Les 8 manières d’aimer selon les Grecs de l’antiquité

de | 15 octobre 2018

Image crédit : depositphotos.com

Les 8 manières d’aimer selon les Grecs de l’antiquité

Il y a de nombreux cheminements dans la vie. Mais le plus long de tous est celui qui mène au cœur. Si vous lui résistez, il vous faudra sans doute mille vies pour le retrouver. Cependant si vous le prenez à coeur ouvert, vous vous sentirez comme chez vous.

L’émotion peut paralyser par la couche d’émotions provenant de la chute du précipice de l’union douce et affectueuse avec l’amour. 

Alors que nous n’utilisons qu’un seul mot pour le décrire, les Grecs de l’antiquité, dans leur quête de la sagesse et de la compréhension de soi, décrivent sept différents types d’amour dont nous faisons l’expérience à un moment donné de notre vie.

Lorsque nous comprenons ces différents types d’amour, nous pouvons alors prendre conscience de la profondeur de nos liens avec nous-mêmes et avec les autres personnes dans notre vie.

8 différents formes d’amour:

Quels types d’amour faites vous actuellement l’expérience et quel impact a-t-il sur votre vie?

  1. « Eros » ou l’amour ér*tique

Le premier type d’amour est « Eros », qui tire son nom du dieu grec de l’amour et de la fertilité. Eros représente l’idée du désir et de la passion.

Les Grecs de l’antiquité considéraient Eros comme ‘dangereux et effrayant’, car il a trait à une ‘perte de contrôle’ due à l’impulsion primordiale de procréer. Eros est une forme d’amour passionné et intense qui suscite des sentiments sur le plan intime et romantique.

Comme le dit Socrate, Eros est un amour exalté et magnifiquement idéaliste qui, dans le cœur des matures spirituelles, peut ‘rappeler la connaissance de la beauté’ à travers le tantra et l’intimité spirituelle. Mais lorsqu’il est mal compris, le type d’amour « Eros » peut être utilisé abusivement, conduisant à des actes impulsifs et à un cœur brisé.

Eros est un feu primal et puissant qui s’éteint rapidement. Il a besoin que sa flamme soit attisée par l’une des formes les plus profondes de l’amour, car il gravite autour des aspects les plus égoïstes de l’amour, c’est-à-dire l’engouement personnel et le plaisir.

Le catalyseur d’amour: le corps physique

2. « Philia » ou l’amour affectueux

Le deuxième type d’amour est « Philia », ou amitié. Les Grecs de l’Antiquité valorisaient le type d’amour « Philia » bien au-dessus de « Eros », considérée comme une relation d’estime mutuelle, d’égal à égal.

Platon estimait que l’attraction physique n’était pas un élément nécessaire à l’amour, d’où vient l’utilisation de l’expression « amour platonique », qui désire une relation intense, mais dépourvue de tout rapport. Philia est un type d’amour ressenti entre amis qui ont vécus ensemble des moments difficiles.

Comme Aristote l’a dit, la Philia est un « amour vertueux impartial», libre de toute attraction. Cela implique souvent le sentiment de loyauté entre amis, la camaraderie entre coéquipiers et le sens du sacrifice.

Exemples dans les films: La jeune fille à la perle, et La fille d’à côté

Le catalyseur d’amour: L’esprit

3. « Storgê » ou l’amour familial

Bien que la Storgê ressemble étroitement à l’amour Philia car il s’agit d’un amour sans attrait physique, la Storgê est avant tout liée à la parenté et à l’amour familial. La Storgê est une forme naturelle d’affection entre un parent et son enfant, et un enfant pour ses parents.

La forme de l’amour Storgê peut même être ressentie pour des amis d’enfance, et même à l’âge adulte. Mais bien que la Storgê soit une forme puissante d’amour, elle peut également devenir un obstacle entravant nos chemins spirituels, en particulier lorsque notre famille ou nos amis ne nous accompagnent et ne nous soutiennent pas dans notre cheminement personnel.

Le catalyseur d’amour: La causalité (les souvenirs)

4. « Ludus » ou l’amour espiègle

Bien que l’amour ‘Ludus’ ait un peu d’Eros, il est bien plus vaste. Ludus: « jeu », en latin. Dans l’amour ludique (Ludus), l’amour et l’intimité sont considérés comme un jeu. Ce style est basé sur le jeu de la séduction, sans engagement. Les Grecs pensaient que l’amour Ludus était une forme d’amour ludique qui s’exprime par exemple entre des jeunes passionnés.

L’amour Ludus est le sentiment que nous ressentons lorsque nous sommes aux premiers stades de tomber en amour avec quelqu’un… le cœur qui palpite, et puis le flirt, les taquineries et les sentiments d’euphorie.

Le stade ludique est une étape essentielle souvent qui se perd souvent dans les relations à long terme. Pourtant, l’espièglerie est l’un des éléments clés pour préserver l’innocence enfantine et garder l’amour vivant, intéressant et excitant dans votre couple.

Le catalyseur d’amour: L’astral (l’émotion)

5. « Mania » ou l’amour obsessionnel

L’amour Mania est le type d’amour qui entraîne un partenaire dans une sorte de folie et d’obsession. Cela se produit généralement lorsqu’il y a un déséquilibre entre l’Eros et l’amour Ludus.

Pour ceux qui font l’expérience de l’amour Mania, sachez qu’il s’agit d’un amour qui vous permettra de vous sauver vous-même; un renforcement de votre propre valeur en tant que victime souffrant d’une faible estime de soi. Dans cet amour, on veut aimer et être aimé afin de se sentir valorisé. Pour cette raison, on peut devenir possessif et jaloux, se sentant comme si on avait désespérément besoin d’un partenaire.

Si l’autre partenaire ne rend pas la pareille avec le même genre d’amour, alors de nombreux problèmes l’emporteront. C’est pourquoi l’amour Mania peut souvent conduire à des problèmes tels que la codépendance.

Le catalyseur d’amour: l’instinct de survie

6. « Pragma » ou l’amour durable

Pragma est un amour qui a vieilli, mûri et évolué avec le temps. Il va au-delà du physique, a transcendé toutes les barrières, et a une harmonie unique qui s’est formée au fil des années.

Vous retrouvez généralement l’amour Pragma dans les couples mariés dont l’union s’est formé depuis longtemps, ou dans les très longues amitiés. Malheureusement, le Pragma est un type d’amour qui est difficile à trouver. Car nous mettons souvent plus de temps et d’énergie à essayer de trouver l’amour que d’essayer de le preserver.

À la différence des autres types d’amour, le Pragma est le résultat d’un effort des deux conjoints. C’est l’amour entre deux personnes qui ont appris à faire des compromis, et à faire preuve de patience et de tolérance pour que la relation fonctionne.

Le catalyseur d’amour: L’éthérique (l’inconscient)

7. « Philautia » ou l’amour de soi

Les Grecs ont compris que pour prendre soin des autres, il faut d’abord apprendre à prendre soin de soi-même. Cette forme d’amour de soi n’est pas la vanité malsaine et l’obsession de soi focalisée sur la renommée personnelle, le gain et la fortune, comme c’est le cas avec le narcissisme.

L’amour Philautia est plutôt l’amour de soi dans sa forme la plus saine. Il partage la même philosophie bouddhiste de la « compassion envers soi-même », qui est la profonde compréhension que, ce n’est que lorsque vous avez la force de vous aimer vous-même que vous pourrez être assez à l’aise dans votre peau pour offrir de l’amour aux autres. Comme le disait Aristote, « Tous les sentiments avenants que nous éprouvons à l’égard des autres sont le prolongement des sentiments qu’un individu ressent pour lui-même ».

Vous ne pouvez partager ce que vous n’avez pas. Si vous ne vous aimez pas, vous ne pourrez aimer quiconque non plus. La seule façon d’être vraiment heureux est de pouvoir arriver à vous aimer inconditionnellement. Une fois que vous aurez appris à vous aimer et à vous comprendre, vous serez prêt à la réalisation de soi ou à la liberté spirituelle.

Le catalyseur d’amour: L’âme

8. « Agape » ou l’amour désintéressé

Le type d’amour le plus élevé et le plus profond selon les Grecs est l’amour Agape, ou l’amour inconditionnel désintéressé.

Notre société considère le déversement de sentiments comme étant de « l’amour », mais ce type d’amour n’est nullement basé sur l’intimité. Notre culture étant obsédée par l’intimité la perçoit souvent en tant qu’amour.

L’amour Agape est ce que certains appellent ‘l’amour spirituel’. C’est un amour inconditionnel qui est bien plus grand que nous, une compassion sans limite, une empathie infinie. C’est ce que les bouddhistes décrivent comme « le mettā » ou « la bonté universelle ». Le bouddhisme voit metta comme l’émotion positive fondamentale. 

C’est la forme d’amour la plus pure qui soit, exempte de désir et d’attente, et qui accepte les défauts et les faiblesses des autres.

L’amour Agape est l’amour que nous connaissons intuitivement comme étant la vérité divine: l’amour qui accepte, pardonne et croit en notre plus grand bien.

Le catalyseur d’amour: L’Esprit

Grâce aux Grecs de l’antiquité, nous pouvons apprendre de tous ces types d’amour. En raison de ces distinctions, nous pouvons apprendre que pour apprécier l’amour véritablement, nous devons également plonger à des profondeurs incroyables dans l’amour Philia et cultiver l’amour Ludus, en évitant l’amour Mania à mesure que nos relations murissent. C’est grâce à ces efforts que nous pourrons trouver Pragma dans nos relations avec notre(nos) âme-soeur ou avec nos deux flammes.

Et enfin, par le pouvoir de l’amour Philautia et Agape, nous pouvons comprendre à quel point le cœur humain est fascinant. Nos cœurs sont les seuls elements dans l’Univers à pouvoir grandir à mesure qu’ils donnent de l’amour aux autres.

2 réflexions au sujet de « Les 8 manières d’aimer selon les Grecs de l’antiquité »

  1. Elodie

    Bonsoir,
    Je trouve ce message très percutant et il apporte un éclairage aux questions que je me pose actuellement. Je vous en remercie, donc.
    A la fin du texte, vous dîtes que l’on peut expérimenter le pragma, je vous cite : «C’est grâce à ces efforts que nous pourrons trouver Pragma dans nos relations avec notre(nos) âme-soeur ou avec nos deux flammes.»
    Je ne comprends pas pourquoi vous dîtes «avec nos deux flammes». Pouvez vous me dire de quoi vous parlez ? J’ai moi-même rencontré plusieurs âmes-sœur.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *