Annonce
avoir une vie plus positive
Image crédit : Pixabay

Nos pensées peuvent créer des habitudes toxiques.

En réalité, nous pouvons adopter certaines croyances qui nous poussent à faire les choses d’une certaine façon. Et donc, nous stimulons inconsciemment notre cerveau à penser de cette manière.

Néanmoins, les habitudes toxiques peuvent avoir une certaine influence sur la vie d’une personne. Elles ne sont pas seulement dissuasives pour la croissance personnelle et le bonheur, la personne pourrait également se sentir démotivée et malheureuse à cause de ça.

Annonce

Recâbler notre cerveau signifie en quelque sorte modifier notre manière de penser. Voici donc, cinq habitudes qui peuvent être toxiques que nous devrions éviter pour être plus positifs:

La baisse de l’estime de soi.

Si nous avons toujours peur de tout gâcher, ou si nous pensons que tout ce que nous faisons ne suffira jamais, cela aura un impact sur notre estime de soi.

Il s’agit certainement de la pire habitude toxique qui soit, car cela nous conduit à penser que nous ne sommes jamais assez bien ou à la hauteur.

Divers facteurs peuvent expliquer la diminution de l’estime de soi. Par exemple, certains se comparent aux autres, craignent l’échec ou ont des pensées négatives.

Avec les pensées négatives, nous nous sentons souvent tristes et démotivés, alors qu’avec les pensées positives nous serons toujours en pleine forme et motivés.

Trop se comparer à d’autres personnes.

Lorsque nous nous comparons aux autres de façon obsessionnelle, nous pouvons croire que nous ne valons rien.

Par ailleurs, ces sentiments peuvent nous donner l’impression de ne jamais être assez bien ou que tout ce que nous faisons ne suffira jamais, pas seulement pour nous, mais pour notre famille et nos amis. Souvent, quand nous faisons une telle comparaison, nous sommes motivés par des sentiments d’envie et de jalousie.

Annonce

Si nous sommes en compétition avec d’autres personnes, nous n’atteindrons jamais nos propres objectifs. Au lieu de déterminer ce que nous souhaitons vraiment, nous nous inspirerons d’autres personnes.

En quelque sorte, nous devenons dépendants des autres. Nous nous égarons, car nous nous battons pour obtenir ce qu’ils ont et non pour ce que nous souhaitons réellement. Pour éviter de faire trop de comparaisons, nous devrions faire une liste de nos défis et de nos réalisations.

Rester bloqué dans le passé.

Nos expériences passées peuvent façonner la personne que nous sommes. Mais elles n’auront aucun effet sur notre avenir. Si nous restons coincés dans le passé, cela aura une influence sur notre vie professionnelle, nos relations et notre bien-être.

Nous devenons aussi totalement aveugles à toutes les opportunités qui se présentent à nous. Nous pensons à tout ce que nous étions censés faire, au lieu de ce que nous sommes supposés faire.

Notre passé est seulement censé nous rappeler comment nous pouvons nous améliorer. Il est censé nous aider à tirer les leçons des erreurs que nous avons commises et même nous donner des raisons d’avancer dans la vie.

Nous devrions concentrer notre énergie sur le présent et réfléchir à toutes les choses pour lesquelles nous sommes reconnaissants, comme être en bonne santé, avoir une famille aimante, un travail que nous aimons.

Annonce

Blâmer les autres et les circonstances.

Quand quelque chose ne va pas, notre réaction peut être de trouver quelqu’un à blâmer. C’est beaucoup plus facile que d’accepter sa propre erreur.

Accepter nos erreurs nécessitera une introspection, ce qui peut être compliqué, car nous devons avoir conscience de nos faiblesses et de nos forces.

Nous devons simplement admettre que nous faisons tous des erreurs. Les erreurs font partie intégrante de notre personnalité. Si nous blâmons uniquement les autres personnes, cela signifie que nous n’assumons pas la responsabilité de nos actes et que nous ne pouvons pas rectifier nos erreurs.

Rester dans sa zone de confort.

Les activités que nous faisons chaque jour sapent notre énergie. À cause de cela, nous choisirons souvent de rester dans notre zone de confort. Néanmoins, rester dans sa zone de confort peut être l’ennemi de notre croissance. Pour évoluer, nous devons surmonter des périodes difficiles et des défis.

Cela inclut également expérimenter de nouvelles choses. Si nous ne sortons jamais de notre zone de confort, nous ne pourrons jamais évoluer. Pour trouver ce qui nous passionne, nous devons rechercher et affronter des défis qui nous stimulent.

Ce qui se trouve en dehors de notre zone de confort paraît décourageant, car nous sommes habitués à notre routine. Nous devrions toujours essayer quelque chose de nouveau et nous ouvrir à de nouvelles expériences et possibilités. Nous pourrons ainsi être plus positifs et optimistes quand la vie deviendra plus compliquée.

Annonce