Le livre tibétain de la vie et de la mort vous ouvrira les yeux sur l’ abus des substances

de | 13 mars 2017

abus des substances

Image crédit : pixabay.com

Le livre tibétain de la vie et de la mort vous ouvrira les yeux sur l’abus des substances

« Tous les abus de substances, qu’il s’agisse des opiacés ou de la cocaïne, ou n’importe quoi d’autre, sont en réalité des analgésiques. »

Que ce soit une dépendance aux rapports intimes, à Internet, à une relation, au shopping , ou une dépendance au travail, ce sont toutes des tentatives pour échapper à la détresse.

Keith Richards, qui souffrait d’une grave dépendance à l’héroïne, a déclaré que « toutes les contorsions que nous faisons nous déconnectent de qui nous sommes pendant quelques heures. »

Je ne me préoccupe pas de ce qu’on vous dit sur la génétique ou toute cette absurdité, cela concerne toujours la douleur.

Le livre tibétain

Le livre tibétain

Mais il y a une très belle phrase sur cela dans le livre tibétain de la vie et de la mort :

« Quoi que vous fassiez, n’essayez pas d’échapper à votre douleur, mais soyez avec. »

Car la tentative d’échapper à la douleur est ce qui crée le plus de douleur. Et c’est la réalité de la dépendance.

Les personnes dépendantes ont besoin de compassion pour leur permettre de vivre leur douleur sans devoir s’en éloigner.

Et toutes les tentatives de fuite ressemblent à ce que dit un autre enseignant :

« Le moyen le plus sûr d’aller en enfer, c’est d’essayer de fuir l’enfer. »

Nous vivons dans une société qui, d’une façon ou d’une autre, ne cherche que le soulagement instantané, la satisfaction rapide, la distraction… c’est toujours la fuite rapide.

Il s’agit de trouver un moyen d’être avec votre douleur afin de pouvoir réellement savoir de quoi il s’agit.


Vous pouvez afficher les sous-titres choisir en français. Appuyez sur lecture puis allez dans options sous-titres « oui » , puis traduire automatiquement puis en français

Source Le livre tibétain  :  Powerful Primates

Une réflexion au sujet de « Le livre tibétain de la vie et de la mort vous ouvrira les yeux sur l’ abus des substances »

  1. Sleen

    Mince… Réduire  » Le Livre Tibétain de la Vie et de la Mort » de Sogyal Rinpoché (son nom n’est même pas mentionné!?) à la seule consommation de drogues est bien dommage! Ce livre, pour moi: sacré, est un guide à la vie paisible et compatissante et ainsi à une mort (qui n’est pas une fin en soi, je pense…) elle aussi paisible et compatissante! Elle est un guide aux infirmiers, aides soignants, aux prêtres, moines de tous cultes, à tous ceux qui accompagnent les êtres dans leur dernier souffle, dans ce passage tant effrayant que magique qu’est la mort… Et pour avoir une mort heureuse, il faut, effectivement avoir une vie heureuse…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *