Annonce

démotivation
Depositphotos

Il était une fois une fourmi qui arrivait tous les jours au travail de bonne heure.

Et qui travaillait toute la journée avec dévouement et excellence.  Elle était productive et heureuse de travailler!

Son travail était excellent, cependant elle n’était pas supervisée par un manager. La guêpe, le PDG de l’entreprise pensa:

Annonce

« si elle est aussi productive sans supervision, qu’est-ce que ce serait si elle était supervisée! »

Elle recruta donc un cafard pour la superviser. Ce cafard était très expérimenté et compétent!

La première préoccupation du cafard fut d’organiser les heures d’entrée et de sortie de la fourmi. Rapidement, il fallut engager une secrétaire pour l’aider à rédiger les rapports ainsi qu’une araignée pour organiser les documents et répondre au téléphone.


La guêpe était ravie du travail de qualité effectué par le cafard et demanda également des études comparatives avec graphiques, indicateurs et analyses de tendance. Pour mieux remplir sa fonction, le cafard embaucha une mouche et acheta un ordinateur et une imprimante.

Assez rapidement, la fourmi, autrefois productive et très heureuse dans son travail, commença à se sentir dépassée au milieu de tant de papiers, d’appareils et de réunions.

Annonce

La guêpe estima qu’il était temps d’engager un chef de service pour superviser la fourmi heureuse et productive.

Le poste fut donné à une cigale qui, très exigeante, changea tout le mobilier de son bureau et demanda un assistant .

La puce, qui était son assistante dans son ancienne entreprise fut choisie. 

Ensemble, elles élaborèrent une stratégie d’amélioration pour le service et un contrôle budgétaire pour le service où travaillait la fourmi, une fourmi qui devenait chaque jour plus triste et moins motivée; et qui était de moins en moins heureuse et productive.

Le directeur de la cigale parla au directeur de la guêpe pour lui dire qu’il devait investir dans une étude. La guêpe accepta, mais en analysant les finances, elle réalisa que le service où travaillait la fourmi n’était plus aussi rentable qu’avant, et pour cette raison, elle engagea le hibou, qui était un consultant très renommé et célèbre, pour établir un diagnostic de la situation.

Le hibou travailla pendant trois mois sur ce diagnostic, et rendit son rapport complet « il y a trop de personnel dans ce service »

Annonce

Le moment fut venu de licencier quelqu’un de l’entreprise, et devinez qui a été choisi? La fourmi, évidemment, parce qu’elle avait beaucoup changé, n’était plus motivée et n’arrivait plus à suivre le rythme de l’entreprise.


Morale de l’histoire: La guêpe, se rendant compte que la fourmi faisait un excellent travail, a été aveuglée par la cupidité et n’a pensé qu’à augmenter ses revenus, sans valoriser l’employée qui, dès le début, faisait de son mieux au travail. Elle a entrepris plusieurs évolutions et embauché de nouveaux animaux, mais a oublié l’essentiel: prendre soin et investir dans ceux qui ont fait croître le secteur en premier lieu. 

La fourmi, se sentant démotivée et dépassée par tant de nouveautés, a commencé à produire beaucoup moins et a rapidement été licenciée, comme si elle était le problème.

Cela se produit souvent dans la vraie vie. Nous créons de nombreuses relations et dévaluons les personnes qui sont avec nous depuis le début, nous ne pensons qu’à nous, et ainsi nous détruisons bon nombre de nos meilleures relations, les mêmes qui nous ont fait avancer dans la vie.

Analysez sagement cette parabole et voyez s’il y a une « fourmi non motivée » dans votre vie, blessée par certaines attitudes. Si oui, cherchez des moyens d’améliorer votre comportement et vos rapports, ce qui contribuera également à votre croissance.

Annonce