Ce milliardaire égyptien propose d’acheter une île pour les réfugiés

de | 16 septembre 2015

milliardaire égyptien

Ce milliardaire égyptien propose d’acheter une île au large de l’Italie ou de la Grèce pour y reloger les réfugiés syriens

Le nombre de réfugiés ayant fui la Syrie est estimé à environ 4 millions depuis 2011. Les Nations Unies considèrent qu’il s’agit de la pire crise humanitaire depuis la Seconde Guerre mondiale.

Le milliardaire égyptien  Naguib Sawiris a proposé d’acheter une île au large de l’Italie ou de la Grèce pour y reloger les réfugiés syriens. Il a récemment lancé sur Tweeter :

« La Grèce ou l’Italie, vendez-moi une île, je déclarerai son indépendance, accueillerai les migrants, et leur fournirai des emplois grâce à la construction de leur nouveau pays. »

Il reconnaît que son idée peut sembler un peu folle et tirée par les cheveux mais il l’envisage sérieusement. « Idée insensée.. Peut-être, mais au moins temporaire jusqu’à ce qu’ils puissent retourner dans leur pays ?? !! »

Qui est le milliardaire égyptien Naguib Sawaris ?

Sawaris est le troisième homme le plus riche d’Égypte, avec une fortune estimée à 2,9 milliards de dollars, et PDG d’Orascom Telecom Media and Technology, une société internationale de télécommunications du Caire

Dans une interview avec CNN, Sawaris a déclaré :

« C’est une solution très simple, ils ( Italie ou Grèce) me vendent l’île. Je ferai un abri temporaire pour ces gens, je construirai un petit port et une marina pour que les bateaux puissent accoster. J’emploierai les gens pour qu’ils construisent leurs propres lieux, leurs propres maisons… je leur donnerai des emplois et des abris (jusqu’à ce que leur pays soit plus stable), puis si la situation s’améliore, ils pourront choisir entre rentrer dans leur pays ou rester sur cette île, le problème vient des politiciens. … Il me faut juste l’autorisation d’installer ces personnes sur cette île. »

Où est le piège ?

Jusqu’à maintenant, il semblerait qu’il n’y en ait pas. Sawiris semble être un homme avec de bonnes intentions qui veut apporter son aide.

Dans une interview avec le magazine Forbes, le milliardaire égyptien a déclaré : « Je suis sérieux avec mes intentions, je veux faire quelque chose de bien, donnez-moi l’île et je ferai le reste. »

Le milliardaire reconnaît néanmoins que les défis ne manquent pas, à commencer par convaincre la Grèce ou l’Italie de lui vendre une île, ou encore déterminer l’existence légale de ce nouvel État.

Mais au moins les réfugiés seront traités comme « des humains » alors que selon lui, ils sont actuellement traités comme « du bétail ».

Sawaris a beaucoup de gens derrière lui qui soutiennent pleinement son idée et veulent aider. Cela pourrait-il être la solution à cette crise dévastatrice?

Claire C.

4 réflexions au sujet de « Ce milliardaire égyptien propose d’acheter une île pour les réfugiés »

  1. Jonathan

    C’est sûr qu’il a une idée derrière la tête qui n’est pas vraiment dans le but de les aider.

    Répondre
    1. Michel Gosselin

      au moins y propose un plan d’action! Pendant qu’on analyse autour d’un café des gens meurent, faudrait peut être l’appuyer !!!!

      Répondre
  2. beguin

    Les gens riches et genereux sont tres rares, mais il y en a! Quand aux commentaires debiles laissés sur le meme sujet sur les sites de journaux ou je ne peux laisser de message ne voulant pas m inscrire, je répondrais ici que la France a bien acheté la Corse a l Italie. Pourquoi ce Monsieur apparemment au bon coeur ne pourrait il pas le faire a titre privé, la Gréce cherchant a vendre un maximum de biens, pour régler sa dette a l europe qui n a pas su ou voulu controler les comptes d etat lors de son entrée en europe.
    Pour l héritage de ses enfants, il en restera bien assez (réponse a un mercantile)
    Quand a un autre qui n a pas l air de connaitre la géographie, l Egypte a deja une population tres nombreuse, avec un territoire majoritairement désertique.
    Avant de mettre des conneries il faut s informer ou se cultiver, comme on voudra. C est pareil sur la situation actuelle des migrants, si les USA et ses allies n avaient pas foutu la merde en Irak il y a 25 ans en 1991, puis en 2003, sous de faux pretextes, on n en serait pas la. IRAK SYRIE ERYTREE, SOMALIE LYBIE, et j en oublie, et les PALESTINIENS depuis si longtemps, dont plus personne ne parle, alors qu ils sont assassinés, tous les jours.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *