À la personne qui m’a brisée émotionnellement, ceci t’es destiné

de | 24 août 2017
brisée émotionnellement

À la personne qui m’a brisée émotionnellement, ceci t’es destiné

Image crédit : shutterstock

À la personne qui m’a brisée émotionnellement, ceci t’es destiné

Ce texte est aussi valable pour les hommes qui ont été brisés émotionnellement

Je sais que je ne suis pas la seule personne à avoir traversé quelque chose comme ça, mais c’est difficile d’imaginer que quelqu’un d’autre puisse subir ce genre de douleur.

C’est le genre de sentiment que vous ne souhaitez même pas à votre pire ennemi. J’ai été blessée parce que j’aimais trop. J’étais aveuglée par les papillons, les mots doux et les yeux noirs. Je t’ai toujours fait confiance et je n’ai jamais douté de toi. Je n’aurais pas dû le faire, mais j’ai appris la leçon à mes dépens.

À la personne qui m’a brisée émotionnellement, ceci t’es destiné :

Tout d’abord, sache que je ne te déteste pas.

Il serait plus facile de penser du mal de toi et de te haïr. Mais je ne le fais pas. Évidemment, il m’a fallu beaucoup de temps pour en arriver là, mais aujourd’hui, je t’en remercie. Pour tous les souvenirs que je garde en tête et toutes les leçons apprises à tes côtés. Tu m’as peut-être brisée, mais en fin de compte, je suis plus forte et plus sage que jamais.

Tu as apporté beaucoup de joie à ma vie et tu m’as montré à quoi ressemble le véritable amour. Maintenant, je sais le genre de personne que je dois chercher et lesquelles je dois éviter.

Grâce à toi, j’ai compris ma valeur. Maintenant, je vois que je mérite tellement mieux que toi. Moi, comme n’importe quelle autre fille, mérite d’être appréciée, aimée et soignée. Je ne veux plus jamais être avec un mec manipulateur ou jouer à des jeux. Maintenant, je le sais.

Je sais que tu n’es pas le seul à être responsable. Je me suis trop attachée. Je dépendais de toi. Tu étais ma seule lumière, mon soleil, ma lune et mes étoiles. Je pensais que tu étais la raison pour laquelle je vivais. Quand j’avais le plus besoin de toi, tu m’as tourné le dos. Je pensais pouvoir compter sur toi, mais j’ai eu tort. Je croyais que c’était le véritable amour, mais à la façon dont tu as géré la situation, je sais que ce n’était pas le cas. Quelqu’un qui m’aime vraiment ne pourrait jamais me blesser de cette façon.

Je pensais que tu étais ma lumière, mais tu étais mon obscurité.

Je croyais sincèrement que tu étais celui qui m’aiderait à relever mes défis. En vérité, tu as apporté beaucoup plus de problèmes à ma vie. J’étais naïve et je croyais que tu avais de bonnes intentions, mais maintenant j’en sais plus.

Je sais qu’il n’y a probablement aucun intérêt à te dire tout cela parce que tu ne peux pas voir tes erreurs et tu feras probablement les mêmes choses pour la prochaine fille. Tu es tellement charmant qu’elle succombera rapidement et quand elle sera vraiment amoureuse, tu la trahiras d’une façon ou d’une autre. C’est simplement ta façon d’être.

Pendant des mois, je me suis blâmée pour ce qui s’était passé. Je pensais que tu avais été repoussé par ma personnalité et mon comportement . Mais maintenant, je sais, que tu n’es tout simplement pas assez humain pour gérer les défis et l’engagement de la vie réelle.

Je ne suis plus en colère contre toi. Je suis vraiment désolée pour toi et la prochaine personne que tu blesseras.

Après À la personne qui m’a brisée émotionnellement, ceci t’es destiné voir aussi :

20 réflexions au sujet de « À la personne qui m’a brisée émotionnellement, ceci t’es destiné »

  1. Dawn

    Le texte est-il entier, sur la fin il semble devoir y avoir quelque chose après les deux points  » :  » .

    Répondre
    1. Alex

      Si vous parlez de ceci « Après À la personne qui m’a brisée émotionnellement, ceci t’es destiné voir aussi : » cela ne fait plus parti du texte… C’est simplement pour indiquer qu’il y aurait d’autres articles qui pourrait nous intéresser en-dessous. 🙂

      Répondre
  2. DE LOS RIOS CARO

    Oh comment je te comprends. Je suis désolée pour toi et autant que je le suis pour moi.

    Répondre
  3. barbier

    j ai vécu la meme chose avec une femme humiliation chantages separation des amis crises pour des broutilles changements d avis a tous moments j’ai failli finir en hp ou je restais et je perdais mon ame donc je suis parti non sans mal avec des périodes difficiles pour reprendre l estimes de soi j’en suis ressorti plus fort intérieurement bonne chance a vous

    Répondre
    1. Baroué

      Idem… meme en m étant retrouvee depouillee de tout et totalement vidée de l interieur … plus aucune estime de moi ,ni de confiance ,perte de joies et d envies propres et a la rue complet car j avais quitté mon logement pour vivre avec elle j ai pu me relever…non sans mal aussi mais je me sens egalement plus forte aujourd hui meme si certaines sequelles psychologiques et physiques se font encore ressentir par moment car cela date d a peine 2 mois je renais et reprends gout a la vie comme jamais.
      Bon courage a tous ceux et celles qui traversent cette tempete et qui puisent au plus profond d elles meme pour s en sortir.

      Répondre
  4. coriolan

    Je suis un homme, et cela s’applique parfaitement à mon ex copine , que j’ai aimé et qui m’a détruit de nombreuses manières les plus ignobles les unes que les autres…

    Répondre
  5. Matante

    J’ai été tellement brisé que 8 ans plus tard… je vis seule sans jamais être capable de me retrouver et surtout de me partager avec personne. Il a prit mon amour, ma fierté,ma santé, mais pas ma vie.8 ans plus tard je commence à vouloir voir les gens recommencer à vivre, peut être aussi si mon chemin croisse un homme sincère fidèle et amoureux. Il pourrait me réapprendre ce qu’est l’amour. Et aussi, dans mes rêves les plus fous finir mes jours avec lui à mes côtés. À 50 ans, je me donne se droit de rêver et l’espoir de le réaliser.
    Tu n’es pas la seule Non malheureusement !

    Répondre
  6. paul

    Ton Texte me semble bien triste et emprunt de douleur. J’ai moi aussi traverser le même genre de blessure déchirante. Je sais que l’on pense qu’on est le seul à souffrir autant. Je sais à quel point on peut en vouloir à l’autre de manquer tellement à ce qu’il devrait ou aurait du être.

    Moi aussi, j’ai connu cela. Et malgré tout je ressent encore une pointe de ressentiment en toi. Tu verras, si tu y réfléchi ce n’est pas vraiment cette personne qui t’a blessé mais probablement plus le fait de t’être fait avoir, ou d’avoir eu des sentiments trop ceci ou trop cela…Mais tu le dis toi même dans ton texte, beau par ailleurs, que cette personne t’as trahie.

    Il faudrait que tu prenne un peu plus de distance vis a vis de la situation, tu comprendras alors que ce n’est pas cette personne qui t’as trahi mais l’idée que tu te faisais de cette dernière. C’est cette image que tu avais faite de cette personne en ton fort intérieur qui a été déçue. Tu t’étais fais des idées fausses, n’est-ce pas ?

    Avec un peu de temps, d’espace et l’expérience de nouvelles rencontres palpitantes, on apprend que c’est la vie. Que c’est dans le fond normal de finir par être blessé émotionnellement lorsque l’on engage ses sentiments dans des relation, ça fait partie du cycle de l’amour d’une certaine façon…

    Il faut juste utiliser son temps intelligemment et éviter tout les moment seul et obscurs ou l’on a des pensée négatives. Dès que ca arrive essayer de faire une activité cool, sympa et voir des gens que l’on apprécie tant que possible ! Tu verras avec le temps tout s’arrange ! Personnellement je suis en train de vivre de toutes nouvelles aventures malgré plusieurs évènement un peu triste dans ma vie et maintenant cela me challenge et m’excite beaucoup !

    Je te souhaite le meilleur pour la suite.

    Namaste.

    Répondre
    1. ANGELA

      Vous avez raison. Je suis actuellement au coeur de cette déception intense, je sais que le recul viendra, mais pour l’heur,e c’est insupportable le sentiment de m’être laisser berner. On peut certes dire que c’est l’idée que nous nous faisons de l’autre personne qui était fausse. Certes, mais quand la personne est si fine a vous donner d’elle une image trompeuse que ce n’est pas aisé d’y voir clair tout de suite.
      Il faut passer par le stade de la colère pour pouvoir pacifier.
      Je n’ai plus de colère, mais une énorme blessure. Ma sincérité trahie Retrouver mes marques prendra du temps.

      Répondre
  7. Marie

    Moi je ne l’ai pas encore perdu mais c’est tout com, car son indifférence fais mal, alors que tout ce que tu fais c’est l’aimer éperdument. Partagé entre la conscience qui te dit stop et le coeur qui te dit de t’accrocher. C’est difficile de s’en détachées malgré que la situation est anormale.
    J’aurais aimé avoir un le coeur en béton pour ne pas sentir ces douleurs !

    Répondre
    1. Sandrine

      Marie,

      une belles relation ne fait pas mal, elle doit t’apporter de belles choses, t’élever, et non pas te faire souffrir, ni de la compliqué. Ne reste pas dans une situation où tu es tiraillée. C’est justement la sonnette d’alarme pour dire que quelque chose ne va pas.

      Répondre
  8. Ada

    C’est l’école de la vie et heureux est celui ou celle qui maitrise sa leçon après avoir surmonté cet obstacle. Trop d’attachement nous rend souvent aveugle donc attaches toi à ton ego. J’ai vécu pire et je remercie le ciel de m’avoir fait vivre toutes ces expériences qui me mûrissent.
    L’expérience…

    Répondre
  9. Moktar Bel Moktar

    Le texte qui contient certaines vérités mais que je trouve super égocentrique et limite pervers venant de l’auteure.
    Tu as vécu ton temps avec cette personne, que tu as aimé apparemment mais que tu traites d’inhumain. Il a tout détruit chez toi …
    Comment se dédouaner, c’est super ! Mais à côté de ça tu lui dis merci, on comprend rien. Il y a de tout et son contraire …
    Tu fais partie des personne qui selon moi se remettent faussement en question, en accusant l’autre de tous les maux.
    Ton texte est touchant, mais en apparence seulement.
    Et ce passage est juste magique : « Tu es tellement charmant qu’elle succombera rapidement et quand elle sera vraiment amoureuse, tu la trahiras d’une façon ou d’une autre. C’est simplement ta façon d’être. »
    Tout le monde n’est pas comme toi à savoir être naive et manipulable (apparemment), et superposer ton histoire personnelle avec cette personne en la projetant sur sa future histoire d’amour révèle une note de jalousie perverse.
    Chaque histoire est différente, chaque personne aussi, et des passages de la vie poussent parfois au changement, de l’un comme de l’autre. L’amour n’a pas de règles définies, cette personne ne te doit rien, elle te doit le respect tout comme toi.
    Et garder le plus possible les belles choses qu’il y a eu entre vous, c’est l’essentiel, et ça te permettra de cicatriser plus vite tes douleurs tout à fait normales.

    Répondre
    1. CHAMPIGNEULLE

      Je ne suis pas d’accord, il existe des manipulateurs, pervers narcissiques…qui s’abreuvent de la souffrance qu’ils infligent à l’autre, en le faisant culpabiliser en plus, puis une fois l’autre à terre ils fuient…. « pas leur faute et aucune remise en question »… puis se trouvent une autre « proie » qu’ils mettent sur un nuage et là c’est la Trahison et le nuage tombe de nouveau…. Ils ne savent vivre qu’ainsi.
      Pour l’avoir malheureusement vécu et fait des recherches poussée en la matière, ce genre de personne existe bel et bien….ils sont très très doués !!! Pour passer pour des être adorables en dehors…ce qui rend les explications compliquées pour la victime qui de ce fait se retrouve coincée, isolée……. mal, voire malade ou pire…😢

      Répondre
      1. Sandrine

        C’est cela. J’ai vécu la même histoire avec un homme. Beau parleur, charmant, charismatique. Il m’a fait vivre un rêve, pour reprendre les mots « sur un ptit nuage », et ensuite culpabilité, frustration, l’égo qui prend cher, des montagnes russes émotionnelles. Des moments hauts et des moments très bas…des entre deux, je fuis, je reviens. Jamais un mot plus haut que l’autre, mais des phrases non complètes qui laisse deviner n’importe quoi, (du genre:  » tu sais bien que c’est comme ça que…), aucune remises en question de sa part, des tournures de phrases jamais vraiment claires, sauf, quand il s’agissait de lui ! Une fois, la dépendance en marche, parce que c’est ce qu’ils font au début, et le font très bien, l’étau s’est resserré, c’est déjà trop tard. Un point où j’étais proche de la dépression, et où même à terre, il appuyait encore, histoire de me mettre bien la tête sous l’eau. « la vie est cruelle, n’est ce pas ? » « c’est triste d’être dans un état pareil à cause de la vie », et on est tellement mal, émotionnellement, mentalement, que l’on a perdu le sens de la réalité, des choses, de la vérité, de ce qui fait qu’on était « nous ». Quel genre de personne peut mettre à terre quelqu’un et continuer ainsi sans aucun scrupules. J’ai été brisée de l’intérieur. Brisée émotionnellement, psychologiquement, moralement….se relever est extrêmement difficile. Il m’a bercé d’illusions, menti, manipulé, encore plus dès que je réussissais à me relever un minimum. Après trois ans comme cela, j’ai perdu mon sourire, mon optimisme, ma joie de vivre, tout ce qui me définissais avant de le rencontrer. Ces gens là passent effectivement pour des personnes très sociables aux yeux des gens, voir pour des victimes, alors que les victimes, les vraies, elles sont sur le carreau et oubliées. Il est exact que l’on peut avoir une part de responsabilité là dedans, dans le sens où, l’on a pas vu clairement les choses, où on se laisse bercé d’illusion, et là, oui, cette responsabilité nous incombe certainement. C’est très difficile de voir une vérité dans ce contexte de manipulation. Notre jugement est faussé, jugement que l’on acquiert au fil du temps, qui nous a jamais fait défaut jusqu’à présent. Alors, ce dire également que l’on s’est trompé est également très difficile. « non, ce n’est pas possible qu’il soit comme cela » « ce doit être moi qui ne va pas », et c’est justement sur toutes ces cordes sensibles de notre être que joue le manipulateur. J’ai mis fin à cette relation. Il y a tout juste 1 mois. Parce que la vérité m’est tombé dessus, comme la foudre qui s’abat sur un arbre. Petites pièces de puzzle que j’ai commencé à rassembler une à une, des situations, des phrases, des mensonges que je percevais, j’ai mis du temps, mais tout est devenu clair. Je dois reprendre ma vie de zéro aujourd’hui, j’ai perdu énormément depuis. Deux emplois, une situation, la stabilité de mon foyer, je suis maman d’un enfant de 5 ans. Il faut maintenant être forte pour relever ma situation et mon foyer. Essayer de redonner sa confiance après cela, dans une nouvelle relation sentimentale ou même de n’importe quelque nature que ce soit, c’est peine perdue. Après être tombé sur une personne de la sorte, il est certain que l’on mot d’ordre sera « méfiance » et « protection » , au détriment certainement de belles rencontres…

        Répondre
  10. jerome aussenac

    Bonjour,

    Je vie la même situation ou presque,
    et les mots qui me viennent de suite, pour t’aider, c’est de ne pas juger ce que l’autre a fais ou pas fais, mais de prendre çà comme une leçon de la vie, une expérience, qui est là, était là, pour éveiller quelque chose en toi qui avais besoin d’être développé de cette façon, ce qui veut dire donc, que s’il y a un responsable, c’est plutôt la vie elle même, que l’autre, qui n’est qu’un acteur et une victime de lui même, et de la vie, qui est là pour nous faire grandir, par ces propres leçon et au travers de tous et de tout !!!
    L’expérience devait se passer comme cela avec des acteurs innocents, coupables et manipulés par la vie, afin que chacun s’éveille en se regardant dans le miroir, ce miroir peut être l’autre, il peut être moi même, il peut etre partout, dans ce que l’on voit, donc ouvrir les yeux sur la vie entière qui sert de leçon et de support à l’apprentissage (personnel)…
    Amour, Lumières, pensées positives, respect, solutions positives

    Répondre
  11. jerome aussenac

    Reconstruire la solidité de ses émotions, passe par ce genre de soucis, d’épreuves, difficiles, et apportent des solutions de reconstruction bien plus en profondeur et plus en conscience, et plus élévatrices..
    Souffrances, mais incroyable rebondissement en avant !!!
    Paix, Avenir

    Répondre
    1. Sandra

      Quand je lis ça, j’ai toujours le rêve que c’est lui qui m’écrit ça, exactement les 4 mots que j’aurais voulu lire, entendre.

      Et si c’était lui, je lui répondrais d’un simple sourire parce que j’ai plus les mots pour exprimer ce mal, cette blessure qui me ronge depuis plus de deux ans.

      Répondre
  12. mokritzky

    J’ai vécu une triste histoire avec un homme.
    Il était marié. M’a manipulée. M’a laissée. J’ai rencontré un autre homme qui m’a aimée terriblement. Je l’ai laissé quand le premier a repointé son nez et s’est dit prêt à partir de chez lui pour vivre avec moi. Il l’a fait… mais trois semaines seulement. Retour chez lui quand sa femme abandonnée est allée trouver un autre homme et qu’il l’a si.
    Mais ce beau salaud m’avait dit qu’il ne me quittait pas. Il est venu ma voir et me contactait la semaine. En fait il jouait sur les deux tableaux à nouveau.
    Je me suis mise en colère. Il m’a frappée et cassé le nez.
    Au bout d’un mois j’ai porté plainte. Je l’aimais malgré le mal qu’il m’avait fait. C’est terrible d’aimer son bourreau…
    Il y a eu enquête, audition, il a nié bien évidemment. M’a même accusée moi de l’avoir saisi par les poignets!
    Le procès a eu lieu, et je l’ai gagné.
    Mais pour tout le reste, il n’y aura pas de justice.
    Et pour toute la souffrance que j’ai encore, rien. Elle n’est même pas quantifiable. J’ai pleuré moi aussi ,sangloté couchée sur le sol. Eu envie mille fois de mourir. Mes enfants m’ont raccrochée à la vie. Je ne pouvais pas leur faire cela.
    Cet homme a tourné la page. Moi j’essaie, j’ai retrouvé le second homme, mais intérieurement je souffrirai toute ma vie. Je le sais.
    C’était il y a un an et demi. Je souffre encore. Je pense encore à cela tous les jours. Il m’arrive de pleurer malgré la promesse que je me suis faite Noël dernier: ne plus jamais verser de larmes à cause de lui.
    Je ne pourrai jamais pardonner. Jamais oublier non plus. Et si cette histoire m’a permis de savoir ce que je ne veux plus, je souffre tellement que je n’ai qu’un regret: avoir croisé un jour sa route…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *