À toi mon ami qui m’a vu lors mes pires moments

de | 21 février 2018

Image crédit: Shutterstock

À toi mon ami qui m’a vu lors de mes pires moments

 » L’amitié ne s’apprend pas dans un livre, c’est l’instinct qui nous la fait découvrir!  »

Le monde…ce à quoi nous devons tous faire face. Pour pouvoir continuer à aller de l’avant, nous devons en tirer des leçons tous les jours.

Le monde a contribué à faire de toi la personne que tu es aujourd’hui, et tu as appris à tenir sur tes deux jambes, bien que tu continues encore à faire des erreurs.

Mais la famille et les amis que tu t’es fait en cours de route te seront utiles et t’aideront.

Bien qu’il semble que le monde ait tout mis en oeuvre pour que tu apprennes ces leçons difficiles, c’est ce même monde qui t’a donné ces amis et cette famille.

Et tu viendras à penser que le monde a la responsabilité de te protéger.  – Boys Meets World

Nous avons tous déjà vécu des moments d’ivresse dans notre vie.

Où l’alcool nous donnait l’impression que tous les murs qui étaient autour de nous allaient s’effondrer. Restant là, abattu.

Vos larmes faisant dégouliner votre maquillage sur le long de votre visage.

Et tout ce que vous attendiez vraiment, c’était simplement des bras pour vous serrer fort et vous réconforter.

Lorsque vous êtes vulnérable, la seule chose que voulez c’est juste qu’une personne soit là pour vous.

Il est tout à fait naturel d’avoir parfois le moral à zéro.

C’est parce que vous avez été fort trop longtemps. Parce que vous avez gardé le rythme trop longtemps.

Les personnes qui comptent pour nous se manifestent et sont là lorsque c’est nécessaire.

« Lors de ces moments je ne m’acceptais pas. Mais toi si, et tu m’aimais davantage. Merci de m’avoir aimé dans mes mauvais jours.

Tu ne me laisses pas tomber. Tu me rappelles qu’elle est la meilleure version de moi-même.

Tu veux le meilleur pour moi. Tu m’as aidé à apprendre. En marchant à mes côtés. Merci de m’avoir aidé à devenir le meilleur de qui je suis.

J’ai du mal à marcher droit quand j’ai le blues. Mais toi tu sais me guider dans la bonne direction. Et je t’en remercie.

Tu m’as fais prendre conscience que je suis meilleur que ce qui m’a brisé. Merci.

Tu ne me définies pas par mes erreurs. Et tu me pardonnes.

Merci de me rappeler d’essayer à nouveau. D’être là. D’être là pour moi.

Merci d’être mon ami. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *