Partagez cet article
Annonce

Pardonnons de bon gré afin d’être pardonnés. Témoignons de l’indulgence en passant sur les offenses. Aimons-nous les uns les autres, du pardon soyons apôtres. Honorons nos frères et nos soeurs, et l’amour sera vainqueur. Bible , (Psaume 86:5)

Le vrai pardon est la capacité d’aller de l’avant, sans souffrir dans nos cœurs.

Le pardon est un sujet qui a toujours fait débat.

Beaucoup d’entre nous ont grandi en apprenant et en acceptant que nous devrions pardonner aux autres le tort qu’ils nous ont fait, car les plus grands bénéficiaires du pardon sont nous-mêmes. Mais certaines personnes ne sont pas d’accord avec cela et croient que certaines attitudes ne peuvent pas être pardonnées, et sont parfois prêtes à sacrifier des relations à cause de cette pensée.

Annonce

L’une des principales raisons pour lesquelles le pardon n’est pas bien accepté par les gens est parce qu’ils croient qu’il est impossible de pardonner et d’oublier, et que c’est de l’hypocrisie de dire que nous sommes capables de pardonner et d’effacer automatiquement de notre esprit et de notre cœur toute la souffrance qui nous a été causée.

Cette question est très complexe. Il est possible de convenir que l’oubli n’est pas quelque chose qui nous vient facilement, surtout si la douleur venait d’une personne que nous aimions beaucoup et en laquelle nous avions pleinement confiance.

Pardonner, ce n’est pas oublier le mal que l’autre nous a fait, mais se souvenir sans souffrir.

Cette phrase, nous fait penser à ce que signifie vraiment accorder notre pardon à quelqu’un.

Bien que le pardon soit un cadeau, une grande qualité, qui nous libère des liens émotionnels, nous sommes tous humains, et nous l’adaptons donc aux événements de notre vie.

Pardonner ne signifie pas forcément oublier, d’autant plus que les blessures et les traumatismes qu’une autre personne nous a causés ne disparaissent pas avec le temps, ni de l’esprit ni du cœur.

Accorder le pardon, c’est être capable de se souvenir de ce qui s’est passé sans souffrir dans l’âme et sans laisser l’attitude de l’autre personne nous enlever notre paix ou notre motivation à avancer et à réaliser nos rêves et nos objectifs.

Annonce

Pardonner, c’est suivre sa propre vie sans porter en nous la négativité que quelqu’un d’autre nous a fait subir. C’est se relever, rassembler les morceaux de notre cœur et se ressaisir, en évitant de nourrir en nous tout ressentiment qui pourrait nuire à notre bonheur.

Pour pardonner, il ne faut pas oublier, mais être capable de libérer tous les sentiments négatifs liés à l’action de l’autre personne.

Nous devons nous mettre en premier et nous aimer par-dessus tout, en ne laissant aucun sentiment négatif nous habiter.

Alors pardonnez, même si vous ne pouvez pas oublier. C’est le détachement de la souffrance qui vous aidera à avancer et à vous reconstruire une vie meilleure.

Mais n’oubliez pas que L’amour, c’est de jamais avoir à dire pardon. – Geoff Nicholson.

Claire C.