4 étapes à suivre pour mettre fin à tous les types d’intimidation

de | 8 décembre 2016

 

intimidation

Image crédit : Maeril

4 étapes à suivre pour mettre fin à tous les types d’ intimidation

La bande dessinée que vous vous apprêtez à lire est destinée à mettre fin aux harcèlements islamophobes. Mais nous pensons qu’elle peut être utile pour tous les types d’ intimidation.

Maeril est une artiste française qui a créé une bande dessinée qui a été partagée à travers le monde. Elle décrit les étapes faciles et les plus utiles pour lutter contre le harcèlement islamophobe, mais nous pensons qu’elle peut s’appliquer à tous les types de harcèlement.

Il existe une méthode psychologique anglaise éprouvée appelée « non-complementary behavior » (NCB) que l’on pourrait traduire par « rompre le lien que la personne qui attaque essaie d’établir avec la victime en changeant radicalement de sujet de conversation », et il s’agit de la méthode illustrée en 4 étapes par Maeril.

Le podcast Invisibilia a souligné les effets du « non-complementary behavior » quand ils parlaient des événements d’un dîner à Washington DC : un voleur armé est entré dans le bâtiment avec une arme à feu chargée. Puis, un homme a demandé au voleur s’il voulait s’asseoir et se joindre à lui pour boire un verre de vin. Au grand soulagement de tous, le voleur semblait se détendre et a posé son arme. Ensuite, il a présenté ses excuses et est parti.

Même si cela semble être un exemple extrême de NCB et qu’il s’agit du résultat auquel on s’attend, cela montre que nous pouvons faire quelque chose dans les situations négatives.

Nous ne devons pas toujours nous comporter comme des spectateurs

La bande dessinée ci-dessous a été publiée à l’origine sur le Tumblr de Maeril, et a ensuite été diffusée sur sa page Facebook.

 

intimidation

intimidation

Image crédit : Maeril

Image crédit : Maeril

Image crédit : Maeril

Image crédit : Maeril

Maeril reconnaît qu’on peut l’utiliser dans un certain nombre de scénarios de harcèlement ou d’intimidation, mais elle affirme qu’elle voulait attirer l’attention sur les musulmans parce qu’ils ont été « des cibles très spécifiques ces derniers temps. » Elle explique en outre sur son poste Tumblr :
« En temps que française du Moyen-Orient, je voulais essayer de faire quelque chose pour susciter une prise de conscience sur la façon d’aider lorsque de telles choses se produisent sous nos yeux, de cette façon on ne peut pas dire qu’on « ne savait pas quoi faire ».

Maeril donne ensuite deux conseils supplémentaires pour essayer d’aider quelqu’un dans ce genre de situation :

1) N’interagissez pas, en aucune manière, avec l’attaquant. Vous devez absolument l’ignorer et vous concentrer entièrement sur la personne attaquée !
2) Veillez à toujours respecter ce que souhaite la personne que vous aidez : si elle veut que vous partiez rapidement après ou pas ! Si vous êtes pressé , escortez la personne dans un endroit où une autre personne peut prendre le relais, appelez l’un de ses amis, ou l’un des vôtres, ou la police si elle veut. Tout dépend comment la personne se sent !

Après avoir partagé cette bande dessinée, Maeril a reçu de nombreux commentaires de personnes qui étaient extrêmement reconnaissantes de l’avoir dans leur vie. Il y en a également eu quelques-uns qui ont soulevé des questions importantes.

L’une de ces questions était : « Que faites-vous lorsque l’attaquant retourne son agressivité vers vous ? »
Maeril a répondu : « Quoi qu’il arrive, il vaut mieux que les deux personnes quittent l’endroit. Si vous ne pouvez pas (Par exemple dans le métro), choisissez une personne spécifique et demandez-lui de vous aider « Vous, monsieur, avec le foulard rouge ! S’il vous plaît aidez-moi ! Vous devez vraiment désigner quelque chose qu’il porte pour qu’il sache qu’il est investi personnellement dans la situation : cela contribue à briser le syndrome du spectateur. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *