant peut les emporter. 

Car un jour, vous pourrez regarder cette rivière où coule le ruisseau et sentir votre âme lavée.

Claire C.

Annonce