Annonce

flèche empoisonnée

La parabole de la flèche empoisonnée est un kōan, sorte de poème en apparence illogique ou banal, qui ne peut être résolu que lorsque l’on se sépare des mots et de la pensée rationnelle. Ce type de poème est largement utilisé par les maîtres Zen comme moyen de développer une compréhension intuitive, ce qui nécessite une augmentation du niveau de conscience.

Cette parabole fait partie du livre Majjhima Nikaya, un recueil de textes attribués au Bouddha trouvés dans le Canon bouddhique..

Annonce

La parabole de la flèche empoisonnée

L’histoire raconte que Bouddha a raconté cette parabole à l’un de ses disciples qui était très impatient:


«Une fois, un homme a été blessé par une flèche empoisonnée.

Sa famille et ses amis ont voulu appeler un médecin, mais il a refusé, affirmant qu’il voulait d’abord connaître le nom de l’homme qui l’avait blessé, la caste à laquelle il appartenait et son lieu d’origine. Il a également demandé si cet homme était grand et fort, et si sa peau était claire ou foncée.

flèche empoisonnée
Images crédits / Pixabay

De plus, il voulait savoir quel type d’arc il tirait et si la corde de l’arc était en chanvre, en bambou ou en soie. Il a dit qu’il ne laisserait pas le médecin le voir tant qu’il ne savait pas si la plume de la flèche provenait d’un faucon, d’un vautour ou d’un paon.

L’homme est mort sans avoir aucune réponse à ses questions».

Quand nous lisons cette parabole, il est clair pour nous que le comportement de l’homme était irresponsable et insensé, car au lieu de se soucier de sauver sa propre vie, il était plus intéressé de savoir qui l’avait blessé. Nous désapprouvons le comportement de l’homme, mais Bouddha nous enseigne que nous nous comportons tous parfois de la même manière, même sans en avoir conscience.

Annonce

Nous préférons souvent nous concentrer sur des choses futiles plutôt que de prioriser ce qui compte vraiment. 

De cette façon, nous restons coincés dans le même schéma de vie négatif et manifestons les mêmes problèmes encore et encore.

En fait, nous passons la plupart de notre temps à penser à des choses qui nous sont arrivées ou qui pourraient nous arriver, et nous oublions le présent, la seule chose qui compte vraiment. Ce manque de concentration dans notre esprit crée des drames inutiles et du malheur.

Pour éviter de perdre notre temps, nous devons apprendre à vivre dans le présent, en laissant derrière nous tous les attachements au passé. En ce sens, la gratitude peut être un grand allié, nous aidant à rester plus ancrés dans le moment présent.

Lorsque vous êtes frappé par une flèche empoisonnée, ayez assez de sagesse pour vous concentrer sur ce qui compte vraiment, dans votre guérison, et laissez partir les gens qui vous ont blessé, avec le temps vous récolterez les fruits de ce que vous avez semé .

« Ne perds pas ton temps à comprendre d’où vient la flèche, à analyser qui l’a lancée. Retire-là. » Bouddha

Voir aussi : Les 5 principes fondamentaux de Bouddha pour changer votre vie

Annonce